Maman et femme, deux merveilleux rôles

Maman et femme

Voici un témoignage qui vous correspond peut-être. Vous vous souvenez que nous abordons le thème de l'équilibre entre maman et institutrice. Ici, nous voyons le même équilibre entre maman et femme. Et si nous voulons réfléchir à la question de la femme au foyer, c'est ici.

Le témoignage maman et femme

Bonjour Rémy et Cécile,

Je vous écris pour partager avec vous notre histoire personnelle.

Nous avons commencé l'école à la maison en septembre 2016.

Mon mari et moi, avions deux enfants. Après un long congé de maternité, je pris la décision de reprendre le travail. En me disant que ça se passerait bien et que tout serait organisé pour le bien de notre famille.

J'étais une employée contractuel avec des périodes de travail entrecoupées. Je changeais de poste régulièrement dans la boîte pour laquelle j'avais été engagée. Au départ, je me disais que la vie serait comme avant d'avoir des enfants. Que je n'étais pas la seule à vivre un retour au travail. Mais en réalité, tout ne s'est pas déroulé comme je le pensais. Notre vie de parents étaient devenues stressantes, nous nous organisions bien pourtant, nos filles s'adaptaient bien. Mais après plusieurs changements de postes de travail, j'en étais à me demander comment j'allais tout gérer. Mon mari prenait en charge tellement de choses et je nous voyais crouler sous le poids de cette vie active. Nous nous demandions comment tout cela allait se terminer et surtout quand.

Epuisés

Nous n'arrivions plus à voir le bout du tunnel, car nous avions des vies professionnelles qui nous épuisaient chaque jour. Le monde du travail nous avait eu. Le burn -out me guettait, je changeais de poste régulièrement dans ma boîte. Mon mari courait à gauche et à droite pour récupérer les enfants, l' une à la crèche et l'autre à la maternelle. C'était la course contre la montre, les horaires de bureau, la pointeuse...Bref, une vie chargée de trajets infernaux en pleins Bruxelles,  des heures passés dans les embouteillages, une vie type d'hommes et femmes d'affaire. Au taquet, toujours impeccables et surtout toujours "pro actifs" , comme on dit dans le business.

On était unis mais personnellement affaiblis, épuisés, chargés d'une vie qu'on pensait contrôlé. On était très organisé, tout était bien orchestré, sauf les imprévus, les maladies, les difficultés financières, les cours durs de la vie de parents...En fait, tout cela faisait partie de notre quotidien et  le pire, était que c'était devenu normal.

On priait souvent en se disant qu'il fallait tenir bon, et nous étions disposés à accueillir une autre vision des choses, une autre solution, mais comment faire avec des petits enfants et une aînée qui allait bientôt commencer l'école....

Et c'est alors, que nous avons rencontrés des difficultés avec la maîtresse de notre fille. Nous n'approuvions plus les fondamentaux de l'école  de notre fille, leur méthode, leur façon de voir l'apprentissage, et l'épanouissement , leur vision du bien- être de l'enfant.

Bref, une série de petites épreuves qui venaient nous confirmer que ce n'était pas devenu notre problème mais aussi celui de notre fille.

Maman et femme

Cette maman aide à illustrer ce site grâce à ses clichés

Parents dérangeants

Au début, on a tenté de communiquer notre opposition, notre point de vue, notre vision des choses, mais ça dérangeait toute le mode de fonctionnement interne. Nous étions devenus les parents détestés, alors que nous avons toujours tenté de respecter et tolérer les choses, nous n'arrivions plus à faire entendre notre point de vue. Nous dérangions de trop, nous n'étions plus dans le moule.

On a vécu de la part d'autres parents, de l'école, du mépris, du rejet et tout cela juste pour avoir manifester notre point de vue, en désaccord avec leur façon de voir l'école positive.  Nous avons certes regardé comment fonctionnait d'autres écoles, mais au final, nous avons bien remarqué qu'elles se ressemblaient un peu toutes sur de nombreux aspects.

L'accident

Mais un jour, un matin,  comme à notre habitude, nous étions, en route vers la capitale, pour déposer nos enfants à l'école et à la crèche et puis aller travailler dans nos bureaux respectifs, nous voilà, percuté brutalement par une voiture.

On s'est vu, à l'hôpital, sans trop de gravité, mais psychologiquement bien secoués. Une voiture dont le conducteur s'était assoupi sur son volant. On venait de percuter l'arrière de notre voiture, alors que nous étions les derniers d'une file d'embouteillage, à l'arrêt dans le trafic habituel que nous vivions chaque matin.

Heureusement sans trop de gravité, ni pour nous, ni pour nos enfants mais ce fût le signal d'alarme.

Après un long séjour de repos, nous avons rencontré des parents qui faisaient l'école à la maison, de façon fortuite, et de fil en aiguille,  on y voyait une solution à notre vie stressante. Nous avons pris nos renseignements et on s'est lancés dans l'aventure.

J'ai arrêté de travailler et nous avons commencer une vie meilleure, dans le calme, de notre campagne, à savourer tous les petits moments en famille, et au rythme de nos enfants qui se sont elles aussi, épanouies. Nous étions tous plus patients les uns avec les autres, plus reposés. Enfin centré sur l'essentiel, et le sentiment d'être sorti d'une période sombre, du tunnel, long et noir dans lequel nous étions mentalement pendant des mois.

Maman et femme

Enfin le calme

Après un an d'école à la maison, je peux aujourd'hui en tirer de belles conclusions. Je ne peux qu'affirmer un bilan positif. Et une envie profonde de continuer ce chemin de vie, à vivre notre école à la maison avec encore plus de plaisirs et de joies.

Cette année, était une très belle année. Car j'ai devant moi des filles remplies de forces, de joies de vivre, d'amour pour notre famille. Des liens forts se tissent entre nous tous, au fil des jours. Nous étions devenus des machines de guerre, de travail, et aujourd'hui des êtres humains apaisés, et humbles.

Aujourd'hui, j'ai le souhait, de nouer de meilleurs relations pour mes filles et pour nous même. J'aimerais rencontrer des parents et des enfants qui font l'école à la maison. Partager avec eux, quelques heures de temps en temps, papoter de nos expériences. Echanger plus pour une vie plus simple et pleines de vie.

à très bientôt, j'espère.

Bonne journée

B.

Il peut valoir la peine d'aller voir le site No-Angoisse.com qui aborde souvent ce sujet "Maman et femme"

  • odile dit :

    Merci pour ce beau témoignage!

  • >
    error: Alerte: Contenu protégé