fbpx

Temps scolaire: temps gaspillé + argent perdu ! L’école est-elle encore utile ?

Temps scolaire: un temps gaspillé

L'école est devenue une habitude. Comme l'hôpital ou le Palais de Justice. On ne se pose pas de question en y déposant l'enfant. Mais que représente en réalité ce temps scolaire ?

Le temps passé à l'école par l'enfant recoupe quelles périodes, peut-on découper ces temps ?

On a intérêt à savoir ce que représente en réalité ce temps scolaire (sic). On découvre ainsi ce que fait l'enfant à l'école.

Car derrière l'institution, on aperçoit - hélas ! - un gaspillage qui n'est pas seulement sporadique, ou isolé. On découvre, en faisant tous les calculs, que l'essentiel du temps scolaire est un temps perdu !

Beaucoup le reconnaissent mais ajoutent, pour la défense, que l'école "socialise": argument le plus fréquent; mais mal étayé... et mal formulé (car qui a véritablement envie, aujourd'hui, que son enfant soient embrigadé dans un parti politique ?).

Nous avons déjà vu ce que peut recouper cette "socialisation", nous nous devons de conclure: en réalité, école sociabilise moins bien que les autres formes d'instruction.

Mieux: ne pas être instruit et aller travailler dans les champs vous socialise mieux que l'école ! (il faut avoir traversé l'Afrique et l'Asie pour le savoir)

Nous avons fait une étude rapide et découvert que le temps scolaire est un énorme, incommensurable gaspillage.

En fait, en faisant ce calcul, nous avons lancé une révolution copernicienne, un retournement complet du plus établi des dogmes modernes selon lesquels l'école serait utile.

Nous voici en lanceurs d'alerte, et disons:

En réalité, l'école est maintenant inutile.

Au XXIème siècle, elle est devenue inutile. On fait beaucoup mieux. Et elle fait terriblement mal.

Mais nous ne voulons pas non plus verser dans une critique stupide et rejeter l'école en bloc, avec des arguments faux. Nous montrons dans cet article quels arguments, circulant à outrance dans le monde de l'instruction en famille (instruction sans aucun cours), sont faux, exagérés, basés sur des erreurs historiques ou conceptuelles.

Nous ne voulons pas non plus paraître agresser les courageux personnels enseignants (du moins ceux qui le sont), ce que nous disons ici ne vise que le temps consacré à l'élève.


Voyons les calculs.

Le Temps scolaire est un temps perdu, pour l'essentiel. Et nous le démontrons.

Regardez ce premier graphique:

Intéressant, n'est-ce pas ? Nous vous l'avons envoyé mais ça vaut la peine de se le rappeler.

Cela donne ceci:

Notre raisonnement passe par ceci:

Un enfant qui fait l'école à la maison gagne 1 an de vie tandis que son parent s'est occupé 648 fois plus de lui.

Ce qui veut dire que l'enfant qui va à l'école classique perd un an de sa vie (8.316 heures) et que le temps réellement consacré à son instruction personnelle est d'environ 0,064% ! (disons 0.1%)

99.9% du temps, c'est de la récré, de la cantine, de la discipline, des pertes de temps, des causettes et, de temps en temps, de loin en loin, un peu de cours magistral...

Voici le tableau chiffré:

Temps scolaire

Voir: Après 20mn les élèves décrochent (le Nouvel Obs)

Explication générale:

Le temps scolaire est essentiellement un temps perdu

Votre enfant passe 14.256 heures à l'école entre le CM1 et la Terminale.

Si dans ce temps l'enfant était réellement instruit, il serait peut-être d'un haut niveau.

14.000 heures, c'est énorme (les parents qui font l'école à la maison consacrent 2.4 fois moins de temps).

Seulement, ces heures sont loin d'être toutes consacrées à l'enfant.

D'abord, il y a du cours magistral que l'élève pourrait aussi bien trouver sur internet.

Et puis, le temps de mise en route. Et puis, les temps de discipline.

Et puis, il n'y a que ces 20 minutes par heures seulement durant lesquelles l'enfant est attentif à ce que lui dit le prof, selon les études de l'Education nationale.

Finalement, au bout du bout, en une année scolaire, un prof ne s'occupe personnellement d'un élève que... 50mn. 50mn où il sera à ses côtés pour l'aider à résoudre des difficultés qui le bloquent. C'est le temps concédé au compte-gouttes à la pratique, qui est pourtant ce qu'il y a de plus important dans l'instruction.

Bref, si vous faites le calcul, les parents qui font l'école à la maison dans le même laps de temps sont 648 fois plus efficaces.

On comprend pourquoi, au bout de 14.256 heures passées dans leur vie à l'école, les enfants sont nécessairement sans qualification ni véritable pratique, et avec peu de savoirs. De là, ils seront sans travail et commenceront le parcours des demandeurs d'aide sociale. C'est un désastre reconnu universellement. Mais qui s'explique en chiffres, mécaniquement. Il n'y a là plus aucun mystère.

Autrement dit, ces 14.256 correspondent à un immense gaspillage. Dont un an de vie net.

Et en bonus: Sans compter que cela vous coûte de l'argent (pour presque rien)

12.474€ en moyenne, voilà ce que l'école va vous coûter rien qu'en déplacements. Et encore, si vous avez une petite voiture moyenne ! (reportez-vous ici pour découvrir si votre salaire en vaut la peine par rapport à vos déplacements)

Certes, beaucoup diront qu'il faut bien dépenser pour l'école. Néanmoins, si c'est pour rien (ou presque rien) comme on l'a vu ci-dessus ?

Et au passage, vous y laisserez un tiers d'année d'existence en déplacements !

Chiffres calculés sur la base d'une distance moyenne de 3.5km, et un porte-à-porte de 45mn constaté.

temps zscolaire gaspillé

Edifiant, non ?

C'est le renversement complet.

Autant l'école affirmait son utilité jadis, face à l'analphabétisme, autant elle doit constater que l'enfant perd de son espérance de vie en la fréquentant !

Autant elle clame sa gratuité, autant elle coûte !

Sans parler des résultats de l'école, inférieurs à ceux de l'école à la maison. Ni de la maltraitance dont on parle ici et ... Ou du harcèlement.

Naturellement, cet article est à rapprocher ce celui sur le temps consacré par l'instituteur à mon enfant.


Cet article pose les éléments utiles à un débat esquivé par la République, qui a posé comme dogme obligatoire une école inconditionnelle.

Aucune activité n'a de raison de subsister si elle fait plus de mal que de bien.

C'est le cas pourtant de l'école qui se maintient envers et contre toute raison, avec des financements gigantesques (premier budget de l'Etat) et un nombre de fonctionnaires incalculable (littéralement car il est inconnu !).

L'école, dès lors qu'elle fait plus de mal que de bien, n'a plus de raison d'être. Mieux: si le temps que l'enfant y passe est perdu, alors la remise en cause est complète.

Les découvertes successives montrent au surplus que le temps scolaire est mal consacré à l'instruction et que l'on peut aisément mieux faire. Nous le démontrons amplement sur ce site.

Sur la page d'accueil du site, nous disons même qu'il vaudrait mieux que les enfants, à l'instar des petits bergers d'autrefois, soient sans cette sorte d'instruction, pour autant qu'ils conservent un équilibre intérieur, une joie de vivre, une honnêteté, une paix indispensable au bon développement. Les petits bergers faisaient des gens bien plus agréables et lumineux que la plupart des bacheliers de l'Education nationale ! Et les poilus de 14 qui n'avaient pas le Bac écrivaient mieux, lisaient mieux, étaient plus cultivés et plus intelligents, plus libres aussi. Voilà qui met à bas les discours officiels du ministère.

En fait, nous disons que l'enfant a toutes les chances d'échouer à l'école.

Car, quant aux résultats scolaires proprement dits, ils sont si mauvais à l'Education dite nationale que, rappelons-le, la moitié (47%) des enfants y sont illettrés en sixième ! et 19% au Bac ! (les écoles hors-contrat font évidemment beaucoup mieux, mais ce n'est un secret pour personne).

  • David dit :

    Hé hé, bien vu. J’ai personnellement depuis longtemps l’impression d’avoir perdu beaucoup de temps à l’école, et certaines des choses que j’utilise le plus actuellement, c’est en dehors de l’école que je les aient perfectionnées. Par exemple l’anglais, à l’école j’étais plutôt mauvais (en même temps comment être bon dans cette matière quand on ne la pratique que quelques minutes en cours et c’est tout ? Mes parents ne parlent pas un mot d’anglais).

    Il a fallut que je me retrouve une fois sorti de l’école à devoir traduire un article qui me semblait intéressant mais qui n’avait jamais été traduit. A partir de là je me suis mis à faire de l’anglais, pour moi. Et puis ça m’a plu, alors j’en ai fait de plus en plus et j’ai même fini par traduire moi-même des articles sur le sujet (OK, c’était un jeu de rôle, mais il n’empêche que c’est un jeu qui m’a fait aimer apprendre l’anglais, puisqu’il y avait des tas d’articles sur le sujet et quasiment rien en français).
    Maintenant j’ai un bon niveau d’anglais (au moins en compréhension écrite, un peu moins à l’oral), mais je ne dois pas ça à l’école (au fait, c’est quoi un prétérit déjà ?).

    J’aurais aussi envie de dire un énorme merci à un de mes professeurs de math, qui a passé quasiment tous ses cours à nous raconter sa vie au lieu de parler et de faire des maths. Grâce à lui j’ai complètement décroché en maths. Et comme bien entendu les cours on continués malgré tout… et bien ils ont continués sans moi qui était resté bloqué à un niveau de 5ème-4ème en gros. Voilà comment un seul prof incompétent peut rendre des centaines d’heures de cours dans le futur complètement inutiles (c’est un peu comme si j’avais essayé de construire un gratte-ciel sans faire des fondations solides avant… ça ne fonctionne pas).

    Le bon côté des choses c’est qu’en math quasiment tout ce qu’on apprend après la 4ème n’aura aucune utilité dans la vie de tous les jours une fois adulte, à moins de choisir un métier technique bien sûr (chose que je n’aurais de toute façon pas pu faire vu mes lacunes).

  • Cécile Dufour dit :

    je me sent completement ok avec vos remarques pour l’exactitude des chiffres je ne sais pas mais j’ai calculé plus simplement sur 8h en cp ma fille passe deux heures en cantine pause et plusieurs fois par jours 20minutes de recré ensuite le temps de s’habiller déshabiller entrer sortir en classe installer ranger les affaires il doit rester 5h concretement en classe (sauf si sport c’est encore moins)sur ces 5 h il y a encore les temps de préparation obtenir le calme l’attention des eleves avec l’effetde groupes le bruit les distractions les rivalités non résolues dans la cours ou au contraire les échanges entre meilleures copains etc si ca prends plusieurs minutes par heure par enfant ca laisse peu de vrai temps d’apprentissage. mettons qu’on perde environ une heure en « chut » silence » assied toi et autre discipline donc 4 h avec en zep 25/30 éléves par classe donc 4 fois 60 minutes de temps a repartir pour la theorie et la pratique et à repartir aussi en minutes d’attention aux eleves qui voudraient poser des questions et ne comprennent pas tout tout de suite (normal quoi) donc très peu de temps pour chaque enfant…. 1h de cours pour trente ca fait environ 2 minutes par eleve de temps de parole ou attention d’attention sauf que la maitresse na va pas perdre une heure a écouter chacun deux minutes chacun son tour??? et on s’étonne qu’ils decrochent et n’apprennent plus….bref j’envisage l’école a la maison

  • domie07 dit :

    Un grand merci pour cet article .

  • s2Member®
    >