La culture de mort de l’Education nationale


Le désastre est constant à l'école. Il touche les enfants, les enseignants, tout le monde.

Le ministère de l'Éducation nationale vient d'annoncer que 58 suicides ont été dénombrés au sein des personnels de l'Éducation nationale sur l'année scolaire.

37 hommes et 21 femmes ont ainsi perdu la vie. Ce n'est malheureusement pas nouveau : la violence que subissent nos professeurs peut engendrer des souffrances infinies… jusqu'au drame.

Le centre psychiatrique de l'EN est le plus gros d'Europe (impossible d'avoir le moindre renseignement sur le net !)

Le niveau scolaire est au plus bas: l'enfant sort illettré ou chômeur ou asocial de l'école dans la grosse majorité des cas.

La violence, le harcèlement y sont le lot quotidien.

On y défend l'avortement qui a tué plus que la "shoah" et toutes sortes de comportements décadents voire suicidaires.

La méthode est celle qui échoue.

L'incompétence et l'imposture sont omniprésents.

Bref.

Voulez-vous laisser votre enfant dans cet univers délétère voire morbide ?

Voir aussi

 

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
s2Member®
>