Votre attitude en cours


Aujourd'hui, deux choses: révision générale (nous ferons quelques rappels utiles), et un travail sur une bonne attitude en cours, avec des trucs pratiques, notamment :

  • votre attitude en cours détermine tout chez l'enfant
  • penser "soucis, soucis" va produire des soucis. Il est important que la maman relativise.
  • mieux vaut se tromper et être dans une joie que d'avoir raison dans la douleur
  • c'est toujours une question de pratique; la solution est toujours devant vous
  • préparez des bottes secrètes; faites preuve de créativité
  • humilité; discernement; Etre en forme
  • surveillons très attentivement nos paroles. Renoncer aux cris
  • autorité;Le regard doit être vrai, fort et confiant.
  • plaisir, émulation, concentration, réussite + joie, célébration

Votre attitude en cours détermine beaucoup chez l'enfant

Sa concentration, son sérieux, son intérêt, son niveau. Il y a peu de choses qui ne dépendent pas de vous. Oui, certaines ne dépendent pas de vous: il a un patrimoine génétique qui fait qu'il a ses facultés spéciales ou cette réactivité qui ressemble tant à celle de son père... Laissez ça de côté: vous n'y pourrez jamais rien. Ce sur quoi vous avez un pouvoir, c'est vous.

Angoisse maternelle

Une chose pose fréquemment problème, c’est l’angoisse maternelle. Il n’est pas facile d’envisager de faire cours, on n’est pas sûre d’y arriver, et quand on le fait on doute, on a peur de l’échec et chaque difficulté semble la preuve qu’on n’y connaît rien, etc. Nous y reviendrons. Dès maintenant, essayons de mettre complètement de côté cette vision. Elle ramène à la maman au lieu que les choses soient centrées sur l’enfant. De plus, penser "soucis, soucis" va produire des soucis. Vous le savez: on devient largement ce à quoi on pense.

Votre attitude en cours

 

Il est important que la maman relativise. Bien sûr que les choses se passeront mal parfois, bien sûr qu’il y a des écueils et des nasses, mais c’est surtout vrai à cause d’une angoisse permanente qui vous colle à la peau. Ne vous laissez pas "bouffer" par la déprime ou le doute permanent.

A tout prendre, mieux vaut se tromper et être dans une joie que d'avoir raison dans la douleur !

Relativisez. Dites-vous ceci :
— la situation est de toute façon meilleure qu’à l’école et
— à chaque jour suffit sa peine.

Dans la difficulté, rappelez-vous ceci (...) la suite est réservée aux membres accompagnés, pour activer votre accès membre, passez par ici. Déjà membre accompagné ? Connectez-vous dans le menu du site (en cas de souci, voir la FAQ).  

Bonjour, je suis Oriane

Ce site est très complet et vous semblera même trop fourni. Pas d'inquiétude !

Nous vous enverrons tout ce qu'il faut savoir, jour après jour. Il vous suffit pour cela de vous inscrire. En revanche, si vous cherchez une information immédiatement, fouillez le menu "Kit démarrage" ou tapez le mot dans la recherche.

Pour finir, les familles ont besoin de ce blog pour sortir du système, soutenez-le !

  • Que des bons trucs! C’est pour les mamans et les papas.
    L’oncle est un sage. « Il faut nettoyer la vigne quand elle est propre ». Je mets cette sentence en lieu sûr!

  • Encore de très très bons conseils, astuces…. Un grand merci à vous, cela est une grande aide pour moi, parfois de bons rappels.

  • Adelaïde Euvé dit :

    « C’est votre voix monocorde qui lasse et achève l’assiduité, votre enfant ne vous entend plus. »
    C’est tellement cela en ce moment. Je vais moins parler, donc faire plus attention à ce que je dis, moduler mon ton, interroger plus mes enfants, les faire reformuler, répéter, pratiquer, exercer.. Et aussi mieux les valoriser !

    Merci pour tous ces conseils concrets !

  • ahelya nandini danglades dit :

    Je vais l’imprimer et le relire autant de fois que nécessaire…

  • MOUIHI Nathalie dit :

    Merci beaucoup pour cet article utile car reprenant tous les points importants à se rappeler au quotidien et qui permet de faire le point sur notre attitude .

  • merci beaucoup pour ces précieux conseils.

  • Merci. Conseils qui tombent à pic.

  • Benedicte MAJOLI dit :

    excellent article, judicieux comme toujours et qui tombe vraiment très bien pour moi en l’occurence…le plus dur pour moi est de garder mon calme…

  • Holala! ce que vous dites est tellement juste!
    J’ai fait toutes ces erreurs et oh malheur j’en ai encore fait cette semaine dernière, snif! je n’en suis pas fière. J’ai aussi, sans le savoir, fait certaines choses que vous suggérez dans l’article, par exemple au 3ème paragraphe à REGARD et VOIX. Il m’est souvent arrivée de lui donner un exercice à faire et de le voir rechigner, je lui disais « bon, je vais te laisser tranquillement faire ça, c’est mieux » et de m’éloigner. Et le voilà parti pour le faire. Après un petit moment, je reviens et « attends maman j’ai pas encore fini »
    C’est pour dire que ça marche. On leur met certaine trop la pression parfois.
    Mais y a encore à faire!
    Merci beaucoup Cécile et Rémy pour ces conseils vraiment très très utiles

  • sandrine dit :

    Avalanche de bons conseils ! Article à garder sous la main, tant il y a à en tirer profit.

  • Delphine dit :

    Merci pour toutes ces astuces! C’est très encourageant

  • Merci Rémy vous êtes au Top avec votre épouse , vous avez tout compris encore Merci !!

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    La vidéo à voir avant tout ↓

    s2Member®
    >