On parle de quel genre d’hommes, bon sang ?


Suite à la réflexion d'une maman, assurant que si son homme avait à s'engager dans le combat contre l'administration, il irait "donner un coup de poing au juge", Rémy repend les cadres au mur.

Thrive Leads Shortcode could not be rendered, please check it in Thrive Leads Section!

  • Nous sommes plusieurs mères a vouloir se reunir pour protéger nos enfants car nous ne trouvons pas d’hommes. Nous ne laisserons pas nos enfants « combattre seuls »
    Remy, merci.

    • Léonie de l'école à la maison dit :

      Bonjour Cécile. C’est un bonne chose. Les femmes autrefois se « serraient les coudes ». Ils ne s’agit pas de féminisme mais de solidarité féminine ! Que ceux-ci (les hommes : pères, frères, oncles, conjoints, grands-pères reviennent à leur poste premier : la défence de leur nom, le soin de leur descendance, de leur chair, de leur héritage, de leur privilège d’être entourés d’êtres plus « délicats » mais fidèles et loyaux, de leur propre sang légitimant leur autorité, leur virilité, leur courage et leur force. Cette force et cette majesté du cerf mise en valeur par la délicatesse de la biche et du jeune faon qui le suis.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Thrive Leads Shortcode could not be rendered, please check it in Thrive Leads Section!

    s2Member®
    >