​Les questions qui pourraient faire peur

Quoi que vous redoutiez, vous n'aurez jamais autant de problèmes que vous n'en avez à l'école. Les risques à l'école sont infiniment plus grands qu'à la maison.

Il y a 2 sortes de peur:

  1. Que l'école à la maison soit un problème
  2. Que ce site ne soit pas un endroit fréquentable

Voyons ça.

1. VOUS N'AVEZ (en fait) RIEN A REDOUTER avec l'école à la maison

Que ce soit les problèmes administratifs, la désocialisation ou quoi que ce soit d'autre, on va évacuer les peurs irrationnelles et faire les choses proprement. Les probabilités pour que cela soit pis à l'école sont beaucoup plus élevées. Il est en effet beaucoup plus probable que votre enfant, s'il reste à l'école, ne réussisse pas ses études, qu'il ait un problème avec quelqu'un, qu'il n'ait pas le niveau ou soit même illettré (ils sont 48% en fin de CM2...), qu'il soit intoxiqué par les théories fallacieuses de l'Education nationale (gender etc.), qu'il vive quelque chose que vous ne permettez pas, qu'on lui retire vos valeurs, qu'on l'éloigne moralement de vous ou même... qu'on vous l'enlève. Statistiquement, c'est écrasant

Voir aussi

Parmi les questions qui font peur aux nouveaux arrivants sur ce site et qui les freinent pour faire l'école à la maison, il y a ces 5 chapitres liés à l'administratif :

  1. Les démarches administratives: elles vous paraissent une montagne, et pourtant on les règle en un tournemain
  2. Le contrôle académique: pas de souci, il vous fait peur sans raison, car il est très enrichissant, voire amusant
  3. Le courrier de l'académie: vous l'avez reçu ou avez peur de le recevoir: absolument rien à craindre
  4. La loi pourrait changer ? non. De toute façon, peu importe car la Constitution est là et vous protège contre toute mauvaise loi
  5. Le signalement: aucun problème, s'il se produit, on vous montre quoi faire
  6. Votre enfant est au CMPP, à la MDPH, au DPJ, est dans une MJIE, une IME, une ASEI, une ASE etc... on va s'en occuper

On a ensuite d'autres craintes, personnelles:

  • Qu'on n'ait pas l'argent
  • Que l'enfant se démotive et qu'on soit obligé de se battre avec lui
  • Qu'on n'ait plus de temps à soi
  • Qu'on soit enfermé à la maison avec les petits et ne plus sortir
  • Que l'administration remette l'enfant à l'école
  • Qu'on ne soit pas à la hauteur, la peur de se lancer
  • Qu'on ne puisse pas valider une année scolaire ou qu'on ne puisse pas faire passer le Bac à l'enfant
  • Et puis de toute façon à quoi ça sert, le monde est mauvais, l'Homme est mauvais

Alors voyons.

  1. Pour ce qui concerne le contrôle, académique, il n'y a pas lieu d'avoir peur: dès qu'on a les bonnes infos, on ne craint plus rien. Surtout quand on a les fiches légales à remettre à l'inspecteur.
  2. Pour le courrier académique, il est de pure forme, rien à redouter non plus.
  3. Les démarches administratives enfin sont simples, mais il faut suivre exactement le processus correct que nous indiquons.
  4. La loi n'a pas changé sur l'école à la maison.
  5. Le signalement est indolore dans 90% des cas. Dans les 10% restants, on s'en charge
  6. Votre enfant est avec une organisation parascolaire comme le CMPP, la MDPH, la DPJ, une MJIE, une IME, une ASEI, une ASE: regardez ce qu'il faut en penser et comment vous en sortir

Par ailleurs, il y a

Tout se passera bien ! Tout est balisé, tout est connu et sous contrôle. Soyez confiants, les mirages font plus peur qu'autre chose.

2. Ce site est très fréquentable

Ce site n'est pas fait pour faire de l'argent.

La preuve en image:

Les commentaires et témoignages sur ce site en font le préféré des parents francophones du monde entier.

Ce site est le meilleur. Ce n'est pas pour rien qu'il est le numéro 1 sur le net. Et qu'il est aussi la cible de jalousies, parfois même violentes. Sécurité, incorruptibilité, honnêteté, réponses rapides et personnelles, infos indiscutables, méthodes imparables, trucs et astuces efficaces, Rémy et ses équipes font un travail qui dépasse de loin ce que les autres éventuels sites (y compris d'associations...) peuvent proposer.

 

s2Member®
>