Ecole a la maison dès 3 ans, en maternelle

Comment faire l'ecole a la maison maternelle et jusqu'à 5 ans ? Où trouver un cours ? En faut-il un ? Comment, moi qui n'ai pas été formée, je pourrais enseigner à mon enfant qui est si jeune ?

En fait, vous n'avez pas besoin de suivre un cursus d'enseignant pour élever et même instruire votre enfant.

Vous songez souvent à l'école à la maison parce que vous savez qu'il y a la vaccination obligatoire, les ateliers sexuels ou d'autres problèmes que vous fuyez, à bon droit. Oui, c'est votre droit absolu et constitutionnel de refuser tout cela. Même si l'Etat prétend le contraire.

Voir aussi

L'argument "la loi m'y oblige"

C'est vrai. Du moins ça l'est à partir de 2019.

Mais la loi a oublié qu'il n'y avait pas vraiment de cours pour les petits (3-4 ans).

On n'en a d'ailleurs pas besoin ! faites-en l'économie.

Mais que suis-je censé faire ?

Comme vous le voyez sur l'article "quoi faire avec les tout-petits" (lien ci-dessus), on peut et on doit enseigner son enfant autrement qu'en l'asseyant et en lui faisant du magistral. C'est vers 4-5 ans qu'on va progressivement introduire de la lecture puis de l'écriture et du calcul de base. Mais le plus important en attendant, c'est que l'enfant joue. Qu'il découvre beaucoup de choses, qu'il manipule, qu'il bouge, qu'il aille dans la nature, qu'il fasse de petits bricolages, de la cuisine, qu'il entende des histoires etc. On ne fait pas de magistral à un enfant de 3 ans et même, on évite de l'enseigner avec des notions abstraites. Nous en parlons amplement sur l'article cité.

Donc, à partir de 4-5 ans, on va réfléchir à choisir un cours.

Alors certes, les politiques absolument ignares sur ces questions ont décidé d'abaisser l'âge de la scolarité obligatoire.

Nous contournons la difficulté. Car nous ne laissons pas les politiques décider à notre place, de ce qui relève de nos droits constitutionnels.

Nous choisissons l'option de déclarer aussi tard que possible grâce à quelques astuces, et nous ne conseillons donc pas de cours, vous invitant à en faire l'économie.

Cela dit, certains d'entre vous insisteront. Voici donc nos conseils.

Des démarches ?

Officiellement, il faudrait faire des démarches. Mais de préférence, on ne se laissera pas prendre au jeu du légalisme à tout crin, qui tend à entraver la liberté de l'individu et à interner des enfants en bas âge.

Avec les nouvelles dispositions des gouvernements successifs, favorisant l'abus des enfants à l'école et ailleurs, vous comprenez bien que nous ne sommes plus sur le même registre. Il n'est pas possible de défendre une mauvaise loi.

C'est d'ailleurs illégal de le faire. Car, toujours légitimement, nous rappelons que la loi ne vaut que si elle respecte la Constitution et les Droits de l'Homme. De fait, l'obligation scolaire des 3 ans est une atteinte aux Droits de 1948 et les dispositions sur la protection de l'enfance, quant à la séparation de l'enfant et de sa mère.

En réalité, l'enfant dans un Etat de droit n'est soumis à aucune obligation de quitter sa mère avant l'âge de 5 ans, traditionnellement. Dans l'Antiquité plus sage, c'était 7 ans.

Mais certes, la France, la Belgique ou le Québec ne sont plus des Etats de droit (vous savez que ces pays ne sont même plus des "démocraties" mais des "démocraties imparfaites").

Nous disons donc ceci:

1 - Si vous voulez absolument respecter cette loi anticonstitutionnelle, pour déclarer votre enfant

Les démarches administratives sont en principe les mêmes que pour les plus grands.

En théorie. Sauf que c'est... inapplicable et source de soucis.

En effet, il n'y a pas de cours par correspondance pour les 3 ans, ce qui est logique car on ne voit pas très bien quel cours magistral on va faire à cet âge. Mais soyons sûrs que des gens malins vont inventer le CPC pour 3 ans. En attendant, il n'y a rien. Donc,

Pas de certificat de scolarité

Puisqu'il n'y a pas de cours, il ne peut y avoir de certificat. Vous n'avez donc pas à en fournir un.

Par ailleurs, que va être le contrôle ? Que va-t-on contrôler chez un enfant de 3 ans ? Jusqu'où ira le contrôle ? Déjà que des enfants de 5 ans peinent à parler, que va-t-on exiger d'un enfant de 3 ans: qu'il empile des cubes ? On sombre dans la stupidité ultime.

Le niveau attendu de l'enfant en maternelle

Comme l'Etat n'a toujours pas indiqué ce que l'enfant de 3 ans était censé savoir, une enseignante a rédigé un mémento purement indicateur ici.

Puisqu'il n'y aura rien à contrôler sur le plan scolaire, L'Etat va se mêler de vous, de ce que vous faites avec l'enfant, on va contrôler l'éducation que vous donnez à l'enfant. Ce sera alors une atteinte flagrante aux Droits de l'Homme. Vous voyez le danger ?

Si l'éducation ne plaît pas au fonctionnaire, il peut vous enquiquiner. On glisse ainsi dans la dictature, sans s'en rendre compte.

Vous aurez toujours un fonctionnaire qui vous dira qu'il contrôle juste par exemple la motricité de l'enfant... Sauf que ceci n'a rien de scolaire. Est-il psychomotricien, ce fonctionnaire ? Que nenni ! C'est du grand n'importe quoi à la sauce Najat-Schiappa, de la loi voulue par les Loges. On est hors-champ.

Hors le fait que cette loi est scélérate et anticonstitutionnelle, ne pouvant être mise en œuvre, elle est bel et bien de toute façon inapplicable (une loi inapplicable n'est pas non plus obligatoire, de facto, il faut le savoir). Il n'y a pas de socle commun pour les petits enfants. On a donc un vide juridique.

On sait d'ailleurs que ces lois ont pour but de séparer l'enfant de sa mère, comme le voulait le très franc-maçon Peillon.

Mais vous n'aurez pas d'obligation d'avoir de cours puisqu'il n'en existe pas ou que ceux qui existent n'ont pas été reconnus par l'Etat. On voit là que l'Etat fait des lois qui sont également stupides et inapplicables. Et donc caduque.

Vous pourrez cependant recourir à des activités gratuites comme nous le disons si dessous ou à un cours , si vraiment vous y tenez, dont nous parlons dans notre liste recommandée.

2 - Si vous voulez respecter la loi anticonstitutionnelle mais ne pas déclarer votre enfant

En ce cas suivez nos conseils dans l'accompagnement sur ce sujet.

3 - Si vous voulez déclarer mais ne pas faire cours

Il est évident qu'on ne fait pas du cours magistral avec un enfant. Les activités ludiques sont un apprentissage à part entière. Vous enverrez donc promener l'administration, à bon droit.

4 - Si vous voulez échapper à la loi (folle)

ce en quoi vous avez raison, abonnez-vous sur ce site et suivez nos conseils, vous serez inattaquable. En gros, on sera dans la loi tout en échappant à la loi, on se faufilera tranquillement et nul ne pourra rien dire. En se protégeant, on mettra l'administration en porte-à-faux.

Que dois-je faire ?

Pour tout ce qui concerne l'éducation, être maman ou papa est le meilleur diplôme, pourvu qu'on soit aimant.

Il est d'ailleurs anormal que le ministère s'appelle "ministère de l'éducation" car l'éducation est le domaine réservé des parents et de la famille.

Mais pour l'instruction, je peux y arriver très bien aussi, comme des milliards de parents avant moi dans l'Histoire ! Car la "crèche" ou la maternelle, c'est récent !

Ecole a la maison maternelle, comment s'y prendre ?

Alors, comment dois-je m'y prendre ?

Rapportez-vous pour l'instant à nos articles qui s'intitulent :

Rappelons-nous que le niveau selon l'école ou la date de rentrée ne nous intéressent pas vraiment. Nous faisons les choses à notre rythme.

La maternelle n'est surtout pas le moment d'asseoir l'enfant 5 heures par jour ! Il y a des tas de choses à faire qui s'accordent mieux avec son envie de bouger.

 Ecole à la maison maternelle En maternelle

Quant au matériel dont vous pourriez avoir, besoin, vous expliquons comment faire avec peu de moyens et... peu d'encombrement.

Pour ce qui concerne le temps à y passer chaque jour, vous verrez qu'il ne faut ni occuper l'enfant tout le temps, ni le laisser à l'abandon.

Le jeu et la surprise, la magie ou l'émerveillement sont les ressorts les plus puissants, de même que la narration (l'histoire racontée, notre autre site).

Bref, vous n'aurez pas de souci particulier pour faire l'Ecole a la maison maternelle.  En revanche, que de satisfactions, que de joie à voir l'enfant grandir dans l'amour et la bienveillance, aller de réussite en réussite et de découverte en découverte ! Vous en serez transformé(e) vous-même.

___________

Pour tout savoir sur l'éducation sexuelle en maternelle (et s'en protéger), voir aussi :

  • joklaire03 dit :

    Donc on peut ne pas mettre l’enfant à l’école dès 3 ans? C’est légal?

    • cecileetremy dit :

      Bien sûr que c’est légal, c’est la loi qui, en l’occurrence, n’est pas légale.

  • >
    error: Alerte: Contenu protégé