Que vaut l’école démocratique ?


Ecole démocratique et école alternative : que faut-il en penser ? Il y a de tout. Du bien et du moins bien.

A notre avis, c'est à l'image de notre époque: loin d'être gagné !

Morgane nous dit ce matin:

Il a intégré une école démocratique en septembre 2016, mais là ce système ne lui convient plus...il s'y ennuie bcp et aimerait trouver un sens à "l'école", et reprendre quelques cours (à la carte). En effet, depuis 2 ans il fréquente cette école alternative, mon fils n'a pas suivi un seul cours (pas d'écriture ni de lecture d'un seul cours) depuis son inscription.

Et voilà ! La "liberté" qu'on laisse à l'enfant est une fausse liberté, en fait un laisser-aller.

Il y a beaucoup d'écoles alternatives ou démocratiques différentes. Mais faites très attention à ces écoles où il n'y a aucun programme. N'importe qui peut ouvrir un établissement et ne rien enseigner, ne rien faire ne demande aucun diplôme. De plus, ces écoles n'étant pas reconnues, vous n'aurez pas de certificat de scolarité.

C'est en ce moment la course à la supercherie !

Les dirigeants d'une bonne école alternative ont quelque chose en tête, ils ont un programme d'instruction, même si cette instruction n'est pas magistrale.

Mais hélas, le nombre de cas d'écoles démocratiques ou alternatives catastrophique qui nous est signalé a de quoi refroidir les enthousiasmes du départ.

Pour finir, ces écoles ne feront de toute façon jamais aussi bien que l'école à la maison qui peut faire ce qu'elles font et bien davantage, grâce au lien privilégié du parent à l'enfant.

L'Ecole démocratique, que faut-il en penser, quels sont les avantages ? faut-il réellement supprimer toute contrainte et laisser l'enfant faire ce qu'il veut ? est-ce mieux que l'école à la maison ? Est-ce accessible et puis-je faire confiance en ces écoles, quels sont les critères pour que MON enfant soit heureux...

Rémy répond à toutes ces questions.

Voir aussi

Pour finir, comment reconnaître une mauvaise école ?

in Que vaut l'école démocratique ?

Que vaut l'école démocratique l-ecole-a-la-maison.com

Bonjour, je suis Oriane

Ce site est très complet et vous semblera même trop fourni. Pas d'inquiétude !

Nous vous enverrons tout ce qu'il faut savoir, jour après jour. Il vous suffit pour cela de vous inscrire. En revanche, si vous cherchez une information immédiatement, fouillez le menu "Kit démarrage" ou tapez le mot dans la recherche.

Pour finir, les familles ont besoin de ce blog pour sortir du système, soutenez-le !

  • C’est un vaste détour que propose d’école démocratique ! Expérience à suivre ! Pour certains enfants ce chemin sera bénéfique. Cette belle confiance, cette liberté les rendront responsables…( Jusqu’où peuvent-ils être responsables?)
    D’autres enfants pour créer ont davantage besoin de contraintes, d’outils. Leur donner un cadre, leur proposer des techniques les libère aussi en fin de compte.
    Et le meilleur chemin vers la dictature est malheureusement la démocratie bien sûr !

  • sandrine dit :

    Bien d’accord avec tout ce qui a été dit et expliqué du début à la fin !

  • j’aime beaucoup ces jolies certitudes que tout le monde devrait estimer comme étant une vérité “ces écoles ne feront jamais aussi bien que l’école à la maison…”. C’est comme si je disais ces mères et pères qui ont choisi de faire un enfant pour eux ne feront jamais aussi bien que celles et ceux qui ont choisi une école ou la collectivité aide l’enfant à se développer dans le respect de son être et dans le respect des autres”. Ne trouvez vous pas cela un peu présomptueux et réducteur? Ne diriez vous pas : mais qui est-elle pour savoir ce qu’il y a mieux pour nos enfants? Pense t-elle détenir la vérité? L’image que renvoie certaines écoles alternatives peut être un peu marginale voir sectaire mais je vois que celle de l’école à la maison n’est pas en reste! Bref je ne suis pas d’accord avec vous! Ce qui ne m’empêche pas de m’intéresser à ce type d’enseignement.

    • cecileetremy dit :

      Il est naturel que vous aimiez ces phrases car elles vous interpellent.
      “ces écoles ne feront jamais aussi bien que l’école à la maison…””
      En effet, parce que l’enfant a un lien privilégié à la mère, l’école ne fera jamais aussi bien qu’une maman faisant normalement. De même, l’homme ne sera jamais enceinte, et le soleil ne sera jamais une usine à glace.
      C’est vrai. Mais ces évidences se perdent pour quiconque a une analyse soit sentimentale, soit rationaliste.
      Pour ce qui est du “respect” dont vous faites la valeur première, c’est en fait à la fois une confusion et une espèce de plus petit dénominateur. En fait, le respect n’est pas une valeur en soi. Vous verrez ce que nous en disons ici: (https://l-ecole-a-la-maison.com/le-respect-de-lenfant-valeur-floue-par-excellence)

      Vous brandissez des valeurs de “respect de son être et de respect des autres”.
      C’est extrêmement réducteur. Allez donc dans une école d’aviation et dites aux élèves qu’ils auront leur diplôme de pilote s’ils travaillent leur respect: vous serez à côté du sujet. Il y a des tas d’excellents pilotes irrespectueux, qu’on essaie d’aider à se corriger certes, mais là n’est pas l’exigence première. Cette insistance à vouloir du “respect” est en fait un formatage digne de l’Education nationale: si tu n’es pas “respectueux”, tu sors.” On exclue l’irrespectueux.

      Or, des tas de gens, “irrespectueux”, ont pu être dans leur droit, dans leur art, dans leur vérité du moment. Pagnol était irrespectueux en attaquant la corruption des élus dans Topaze, Zola et Hugo l’étaient sans cesse, Bonaparte manquait totalement de respect envers ses congénères mais c’est un mauvais exemple car il fit massacrer la moitié des Français, Garibaldi ou Einstein l’étaient, et beaucoup d’autres.

      Depuis quand se permet-on de juger quelqu’un à l’aune de son “respect” ? Le respect ne fait pas l’individu.

      On voit bien comment ce “respect” est inspiré par l’ignorance: “je respecte mon enfant et donc je ne lui impose rien, il ne sera pas baptisé”: affimration tellement courante et populacière qu’on ne peut pas ne pas l’avoir entendue. Nous y avons répondu: “En ce cas, ne donnez pas à manger à l’enfant puisque vous allez le manipuler, fasçonner ses goûts, le changer malgré lui.”

      Ces gens ignorent totalement qu’il ne s’agit pas de “respecter” l’enfant, mais de l’aimer. Et aimer, c’est donner.

      Ce “respect” d’ailleurs donne ce qu’on voit fréquemment à l’école, y compris démocratique: vacuité, désespérance, niveau effroyable. Le respect, qui est pour beaucoup de gens un véritable dogme, une sorte de religion, n’est pas une valeur en soi. Il n’est qu’une conséquence – éventuelle – d’une bonne éducation. Il y a des tas de choses qu’il ne faut pas respecter. Il y a, voyez-vous, des gens qui non seulement ne sont pas respectables mais qui de plus doivent être combattus. Mais dans ce fatras de bons sentiments qu’on rencontre fréquemment dans le monde de l’IEF, où la sauvagerie et les aggressions sont le quotidien, les choses n’étant pas nettes et toutes faites de sentiments flous et de sincérité pusillanime, on a ce chaos, ces déchirures, ces violences. C’est le grand paradoxe: on juge, on établit des règles fondées a priori sur de bons sentiments, en ignorant totalement ce que cela peut donner (et c’est d’ailleurs une preuve que ce petit monde manque profondément de culture).
      “Ne diriez vous pas : mais qui est-elle pour savoir ce qu’il y a mieux pour nos enfants? Pense t-elle détenir la vérité? ”
      Vous vous situez dans l’intellection. Vous croyez que ce que vous pensez y peut grand chose. Or, ce n’est pas là que ça se passe. L’esentiel de ce que le parent a à donner n’est pas de l’ordre de “ce qu’il pense”. La meilleure preuve de cela est que les miracles véritables qu’on obtient sur ce site sont le fait de gens qui pensaient le contraire de ce qu’ils pensaient avant d’arriver. Pour tout vous dire: ce mode de pensée est le contraire de ce qui est juste, les postulats sont faux. Votre rationalisme est la mauvaise approche. La mère est parfois mauvaise, c’est certain, mais elle aura le plus grand mal à être aussi mauvaise que la moyenne des écoles, qui est effroyablement basse et néfaste. Là où la mère pourrait battre ou négliger son enfent, l’école moyenne fait bien pis: elle assassine, elle tue l’âme de l’enfant, elle le détruit. Et cela sans même s’en soucier, en reportant la faute sur l’enfant. 35 personnes sont mortes de faim ou de froid dans la rue depuis le début du mois, elles sortent toutes de l’école.
      “L’image que renvoie certaines écoles alternatives peut être un peu marginale voir sectaire mais je vois que celle de l’école à la maison n’est pas en reste!”
      Soit l’on parle français, soit pas. Une image sectaire ne peut être produite par une seule famille, par définition, la secte étant un groupe.

  • difficile d’établir un avis, personnellement je me sens mitigeais entre l’école à la maison et idéalement avec une liberté sur l’apprentissage fourni à l’enfant, le mixte étant un idéal d’une certaine manière. Après,toutes les écoles alternatives sont différentes donc difficiles d’y émettre un avis dans le sens où tout dépends de l’intention des créateurs … Lorsque l’on s’intéresse au développement personnel et aux fonctionnements de notre cerveau, des effets négatifs de l’environnement extérieur, qu’il soit humain ou non, difficile de nous protéger de tout ceci dans sa totalité alors quoi faire ?… je rêverais de sortir ma fille de l’école et de pouvoir lui apporter cette ouverture au monde, lui faire découvrir un maximum de domaine afin d’éveiller un maximum sa créativité mais aussi son intérêt aux choses, je l’ai cette vision idéale, celle qui ME semble idéale mais est-ce l’idéal pour demain ? qui a cette réponse ? alors devons nous rester neutre et laisser les choses telles qu’elles sont pour autant ? combien de personnes s’épanouissent dans leur activité professionnelle ? combien de personnes font le métier qui les inspire profondément ? pourquoi ? manque de confiance? forçage ? mauvais choix ? et si l’enfant de demain avait la possibilité de regarder vraiment tout ce qui l’entoure autour de lui, et d’apprendre de cette réelle ouverture quant aux possibilités et aller vers ce qui l’inspire profondément ? sans avoir un apprentissage complet formaté… l’école obligatoire à 3 ans, de quoi à peur l’état ? pourquoi cette réduction ? on t’il pris peur qu’en au développement de l’école à la maison et de l’élévation de la conscience humaine ?

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    La vidéo à voir avant tout ↓

    s2Member®
    >