6 mythes populaires parfaitement faux sur l’école


Il y a 6 mythes populaires, confortablement installées dans l'opinion publique depuis des décennies, qui sont pourtant faux, mais alors complètement !

Les 6 mythes populaires faux

"l'école à la maison est un phénomène nouveau"

C'est faux, elle existe depuis l'origine du monde et a instruit le plus grand nombre d'êtres humains à travers l'Histoire. C'est l'école qui est récente (le Concile de Trente, au VIIIème siècle, dispose qu'une école d'accès libre et gratuit doit exister dans chaque paroisse d'Europe, payée par l'Eglise et la communauté villageoise).

"il y a plus d'enfants instruits à l'école que par des parents"

C'est inexact, il y a davantage d'enfants instruits par des mères de famille dans le monde. L'Inde par exemple a bien plus d'enfants instruits dans des écoles de rue que dans des établissements publics, avec d'ailleurs de meilleurs résultats.

"l'école est libre et gratuite depuis Jules Ferry"

C'est faux. L'école est obligatoire et donc non libre depuis Jules Ferry, c'est une contrainte qui contourne l'avis de la famille (depuis plus de 130 ans).

Par ailleurs, l'école était gratuite jadis pour les enfants des familles pauvres jusqu'à Jules Ferry, grâce aux congrégations et aux communautés villageoises, ou aux corporations, aux aux familles amies, ou au seigneur, ou au roi qui offrait des bourses. Au moyen-age, on n'avait qu'à se dire pauvre, sans rien avoir à prouver, aucun papier à présenter (pareil dans les hôpitaux, hospices, où tout était gratuit).

L'école moderne républicaine est payante car vous payez avec vos impôts, que vous ayez des enfants ou pas à l'école.

Le coût est bel et bien réglé par les familles, non seulement par l'impôt mais aussi les dépenses exigées par les établissements. A noter que l'Education nationale est l'administration qui coûte le plus cher aux Français: parler d'école gratuite est donc absolument contraire aux faits. C'est aussi la seconde plus grosse armée du monde après l'Armée rouge chinoise.

"les enfants du moyen-âge n'étaient pas instruits"

Cette croyance est ancienne et indécrottable. On est persuadé, jusque dans le corps enseignant, que les enfants n'étaient pas instruits au moyen-âge. Or, ils l'étaient davantage qu'aujourd'hui où le taux d'illettrisme atteint son record, puisque l'alphabétisation aujourd'hui est inférieure à ce qu'elle était au temps de Vercingétorix ! Depuis le concile de Mayence au 9ème siècle, tous les villages de France sont tenus d'avoir une école où les enfants peuvent se rendre librement. Les frais pour les enfants les plus pauvres sont supportés gratuitement par les congrégations religieuses, c'est-à-dire l'Eglise, par  les communautés de village, le fief, le roi, des donateurs bienfaisants, des corporations.

Il y a donc toujours eu instruction. On notera également que le fait de ne pas être instruit scolairement ne signifie pas être analphabète: il y a d'autres enseignements, celui du père à son fils par exemple, qui constitue un apprentissage satisfaisant au besoin de s'élever au sein d'une profession. Il y a transmission, contrairement à aujourd'hui où celle-ci a disparu.

​CHOC !

​Recevezles 17 rumeurs sur l'école à la maison​ et ​comptez le nombre ​d'idées fausses ​qu'on vous a fait croire !

  • Voir notre vidéo à ce sujet (plus bas)

"le taux d'alphabétisation aujourd'hui est supérieur à celui du moyen-âge"

C'est là une affirmation bien audacieuse. Sans même évoquer le fait que la population actuelle serait incapable de peser du grain ou comptabiliser le remplissage de tonneaux, barriques, feuillettes, muids, et bien évidemment d'élever des cathédrales ou d'arpenter un terrain, ou même se faire rendre une monnaie précise, de tête, il est fort présomptueux de dire que l'alphabétisation est aujourd'hui supérieure à celle du moyen-âge, quand on constate que ce qu'on appelle alphabétisation de nos jours consiste en une capacité très floue à compter, à écrire ou à restituer un savoir. On appelle en fait "alphabétisation" le fait que l'enfant reçoive une note supérieure à 10 sur 20. Or, on sait que les notes sont artificiellement tirées vers le haut. On sait par exemple qu'un établissement d'excellence de 1923 pouvait se flatter d'obtenir 7% de réussite au Bac avec un niveau 30 fois supérieur à un établissement calamiteux d'aujourd'hui qui revendiquerait 95% de réussite. On sait aussi que des cancres de 1950 avaient un niveau supérieur, non pas seulement aux meilleurs élèves d'aujourd'hui, mais aux "bons" enseignants actuels ! (preuves 3 fois par jour sur notre site)

Mais plus crûment, la réalité statistique est inconnue en république française, parce que les chiffres sont faux. Le ministère bricole et ment depuis 1981, outrancièrement. La réalité de l'alphabétisation, c'est que si l'on retient les critères de 1950, le taux actuel serait autour de 4%. Un désastre. On a analphabétisé la France, la Belgique, l'Italie, l'Espagne et toute l'Europe (les élections le montrent). La France, comme le Canada, ou les USA et bien d'autres, est un pays analphabète.

"Charlemagne a inventé l'école"

Charlemagne n'a jamais fait que renforcer l'implantation des écoles, il ne l'a pas inventée.

On revoit ces éléments dans cet article en vidéo.

Bonjour, je suis Oriane

Ce site est très complet et vous semblera même trop fourni. Pas d'inquiétude !

Nous vous enverrons tout ce qu'il faut savoir, jour après jour. Il vous suffit pour cela de vous inscrire. En revanche, si vous cherchez une information immédiatement, fouillez le menu "Kit démarrage" ou tapez le mot dans la recherche.

Pour finir, les familles ont besoin de ce blog pour sortir du système, soutenez-le !

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    La vidéo à voir avant tout ↓

    s2Member®
    >