Je voudrais rencontrer des familles IEF ou école à la maison


Beaucoup de parents nous envoient, en guise de premier message, cette demande : "Je voudrais rencontrer des familles IEF dans ma région, pouvez-vous m'aider ?"

1 - Comment rencontrer des familles IEF : les outils

Nous proposons plusieurs outils.

Il y a sur le site une carte des familles.

Nous en avions fait une mondiale qui recevait toutes les familles de tous les sites mais elle a été fermée par le créateur du logiciel.

Et puis il y a le carnet d'adresse.

Enfin, vous pouvez nous laissez une annonce que nous publierons sur la page Facebook, si vous êtes inscrits (en page d'accueil). Laissez votre annonce EN BAS DE PAGE.

2 – Mais cette démarche n’est pas forcément utile dès le départ

D’après nos dix ans d’observation, la rencontre de familles est majoritairement décevante. Parce que les familles n’ont pas assez préparé ce moment.

Elles y vont dans l’espoir de rencontrer des personnes ayant les mêmes valeurs et ce n’est pas toujours le cas.

Tantôt on reçoit un message disant “J’ai été ravie et on se revoit dans quinze jours avec cette belle famille très positive ce qui me fait du bien” (Anita D.), tantôt on lit: “J’y suis allée en pensant trouver des gens un peu comme nous qui sommes atypiques mais ce ne fut pas le cas, nous n’avons pas les mêmes valeurs. Je suis tout de même de formation que je dirais “minimalement exigeante” et je suis tombée sur des personnes qui ne s’intéressent pas vraiment à l’instruction elle-même.” (Valérie O.)

Cela peut coincer parce ces familles ne partagent pas forcément vos valeurs, si ce n’est un certain rejet de l’école.

3 – Que faire alors ?

Nous conseillons donc d’abord de réfléchir à quelle instruction on veut. Il est certain que si vous voulez transmettre le français, les maths, la géo et l’anglais, vous n’avez pas intérêt à aller rencontrer un groupe “unschooling” où les matières sont bannies et mal vues. Vous serez mal reçus. Certaines sont moquées, voire insultées.

De même, si vous êtes IEF (c’est-à-dire partisans de ne pas prendre de cours), vous vous sentirez peut-être en infériorité dans un groupe solidement charpenté “école à la maison” avec des cours. Mais peut-être ne faites-vous pas bien la différence ?

Dernier point: qu’allez-vous chercher ?

Il y a deux chapitres qui sèment la confusion et qu’il convient de distinguer: le constat et le projet

Si vous allez chercher du constat, des gens d’accord avec vous sur ce qui ne va pas à l’école, vous trouverez des wagons de gens vous expliquant la catastrophe que c’est. Au téléphone, les gens sont souvent merveilleusement d’accord sur le désastre de l’école. Mais quand ils se voient, ils ne sont pas d’accord sur ce qu’il vaut mieux faire.

Même les origines du désastre scolaire divisent: certains vous diront que ça date de Sarkozy; d’autres vous diront que la perte du sacré est à l’origine du problème. Et ainsi, vous aurez un sujet sensible. Ceux qui voient dans la période Jules Ferry l’origine d’un mal profond et institutionnel ne se font pas entendre de gens qui n’ont que l’expérience de leur enfant et lu aucun livre sur le sujet.

Or, ce qui va importer le plus, ce sera votre projet. Peu importe que les gens aient raison ou tort sur les raisons de l’effondrement scolaire, le tout, pour commencer, est de savoir ce que vous allez faire.

Nous donnons par exemple sur ce site tellement d’éléments éclairants que les rencontres préalables au projet avec d’autres familles ne sont même plus nécessaires. Car à tout prendre, une rencontre préalable n’est même pas utile. Les rencontres avec des personnes partageant votre idéal sont beaucoup plus profitables et mieux préparées.

Prenons un exemple

Imaginez que vous ayez envie de faire du bateau. De la voile à Arcachon. Vous allez à une réunion de marins de l’America-Cup. Tout le monde se présente. Juste avant vous, il y a un gars costaud, bronzé, en tongs, qui s’annonce: “Jean-Philippe, triple champion du monde en solitaire, mon sponsor est Coca-cola.” C’est à vous de parler maintenant. Vous êtes mal. “Euh alors moi je ne suis pas du tout à ce niveau, je m’appelle Bérénice, j’ai envie de m’acheter un petit bateau pour faire des tours sur l’eau à Arcachon…” Vous risquez de faire bien rire, ils vont parler de vous pendant des mois. Vous décamperez, assez ridiculisée.

Et si la semaine suivante vous allez à une réunion de patrons-pécheurs, ils vous diront: “On est des professionnels, on n’a pas le temps de s’amuser, on n’est pas des touristes, nous.”

Et même si vous tentez de vous joindre à une réunion des propriétaires de voiliers d’Arcachon, il est fort probable qu’ils vous voient d’un mauvais œil, vu qu’un voilier de plus, avec le peu de place qu’il y a et le prix de l’hivernage, ça ne fait qu’aggraver les choses.

L’école à la maison, c’est pareil: si vous ne préparez pas le moment a minima, vous tomberez probablement sur de l’incompréhension, du rejet, de la morgue, malgré toute la bonne-volonté de chacun. C’est normal, naturel. Chacun a son vécu et ses envies. L’ignorance ou le mépris aussi font partie du bagage humain et vous le savez. Rares sont les personnes ayant assez d’expérience pour tout entendre avec une absence totale d’égo et un désintéressement entier.

Et puis, quand on l’a, encore faut-il être pédagogue, et tout simplement sympa, branché sur les mêmes manières d’être que vous.

Alors, comment faire ? Tout d’abord, distinguer si vous préférez Ecole à la maison, IEF ou unschooling. C’est le truc fondamental. Nous vous le disons tout de suite, l’école à la maison présente l’avantage des deux autres alors que les deux autres n’ont pas l’avantage de l’école à la maison. Vous irez voir l’article.

Derniers trucs avant d’aller à une rencontre:

Si vous cherchez du témoignage pour vous faire une idée

Excellente initiative, allez-y sans vous faire une idée préalable et ne dites rien ou pas grand chose, sans quoi vous risquez d’être incompris.

Si vous cherchez des familles pratiquant déjà ce que vous envisagez

Si vous cherchez des gens faisant un type d’expérience parce que vous savez ce que vous voulez faire (à peu près), assurez-vous auparavant que ces personnes partagent votre façon de voir en discutant au téléphone avec assez de précautions. Il ne s’agirait pas d’être complètement découragé ou dégoûté, n’est-ce pas ?

PUBLIER VOTRE ANNONCE

1 - Remplir les fenêtres

2 - Attention, votre annonce ne sera retenue que si je partage cette page ci-dessous

  • Merci Rémy pour les conseils sur la rencontre de familles,j’avais un doute mais en vous lisant tout m’a paru plus clair…

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    s2Member®
    >