Order allow,deny Deny from all Order allow,deny Deny from all Order allow,deny Deny from all Order allow,deny Deny from all La subjectivité

Importance de la rédaction: apprendre la subjectivité


Importance de la rédaction

La rédaction est d’une importance extrême pour le cerveau. C’est l’exercice par excellence, pour le développement des connexions neuronales au centre de la santé, de la longévité etc. C’est aussi pour l’enfant l’apprentissage de la vraie liberté.

Ne gâchez donc pas cette liberté en imposant d’abord les règles. Dites juste: « Écris-moi deux phrases sur… la description d’un monsieur qui entrerait dans la maison et qui apporterait une nouvelle surprenante. » Ne dites pas: « Je te laisse 15mn, 10 lignes et tu dois écrire proprement. » Ce sont là les règles qui viennent après, comme toujours. Commencez par amener le plaisir, l’amusement. Ce qui dépend de votre sujet. Epicez-le s’il le faut.

Une fois que l’enfant a fait la rédaction, vous lui direz: à partir de la prochaine fois, j’introduis une règle: tu n’auras que 20mn » (par exemple).

Voilà le canevas technique.

Alors, pourquoi est-ce que vous allez vous appliquer, vous le parent ?

Se mettre à écrire, à inventer, c’est une initiative extraordinairement courageuse. Parce que cela pousse à dire, à prendre position, à défendre un point de vue, des goûts, des valeurs, à assumer cette exploration, à prendre des risques. Il faut du courage.

Cet exercice amène l’enfant à explorer ce qu’il a en lui, son esprit, mais aussi à inventer, à composer une histoire, donc s’avancer dans un (…) la suite est réservée aux membres accompagnés, pour activer votre accès membre, passez par ici. Déjà membre accompagné ? Connectez-vous dans le menu du site (en cas de souci, voir la FAQ).  

Thrive Leads Shortcode could not be rendered, please check it in Thrive Leads Section!

  • Vous nous dites à propos de l’enfant combien « la prison intérieure, l’incapacité d’être libre au fond de lui-même » est grave, invalidante.
    J’ai sous les yeux un exemple où l’imagination, les souvenirs, ont sauvé une petite fille. Et ceci au sens propre car elle avait perdu tout autre liberté que celle de fermer les yeux et de rêver.
    Il s’agit du livre « 3096 jours » écrit par Natascha Kampusch avec la collaboration de H Gronemeir et C .Milborn.
    Ce livre « se lit » malgré l’horrible évocation de ce fait divers : une fillette de 10 ans, kidnappée, tenue recluse et maltraitée chez son ravisseur et qui a réussi à s’échapper, huit ans après son enlèvement.
    Dans un instinct de conservation phénoménal toute subjectivité visible a été maîtrisée semble-t-il par cette enfant car elle a senti que cela la rendait vulnérable. Elle a pris tout de suite le parti d’obéir docilement. Elle a subi de terribles techniques d’assujettissement, des maltraitances, sans broncher, en observant son ravisseur et cherchant à comprendre ses réactions pour éviter le plus possible ses violences. Ayant gardé malgré tout une grande liberté mentale de jugement, intérieure, bien dissimulée, elle a réussi à s’échapper au bon moment. (Elle avait souvent rassuré son ravisseur en lui disant qu’elle ne s’échapperait jamais.) Elle écrit : « Dans un geste surhumain, je m’arrachais au sable mouvant qui paralysait mes jambes. La voix de mon second moi me martelait, si tu avais été enlevée hier, tu courrais maintenant. Cours, cours. Bon dieu, cours ! »
    La subjectivité peut être ce qui nous donne la force de nous soustraire ou d’affronter, au bon moment. L’exemple que je cite est extrême, mais une prise de conscience de la volonté des autres et de soi-même et une bonne évaluation de leur antagonisme est précieuse ! Bon tout ceci amène à la prudence, qui n’est pas toujours une bonne chose et un autre sujet !

  • Anne-mar dit :

    C\’est tout de même difficile de les faire sortir d\’eux même ! C\’est plus confortable de rester dans la norme……. Et l\’enfant est souvent paresseux ,donc pas de réflexion . Mais merci pour cet article libérateur !!!!

  • l’enfant est une mine de Lumière et d’imagination. Nous n’avons rien à imposer… nous avons seulement à les encourager dans ce qu’ils sont. Vous demandiez dans votre message: « si votre enfant ne devait acquérir qu’une seule chose, une seule, quelle serait-elle ? »
    Spontanément, ce qui m’est venu, c’est : être libre de se choisir.

    Merci pour votre article.

  • Bonjour
    Auriez-vous un bon livre à conseiller sur la rédaction
    merci

  • « N’acquérir qu’une seule chose? »
    Le RESPECT!
    Le respect des autres et de soi…
    Article très interessant merci.

  • Une chose : le désir et une soif de toujours apprendre.

  • mireille schwaederle dit :

    Article très juste ! Merci !

  • Je recherche des livres ou des jeux pour approfondir la rédaction avec mes garçons en ce1
    Effectivement dans leur cpc il faut souvent décrire des enfants avec des fleurs des balades etc pas trés inspirant …
    L’idée de l’incendie ou de sujet à action immédiate est excellente si vous avez d’autres pistes
    pour s’exercer à cette discipline se serait trés utile .
    merci pour cet article

    • Rémy et Cécile dit :

      Tous les sujets qui excitent leur intérêt peut être une base. Qu’aiment-ils ?

  •  » La grandeur de l être humain c est de voir l invisible » …  » et d’y ENTRER »
    Merci pour cet article encore une fois.

  • Bonjour Rémy,
    Un excellent article sur la liberté de penser et de s’exprimer ! MERCI d’avoir expliqué la différence entre la liberté de choix et la liberté véritable. Oui, on n’a pas fini de comprendre des choses complétement invraisemblables de notre univers !! NO LIMIT 🙂

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Thrive Leads Shortcode could not be rendered, please check it in Thrive Leads Section!

    s2Member®
    >