L’instruction en famille isole-t-elle ?


On considère fréquemment que l'instruction en famille isole. De même, le monde automobile provoque parfois des accidents. Mais l'isolement n'est pas une conséquence inéluctable, il est un accident, le résultat d'une mauvaise orientation. L'isolement n'est pas plus lié à l'IEF que l'accident automobile n'est lié à l'automobile. L'instruction en famille isole-t-elle ? Parlons-en.

Les dernières secondes de la vidéo manquent, il est impossible de les récupérer

Nous avons reçu un message, en plusieurs phrases sonnant comme autant de pensées nettes, de la part d'une famille qui ne nous connaissait pas et a vécu dans une solitude certaine. Elle en a souffert.

"Nous pratiquons l'IEF depuis des années. Moi et mes filles, nous avons le sentiment d'être seules et incomprises, on se sent isolées."

Déjà, "seules et incomprises" vous ne l'êtes plus, soyez-en assurée, depuis que ce blog existe. Vous êtes des dizaines de milliers solidaires et, si elles le veulent, en contact les unes avec les autres. Sans doute avez-vous choisi jusqu'ici de pratiquer en solo. Ce n'est pas la seule voie. Non pas qu'on soit obligé de tout mettre en commun, mais un contact, de temps à autre, avec une autre famille, serait souhaitable dans votre cas.

Voir aussi

Oui, on s'isole, mais de quoi ?

Il est vrai que d'une certaine manière, au début, la famille qui se lance dans l'IEF ou l'école à la maison prend ses distances vis-à-vis d'un certain monde. Le monde de l'irrationalité scolaire, de la culture de cour de récréation, dévalorisante, de la brutalité, de la compétition, des normes, de l'absence de valeurs, de l'inversion, de la vaccination obligatoire ou de la violence, selon les cas. De l'hôpital aussi, fréquemment.

Mais cette prise de distance est nécessaire, de même que les victimes d'accident ont besoin de s'éloigner du véhicule et avoir du calme: on n'a jamais vu un accidenté chercher du bruit et de l'agitation. Il y a retrait. Utile, nécessaire, salutaire.

Mais cela ne veut pas dire qu'on s'isole de tout et de tous. On choisit. On délaisse certaines choses, on en prend d'autres.

​CHOC !

​Recevezles 17 rumeurs sur l'école à la maison​ et ​comptez le nombre ​d'idées fausses ​qu'on vous a fait croire !

Un vide ?

"... Il faut donc réapprendre à aimer notre nouvelle vie avec ce vide si l’on ne retrouve pas d’emblée une activité qui nous fasse exister à nouveau"

"D'emblée", peut-être pas, mais suffisamment rapidement et en fonction de vos besoins. Il vous faut de judicieux conseils et faire des choix: les deux axes nécessaires.
"elle existe bien cette réalité où le temps passé pour notre famille nous a contraintes à nous isoler quelque part, à nous éloigner des repères sociétaux. Et il est tentant de se laisser aller à une sorte de dépression face à laquelle nous sommes seules et incomprises encore une fois mais la différence avec avant, c’est que nous avions une occupation, l’instruction de nos enfants..."
Voilà un constat bien inquiétant. Mais prenons la question à bras-le-corps. Qu'est-ce qui vous donnerait des ailes, qu'est-ce qui compenserait ce sentiment accablé ?

C'est moins l'IEF que la société qui vous isole

Et c'est moins la société que vous-même !

Car, en réalité, l'isolement des familles date rarement du jour où elles décident de faire l'école à la maison. En fait, vous vous sentez très certainement isolé depuis des années dans cette société. C'est d'ailleurs cet isolement qui vous a quelque peu poussé à fuir ce monde scolaire.

C'est la société elle-même qui vous a contrainte à faire l'école à la maison, pour l'essentiel.

Et l'isolement des gens au beau milieu de la société et du monde du travail précède les autres. On est dans une société de la solitude, il n'y a plus le tissu social des quartiers et des villages. Voyagez dans cette Europe: dans les villages, plus d'animation, chacun est chez soi, isolé. Même en centre-ville, on meurt à côté du voisin sans qu'il l'apprenne avant l'arrivée des pompiers 20 jours trop tard, à cause de l'odeur. C'est la société post-révolutionnaire, inhumaine, de l'individu roi et seul.

Et ensuite, on est seul au milieu de la foule des gens qui ne pensent pas comme nous. Car non seulement il n'y a plus de tissu social mais il y a par-dessus des divisions, celle des partis, des communautés, des modes, de l'argent !

La solitude ou l'isolement ne sont pas moindres pour une salariée qui au travail n'a aucun vrai ami. En fait, la société est bien moins capable de résoudre ce défi que nous-mêmes, il faut donc cesser de compter sur elle.

Plus encore, elle isole ceux qui se trouvent en son sein et sont maltraités par ses charmants usages grégaires ou violents, ou sectaires, ou matérialistes, ou négligents. La "Justice" enferme même des individus considérés comme ne pensant pas correctement; elle les isole derrière des murs.

Mais est-ce à la société à vous remettre en contact avec les autres ?

Non.

Encore une fois, et insistons bien: on n'est moins isolé par la société qu'on ne s'isole soi-même.

Nous ne sommes pas des condamnateurs universels de la société, au contraire, mais nous ne pensons pas que son rôle soit de rapprocher les gens; juste de les organiser plus ou moins.

Ce n'est pas à la société à rapprocher les gens, pas plus que ce n'est à elle de les éduquer: à eux de créer leurs liens, leurs affections, leurs coopérations.

L'instruction en famille isole-t-elle ou est-ce plutôt la société ?

Pour notre part, nous nous sommes isolés tant que nous étions plongés dans cette société et nous sentons bien plus impliqués et en relation depuis que nous avons pris les choses en main. Nous avons choisi nos relations, au lieu de les subir.

La question n'est donc pas posée à la société mais à vous-même: qu'allez-vous faire pour recréer un monde autour de vous ? La solitude et l'isolement sont de notre fait, pas de l'école à la maison. Il y a une majorité de familles qui ne sont pas isolées parce qu'elles entretiennent des activités, et c'est ce que nous conseillons.

Recréer ses libertés

Bref, la société vous a contrainte de faire l'école à la maison, c'est vrai, mais elle n'est pas responsable de votre isolement. On peut juste l'accuser de vous avoir habituée à tout attendre d'elle. Cela dépend en fait de vous.
D'autant qu'avec internet, les possibilités de rencontre sont multipliées par 100. Il y a des tas de gens qui vous aimeraient beaucoup, qui partagent vos goûts et vos avis, vos passions ou passe-temps.

Nous expliquons souvent sur ce blog ou sur d'autres comment recréer un monde autour de soi, des revenus et des relations, depuis chez soi.

Annexe

Il faut tout de même préciser que l'Instruction en famille, à la différence de l'école à la maison, n'utilise pas de Cours par correspondance. Cela signifie aussi moins de contact avec l'extérieur. Moins de solidarité avec des familles qui utiliseraient le même cours, par exemple. Autre raison pour préférer l'école à) la maison, qui peut faire l'IEF quand elle le veut, c'est-à-dire se passer de cours, alors que le contraire n'est pas vrai.

Témoignage

Bonjour,
Je me permets de rebondir sur votre message, car je pense qu'il faut dépasser cette peur de la solitude, de l'ennui et de l'isolement
Maman de jumeaux de 4 ans, je vis dans une grande maison à la campagne
Mes enfants ont 200m2 de maison et 3000m2 de terrain à explorer, ils passent plus de 6 heures par jour dans la nature (et moi aussi)
Nous ne nous ennuyons pas du tout et l'IF nous permet de respecter le cycle circadien naturel, de voyager sans contrainte
Nous rencontrons régulièrement d'autres enfants d'âges différents et d'autres familles IF pour diverses activités
Mes enfants sont très sociables et n'éprouvent aucune difficulté ni à être en société, ni à s'adapter à un nouvel environnement, ni à rencontrer d'autres enfants; En revanche, j'ai observé qu'ils sont plutôt attirés par des enfants plus grands, entre 6 et 8 ans
Régulièrement, nous prenons le train pour aller nous balader dans une grande ville (Toulouse), découvrir de nouveaux quartiers, observer l'architecture
Nous allons régulièrement au théâtre, visiter un musée, un château ou une exposition, écouter un concert, visiter un lieu (centrale de tri des déchets, visite d'un Galeon etc)
Sur le plan pédagogique, j'axe les apprentissages sur l'intérêt direct de l'enfant, par le jeu essentiellement et je mets les apprentissages en relation avec l'actualité, ce qui permet à l'enfant de donner du sens à ce qu'il apprend puisqu'il peut l'inscrire dans sa vie quotidienne
Exemples
1) nous avons parlé de l'incendie de Notre-Dame, ce qui a conduit à  voir une vidéo de l'incendie, regarder des photos du monument avant/après, construire Notre-Dame en puzzle 3D, s'intéresser à l'architecture des bâtisseurs, construire l'arche (Montessori), parler des monuments historiques, observer d'autres cathédrales, parler des constructions de Viollet-Leduc, observer ses aquarelles, visiter Carcassonne etc
2)  Nous avons vu une affiche pour l'exposition Giacometti sur laquelle il y a une statue, ce qui a conduit à visiter l'exposition, modeler des statues d'inspiration Giacometti en papier d'aluminium, en céramique, visiter l'atelier d'une artiste, etc
3) L'intérêt des enfants pour la mer, les bateaux, les pirates  a conduit à la visite d'un Galéon espagnol dans le port de Sète et a entraîné des discussions sur les premières découvertes, la lecture d'un livre sur Magellan, la route des épices, les épices de la cuisine etc
4) Nous avons observé 2 couleuvres en train de se battre dans le jardin, alors nous avons étudié les couleuvres, cherché la différence entre couleuvre et vipère, obervé le squelette, les organes et nous sommes en train de préparer des lapbooks
5) Nous avons entrepris de compter jusqu'à 100; Pour cela,  dehors, la bande numérique de 100 ( Montessori) s'est transformée en parking pour y stationner 100 voitures miniatures, cela est très représentatif pour l'enfant
Bien sûr, l'IF demande de l'organisation, et surtout, cela demande de la curiosité intellectuelle, gage du non-isolement
Pour donner à nos enfants l'envie de bouger, de lire, d'apprendre, d'étudier, il faut qu'ils voient leurs parents bouger, lire, apprendre et étudier
L'enfant a des projets, parce que le parent a des projets!
"Je n'ai pas de talent particulier, je suis passionnément curieux", disait Albert Einstein
Voilà qui résume parfaitement notre démarche ! (S.)
instruction en famille isole-t-elle ?

Bonjour, je suis Oriane

Ce site est très complet et vous semblera même trop fourni. Pas d'inquiétude !

Nous vous enverrons tout ce qu'il faut savoir, jour après jour. Il vous suffit pour cela de vous inscrire. En revanche, si vous cherchez une information immédiatement, fouillez le menu "Kit démarrage" ou tapez le mot dans la recherche.

Pour finir, les familles ont besoin de ce blog pour sortir du système, soutenez-le !

  • Bonjour,

    Récemment lu et entendu de la part de proches qui ne font partie de notre vie depuis bien longtemps : “Tu es folle, tu devrais aller chez le psy franchement. Tu te crois plus intelligente que tout le monde!” Aux enfants : “Non mais comment tu peux avoir des copains et sortir, aller dormir chez eux? Cela ne te manque pas? Comment peux-tu rester enfermer toute la journée?”
    C’est simple, nous sortons!
    Et tout cela simplement parce que nous avons dit stop et vivons notre vie comme nous l’entendons. Bonheur.

    Effectivement, faire l’école à la maison vous remet en main le gouvernail de votre vie, ou tout du moins la possibilité de choisir le lieu, la date, les circonstances, les relations avec qui vous souhaitez partager ce si précieux cadeau qu’est le temps.

    Pour notre part, l’isolement ou plutôt le recentrage sur soi (et non repli) a été des plus salvateurs. Finis les protocoles imposés, finis le troupeau des “yaka-fokon-taka”, nous fréquentons qui nous voulons à notre rythme, prenons le temps de réfléchir à ce que nous désirons accomplir et avec qui.

    • Comme quoi en fait d’isolement, c’est en effet un redéploiement avec recentrage autour du meilleur.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    La vidéo à voir avant tout ↓

    s2Member®
    >