Des échanges “spéciaux” avec les parents

Parfois, Rémy se lâche dans ses échanges avec les parents. A vous d'en juger.

Cette page ne propose que des vidéos sur des sujets de société, philosophiques, religieux, spirituels. Il y a une autre page pour les questions plus terre à terre:

Peur, maîtrise et discipline, vocation

Mots clés : Peur, confiance en soi, discipline, maîtrise, plaisir d’apprendre, tunnel de l’apprentissage (image osée), plaisir, les règles intangibles, maître et artisan, Ancien Testament et Nouveau Testament, Vivre des épreuves joyeusement (la Vita e Bella), échec école démocratique, vocation

Échanges sur les problèmes d'apprentissage :comment on en arrive à aimer ou détester une activité ?

Mots clés: apprentissage, détester, aimer, niveau

Obéissance ou bienveillance, quelle est l'universalité de l'Homme ?

Mots clés: obéir, être solide ou fragile, faire les choses sans souffrir, entrer dans une universalité mais laquelle, non au cosmopolitisme

Le périple de l'enfant. Quand l'enfant revient vers le parent


L'enfant revient vers ses parents après avoir fait un long périple.

  • Bérénice dit :

    Il est clair que l’enfant nous met face à nos propres limites. Plus qu’un miroir, c’est un vrai boomerang !

    Je pensais qu’être parent, c’était naturel. Je pensais qu’aimer suffisait. Je pensais que l’obéissance viendrait spontanément.
    J’ai cru à tort que tout expliquer était une façon d’obtenir quelque chose de l’enfant tout en le respectant.

    La discipline (la vraie, celle qui amène à la réalisation), l’obéissance (la vraie, pas la servitude), l’humilité (la vraie, pas la fausse modestie) sont autant de valeurs auxquelles j’aspire ardemment mais que je ne suis jamais arrivée à transmettre.

    Croyant responsabiliser ma fille, je lui ai trop souvent laissé le choix.
    Paradoxalement, j’ai pris en charge des responsabilités qu’elle pouvait assumer.
    Tout cela parce que moi-même je doute du bien-fondé de mes propres exigences.
    Je me rends compte aujourd’hui de la grossièreté et de la gravité de cette erreur.

    Nous sommes tous comme des dindes, farcis d’ignorances qui nous corrompent la Vue, qui nous nécrosent la Vie.
    Il est urgent de quitter la basse-cour !

    • cecileetremy dit :

      Voilà un commentaire impressionnant. Il est vrai que nous apprenons assez tôt combien nous avons d’illusions. Ce que nous nous disons en ce moment c’est qu’il importe autant de réaliser les mauvaise illusions que de réaliser que nous vivrons de très belles désillusions.

  • Bérénice dit :

    “La route est longue pour qui veut se parfaire. Elle impose de lourds sacrifices mais les satisfactions viendront à leur tour pourvu qu’il y ait persévérance et humilité “. Le maître de Nô

  • s2Member®
    >