L’école à la maison dans le monde

l'école à la maison dans le monde3

Que dit la loi pour vous qui habitez à l'étranger, que vous soyez autochtone ou étranger ?

Points à comprendre:

1 - Les lois locales concernent les nationaux et parfois les étrangers, mais pas toujours. Les ressortissants étrangers ne sont pas concernés sur les lois locales relatives à la scolarisation. Ainsi, un ressortissant américain en France peut faire l'école à la maison sans avoir à en référer à l'Education nationale française.

2 - Certains pays (rares) interdisent leurs nationaux mais aussi les étrangers de faire l'école à la maison, comme l'Allemagne. Il faut donc bien distinguer les pays qui interdisent leurs ressortissants et ceux qui interdisent tout le monde.

3 - Un national n'a rien à dire à personne s'il quitte son pays et fait l'école à la maison à l'étranger. Il ne devrait rien dire, du reste, dans la mesure où les Etats ont tendance à verser dans le contrôle. Ainsi, une famille française qui va au Maroc par exemple n'a rien à dire aux autorités marocaines mais rien non plus à "l'Education nationale" française. Dès lors qu'on passe la frontière, on est totalement libéré. Se manifester est donc inutile voire risqué. Il ne sera plus nécessaire de répondre aux courriers de l'administration. En revanche, on regardera distinctement les questions relatives aux revenus sociaux (RSA, allocations...).

4 - Si vous partez à l'étranger pour une courte période, et que vous revenez rapidement, c'est-à-dire après moins de 6 mois à l'étranger, c'est comme si vous n'aviez pas quitté le pays.

5 - Si vous partez à l'étranger dans plusieurs mois, mais moins de 6, vous pouvez faire "le mort" et ne pas réagir aux courriers. Si vous partez dans 6 mois ou plus, mieux vaut montrer patte blanche (en suivant nos conseils à la lettre - et pour cela vous vous abonnerez à notre accompagnement). Vous pouvez si vous le voulez faire valider les passages ou les examens à l’ambassade ou au consulat (la Belgique, le Québec, la Suisse disposent bien sûr de consulats à la hauteur de ce besoin).

Voici les liens à jour:

L'école à la maison par pays (en anglais) (si vous avez besoin de traduction ou d'explication, demandez-nous une séance ici).

Informations complémentaires (en anglais)

Ecole à la maison en voyage (en anglais)

Canada: https://www.aqed.qc.ca/fr/pour-debuter

Suisse: https://l-ecole-a-la-maison.com/ecole-a-la-maison-en-suisse/

Irlande: https://www.riposte-catholique.fr/riposte-catholique-blog/points-non-negociables-riposte-catholique-blog/prison-pour-une-irlandaise-qui-fait-lecole-a-la-maison

l'école à la maison dans le monde3
Il s'agit de bien comprendre que chaque législation a ses nuances. Vous dépendez généralement du pays où vous vivez tout en bénéficiant de votre nationalité. Le fait d'être étranger vous protège.

  • Jacques dit :

    Bonsoir Rémy et Cécile,

    Nous sommes français et nos 2 filles sont naturellement scolarisées dans le système français en Espagne(la plus grande en CE1 et sa soeur en GSM), seulement, nous ne sommes pas d’accord avec certains thèmes abordés et le système de conditionnement(comme des moutons). Nous ne sommes pas indifférents à l’Ecole à la maison, bien au contraire, et votre site nous a beaucoup éclairé sur la question(un grand merci pour ce travail immense!). Cependant nous avons encore quelques questions :

    – en terme de législation, comment cela se passera t-il(je précise qu’elles perçoivent une bourse au vu des prix exhorbitant des écoles françaises à l’étranger)?

    – qu’elle est la démarche à suivre dans un tel cas?

    – quelle est la différence entre la formation accompagnement(240€) et la formation supérieure(448,20€)?

    Merci d’avance et excellente soirée!

    Famille Jacques

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour famille Jacques, merci de votre soutien !

      “– en terme de législation, comment…

    • cecileetremy dit :

      Bonjour Jacques, allez dans le menu et voyez le chapitre de “la loi” (France et monde).
      La différence entre les deux formations figure sur la page concernée, merci de la regarder attentivement et d’y laisser d’éventuelles questions.

  • fabien dit :

    Bonjour,
    ancien membre, je n’ai pas été assez rapide à vous demander une heure de coaching pour résoudre le problème.
    Les allocations CAF sont bloquées par ce que je n’ai pas reçu les inspecteurs aux dates qu’ils exigeaient.
    Ayant utilisé le CNED pour le suivi, je ne peux jouer sur l’absence de mes enfants du territoire.
    Dites- moi, ce que vous proposez.
    Est-ce qu’il y aura un procès exigeant la présence de mes enfants.
    Dois je payer le procès.

  • kary dit :

    bonjour

    Nous avons toujours fait l’école à la maison à nos enfants sans passer par des cours par correspondance.
    Chaque fin d’année ils ont eu leurs évaluations classiques effectués par l inspection académique.

    A la rentrée scolaire nous aimerions nous rendre en Algérie.
    quelle démarche devons nous faire auprès de l’inspection académique ?

    Pouvons nous continuer à faire l’IEF sachant que la scolarisation en Algérie est obligatoire.
    Mes enfants pourront ils bénéficier d évaluation via l’ambassade pour valider leur niveau.
    Sommes nous dans l’obligation de prendre des cours par correspondance pour continuer l’école à la maison ?

    merci d’avance pour vos éclaircissements

    • cecileetremy dit :

      Bonjour Kary, allez dans le menu et suivez “mes premiers pas”, vous verrez que ce n’est pas un pb pour vous, voyez aussi “la loi”.

      • kary dit :

        bonsoir

        merci pour votre réponse.
        j’ai justement regardé la loi mais je n’ai pas trouvé ma réponse.

        En fait j’aimerais continué l’IEF mais j’aimerais valider les niveaux de mes enfants via l’ambassade. est ce possible ?

        • cecileetremy dit :

          Nous y disons que dès lors que vous êtes à l’étranger, vous êtes libéré. Et oui en effet, vous pouvez faire valider les passages ou les examens à l’ambassade.

  • >