Les résultats de l’école-maison « dans la vie »

Vous le savez déjà, "l'école-maison" a de meilleurs résultats que l'école classique. D'ailleurs, Harvard s'arrache les enfants qui l'ont faite. Mais il y a mieux. Comme vous le verrez ci-dessous, ils sont également mieux sociabilisés ! On attendait impatiemment ce type d'études.

Le Centre canadien pour l’école à la maison démontre que dans pratiquement tous les domaines importants de la vie, les diplômés de l’école à la maison réussissent, à court et long terme, mieux que leurs homologues des écoles conventionnelles.

étude réussite enfants qui font l'école-maison sur http://l-ecole-a-la-maison.com

école-maison sur http://l-ecole-a-la-maison.com

étude réussite enfants qui font l'école-maison école-maison sur http://l-ecole-a-la-maison.com

étude réussite enfants qui font l'école-maison école-maison sur http://l-ecole-a-la-maison.com

étude réussite enfants qui font l'école-maison école-maison sur http://l-ecole-a-la-maison.com

étude réussite enfants qui font l'école-maison école-maison sur http://l-ecole-a-la-maison.com

étude réussite enfants qui font l'école-maison école-maison sur http://l-ecole-a-la-maison.com

étude réussite enfants qui font l'école-maison école-maison sur http://l-ecole-a-la-maison.com

étude réussite enfants qui font l'école-maison6

Un niveau plus élevé d'études

D'abord, c'est sans surprise qu'on constate que les enfants qui font l'école-maison font aussi de meilleurs études. Or, et c'est un point à souligner, faire de meilleurs études, c'est aussi être mieux insérer socialement. Voilà qui fait tomber d'un bloc l'argument fallacieux de la "désocialisation".

Des revenus meilleurs

On constate également (mais nous l'avions déjà dit ici) que les revenus sont meilleurs. Non, ce n'est pas un objectif en soi, mais cela répond aussi à un argument, celui que ça coûte cher.

Les enfants et le mariage

Chose très surprenante, les gens qui ont fait l'école-maison sont plus souvent mariés que les autres mais ont moins d'enfants. A cela, une explication probable: le phénomène étant récent, il sont encore jeunes.

Les métiers

Ils sont également moins souvent dans le domaine de la vente. Serait-ce que les parents qui font faire l'école-maison intéressent moins leurs enfants au commerce ?

Engagement communautaire

Mais l'argument qui va définitivement enterrer l'argument de la désocialisation, c'est celui de l'engagement communautaire. Les enfants qui sortent de l'école-maison sont plus engagés, notamment sur les plans religieux, sportif et culturel.

L'article est à lire ici.

On se reportera à cette page pour ce qui concerne le problème financier.

Un autre éclairage vient conforter ces résultats dans un article disant: "ces enfants vous déclasseront."

Homeschool Domination
Created by: CollegeAtHome.com

Cliquez like ci-dessous

 
Prénom * :
Email * :
* champ obligatoire.

Mots rentrants:

This entry was posted in 2 P, Articles, Infos pratiques and tagged , , , . Bookmark the permalink.

14 Responses to Les résultats de l’école-maison « dans la vie »

  1. SAMUEL says:

    Bonjour,
    J’ai bien apprécié le message critique de celui (celle) qui est irrité par une étude qui démontre que l’instruction hors école est supérieure à celle dans l’école. Il ne supporte pas le thermomètre et il voudrait bien le casser.
    Petite digression : il a raison si l’on pense à la profusion d’idées fausses que nous acceptons sans contrôle et qui mènent le monde. Nous DEVONS douter.
    Cependant, ici, c’est l’école à l’école qui est l’idée fausse acceptée universellement sans contrôle, ce qui a des effets désastreux puisque seulement 1,03 % des enfants pratiquent l’école hors école.
    C’est un très bon exemple de la façon dont les pires errements perdurent indéfiniment.
    Il suffit pourtant d’un peu de bon sens pour se rendre compte que le seul fait de rassembler tous les enfants en troupeau les met dans une situation anormale et ouvre la voie à une impressionnante liste de nuisances. On commence dès l’age le plus tendre avec la séparation bien trop précoce, le réveil forcé (un enfants ne doit JAMAIS être réveillé de force avant l’age de six/sept ans etc.

  2. Christelle says:

    Personnellement, je n’ai jamais douté que les résultats d’enfants ayant fait sérieusement l’école à la maison , soient bien meilleurs que ceux d’enfants ayant fait l’école à l’école si je puis dire, ce d’autant plus que j’ai connu quelques années de scolarisation de mes deux enfants , j’ai vu les compétences et incompétences de certains enseignants et/ou de directeurs d’école ( en même temps ils font ce qu’ils peuvent, ils ont beaucoup trop d’élèves pour atteindre les objectifs attendus) et le temps ou plutôt le peu de temps qu’ils pouvaient consacrer à mes enfants, ces statistiques confortent mon point de vue et me paraissent totalement logiques. Quand à la question de la désociabilisation, j’affirme haut et fort que mes enfants étaient bien moins sociables lorsqu’ils étaient scolarisés , et à l’inverse beaucoup plus sociables , heureux et mieux dans leur peau depuis qu’ils sont instruits à la maison. Je n’ai aucun intérêt à convaincre qui que ce soit, mais pour moi c’est du bon sens. Je ne regrette pas, ni mon mari , ce choix, et j’ai bien l’intention de le poursuivre le plus loin possible . Sans compter qu’il y a tant de désagréments à l’école , et je pèse mes mots, que nos enfants n’ont pas besoin de connaître …et l’éducation nationale ne répond pas non plus aux questions de sécurité de nos enfants. Aujourd’hui , on ne peut pas confier son enfant en étant certain qu’il ne rencontrera pas un problème sécuritaire (harcèlement, drogue, violences physiques et morales…). On confie à l’Education nationale ce que l’on a de plus cher , et bien je suis désolée mais l’expérience nous a montré que l’on ne pouvait pas leur faire confiance tant du point de vue de leur sécurité , que du point de vue de l’enseignement .

  3. Bel says:

    Pourriez-vous indiquer d’où viennent ces statistiques, par qui ont-elles été faites ? Pour que les données donnent un résultat probant, il faudrait qu’une double étude soit faite en parallèle, la votre et celle menée (avec les mêmes questions et protocoles) par les protagonistes de l’école accadémique. Là oui, les résultats seraient lisibles et voudraient dire quelque chose. Ceci a-t-il été fait ? Quelle garantie d’honnêteté intellectuelle donnez-vous dans votre argumentation?

    • Rémy et Cécile says:

      Bonjour, suivez le lien en bas de page.

      • Bel says:

        Bonjour, Parlez-vous du lien © L’Ecole à la maison ? C’est un blog où les parents échangent, et nulle part se trouve un regard critique sur l’étude faite au Québec dont vous reprenez à votre compte les résultats. Peut-être un autre lien que je n’aurais pas trouvé en bas de page ?

  4. RAHAJAVOLOLONA says:

    Je vous crois et ces statistiques me réconfortent.

    C’est ma fille qui pratique l’école à la maison avec ses 3 plus grands.

    Quels conseils pouvez-vous proposer pour qu’elle tienne bon malgré certaines critiques telles : les enfants ont besoin de fréquenter d’autres enfants de leur âge, qu’elle ne peut pas remplacer tous les profs avec toutes les matières etc…

  5. LUDIVINE ROUFFET says:

    C’est vraiment très rassurant, encourageant.
    Merci

  6. castignolles marion says:

    Bonjour,
    C’est marrant de voir comme l’on éprouve aucun étonnement à la lecture de ces statistiques …
    Ma grande a trouvé sa place avec les autres avec l’école à la maison , l’école du quartier l’avait , au contraire, confortée dans ses appréhensions . Je constate aussi que la solidité des connaissances acquises à la maison et la rapidité avec laquelle elle apprend , la rassurent , lui donnent de l’autonomie par rapport aux adultes , de l’aisance dans le monde qui l’entoure.
    Merci pour ces infos , toujours intéressantes !

  7. Josée says:

    Après plus de 6 ans et demi d’éducation à domicile, je peux vous dire que la socialisation ne fut jamais un problème. Au contraire, nous devions limiter nos sorties pour passer à travers le programme. Comme les enfants se retrouvent avec d’autres personnes d’âges et d’horizons différents lors des activités ou dans leur éducation quotidienne, ils sont plus ouverts et s’adaptent plus facilement aux autres.
    Les résultats académiques sont généralement aussi plus élevés que ceux des enfants fréquentant l’école publique. J’ai pu le constater sur le terrain avec mes enfants et tous ceux que j’ai eu le bonheur de rencontrer.
    Je n’ai que du positif à dire de l’éducation à domicile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *