Ecole à la maison en Suisse


L'école à la maison est une question épineuse en Suisse.

Philosophie générale et droit actuel

Le Tribunal fédéral a affirmé que les parents d'enfants en âge scolaire n'ont pas un droit constitutionnel à leur dispenser des cours privés à domicile. Il se trompe évidemment. Déjà, le Tribunal ne parle ici que de l'instruction publique, et non de l'instruction privée, droit fondamental que la Suisse reconnaît en signant la plupart des textes internationaux (voir à ce sujet La loi). Par ailleurs, ses allégations sont remarquablement mises à bas dans cette vidéo:

La question de constitutionnalité, l'affaire suisse, un exemple à ne pas suivre

Le tribunal fédéral rejette donc le recours d'une mère, en se trompant (sciemment ?) en affirmant d'une part que le droit ne figure pas dans les texte de la CEDH, et nous répondons que le droit de respirer non plus, et que cela est une évidence puisque tout ce qui n'est pas dans la loi ou le texte est réputé autorisé. Or, il valide le droit des cantons à prévoir des règles très restrictives, voire des interdictions, ce qui contrevient justement à deux choses: la liberté fondamentale, évidemment, mais aussi au pouvoir des cantons à édicter des lois. Que les cantons aient un droit régalien au regard de l'instruction publique, c'est évident. Qu'ils en aient au regard de l'instruction privée, c'est un dérapage et une injure à la Constitution. Qu'ils puissent produire de la loi, c'est une infraction constitutionnelle.

Nous saluons au passage les juges fédéraux qui nous lisent avec crainte... Messieurs, vous vous êtes trompés. Soit vous le faites exprès pour satisfaire vos maîtres européens, soit vous ignorez le droit.

Rappel : En 2017, une mère avait adressé aux autorités scolaires de Bâle-Ville une demande d'enseignement privé à domicile ("homeschooling") pour son fils âgé de 8 ans. Sa requête a été rejetée, de même que son recours auprès du Tribunal administratif cantonal.

Conclusion: faites-le sans demander l'autorisation. Et rappelez-vous que cette cour n'a pas le pouvoir suprême. On attendra que ce jugement soit cassé.

Localement: on a l'impression que la loi varie...

La législation semble varier selon les cantons. Certains disent l'autoriser après une déclaration (cantons du Jura, Neuchâtel, Vaud), d'autres après "autorisation" (cantons d'Appenzell Rhodes-Extérieures, Fribourg, Genève, Tessin, Valais), ou pas du tout.

​CHOC !

​Recevezles 17 rumeurs sur l'école à la maison​ et ​comptez le nombre ​d'idées fausses ​qu'on vous a fait croire !

On verra ci-dessous que cette autorisation est une pure fiction.

Les familles doivent le plus souvent, comme en "France", se plier généralement aux contrôles d'inspecteurs scolaires habilités à vérifier que l'instruction obligatoire est effectivement assurée.

Les leaders ? Bâle et Berne ou Vaud. Cependant, Neuchâtel qui était encore parmi les bons éléments de la classe est en train de songer à faire le cancre à son tour.

Dans les deux premiers cantons, un simple formulaire pour l’autorisation, un contrôle annuel au domicile et l’obligation de participation aux épreuves cantonales facilitent ce choix. A Neuchâtel, la liberté est semble-t-il en passe de passer à la poubelle: il faudrait que l'un des parents soit enseignant. C'est anticonstitutionnel. Et comme si le fait d'être enseignant assurait la qualité de l'enseignement, tandis que la réalité est exactement le contraire (les études montrent un meilleur niveau des enfants instruits par leurs parents, et non par les enseignants, qui en France par exemple, illettrisent industriellement près de 50% des enfants avant l'entrée en 6ème).                                                              Ecole à la maison en Suisse

Dans l'ensemble, donc, la Suisse suit le mouvement autoritaire en limitant cette liberté fondamentale.

Reste à savoir si les textes de lois sont compatibles avec la Constitution suisse: exiger que l'un des deux parents soit enseignant est une aberration loufoque. On n'impose pas aux politiques d'être juristes, que l'on sache. La preuve, d'ailleurs.

Une maman réagit et hop, plus de souci:

Dans le canton de Genève, la loi sur l’instruction publique (LIP-C1 10), Art. 9, dit : « Principe : Tous les enfants habitant le canton de Genève doivent recevoir, dans les écoles publiques ou privées, ou à domicile, une instruction conforme aux prescriptions de la présente loi et au programme général établi par le département ».

Attention, ne pas confondre lois et décrets

La loi suisse est en fait comme les autres lois: univoque. Ce sont des sous-textes qui sont confus.
Quand vous lisez par exemple dans tel Loi" locale suisse :
"1Les parents ont le droit de dispenser ou de faire dispenser à leurs enfants un enseignement à domicile.
2 L’enseignement à domicile est soumis à une autorisation de la Direction."

vous savez que vous avez affaire à un trucage. Car s'il y a droit, il n'y a pas de demande d'autorisation, sinon ce n'est pas un droit.

Quelque chose cloche. Et en effet, vous constatez que ce texte est une "loi" de portée locale, autrement dit l'équivalent d'une décision régionale qui ne peut en aucun cas contredire les dispositions nationales ou constitutionnelles.

Le libellé "L’enseignement à domicile est soumis à une autorisation de la Direction" est fallacieux, il faut écrire: "L’enseignement à domicile est enregistré par la Direction, dans la mesure où les parents remplissent les exigences de salubrité morale et s'engagent à instruire l'enfant, ce qui se vérifie lors de l'entretien prévu."

Voilà ce qu'il eut fallu écrire. Mais comme les politiques régionaux sont illettrés, ils ne sont pas capables de voir que cette rencontre avec le Directeur n'est pas pour "accorder une autorisation" dont il n'a pas le pouvoir (à moins que la Suisse soit une monarchie...) mais de confirmer la validité de la demande de la famille.

De même vous aurez:

Art. 2 Dérogation à l’âge d’entrée (art. 6 al. 2 LS)1 Les parents peuvent adresser par écrit, jusqu’au 30 mars, une demande à l’inspecteur ou à l’inspectrice scolaire afin de reporter l’âge d’entrée de leur enfant à l’école.
ROF 2016_06122 L’inspecteur ou l’inspectrice scolaire s’entretient avec les parents avant d’accorder par écrit la dérogation, dont une copie est adressée au ou à la responsable d’établissement et à la commune de domicile ou de résidence habituelle de l’enfant
 
Donc l'inspecteur entend les parents et leur donne quittance, s'ils ne paraissent pas refuser le droit à l'instruction de l'enfant ou le maltraite: il y est OBLIGE.
FRIBOURG ROF 2014_0683Art. 5 Scolarité obligatoire a) Principe1 Les parents ont le droit et l’obligation d’envoyer leurs enfants en âge de scolarité obligatoire dans une école publique ou privée ou de leur dispenser un enseignement à domicile.
En fait, on a la même chose qu'en France, formulé autrement.

La parade

Pour l'instant, la meilleure parade quand on veut faire l'école à la maison en Suisse consiste à faire faire un certificat médical (plusieurs cas efficients dans le Valais) et de suivre nos conseils pas à pas (dans l'accompagnement). Il n'y a pas eu de grave souci jusqu'ici pour la Suisse.

Ecole à la maison en Suisse

1400 enfants en Suisse

Encore peu de parents instruisent eux-mêmes leur enfant, s'évitant les tracas de l'établissement scolaire, les déplacements, le cycle "instituteur-médecin scolaire-orthophonistes" devenu si banal.

Ecole à la maison en Suisse: des changements à venir ?

Il est vrai que pour beaucoup, la fonction de gardiennage de l’école compte. Mais si l’instauration d’un chèque scolaire devait avoir lieu et permettait de faire face aux coûts de la scolarité, les familles pourraient accepter plus massivement de dispenser elles-mêmes l’instruction à leur(s) enfant(s). Cela donne à réfléchir aux Suisses.

Dès lors que l'école ne sert plus de creuset social, n'assure plus à elle seule une mission formatrice essentielle qui permette à chacun d’évoluer dans la société. qu'elle ne joue plus ce rôle ou que le niveau est exécrable, ou que la sécurité n'est plus assurée, ou qu'elle manifeste une trop forte tendance à vouloir faire entrer l'enfant dans le moule, en un mot dès lors qu'elle n'aura plus le regard juste sur l'enfant, les parents s'éloignent.

Car l'enfant prime sur l'école.

Ecole à la maison en Suisse sur https://l-ecole-a-la-maison.com

Une maman confie: "Pour avoir scolarisé mes enfants à domicile jusqu'à 8 ans, je peux vous dire qu'ils étaient en avance sur le programme scolaire exigé, et que je ne passais qu'une à deux heures par jour pour leur apprendre à lire, écrire et compter. Le reste du temps se passait en activités familiales diverses. Ils avaient des amis, et se sont intégrés sans problèmes lorsqu'il a fallu les mettre à l'école publique. Ils ont appris à la maison avec plaisir, à leur rythme, sans stress, sans notes, sans jugements, sans racket... Je le referais si c'était à refaire."

Des parents mécontents de l'école: https://www.swissinfo.ch/fre/societe/Lecole_a_la_maison?cid=7393296

____________

Extraits de loi

RSJU 410.11, loi sur l’école obligatoire, art. 6, alinéa 2

Les parents ont le droit et l'obligation d’envoyer leur enfant en âge de scolarité obligatoire dans une école publique. Demeure réservé le droit des parents de donner ou de faire donner un enseignement privé, conformément à la législation sur l’enseignement privé.

RSJU 410.111, ordonnance scolaire, art. 8

Les parents qui entendent donner ou faire donner à leur enfant un enseignement privé, conformément à la législation sur l'enseignement privé, communiquent leur décision par écrit au directeur ou, à défaut, à la commission d'école, à l'intention du conseiller pédagogique.

RSJU 417.1, loi sur l’enseignement privé, art. 9

1Les parents ou les représentants légaux qui entendent donner eux-mêmes, ou faire donner un enseignement privé aux enfants en âge de scolarité obligatoire, en avisent, par écrit, la commission d’école du degré concerné du lieu habituel de résidence de l’enfant. Cet avis indique les personnes chargées de l’enseignement et les mesures prises pour assurer à l’enfant un enseignement correspondant aux exigences générales des plans d’études. L’avis doit être renouvelé au début de chaque année et lors de chaque changement de lieu de résidence de l’enfant.

2La commission d’école annonce sans délai au Service de l’enseignement les enfants suivant un enseignement privé. Pour les enfants en âge de fréquenter la 6ème année, la commission de l’école primaire informe également la commission de l’école secondaire.

3Les conseillers pédagogiques procèdent à un contrôle régulier de l’enseignement en milieu privé.

4Si l’enseignement se révèle insuffisant, le Département met en demeure les parents ou les représentants légaux de prendre les mesures appropriées. Si l’enseignement reste insuffisant après mise en demeure, le Département ordonne le placement de l’enfant dans une classe de l’école publique.

RSJU 417.11, ordonnance portant exécution de la loi sur l’enseignement privé

Art. 20

1Les parents qui entendent donner ou faire donner à leur enfant un enseignement en milieu privé communiquent leur décision par écrit à la commission de l'école du cercle scolaire. Les personnes chargées de l'enseignement doivent disposer des compétences et du matériel nécessaires permettant d'offrir un niveau d'éducation et d'instruction propre à atteindre les buts assignés à l'école, conformément à l'article 3 de la loi scolaire). Les parents fournissent les attestations nécessaires à cet effet.

2La commission d'école transmet sans délai le dossier au Service de l'enseignement. Celui-ci peut requérir tout complément d'information nécessaire.

3Le Département interdit l'enseignement en milieu privé qui ne satisfait pas aux exigences requises. En présence de lacunes de moindre importance, il peut fixer un délai pour remédier à celles-ci, sous peine d'interdiction en cas de non-respect.

Art. 21

1Le Service de l'enseignement vérifie au moins une fois par année, aux frais des parents, si le niveau d'instruction et d'éducation satisfait aux exigences requises. Si tel n'est pas le cas, il en informe le Département qui procède conformément à l'article 20, alinéa 3.

2Lorsque le développement de l'enfant paraît menacé, le Service de l'enseignement informe en outre l'Autorité de protection de l'enfant et de l'adulte.

Copyright © 2017

Réalisé par Xavier Stouder
__________________________
L'école à la maison dans le monde est ici.
in Ecole à la maison en Suisse

    

 

Bonjour, je suis Oriane

Ce site est très complet et vous semblera même trop fourni. Pas d'inquiétude !

Nous vous enverrons tout ce qu'il faut savoir, jour après jour. Il vous suffit pour cela de vous inscrire. En revanche, si vous cherchez une information immédiatement, fouillez le menu "Kit démarrage" ou tapez le mot dans la recherche.

Pour finir, les familles ont besoin de ce blog pour sortir du système, soutenez-le !

  • Bonjour ,je suis une maman d’une petite fille de 9ans Dislexie.l’ecole la stresse énormément, je dois faire et refaire les explications plus lentement et sa va … Ma question si quelqu’un peu me répondre,y’a t’il un cursus pour les dix à la maison. Merci . Nous sommes dans le canton de Vaud.

  • Bonjour je suis dans la région du lavaux (vd) et je cherche des personnes qui pratique déjà l’école a la maison pour me donner des conseilles, j’ai deux enfants de 4 et 6 ans, qui sont encore a l’école pour l’instant. merci d’avance pour vos réponses. Anne-flore

    • Bonjour, mes enfants ont le même âge que les vôtres et je suis aussi dans le lavaux, pourrait-on se rencontrer ?

  • Bonjour, je suis à Genève comment faire l’école à la maison a ma fille vu qu’apparemment les cours propose à distance suivent le programme français et non Suisse.
    Pour un futur retour à l’école notemment le cycle d’orientation cela ne risque pas de poser des difficultés ?
    Mon souci est que je souhaiterai la sortir de l’école au plus tard dès le mois prochain mais j’ai peur
    des sanctions au niveau de la loi.
    Pourriez-vous m’aider je ne sais pas si je dois leurs dire que je met ma fille en France voisine sans leurs parler d’école à l maison mais risquent ils de me demander de leurs fournir un certificat de scolarité merci .nodda

    • Bonjour, les programmes sont compatibles en Suisse et en France, aucun problème.
      “Pour un futur retour à l’école notemment le cycle d’orientation cela ne risque pas de poser des difficultés ?”
      Non, nous en parlons et vous préparerons pour ce moment, si vous restez avec nous.
      “Mon souci est que je souhaiterai la sortir de l’école au plus tard dès le mois prochain”
      Pourquoi voulez-vous attendre si vous pensez que c’est urgent ?
      “Mais j’ai peur des sanctions au niveau de la loi.”
      🙂 Il n’y en a aucune. Pas en FRance. En Allemagne, oui. C’est le seul pays à notre connaissance qui l’interdise. Mais vous voyez que c’est intéressant que vous veniez avec cette idée-là: il y a bien un conditionnement des esprits. Non, il n’y a jamais eu aucune sanction légale contre les parents qui faisaient normalement les choses. Nous disons bien: jamais. Nous montrons que tous les cas à problème sont le fait de gens qui l’ont pratiquement fait exprès.
      “Pourriez-vous m’aider je ne sais pas si je dois leurs dire que je met ma fille en France voisine sans leurs parler d’école à l maison mais risquent ils de me demander de leurs fournir un certificat de scolarité merci .nodda” Un cours par correspondance est un cours comme n’importe quelle école, il n’y a pas besoin de se cacher. Inscrivez-vous bien et vous aurez toutes les réponses. Cela répond-il à vos questions ?

  • Bonjour!
    Je pense sérieusement à donner les cours à mes enfants à la maison. Nous sommes sur Neuchâtel. Y a-t-il d’autres neuchâtelois par ici qui pourraient me conseiller?
    Mon fils 6 ans, en 2h, TDAH. Ma fille a 3 ans donc j’ai encore le temps.
    Merci!!
    Joëlle

      • Bonjour
        Nous pensons de plus en plus à sortir notre fille de 6 ans , de l’école.
        On a un peu peur que ses camarades lui manquent ?
        On se pose pleins de questions!
        Pouvez-vous m’expliquer votre parcours.
        Merci beaucoup d’avance

        • Bonjour, c’est bien sûr une question qui se pose, allez dans la recherche du site et tapez “qui est qui ?”. A très vite.

  • bonjour ma fille est dys et TDA
    elle aime aller a l ecole mais n attein pas le niveau scolaire demander.
    je vais aussi m aiguiller sur l ecole a domicile car ya des astuce et tecnique pr personne dyslexique que l ecole traditionel ne prend pas le temp de faire…je vous envois vers le site de l association dyslexique de suisse sur google y aura le site internet , la ya enormement d aide pr apprendre avec la methode qui conviens au dys.

  • Bonjour mon fils de 10 ans à une phobie scolaire nous somme en valais il y a possibilité de fairé l’école à la maisons quand même en valais ou pas du tous

    • Bonsoir , mon fils de 13 ans a aussi de la phobie scolaire , je suis en Valais et je recherche aussi des pistes pour avoir l’ecole à la maison , avez-vous eu des réponses ?

  • Bonjour, ma fille de 12 ans a développé une phobie scolaire suite à du harcèlement. De plus le système harmos ne nous convient absolument pas. Elle a complètement décroché alors qu elle était bonne élève. Nous envisageons éventuellement une scolarisation à domicile. Mais n est-elle pas trop âgée pour cela ?

    • Bonjour je vient de voir votre poste j’ai un fils qui est en phobie scolaire aussi mais nous somme sur le valais et je peut pas faire l’école à la maison ont envisage de déménager sur vaud mais avant je me renseigne est ce que vous avez put lui faire l’école à la maison est sa s’est bien passer

  • Bonjour,

    J’ai 4 enfants dont 2 en 3H et 5H. Mon 3me devrait commence l’école enfantine en automne. Mais aujourd’hui je me pose de reel question. (Bien entendu sa fait longtemps que j’y pensait mais j’ai laisser cogiter dans un petit coin de ma tete..)
    Mais la je suis vraiment enervé. Mon ainé revien avec des resultats plus qu’insufisant mais de voir que c’est dans toutes les branches alors qur quand je le demande de faire un meme exercice a la maison, ils sont tout à fait capable de le faire juste. Ce qui m’enerve d’autant plus est que la maitresse dit que l’ecriture de l’un deux reflete aussi son comportement. A savoir qu’il a les meme difficultés que moi et je comprend tout a fait ces difficultés (comme le fait dr ne pas comprendre le sens d’une phrase ce quo fait que son exercices sera faux…

    Bref, aillant moi meme eux des difficultées a l’ecole (dailleurs je suis sur que j’ai fait un tas de fautes) est ce que je peut tout de meme envisager de leura faire l’ecole a la maisom ou faut il un certain niveau?

    Je leurs apprend ce que je sais d’avance et je constate que du coup ils ont beaucoup de facilité en math et sur le peu que je leurs apprend.

    Personellement si je prend mon cas, quand j’etait scolarisé, j’aurais eu besoin de quelqu’un plus present pour m’expliquer mieux les exercices a faires. (Un jour une amie de la famille qui faisait des etudes etait venu me donnez quelques cours d’appuie et sa ete tres claire ensuite.

    Je pence que avec une classe de plus de 20 eleves, ils ne pourront pas progresssr car la mItresse ne peut pas etre deriere tout le monde.
    .(la preuve, il a que de mauvaises note) il ne suffit pas d’expliquer une fois au tableau pour comprendre, d’autant plus que l’ecriture francaise est quand meme complexe… comment dire a un enfant qu’on met une lettre qui ne se prononce pas, ou k plutot que q ou…..

    Que puis je faire?

  • Bonjour,
    Nous sommes une famille de suisse et habitons le canton du valais.
    Nous avons deux enfants de 11et 9ans,dont l’aîné à été diagnostiqué,il y a deux ans,syndrome asperger.inutile de vous dire que socialement,à l’école,avec ses camarades,c’est très très compliqué pour lui…et il n’est pas toujours bien compris par les enseignants…
    Ça fait déjà deux ans que nous réfléchissons à la solution de l’école à la maison.
    Voilà que notre cheminement nous amène à adhérer complètement à cette idée,et me renseignant sur le net aujourd’hui,je constate qu’il est très compliqué de pratiquer cet enseignement à la maison dans notre canton…pouvez-vous m’en dire plus,si vous connaissez les lois suisse?
    Nous souhaiterions évidemment déscolariser nos deux enfants,car le deuxième,présente des phobies scolaire,des angoisses,des maux de ventre et j’en passe…
    Merci d’avance pour les réponses à nos questions..
    Famille Rotondo-Frund

    • Bonjour chère famille, c’est en effet un peu compliqué en Suisse mais il y a des parades. Pensez à bien vous inscrire sur ce site dans un formulaire, nous vous enverrons des éléments. Allez aussi dans les menus, vous trouverez des choses.

    • Je vous transmets l adresse du site de l association valaisanne pour l instruction en famille.
      avif.ch
      Salutations

  • Bonjour Remy et Cécile,
    Je vous cite plus haut, vous dites : “les programmes sont compatibles en Suisse et en France, aucun problème…” mais en France vous apprenez principalement l’anglais en langue étrangère et en Suisse c’est allemand obligatoire. Est-il possible de faire l’école à domicile en Suisse sans passer par l’allemand?
    Et est-ce plus facile de faire l’école à la maison en France plutôt qu’en Suisse, car je suis prête à déménager.
    D’avance merci si vous ou une autre personne répondrez à mes questions.
    Salutations

    • Bonjour, oui, “compatible” n’est pas “identique” et il y a des différences. Pour la langue, il faut vous renseigner, nous ne savons s’il existe une notion de langue obligatoire.

  • Je viens de voir que dans tous les cantons en Suisse où l’école à domicile est permise, il y a un inspecteur qui passe. Est-ce dans tous les pays pareil car je trouve plus normal de passer un examen en fin de chaque année plutôt qu’un employé de l’Etat passe chez vous dans votre vie privée.
    Connaissez-vous la situation en Espagne? Est-il possible d’enseigner en français à domicile si on vit en Espagne?
    Je ne sais pas si je post au bon endroit mais redirigez-moi si ce n’est pas le cas…

  • D’accord merci mais entre la Suisse, la France et l’Espagne, quel est le pays le plus libre pour faire l’école à la maison? (=avec le moins de paperasse et si possible sans inspecteur à domicile privé)

    • ça nous intéresserait que vous nous le disiez après une petite enquête. Nous amassons des données sur chaque pays.

  • Bonjour,
    Je vis partiellement en Suisse et en Turquie. J’ai suivie des enseignements de montessori en Suisse 3-6 ans.
    Mon fils viens d’avoir 7 ans, en Turquie il n’existe pas d’école montessori primaire et mon fils bouge énormément je ne le vois pas s asseoir pendant 40 min à faire une activité qui a été choisi par le prof et non par ses propre besoins.
    Je vous remercie infiniment pour vos conseille aides, car je ne sais pas encore comment procède. Merci mes meilleures salutations.

    • Il a de l’énergie, tant mieux. Ne faisons pas asseoir un enfant qui n’aime pas ça, emmenons-le apprendre des tas de choses dehors ou dans des endroits intéressants. Même à la maison, on peut faire cours avec des tas de choses. Une recette peut donner lieu à du français, de la géo (origine des ingrédients), des maths etc. Plus tard, peu à peu, il en aura assez de bouger et cherchera des enseignements plus magistraux, vous pourrez alors les lui donner. Mettez aussi un peu de mystère pour lui donner envie d’apprendre. Nous vous expliquerons tout ça.

  • Bonjour
    J’ai un petit garçon de 5 ans qui vient de commencer l’école 1H,( Canton de Vaud)mais je suis très intéressée de lui faire moi même l’enseignement à domicile car nous bougeons beaucoup entre la Suisse et l’Espagne. Est ce le système Suisse ou le système Espagnol qu’il faudrait suivre?
    D’autre part, est ce possible de faire des groupes d’enfant du même âge et de partager l’enseignement entre diverses maman? C’est à dire, un tournus de maman enseignant a un groupe ( 3 ou 4 enfants) et chaque jour ca changerait?
    Merci pour vos réponses.

    • Bonjour Moonette, du moment que vous êtes entre deux pays, ça n’a aucune importance. Voyez dans le menu la loi / dans le monde.
      Pour les regroupements, si vous êtes itinérant, même réponse, vous ferez ce que vous voudrez. Mais pour les autres familles, en France, voyez “regroupement” dans la recherche.

  • Bonjour
    Je vis à Genève et ma fille de 11 ans est victime de harcèlement de la part de ses camarades depuis bientôt trois ans…! Sur conseil de la protection des mineurs je pense la déscolariser et lui faire l’ecole a la maison, mais je me pose pas mal de questions. Est ce que je ne vais pas la pénaliser encore plus en la sortant de l’ecole? Je ne sais quoi faire le prof et la directrice ne font rien pour l’aider.

    • Bonjour Sarina, la pénaliser encore plus en la sortant de l’école, c’est impossible.
      Regardez bien le menu, il y a plein de choses qui vous aideront.
      Merci pour votre message !

  • Bonjour nous sommes parents d’une fille de 13 ans qui malheureusement se voit reléguer de la général pour très peu de point et doit changer de classe dans les deux jours ce qui est brutal pour une adolescente on sait qu’elle peu refaire son retard mais l’ecole Ne veut rien savoir et notre fille veut pas changer de classe est-ce qu’on peu envisager un retrait pour faire des cours à la maison ?

    • Bien sûr ! Vous finirez même par considérer que cet événement est providentiel, assurément.

  • Bonjour les suisses
    Enfin je vois que je ne suis pas seul dans ce canton de vaud . J habite la vallée de Joux ,Prêt de Vallorbe . Je cherche à rencontrer des familles . Rencontrons -nous une fois ?. Comment nous transmettre nos numéros . Sur carnet d adresse ?
    J ai une fille de 10 ans qui souhaite expérimenter avec moi cette aventure . Il n y a absolument rien de compliqué dans le canton de vaud . La direction générale de l enseignement obligatoire écrit : que l instruction est obligatoire selon le choix des responsables de l éleve. Nous choisissons l enseignement à domicile .tapez ceci sur internet et vous avez toute la loi et comment procéder pour enlever votre enfant . C est bien plus simple et souple que chez nos amis français. Une avocate très branchée sur ce sujet m a dit que la loi n allait pas changer en juin . Être enseignant pour pouvoir faire l’EAM ne passera pas . Ouf !
    Bref je souhaiterais vraiment tous vous rencontrer … merci ce site m’apaise .. m aide .et me donne de la force.
    Aude

  • bonjour, je suis inscrite dans le canton de Genève où mon fils de 6 ans est dans une école Montessori. Nous aimerions partir en voyage l’année prochaine mais comment procéder? Je n’ai aucun diplôme mais suis motivé à l’enseigner lors de notre voyage. Aidez moi s’il vous plait. Je me sens complètement dépassée….. merci

    • Bonjour Didi, aucune difficulté dans ce cas, voyez dans la recherche du site “ecole à la maison dans le monde”.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    La vidéo à voir avant tout ↓

    s2Member®
    >