“Au clair de l’Allume”: une leçon de français-histoire-sociologie !


Aujourd'hui, en français, l'histoire d'une chanson populaire qui comporte une erreur dans le titre.

Mais comme cette erreur va nous emmener loin, on pourra faire de l'Histoire et même de la sociologie antique !

Nous allons restaurer une chansonnette, la deuxième la plus connue des Français après "Frère Jacques".

Il s'agit d' "Au Clair de la Lune".

Il y a un mot faux, c'est "lune".

Si l'on en doute, on verra déjà que "lune" ne rime pas avec "plume". Or, anciennement, on tient à la rime exacte et non à l'assonance.

Mais surtout, aller voir Pierrot pour lui demander une chandelle alors qu'il y a un clair de lune est bizarre.

Quel est donc le texte médiéval ? C'est "Au Clair de l'Allume".

Que les petits enfants eux-mêmes ont transformé, de même qu'ils entendent "les chevaux" pour "l'écheveau".

Qu'est-ce que l'allume ? C'est la grosse buche qui demeure au foyer, fumante, et qui garde une partie chaude, le brandon, à partir duquel on peut relancer le feu.

Pour conserver le brandon, on le couvre de cendres, ce qui évite que le bois ne se consume alors qu'on n'a pas besoin de feu - et notez que le feu au moyen-âge ne sert qu'à cuisiner, très rarement à se chauffer, seulement lors d'épouvantables grands froids, ou en cas de garde-malades, car le bois coûtait plus cher que le gaz de ville aujourd'hui.

Ainsi, les cheminées d'autrefois n'ont jamais servi à se chauffer mais à faire cuire ou réchauffer les aliments. Le vendeur d'insert qui vous explique que la cheminée chauffe très mal se trompe donc.

Pour relancer le feu, on peut soit jeter sur le brandon des brindilles ou de l'ajonc, soit plus simplement et plus couramment approcher une autre bûche à 1 doigt de l'autre, s'écartant vers l'ouverture du foyer, et attendre: le feu se propagera.

La flamme jaillira claire.

Voilà notre "clair de l'allume".

Il faut se rappeler que lancer un feu a été compliqué pour des milliers de générations, n'ayant pas de briquets ou d'allumettes (petites allumes) et mieux valait le garder.

On avait donc une allume en permanence.

Si la chandelle est morte et que le personnage vient demander du feu, c'est que son allume aussi est éteinte.

"Ma chandelle est morte, je n'ai plus de feu."

Dans la haute antiquité, l'extinction des feux des foyers pouvait se produire après qu'une expédition ait ramené un bois insuffisamment sec ou que l'humidité ait grimpé sans qu'on s'en rende compte.

Au petit matin, toute la bourgade avait une allume morte.

Retrouver du feu pouvait prendre du temps, spécialement en hiver, surtout si ceux qui savaient le faire étaient au loin; et dans ce délai, des nourrissons pouvaient geler, des vieillards expirer.

En cas de déplacement de l'ethnie entière, ce qui était bien plus fréquent qu'on le pense (plus tard, les Germains sont encore des nomades, ne l'oublions pas, et se déplacer ou déplacer des peuples vassaux est une pratique courante), il n'était pas toujours possible de quémander du feux aux peuples fréquentés sur la route.

Dépendre des autres était une situation déplorable.

Ce pouvait être catastrophique.

C'est pourquoi il y avait toujours une allume gardée par des femmes, qui ne se mariaient pas.

C'était les vestales.

Le brandon nécessitait un toit, c'était celui du temple, éventuellement portatif, et tout cela était gardé par des vigiles, des gardes.

Aujourd'hui encore, les peuples asiatiques conservent un petit autel où brûle une flamme.

Ils s'agit pour eux de rendre hommage aux défunts. Il s'agissait d'abord, autrefois, de conservation du feu.

Au moyen-âge, on s'emprunte le feu aisément, ce qui explique que l'un ou l'autre ait pu laisser son allume mourir.

Au XIXème siècle, on invente l'allumette, fort pratique, qui s'allume par frottement. Le mot allume disparut alors.

Les enfants ne comprenaient plus le clair de l'allume et tout naturellement ont entendu "clair de la lune".

Une image fausse née d'une (mauvaise) prononciation... pardonnable

Les sujets:
Au clair de la Lune (comptine)
Le feu sacré dans l'Histoire
Feu, cuisson, chauffage au moyen-âge
Peuples européens nomades
Fabrication de l’allumette
Matériaux domestiques combustibles

Video

 

Bonjour, je suis Oriane

Ce site est très complet et vous semblera même trop fourni. Pas d'inquiétude !

Nous vous enverrons tout ce qu'il faut savoir, jour après jour. Il vous suffit pour cela de vous inscrire. En revanche, si vous cherchez une information immédiatement, fouillez le menu "Kit démarrage" ou tapez le mot dans la recherche.

Pour finir, les familles ont besoin de ce blog pour sortir du système, soutenez-le !

  • Un grand merci cher Rémy pour cet éclairant article ! Joyeux Noël à vous et à votre petite tribu et que votre allume ne se consume jamais 😉

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    La vidéo à voir avant tout ↓

    s2Member®
    >