ECOLE A LA MAISON, c’est votre école à vous !

ECOLE A LA MAISON, ou comment éviter le piège de l'enfant qui s'ennuie. Comment en finir avec le harcèlement. La phobie ou les dyslexies. Eviter qu'il tourne en rond, revienne avec des mots qui ne sont pas de lui...

Il y a mille raisons que vous donnez à l'école à la maison. Et des raisons qui expliquent pourquoi il échoue.

Mais voyons dès maintenant quelques notions spécifiques.

La progressivité est une caractéristique de l'ECOLE A LA MAISON

S’il y a une chose que vous ne devez pas louper, c’est la progressivité de votre enseignement. Progressez lentement. Dites puis redites les choses, n’hésitez pas à vous répéter. Ce que vous dites une fois n’est pas forcément complètement ingéré par l’enfant, il entend parfois un mot sur deux. Vous sentirez lorsqu’il a vraiment compris.

Ne jamais laisser un enfant être perdu

L'un des avantages de l'ECOLE A LA MAISON, c'est que l'enfant n'est jamais paumé: vous êtes là pour avancer avec lui. Il ne se retrouve pas en panne avec un professeur qui se considère obligé d'avancer avec le groupe.

Les exercices que vous ferez respecteront cette progressivité. Un exercice permet d’ingérer les choses progressivement. On verra qu’il est important de ne jamais laisser un exercice raté derrière soi. Comme un scientifique ou un philosophe, l’enfant doit toujours avoir un pied en lieu sûr, partir d’un point connu et intégré. Qu’il se sente en sécurité.

De même qu’en escalade, vous devez toujours avoir 3 points (mains, pieds) assurés pendant que le quatrième cherche une nouvelle prise. Donc une chose à ne pas faire, c’est avancer alors que l’enfant a lâché prise, ne comprend plus. Prendre du retard dans le programme n’a pas d’importance. Le plus important, c’est que votre enfant ne soit jamais perdu.

En lecture, par exemple

Et pour éviter qu’il soit perdu en lecture, on va prendre une méthode syllabique qui est la seule à permettre une progression respectueuse du développement du cerveau de l’enfant.

C’est dire que toutes les méthodes globales ou semi-globales sont formellement… non seulement déconseillées mais à proscrire ! Le cerveau de l’enfant a besoin de faire ses connections progressivement, les unes après les autres, et seule la méthode syllabique, progressive, partant du début, est la bonne.

La méthode globale part du milieu, elle embrouille, elle crée d’immenses ravages dans l’esprit des enfants et finalement produit la dyslexie et toutes sortes d’autres maux. La méthode globale est responsable d’un nombre incalculable de troubles à l’école.

Donc, pas de méthode globale ou semi-globale. Nous nous sommes engagés à rendre votre enfant heureux et nous avons dit que la condition, c’était d’employer la bonne méthode.

La langue maternelle, tremplin vers la liberté

Il y aurait quelque chose de plus terrible pour votre enfant que la prison dans laquelle on le jetterait à vie ; ce serait la prison intérieure, l’incapacité à être libre au fond de lui-même.

Eh bien, on est toujours plus ou moins capable de liberté. Il n’y a pas d’un côté les gens libres et d’un autre les gens pas libres.

La liberté est variable en fonction de deux choses fondamentales sans lesquelles elle n’existerait pas : la culture (au sens large) et l’imagination.

La culture, parce qu’elle nous apprend ce que d’autres ont fait ou vécu, et cela alimente notre réflexion et augmente nos moyens d’action. Il est évident qu’une société totalitaire a d’abord intérêt à limiter la culture sur des choses autorisées et contrôlées (avec par exemple un Ministère de la Culture).

Autre chose que l'Education Nationale

Donc, il est fondamental que vous puissiez donner à votre enfant autre chose que le flot officiel, autorisé, que vous voyez partout. Spécialement à la télé qui est un bon thermomètre de la pensée "officielle". Cette pensée n’est pas seulement la pensée du gouvernement, c’est la pensée qui domine les gouvernements, le cinéma, la presse et plus encore la majorité des citoyens.

C’est donc un enjeu considérable de donner une culture qui permet d’y échapper.

L’imagination est mieux développée par l'ECOLE A LA MAISON

Ensuite, il y a l’imagination.

Et l’imagination ne peut éclore que grâce à la subjectivité.

C’est l’autre grande vertu que nous allons développer en français : la subjectivité.

Cette subjectivité — que nous allons expliquer — favorise l’imagination et la liberté. Elle se développe encore plus dans l’écriture.

Vous voyez bien que l'enfant scolarisé est contraint d'adopter des attitudes communes, et même vulgaires au sens étymologiques ou au sens moderne !

Premier atout de l’ECOLE A LA MAISON dans la leçon de choses

Vous serez évidemment enclin à sortir avec votre enfant. Qu’il neige ou qu’il vente, il y a toujours à observer dehors, n’est-ce pas mesdames ? Non, je plaisante, vous n’êtes pas obligée de sortir à chaque fois. Vous pouvez attendre un rayon de soleil et une température au-dessus de 10 degrés.

Quatre ou cinq leçons au bord de la rivière, dans un alpage, sur la grève, dans un chemin creux, dans un champ, au zoo sont des souvenirs éblouissants. En revanche, les leçons de tous les jours sont fortement conseillées !

Profitez des circonstances, des événements, du climat, d’un bricolage ou d’un jardinage pour faire une leçon de choses improvisée. Il serait dommage de vous contenter du programme.

Vous bénéficiez d’une entière liberté à la maison, il faut que ça se voit en leçon de choses !

L’émerveillement durant la leçon de choses

Mais s’il y a une vertu à développer en cette matière, c’est l’émerveillement. Allons quoi ! Ne boudons pas notre plaisir, cessons d’être blasés ! l'ECOLE A LA MAISON doit vous aider à retrouver le goût des choses. Nous vivons rassasiés, plus rien ne nous étonne. L’eau coule au robinet et on ne le remarque pas. L’ampoule s’allume et on n’y pense pas.

Sabre de bois ! mais aucun roi de France n’a connu ce luxe ! Salomon, David et Crésus nous envieraient ! Babylone n’avait pas ces éléments de confort qu’on trouve dans le plus miteux des T2 ! la leçon de choses

Nous sommes étonnés plutôt quand une ampoule ne s’allume pas, on marmonne un juron, oubliant de remercier du fond du cœur les générations qui nous ont légué le fruit de leur travail et de leur inventivité.

Nous oublions du même coup celui par qui tout a été créé. Nous oublions du même coup de nous mettre à son école.

Alors, voilà ce que nous pouvons d’abord communiquer à notre enfant : l’émerveillement. Lui faire remarquer avant toute chose comme il est incroyable que nous disposions de tout ce que nous avons autour de nous dans la maison.

Qu’il est incroyable d’avoir tout ce qui est dehors aussi, ces merveilles de la nature qui n’ont aucune raison d’exister. Qui statistiquement n’avait aucune chance d’exister, tant les possibilités pour que la vie soit apparue sur Terre est infime, inexistante, moins possible que de gagner le loto national 30 fois de suite…

Que toute chose est matière, agencement de choses crées depuis le commencement. Que nous avons peut-être sur le nez des atomes qui se trouvaient sur celui d’un brontosaure !

ECOLE A LA MAISON et surprises

D'ailleurs, nous apprenons à nous étonner en contemplant le monde.

Lui dire qu’il n’y a pas deux flocons de neige pareils depuis l’origine des temps. Qu’il n’y en eut même jamais deux semblables dans toutes les tempêtes de neige, dans tous les glaciers de la Terre, ou sur aucune des milliards de planètes enneigées de l’espace !

Lui dire qu’il est unique au monde, qu’il n’y a pas deux enfants comme lui, qu’il n’y a jamais eu deux enfants comme lui dans toute l’histoire. Et qu’avec mille milliards de dollars les scientifiques ne créeront jamais un être comme lui. la leçon de choses

Lui dire aussi la beauté extraordinaire que peut offrir la nature et l’être humain !

Voilà ce que l'ECOLE A LA MAISON peut vous aider à retrouver.

Ecole à soi, école de vie propre

Mille choses enfin que vous pouvez relever dans la vie de tous les jours, mettre sur un carnet ou dans votre téléphone portable. Et lui transmettre avant d’attaquer quelque leçon que ce soit. la leçon de choses

Nous pensons que c’est d’abord ça qui importe : ce regard sur les choses, plutôt que le relatif mépris qui se veut anti-matérialiste. Mon Dieu, mais quel dégoût des choses qui font notre quotidien. Ne pas se laisser envahir, certes, mais être reconnaissant et respecter les choses et la matière, la Création en un mot, comme dons qui nous sont faits sans que nous ayons grand mérite.

Abondance

Méritons-nous qu’un pommier, dans la ferme d’une famille même pauvre, fournisse plus de pommes qu’il n’est nécessaire ? Abondance inexpliquable de la nature.

Cette leçon de choses est un regard, et une sortie de son petit monde, pour se pencher ou lever ses regards vers les petites et les grandes choses du monde. Pour reconnaître le mystère de la matière encore incompris, où se cache un langage mathématique (« toute chose est nombre » disait Pythagore), où le mystère est tellement cohérent, si merveilleusement cohérent au bout des milliards de milliards de milliards de milliards d’improbabilités que les grands mathématiciens et les grands chercheurs s’inclinent respectueusement, éblouis, et murmurent « voici la pensée de Dieu » (Albert Einstein).

Les lois de la nature nous défient

Pourquoi une marguerite peut-elle avoir 5, 8, ou encore 13 pétales et jamais 10 ou 11 ? Personne ne le sait. la leçon de choses

Et pourquoi des hommes et des femmes cherchent-ils, au lieu de rester chez eux à regarder la télé, que cherchent-ils ? Que veulent-ils ? Le mystère des choses, c’est aussi qu’elles créent un désir de savoir. la leçon de choses

Voilà pourquoi il est bon de noter ce qu’un enfant remarque, ce qui l’intrigue. Et de lui offrir, deux ou trois fois dans son enfance, un livre qui parle d’un sujet qu’il a évoqué. Un beau livre peut faire énormément pour votre enfant, s’il correspond à une recherche. C’est d’abord parce qu’il y a eu des livres que Sommerfeld, Kepler, Planck, Clifford ou Minkowsky sont devenus de grands scientifiques.

Le livre, précieux

Le livre prolonge l’observation. Il relie aussi l’enfant qui s’étonne à des hommes qui se sont étonnés avant lui. la leçon de choses

Cette ambiance d’étonnement est une bonne ambiance d’étude pour la leçon de choses en particulier et la science en général. Là encore, cette matière va alimenter les autres, le français se nourrira des observations en leçon de choses et réciproquement.

Bref, l'Ecole A La Maison est une alternative à l'école classique. Cette école où l'enfant n'a pas le choix et doit accepter d'être enseigné comme les autres, même s'il est différent. ECOLE A LA MAISON, ou comment éviter l'échec de l'enfant. Comment lui donner un enseignement libre, indépendant, avec les valeurs que vous choisissez.

  • Laetitia dit :

    Bonjour
    Merci pour tout ce travail accompli!!!!
    Quel bonheur de découvrir une communauté qui pense comme moi, comme nous!
    Vous lire m’a donné le courage de donner tout ce que je peux et je dois à mon enfant.
    La liberté, l’émerveillement, la joie d’apprendre des connaissances vraies et non “tordues”,prendre le temps d’apprendre!!, profiter de ce magnifique cadeau que sont nos enfants……….
    Enfin en accord avec le plus profond de mon être.
    Merci à vous deux.
    Laetitia

  • >
    error: Alerte: Contenu protégé