fbpx

Nouvel infographisme sur l’école maison

Ce nouveau document en dit long ! Les ministères de l'éducation occidentaux en seront sans doute choqués. Mais il apparaît clairement que l'école à la maison s'impose inéluctablement et tire la société vers le haut.

Résultats sur l'école et sur l'école à la maison

Pour rappel, les résultats des enfants faisant l'école à la maison au Bac ne sont pas rapportés dans le classement général: ils occupaient de trop nombreuses premières places.
homeschooling-infographic sur l'école maison
Source: https://www.dailyinfographic.com/homeschooling-by-the-numbers-infographic

Cette nouvelle publication est un nouveau démenti des rumeurs entretenues par plusieurs ministères sur l'école à la maison. Les faits sont là: l'école maison réussit mieux, de manière nette, que l'école classique. Mais d'autres éléments sont étonnants. Ainsi, 98% des enfants qui font l'école maison utilisent l'ordinateur.

Le public figure sans aucune surprise en queue de classement.

  • Cynthia dit :

    Bonjour
    Quel dommage que nous ne puissions pas faire les memes comparatifs en france
    Je serais curieuse de connaitre les resultats.
    Merci pour ces infos en tout cas.. Tres encourageant

  • Reynet dit :

    Merci pour ces chiffres, ils sont affligeant pour l’école….. Ce choix n’est pas toujours facile à vivre, mais c’est véritablement un investissement sur l’éducation de nos enfants et nos familles.

  • mary dit :

    Merci pour ses chiffres encourageants. Moi ce que j’aimerai savoir c’est combien y’a t’il de famille en homeschooling en FRANCE?Y’a t-il un moyen de le savoir? Le fait que nos proches aient tjrs l’impression qu’on est les seuls au monde à faire l’école à la maison, c’est lourd au bout d’un moment….

  • paul dit :

    Très intéressant. Il est regrettable qu’on n’ait pas le niveau des parents pour les élèves scolarisés dans les « écoles ordinaires ».

    • Albane PROY dit :

      Aux USA il n’y a pas de tout. Certaines écoles primaires dans de « bons » quartiers sont très convenables. Après, les gens se logent, vivent et travaillent avec leur communauté. Ici, il est probable ou tout au moins possible qu’un couple mixte, par exemple, vive sur le pallier d’à côté. Aux USA c’est véritablement TRES peu probable. Donc, même dans le public les groupes sociaux font que le niveau des écoles publiques suit souvent le niveau moyen du « quartier ».

      Aux USA aucune personne ne croit que l’enfant est ‘gratuit ». Par exemple, prenons un père qui est dans la salle d’attente tandis que sa femme est eb train d’accoucher. Non seulement il sera inquiet d’un point de vu médical, santé de la maman, de l’enfant, mais il devra en plus évaluer ce que son asssurance va prendre en charge s’il faut pratiquer une opération et mettre bébé en couveuse (par exemple). Pour l’école, c’est la même chose, le service de « base » est, généralement, indigent.

      Bien amicalement

  • annejulie dit :

    Eh oui, mais la plupart des parents homeschoolers sont instruits. Si on prennait la propension a reussir des enfants scolarisés dont les parents sont instruits, on arriverait surement au même résultat.

    • Albane PROY dit :

      Certes. Toutefois, la bonne pédagogie ne sort pas toujours loin s’en faut des têtes les plus diplômées ou les plus « performantes » au travail par exemple.

      Ma maman enseigne BEAUCOUP mieux que moi et comparativement elle est moins diplômée. Après il est évident que « suivre » dans une classe de terminale scientifique, si vous êtes un littéraire, cela doit être compliqué. Beaucoup je pense on quelque peu oublié les savoirs scolaires.

      Bien cordialement

  • dina dit :

    Encourageant et rassurant……pour ceux qui débutent EM et qui parfois veulent abandonner le navire……

  • Albane PROY dit :

    On notera toutefois qu’il s’agit de statistiques étrangères. Si ce sont les USA voire le Canadia, les efforts et les moyens consentis à l’enseignement sont peu improtants voire même très défaillants (surtout dans certaines villes ouvrièers par exemple.

    Compte tenu des conditions données aux maîtres dans le public (il y a de bien jolies écoles dans certaines villes tranquilles et moyenes) il n’est pas surprenant que les résiltats soient médiocres. Aussi aux USA il est possible et RELATIVEMENT facile d’engager un maître des écoles publiques comme précepteur pour un seul enfant. La charge est supportable pour un ménage de cadres supérieurs. Ici c’est impensable. Les résultats du « tête à tête » sont évidemment sans comparaison, en particulier si on le compare à une classe de 40 enfants qui se partagent 20 livres de lecture, ce qui est COURANT.

    Evidemment il ne doit pas être possible d’avoir des chiffres pour la France ?

    Amicalement

  • Melissa Mehul dit :

    Très intéressant ! Voilà un graphique qui parle de lui même… C’est vraiment dommage que ce ne soit pas un classement Français. Mais bon, avant qu’un tel graphique existe pour la France… Au moins nous savons que nous faisons le meilleur pour nos enfants, c’est tout ce qui compte !

  • Héloïse dit :

    Cette étude est rassurante. Effectivement, l’équivalent français et européen serait utile.
    A bientôt,
    Héloïse

  • Boriana Savova dit :

    Ce qui sera également intéressant à mesurer c’est le niveau de satisfaction personnelle des parents qui ont fait l’école à la maison. Il y a relativement peu de parents avec un Master ou Doctorat qui ont fait ce choix, simplement parce qu’il demande un investissement personnel considérable qui est difficilement compatible avec une carrière professionnelle en dehors de la maison. Le bonheur de l’enfant prime, bien sûr, mais le bonheur des parents est un pilier de réussite pour un projet pareil.

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonsoir Boriana, c’est un excellent sujet que vous abordez là.
      A vrai dire c’est le contraire, le niveau des parents qui font l’école à la maison est en moyenne légèrement plus élevé et les masters ou doctorants sont plus présents que dans la population classique de parents.
      Et cela parce que le souci pour l’enfant est statistiquement plus élevé avec le niveau d’études.
      Enfin, le bonheur des parents dépend d’une part de celui des enfants, proportionnellement à leur amour pour eux, et le fait de faire l’école à la maison booste les carrières en donnant au parent plus de confiance en soi, plus d’autorité, divers savoirs qu’il est bon de reprendre et de méditer à la base (par exemple l’étymologie) etc.

  • Delphine Cottin dit :

    Quel bonheur de pouvoir faire école à la maison et encore plus lorsque l on observe ces résultats 🙂

  • s2Member®
    >