Attitude vis-à-vis du fonctionnaire: la soumission peut coûter cher


Votre conjoint aurait tendance à vous faire taire ?

Ou vous-même êtes tenté par la soumission ?

Cette vidéo de Rémy est faite pour vous.

Voir aussi :

Bonjour, je suis Oriane

Ce site est très complet et vous semblera même trop fourni. Pas d'inquiétude !

Nous vous enverrons tout ce qu'il faut savoir, jour après jour. Il vous suffit pour cela de vous inscrire. En revanche, si vous cherchez une information immédiatement, fouillez le menu "Kit démarrage" ou tapez le mot dans la recherche.

Pour finir, les familles ont besoin de ce blog pour sortir du système, soutenez-le !

  • jannette dit :

    Que Dieu vous protège et vous garde encore de nombreuses années parmis nous ! Amen

  • caroline ALESSI dit :

    Ceci est-il valable pour les collégiens aussi? L’année dernière je me suis déplacée pour le contrôle de 6ème mais il ne s’est pas très bien passé car mon fils à « peur » des collèges, plus le stress de la route levé tôt et tout il a un peu perdu ses moyens et ils ont jugé son niveau insuffisant et m’ont signalé dans le compte rendu que si c’était à nouveau le cas l’année prochaine ils me demanderaient un deuxième contrôle et si pas suffisant rescolarisation imposée.

    • caroline ALESSI dit :

      Et si j’y suis allée l’année dernière mais que cette année je refuse qu’en est-il?

      • cecileetremy dit :

        C’est valable pour tous les niveau bien sûr.
        Si vous refusez selon votre droit: regardez bien la page contrôle et les directs en vidéo qui en parlent. Aucun problème à craindre, quoiqu’ils disent.

  • sandrine dit :

    Avec tous ces conseils nous sommes sortis d’affaire, affaire qui a été jusqu’au tribunal, et la tête haute. Alors encore une fois : Merci Rémy !

    • cecileetremy dit :

      Bien. Vous nous racontez ?

      • sandrine dit :

        Suite à un arrêt du suivi en psychomotricité dans un CMP et un signalement pour information préoccupante, nous avons envoyé la lettre du protocole. Lettre qui a été transmise au procureur puis au tribunal pour enfants, s’en est suivi des convocations à la police, au médecin légiste ainsi que devant la juge… Histoire de bien mettre la pression (les enfants ont apprécié leur visite d’un commissariat, ils ont même posé des questions du genre : Pourquoi avez-vous choisi ce métier ? Et obtenu des astuces pour arrêter les voleurs, quand ils jouent avec les cousins).
        Mon mari pensant apaiser la situation a d’abord accepté toutes les mesures, finalement après nous être fait entendre :
        _ Pas de rdv chez le psychiatre
        _ L’éducateur de l’AEMO a constaté que nos demandes sont tout à fait légitimes, et que la situation des enfants est tout à fait favorable aussi bien sur l’instruction que les activités
        _ L’éducateur, l’assistante sociale et la psychologue de la MJIE également en ajoutant qu’il n’y a pas d’inquiétude d’un point de vue radicalisation… Un petit bémol, cependant, il serait souhaitable de poursuivre l’AEMO afin d’effectuer des tests et un bilan psychologique pour le fils à voir avec les parents (voilà pourquoi il vaut mieux refuser le psychologue).
        Conclusion de la juge, aucun danger, des parents dans leurs droits et responsables, des enfants en bonne situation avec en prime un meilleur niveau qu’en école classique (sic !)… De plus, délai non respecté (j’ai fait écrire que nous nous sommes rendus à un rdv après la date butoire), un bilan psychomoteur dont nous ne connaissions même pas l’existence, et nous n’avons pas pu consulter notre dossier avant l’audience (épisode digne de l’épreuve avec l’administration dans les 12 travaux d’Astérix)… La procédure s’arrête là, à nous de juger la nécessité de retourner au CMP 🙂 Mais quand même LA lettre, au département ça les a découragé (re sic !).

        • cecileetremy dit :

          Excellent !
          Nous avons aimé « classique (sic !) » Blague à part, avec les infos, on voit qu’on est bien mieux respectés.

  • sandrine dit :

    P.S : S’il y a des parents qui souhaitent échanger, je suis disponible pour le faire.

    • anne-marie dit :

      Bonjour Sandrine je m’appelle Anne-Marie et je ne serai pas contre un échange amical, il est vrai que parfois je me sens un peu dépassé entre les cours à préparer pour que ma fille reçoive tout l’enseignement dont elle a droit puis le bras de fer avec l’académie
      Donc ça me ferait du bien de pouvoir discuter avec quelqu’un qui vit ou a vécu la situation
      Je vous remercie par avance de prendre de votre temps pour me répondre
      Anne-Marie

  • liamlokad dit :

    C’est un combat légitime que de défendre nos droits, malheureusement nous ne les connaissons que trop peu alors que « nul n’est sensé ignoré la loi ». Les fonctionnaires et autres magistrats abusent donc de certaines situations car nous ne savons pas nous défendre. Il faut s’armer de mots pour combattre et si j’ose le dire battre les cons… (désolée pour le gros mot, qui n’est pas si gros finalement…mais bref !)

  • anne-marie dit :

    Bonjour je suis soulagée d’avoir trouvé votre site
    Il est difficile d’imaginer que des administrations puissent se servir de leur statut pour nous intimider afin de pouvoir nous contrôler
    Mais je constate que cela est bien réel puisque l’académie dont nous dépendons vient de nous envoyer un courrier pour nous imposer un rendez-vous au mois de décembre dans un lycée polyvalent avec un et/ou deux inspecteur(s) plus une équipe pédagogique composée d’enseignants de quatre disciplines pour que notre enfant soit contrôlé
    Nous n’avons pas l’intention de nous présenter à ce rendez-vous
    Il est évident qu’ils cherchent à nous mettre en faute cela se voit comme un nez au milieu de la figure
    Je compte bien leur répondre avec les arguments de Rémy et bien montrer que je sais un peu la loi afin qu’ils voient à qui ils ont à faire
    Encore merci pour tous vos précieux conseils

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    La vidéo à voir avant tout ↓

    s2Member®
    >