Regroupement scolaire: une expérience à vivre

Le regroupement scolaire ?regroupement scolaire une dynamique sur https://l-ecole-a-la-maison.com

Une grande joie, une extraordinaire expérience et un enrichissement mutuel qui met en confiance chaque personne en la valorisant. Voilà ce que nous dirions de ce que nous avons vécu.

Le regroupement scolaire est une grande idée et un grand projet. Et comme tout projet, il mérite d'être bien préparé. Si vous avez la chance de pouvoir vous regrouper avec une ou deux autres familles, alors vous avez beaucoup de chance. Pourvu que vous preniez quelques précautions et que vous donniez, d’un commun accord, une orientation et une pratique.

Certes, vous n'êtes pas obligé de le faire des années, ni tous les jours. Par exemple, un jour par semaine ou même tous les quinze jours, apporte beaucoup. Vous pouvez essayer une fois ou deux avant d'y penser plus sérieusement.

Sur le plan légal

Très brièvement, nous vous disons juste que nous avons bordé cet aspect légal du regroupement scolaire en France. Reportez-vous donc à cette page: https://l-ecole-a-la-maison.com/regroupement-et-creer-une-ecole-en-quelques-mots

Etat d’esprit

Travailler à plusieurs parents est évidemment très motivant. Nous n’allons pas le développer, ça se comprend sans discours.

Il est cependant vital que vous vous mettiez d’accord autour de valeurs. C’est le type de conversations que vous aurez à l’occasion d’un thé pris chez l’une ou l’autre famille, mais aussi — mieux encore — à l’occasion d’une promenade faite ensemble et qui vous en dira beaucoup plus sur l’autre ou les autres familles.

En fait, il est très probable que vous pensiez au regroupement scolaire parce que vous avez rencontré celles qui paraissent les bonnes personnes. Mais si vous avez trouvé quelqu'un par internet, sans savoir vraiment de qui il s’agir, vous avez un travail d’approche à faire.

Échangez, dites ce qui est important pour vous et écoutez ce qui l’est pour les autres. Et mettez-vous d’accord sur quelques principes fondamentaux, disons 3 si vous voulez. Sans vouloir tout régenter non plus car la spontanéité est importante et que vous ne pouvez pas tout fixer comme dans le cadre d’une association. Essayez de rester libres. Une bonne gouvernance, c’est « Des principes, peu de principes. » De même qu’un Etat fort, c’est « Des Lois, peu de Lois ». Vous pouvez, si vous le voulez et comme nous l’avons vu ici ou là, essayer d’écrire en commun une Charte de 10 règles autour de ces valeurs.

regroupement scolaire une organisation et des moments conviviaux https://l-ecole-a-la-maison.comLa confiance au préalable

Mais l’éclairage des principes est évidemment crucial non seulement philosophiquement parce que vous ne voulez pas confier votre enfant à n’importe qui, mais aussi au quotidien parce qu’il va y avoir des questions beaucoup plus concrètes qui seront plus à même de faire voler en éclat un accord que les principes : disputes entre enfants, accidents, blessures etc. Vous aurez en effet des récréations, des déplacements… Soyez absolument sûr des personnes avec qui vous allez tenter cette expérience du regroupement scolaire, spécialement s’il y a des déplacements en voiture à l’occasion d’une sortie découverte : c’est souvent dans les situations graves que se révèlent des antagonismes. Si vous transportez des enfants en voiture, l’autre famille vous collera-t-elle un procès ? Évidemment, on n’a pas trop envie d’y penser et mieux vaut ne pas en parler, mais il faut pouvoir compter sur le bon état d’esprit des autres et la confiance pour entreprendre un regroupement. Ou alors faire des contrats mais honnêtement, démarrer un regroupement en faisant signer des papiers, c’est pas terrible. On préfère la confiance solide comme du roc. On en revient donc automatiquement à une bonne connaissance des autres, à l’amitié si possible, au respect absolu. Connaissez très très bien les personnes avec qui vous vous embraquez.

Dualité de la personnalité

Vous pouvez noter ce truc qu’une personne qui vous confie son enfant aveuglément dans un mouvement qui semble entier, sincère, totalement confiant d’avance sera encline à se retourner brusquement un jour. La nature humaine fait que très souvent, une personne entière l’est dans un sens comme dans l’autre. C’est avec les gens qui ne sont pas « trop entiers » que vous aurez le meilleur regroupement scolaire. Attention aux personnes embrasées d’amitié pour vous, qui sont entièrement d’accord avec vous. Mieux valent les personnes qui pondèrent vos avis, les complémentent : elles savent d’où elles viennent et où elles vont. Ce qui n’empêche absolument pas l’amitié, au contraire : elle n’en sera que plus riche.

Compétences de chacun

Cette mise au point faite, voyons comment exploiter au mieux ce regroupement.

Il est important de déclarer les compétences de chacun : l’un le français, l’autre les maths, et ainsi pour chaque matière, il y a un enseignant un peu référent. Ça ne vous empêche pas de faire tourner les rôles.

regroupement scolaire : mille occasions d'être heureux https://l-ecole-a-la-maison.comEmploi du temps rigoureux

Dans un regroupement, vous laissez au vestiaire votre côté bohème. L’autre dame va tout compter, soyez tranquille. Elle sera ravie, mais n’a pas tellement envie de faire 200 kilomètres de plus par semaine. En tous cas pas toute l’année. De même, elle ne voudra pas faire 5 heures de plus pour votre enfant que vous pour le sien. Et c’est normal.

Vous établissez un emploi du temps où, cela va sans dire, les heures sont strictement équivalentes pour chaque parent. Si l’autre parent ou vous-même veut en faire un peu plus, à Dieu ne plaise ! Puisque c’est sa volonté ou la vôtre, personne n’y trouvera rien à y redire. Mais ne vous engagez pas sans certitude. Dites par exemple que vous ferez une heure de plus pendant le premier trimestre, sans être sûr de pouvoir la faire au second trimestre, on verra comment ça se présente. Vous n’êtes pas obligé de faire l’emploi du temps pour toute l’année mais vous devez tout de même en faire un pour une période minimal, il ne peut pas changer sans cesse.

Pensez à l’agrémenter de sorties-surprises : visites d’entreprises, musées, dans la nature etc.

Qui s’occupe de qui ?

L’intérêt résidera évidemment dans ce qu’un parent apportera à un enfant qui n’est pas le sien.

L’enfant aura donc des cours particuliers et/ou des cours à plusieurs enfants avec un autre parent.

Il peut y avoir certains cours avec les deux parents mais répartissez-vous le rôle de l’enseignant principal avant le cours, pour éviter les cafouillages : on a un maître, pas deux ou trois.

regroupement scolaire: la récré est improvisée avec les moyens du bord. https://l-ecole-a-la-maison.comDimension de l’enseignement

Si la personne ou les personnes avec qui vous travailler a une vision… anthropologique pour lâcher le mot, ou disons humaine, de l’enseignement, tout va bien. Si la ou les personnes ne sont simplement que bonnes techniquement dans l’enseignement des matières, alors c’est vous qui amènerez une dimension qui assurera la qualité de l’enseignement. Parce que de bons techniciens sont rarement capables de s’entendre sur le long terme. Il faut une vision, on l’a dit, c'est-à-dire des affinités, des points d’amitié et de respect ou d’admiration mutuelle. C’est ce qui va être le ciment de votre regroupement scolaire. (...) la suite dans votre accompagnement-formation (cliquez ici) déjà accompagné ? connectez-vous dans la colonne de droite → (en cas de souci, voir la FAQ).

4 thoughts to “Regroupement scolaire: une expérience à vivre”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *