Progression de votre information

80%
d'avancement

Valérie nous écrit ce matin:

Je ne veux pas attendre plus longtemps, montrez-moi la vidéo finale n°4

LES VIDEOS PRÉCÉDENTES :

Miniature-vidéo-comment-rendre-heureux2
Miniature-vidéo-vaincre-obstacle
  • « La bonne méthode », »comment transmettre », »une juste distance », voila des savoirs faire dont on a perdu les recettes depuis longtemps. Vous semblez les avoir trouvées. Je vous fais confiance.

    • Lenfant fait l ecole a la Maison mais ou poura passer ses examins

  • Je me retrouve dans beaucoup de vos idées et aimerais en entendre plus.
    Vos rappels sur tous les points qui détermineront l’équilibre de l’enfant et son bonheur sont essentiels. D’ailleurs on peut « perdre » un peu de temps sur les acquisitions scolaires pour en « gagner » en équilibre global (passer du temps avec l’enfant à faire d’autres choses, travailler sur des projets qui suivent ses goûts et ses passions etc), car le niveau scolaire des écoles est facile à rattraper voire à dépasser ensuite. Vous avez raison, le résultat bêtement scolaire est garanti, donc forçons sur la profondeur et la qualité!

  • anne-marie dit :

    Je suis tellement d’accord avec vous que chez nous il n’y a pas de télé qui encombre l’imagination de nos enfants et les empêche de mûrir une idée ou de jouer.
    Mais je ne sais pas leur apprendre à attendre chacun leur tour,a respecter le temps de parole des autres. Et puis leur donner des échéances pour les leçons c’est bien mais s’il ne savent pas leur leçon que faire? Et il faut que je sois dispo à ce moment là, ce qui parfois est devenu impossible pour une raison quelconque….. Comment leur apprendre l’autonomie ?
    Je me sens bien impuissante parfois devant ces 4 enfants qui sont en attente et moi qui n’est qu’une seule paire d’oreilles …….
    J’attend beaucoup de vous comme vous le voyez!!!
    Alors bonne journée et à bientôt ,je ne baisse jamais les bras ,c’est une telle merveille de s’occuper de ses enfants sans les voir blessés par des étrangers !

    • Oui c’est sûr.
      La juste distance.
      C’est un sujet à part entière. Est-ce que vous faites quelque chose qui les conduit à être sans cesse dans vos jambes ?
      Beaucoup de mamans couvrent les enfants de bonnets, de trois paires de chaussettes, d’une écharpe, leur disent de ne pas sortir à cause du froid ou de la pluie etc. Elles se projettent dans le corps de leurs enfants. Comment les enfants pourraient-ils ne pas être sans cesse là ?
      Comme nous le disons dans un article, les enfants ont besoin de champ. Ils ont un thermomètre intérieur totalement différent de celui des mamans. Ils ne vont pas « attraper froid », ils sentiront le moment où il faudra se mettre à couvert. Ils sont plus résistants parce qu’ils ont plus l’habitude d’être confrontés aux éléments. Plus on les couve, plus ils sont fragiles, plus ils tombent malades. Quand nous étions petits, nous étions dehors en culotte tyrolienne hiver comme été, même sous la neige, et pas question de rester toute la journée enfermés, c’était « dehors les enfants! ». Je ne suis jamais malade, je ne sais pas très bien ce que font les médecins.
      Comment donner du champ aux enfants pour qu’ils ne soient pas sans cesse là ? C’est une bonne question à se poser et voir ce qui pourrait être modifié pour qu’ils soient plus autonomes. Quelle va être votre attitude ?
      En général, mieux vaut éviter la prise en charge qui rend dépendant, responsabiliser et entretenir une juste distance, qui est variable; il y a le temps pour l’étreinte affectueuse et le temps pour 10 mètres de champ.

      • Rachel ASDRUBaL dit :

        Bonjour,
        Je suis mère de 2 enfants dont un qui a commencé la petite section dans une école privée cette année. Je vous avoue que c’est à contre cœur que je l’ai inscrit car j’ai toujours été convaincue que l’instruction (tout comme l’éducation) des enfants appartient aux parents. Mais tout le monde autour de moi me disait que c’était la meilleure solution compte tenu que j’ai fait 1 avc l’an dernier et que ma deuxième n’a que 4 mois.
        Bref, depuis la rentrée c’est la catastrophe: mon fils ne veut pas y aller, il est toujours fatigué et dans la classe la maîtresse qui a plusieurs niveaux a donné la charge des petits à son ATSEM (!) en attendant, dit-elle, d’être mieux organisée avec les grands.
        En regardant vos vidéos j’ai enfin trouvé des gens qui me comprennent et partagent mon point de vue; et qui en plus pourraient m’aider à mettre en place ce dont j’ai toujours rêvé. Merci
        Mes questions sont cependant les suivantes:
        est-ce pour des enfants aussi petits que mon fils?
        faut-il un espace bien défini pour les cours?
        Combien cela coûte-t-il?
        Encore merci et à très vite j’espère

  • anne-marie dit :

    Non je ne suis pas sans cesse sur leur dos,je les laisse se débrouiller une fois mon aîné est sorti en chaussette il ne trouve pas ses chaussures,un autre est allé a l’école en chausson,tant pis pour eux ils doivent se prendre en charge dès cinq ans environ. Non ce doit être une autre dépendance ,affective mais inconsciente. Mon mari a été abandonné et il s’occupe beaucoup d’eux……Mais moi je ne les embrasse pas tout le temps.Ils partent en camps sans problème , ils vont chez des amis, mais ils sont jaloux les uns des autres…..bref j’ai déjà pensé qu’il fallait que je change de pensée ou de comportement ,mais le quel?

    • Voilà, il y a quelque chose et c’est cette question qui va vous être utile. Il ne nous est pas possible de vous dire quoi faire puisque nous n’avons pas assez d’éléments et surtout parce que la meilleure solution viendra de vous, mais nous pouvons quand même vous dire que leur attitude dépend de la vôtre, elles est compatible avec la vôtre et donc vous pouvez vous demander ce qui pourrait changer pour que, dans leur esprit, il y ait une inhibition, quelque chose qui les empêche un peu d’être toujours ainsi. Il est important de vous ménager des temps de tranquillité, car l’exaspération n’aide aucunement.
      Avez-vous essayé le jeu qui consiste à devoir s’écouter attentivement pour retrouver un mot dans une discussion commençant par une lettre, ou finissant par une lettre, vous savez ce genre de jeu qui oblige l’enfant à écouter l’autre ?
      Si toutefois vous étiez en panne, nous pouvons vous aider au téléphone.

  • Héloïse dit :

    Touc ce qui est dit dans cette video fait presque rêver, je vois que je ne suis pas seule à vouloir trouver des solutions et espérer faire au mieux pour mon enfant et j’espère y arriver..
    4 jours que j’ai décidé qu’il n’irait plus à l’école, et mon fils est presque métamorphosé, je me suis rendue compte que bien des problèmes au quotidien étaient en fait liés à sa hantise d’aller à l’école, Nous mettons petit à petit les choses en place et il est ravi, rassuré de faire des excercices avec moi, heureux de me montrer ce qu’il est vraiment capable de faire ( a part de la peinture et du découpage qu’il faisait depuis trop longtemps dans son école!)
    Je suis rassurée, je ne suis pas seule!

  • Bonjour,
    Je m’appelle Charlotte, suis avocat de formation et habite Versailles avec nos quatre enfants et mon mari qui nous rejoint un mois sur deux.
    Je n’ai pas encore sauté le pas et envoie toujours mon ainée a l’école (en CP) même si le cadre en est a mon avis loin d’être épanouissant: les élèves sont brutaux, irrespectueux et trop peu surveillés a mon gout ni jamais punis par une sanction graduée. La maitresse essaye d’enseigner dans une classe ou la moitie des élèves écoute tandis que l’autre fait des bêtises. Ma fille est pleine de bonne volonté mais je pense que cette ambiance ne l’aide pas a résoudre ses difficultés ( elle aurait tous les signes de dyslexis, des problemes de temps et d’espace lié à sa mauvaise vue et donc aussi une concentration difficile). Elle est l’ainée et essuie les platres… dans tous les sens du terme. D’autant que n’ayant pas eu ce type de difficultés, j’ai souvent du mal a comprendre pourquoi elle n’intègre pas les notions plus facilement et m’énerve ou me décourage régulièrement. Vous parlez a plusieurs reprises, de l’ambiance de travail importante pour la concentration. Comment faire travailler la grande ( qui partage sa chambre avec un de ses frères) dans un petit appartement avec trois autres enfants en bas age (pères la bêtise) en demande d’attention constante, à surveiller. Je suis très impatiente d’écouter les méthodes que vous proposez afin de faire grandir nos enfants en intelligence, en savoir et en sagesse…

  • Marguerite dit :

    merci pour tout ces conseils!
    je découvre votre site presque un peu tard!!! comme nous aurions aimé les avoir il y a deux ans!!!

    Dans notre région l’école est inexistante: nous avons le choix entre le publique nul ou le privé sous contrat encore plus nul et plus cher…

    nous avons donc monté une petite école parentale à deux familles, depuis deux ans, et nos enfants (Gs, cp, ce1) suivent le cours (CX1) (cours par correspondance) avec une maitresse bénévole en étant scolarisés seulement le matin…
    le niveau est fort, les enfants suivent bien, le plus dur c’est le travail complémentaire l’après midi à la maison au milieu des plus petits, et de la mauvaise volonté de s’y remettre avec maman et non plus la maitresse… dur pour les nerfs…

    et l’année prochaine??? comme tous les ans, le couteau sous la gorge, continuer ou non? la maitresse ne sera plus bénévole, comment la payer? une famille de plus souhaite se joindre à la petite école…. va t on tenir le coup avec des enfants en plus? beaucoup de questions… la Providence est derrière, certes, mais les choix sont rudes!

    Mais il y a une chose importante à retenir!!!
    Nos enfants sont heureux, épanouis, équilibrés et c’est le PLUS important pour nous! le niveau n’est pas fort, il est NORMAL, quand on repense aux niveaux que nous avions, nous, enfants!
    Courage à tout ceux qui se lancent, les cours par correspondances sont très bien fait et les conseils de Rémy sont précieux!
    nous attendons la dernière vidéo avec impatience!

    • Merci Marguerite.
      Bravo pour votre initiative. Pour le regroupement, il faudra être prudents comme vous le savez sûrement. Officiellement les enfants se voient pour jouer ensemble, partager des moments… sinon il vous faut faire une déclaration, directrice d’école agréée etc. Nous en parlons dans l’un des prochains articles. Rester dans le profil faire l’école à ses enfants tout en les inscrivant comme vous le faites au cours (CX1) est indiqué, ensuite éviter la publicité surtout auprès de la mairie.
      Merci pour cette note essentielle: le bonheur des enfants.

  • Un très grand merci pour toutes ces vidéos si encourageantes!
    J’ai déjà fait deux ans la classe à 4 de mes enfants durant deux ans et je m’apprête à recommencer pour mes 5 derniers (nous en avons huit).
    Je sais donc ce qui m’attend et me demande si j’arriverai à concilier :
    -mes obligations d’épouse à l’extérieur et les cours
    -ces 5 niveaux différents (GS à 3ème)
    -ces cours et l’indisponibilité de mon mari
    Je me pose aussi beaucoup de questions au sujet de la 3ème: serai-je capable d’expliquer à ma fille une notion qu’elle n’aura pas bien comprise?

    J’attends ce soir pour commander votre livre (lisible uniquement sur ordinateur, si j’ai bien compris?) . En quoi est-il différent de votre abonnement (idée excellente pour soutenir et aider les parents parfois découragés!) ?
    Merci d’avance pour votre réponse et votre si bonne initiative!

    • « Je me demande si j’arriverai à concilier :
      -mes obligations d’épouse à l’extérieur et les cours »
      C’est une question qui exige que vous ayez du temps pour vous donc une organisation, donc sans le moindre doute des conseils judicieux pour gagner en intensité et gain de temps.
      « -ces 5 niveaux différents (GS à 3ème) » Grande question que celle des niveaux, nous en parlons.
      « -ces cours et l’indisponibilité de mon mari »
      La place du mari quand il travaille à l’extérieur, et les possibilités pour lui de tenir un rôle crucial, c’est une grande affaire.
      « Je me pose aussi beaucoup de questions au sujet de la 3ème: serai-je capable d’expliquer à ma fille une notion qu’elle n’aura pas bien comprise? »
      Nous en avons parlé mais oui, vous serez utile, pas pour faire classe ou « expliquer une notion » puisque la plupart du temps vous serez hors concours, mais pour l’aider à trouver l’information et à travailler, lui apprendre à apprendre seule. Nous en reparlerons.
      « J’attends ce soir pour commander votre livre (lisible uniquement sur ordinateur, si j’ai bien compris?) . En quoi est-il différent de votre abonnement (idée excellente pour soutenir et aider les parents parfois découragés!) ? »
      Oui, c’est un fichier PDF pour l’instant. L’accompagnement comporte un ensemble de choses qui n’existent pas dans le guide et le guide explique plus longuement certaines notions de fond. Ils sont complémentaires. Comme ils coûtent des queues de cerises 😉 nous conseillons de les suivre tous les deux pour une raison centrale: l’effet de redite, de répétition qui permet une imprégnation. Mais il y a d’autres avantages…

  • Nathalie dit :

    Je trouve l’idée très intéressante, mais je ne suis pas sûre d’avoir l’énergie, la patience nécessaire! Mon fils de 9 ans a des soucis de « dyphasie » d’après l’orthophoniste, il aperdu confiance en lui et n’aime pas la lecture. Pour faire ses devoirs c’est déjà conflictuel alors je me demande si cela sera possible tous les jours de le mettre à travailler. Il aime bien , malgré tout, l’école pour les récréations avec les copains-copines mais pas pour apprendre. Nous voyons que l’école traditionnelle ne lui convient pas. La maitresse parle d’un maintien en ce2 je ne suis pas sûre que ce soit la meilleure solution.
    Bref je suis un perdue comme le laisse penser mes interrogations!
    merci pour vos témoignages

  • Bonjour Nathalie,
    rien n’est définitif. Si pour l’instant c’est dur, sachez qu’avec quelques bonnes méthodes les choses s’arrangent. Les spécialistes distribuent les étiquettes, mais en fait l’enfant n’est pas le responsable, il réagit normalement à ce qui lui est donné ou pas donné. Donc on va supprimer progressivement ce qui le perturbe (les écrans par exemple, en serez-vous capable?) et lui donner ce qui va le calmer, en commençant par ce qu’il aime.
    Vous savez, si le contenu et la méthode sont bons, tous les enfants aiment apprendre. Si un enfant n’aime pas, est énervé, ne se concentre pas etc., c’est que le contenu ou la méthode ne sont pas bons. Ce n’est pas votre enfant qui doit changer, ce sont les adultes. C’est cela qui est important à comprendre. C’est pourquoi les adultes doivent apprendre les trucs, les astuces.
    Merci pour ce message car il dit ce que beaucoup de parents disent.

  • J’ai 37 ans, je suis de formation ingénieur d’état en aéronautique et j’ai un mastère spécialisé en réseau télécommunication, je suis la maman de quatre enfants et nous vivons à Montréal.
    Je fais l’école à la maison car je veux être proche de mes enfants et vivre avec eux, aussi je suis convaincue que nul au monde ne peut s’occuper de mes enfants comme moi je le fais.
    Pour l’instant je n’ai pas de question précises mais j’aime voir vos vidéo car ça me donne encore envie de m’occuper de mes enfants.

    • Bonjour Nabila, bravo pour votre parcours ! Votre commentaire était dans les spams mais nous sommes allés à la pêche pour le récupérer. Bienvenue !

  • Bonjour madame, bonjour monsieur !
    Un grand merci pour vos vidéos…qui me remotivent pour l’année prochaine après qq semaines où j’étais partie pour les remettre à l’école…J’ai besoin d’aide et de conseils !!! Nous avons neuf enfants (14 ans à 10 mois), je fais l’école à la maison depuis 4 ans, après un essai dans une petite école hors contrat, qui nous avait pas convaincu…et qui a fermé par la suite. J’aurai 4 niveaux l’année prochaine CM2, CE2, CP GS. je prends les cours (CX7) qui sont remarquables; Tous ces niveaux ne me rassurent pas…mais je vais encore essayer…heureusement je n’ai pas la 6ème cette année…mais surtout nous n’avons pas de petite merveille qui risque de pointer son nez dans l’année !! ce n’est pas prévu…!! Ce qui n’est pas facile pour moi…c’est que je souhaite me consacrer en plus de faire classe, à mon Atelier où je dessine (illustration, images religieuses) pour garder un bon équilibre…!!!!! je voudrais avoir une idée des horaires de cours conseillés, que faire pour aider les enfants à mieux se concentrer comment organiser une journée sans y passer tout notre temps…nous sommes gâtés car nous avons un espace reservé pour faire classe…comment travailler sa patience…comment éviter des agassements répétés…bref, croyez vous qu’une maman puisse concilier école et petite autoentreprise chez soi…(atelier dans la maison)…avez vous des secrets d’organisation !!! ? j’aurai plein de choses encore à partager ! en tous les cas je suis convaincue qu’il faut continuer…maintenant entre famille, nous devons nous soutenir nous serrer les coudes… !!! merci Bien à vous ,
    Florence-Anne

    • Horaires, organisation, concentration, voilà bien sûr des sujets au cœur du travail de l’école à la maison, et que nous abordons, soyez sans crainte.
      9 en 14 ans, bravo ! Il y a lieu de vraiment privilégier la qualité du moment et donc travailler sur l’autorité, notion très belle et qui économise énormément d’efforts; sur l’organisation avec un accord général, une conversation bien entretenue (une participation de chacun ? chez nous c’est 18 minutes par personne quotidiennes, vous devinez peut-être pourquoi 18); sur les objectifs aussi parce que lorsqu’on est à ce point chargé d’une belle croix, on doit régulièrement faire un point et un plan; disons même qu’il serait bon chaque matin, après le lever, de réfléchir à ce que va être la journée, et l’écrire sur un bout de papier. Et plein d’autres choses ! Bienvenue et merci à vous !

    • Et bravo pour le beau blog. Nous vous souhaitons plein de succès. Laissez des liens ici, vous aurez des visites.

  • Marie-Pierre dit :

    J’ai hâte de voir la prochaine vidéo.

  • sandrine dit :

    bonjour,
    je trouve vos vidéos très intéressantes et je suis curieuse d’en savoir plus sur votre méthode.
    mon seul regret est qu’il me semble que vous mettez plus l’accent sur « l’élémentaire » que sur « la maternelle » mais peut-être que je me trompe. Ma fille a 3 et demi. J’ai décidé de faire l’école à la maison l’année prochaine. En parallèle d’activités relevant de la pédagogie Montessori, je souhaite l’inscrire à un cours par correspondance. J’hésite entre le cours (…) et le cours (…). pourriez-vous,s’il vous plaît, me donner votre avis sur ces 2 cours?
    merci de votre attention et bravo!

    • Rémy et Cécile dit :

      Merci Sandrine ! Dans une prochaine vidéo que vous verrez dans quelques jours nous proposons un choix des meilleurs cours. Le point de départ le plus important est que le Cours (CX1) inscrit votre enfant auprès de l’Académie.

  • Bonjour,
    Tout d’abord merci pour votre partage d’expérience, vos témoignages me confortent dans mon choix d’école à la maison.
    Je suis maman de 4 enfants, trois grands scolarisés de manière classique et mon dernier encore tout petit vu qu’il n ‘a pas encore 1 an.
    Au vu du parcours des grands, les observations que j’ai pu avoir, je suis convaincue que dans l’enseignement traditionnel, il y a un réel problème d’organisation du temps, de compétences, en autres choses et j’aimerais à l’avenir permettre à mon petit dernier de pouvoir acquérir et expérimenter à son rythme, apprendre à apprendre et à être curieux de tout.
    Ne plus devoir suivre l’école et s’entendre dire vous voulez aller trop vite, laissez nous faire notre travail, laissez l’école apprendre à vos enfants. NON je ne suis pas d’accord, si mon enfant rentre à la maison en ayant appris tel ou tel matière, qu’il en veut plus, en demande plus pourquoi devrais-je le freiner? Pour ma part, dans cette situation, je vais dans son sens, je lui procure des livres sur le sujet, lui propose peut-être une sortie, ouvre la discussion et on avance ensemble dans sa demande d’informations, tout çà, dans la bonne humeur, et le plaisir de savoir …. Voilà pour ma réflexion et ma position .
    Petite question sur votre fonctionnement, je habite en Belgique, connaissez-vous des familles belges avec qui je pourrais avoir un partage, votre proposition d’accompagnement est-elle aussi adapter aux conditions belges de l’enseignement à domicile ?
    Encore merci pour toutes ces précieuses informations et à bientôt

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Nancy, oui sur toute la ligne: oui pourquoi ne pas donner à l’enfant qui demande ? Oui, nous accompagnons aussi des Belges. Oui, vous pouvez retrouver sur le Forum des personnes proches géographiquement.

    • Geneviève dit :

      Bonjour à tous, j’ai 5 enfants (4 scolarisés en école privée et une petite de 22 mois). J’habite Bruxelles et j’aimerais rencontrer/partager avec d’autres cette idée qui me trotte dans la tête d’école à la maison. Pour la dernière, c’est une évidence mais en en entendant parler, les autres surtout les aînées me le demandent. Or elles ont 14 et 12 ans! Est-il possible, avec toutes les différentes matières à étudier, de les scolariser à la maison? Combien de temps faudrait-il libérer? Comment réveiller l’intérêt et la curiosité chez mon aînée qui finit par trouver les études ennuyantes?
      En attendant votre réponse, bonne journée et à bientôt.
      Geneviève

  • vanherpe dit :

    Bonjour
    Je suis la maman de 3 enfants 11,9 et 15 mois. Des difficultés scolaires importantes pour mes deux grands ont finies par me convaincre de ce que je sais depuis ma propre scolarité classique…vive l’instruction à la maison.. Mais de là à le faire…Pour mon bébé de 15 mois en tout cas s’est décidé, nous l’instruirons nous meme. Pour l’ainé la question se pose aussi..
    Bref voila pourquoi je suis passer par ici. Merci pour vos vidéos et à très vite parce que de toute façon il me faut de l’aide pour préparer ses projets.

  • bonjour plus je regarde vos video plus j’ai une envie grandissante de faire l’ecole à la maison j’y pense fortement j’ai hate de voirla suite de vos cours sur mes 3 enfants deux ont 3 ans et demie deux ans que puis je mettre en place avec elles pendant que je travaille avec mon aîné qui fera son entrée au cp en septembre merci encore

  • oumayman dit :

    bonsoir , je suis maman de 4enfants je fais ief depuis deux ans maintenant un cp et un ce1 avec les cours (…) les deux dernier sont encore petit

    en cemoment jetais dans une grande phase de deprime et de fatigue mentale en me disant cest finit je ny arriverai plus mais depuis que j’ai decouvert votre site cela fait un peu moins dune semaine.. et en visionnant quelques une de vos videos jai retrouver ma force
    meme si mon probleme nest pas resolu

    jai besoin detre accompagner former…
    je suis une personne pas tres organiser cest a dire un jour on fait le cours a 10h du mat et un peu lapm un autre jour tellement surchargee a 11h je n arrive pas a etre studieuse et cela se fait ressentir sur les enfants parfois ils ne veulent pas se concentre donc je rentre en conflit avec eux je cris je perd patience apres je culpabilise et je m use mentalement je me dis apres mais je suis en train de les rendre nerveux au lieu detre calme et equilibre ils vont etre stresser bref

    jattend vos videos en esperant que je vais pouvoir changer pour aider au mieux mes enfants

    merci beaucoup a vous et jattend vos precieux conseils….

  • Rémy et Cécile dit :

    « jai besoin detre accompagner former… »
    Si nous pouvons vous aider laissez-nous un message avec votre numéro, vous savez quelle est notre adresse ? De toute façon, ce site vous aidera. Lisez bien chaque message l’un après l’autre, laissez les choses mûrir en vous, tout se fera progressivement, pas en un jour mais déjà en deux semaines un chemin aura été fait.

  • karl et vinou dit :

    merci , au fure et a mesure de vos vidéos , ca s’éclaire …. J’espere que pour mon ainé de 15 ans , qui a tellement de mal a la concentration et pour qui l’ecole a toujours été un calvaire , tous vos conseils pourront nous aider
    merci

    • Rémy et Cécile dit :

      Vous allez pouvoir l’aider. A 15 ans, c’est fréquent. On peut commencer par arrêter les machines (télé, téléphone, ordinateur etc.). Par exemple en récupérant le téléphone à la rentrée de l’enfant le soir à la maison, jusqu’au lendemain. La lecture, comme on le verra ensemble très vite, aide énormément à la concentration. Et bien d’autres choses ! A très vite.

  • bonjour, le suspens, oui, c’est pesant, nous avons hâte de savoir comment cela va se dérouler et si nous allons pouvoir bénéficier de votre expérience. La rentrée approche et nous entendons déjà les premiers commentaires…pfff pourquoi ils s’inquiètent leurs enfants en sont qu’a la maternelle ! vous n’avez qu’a les mettre dans l’école qui est juste au dessus de chez vous et puis voila ! Ils s’y feront, faut bien qu’ils s’endurcissent un jour …..bref, personne ne semble comprendre notre désarroi et cela ajoute aux doutes que nous avons face a ce petit bonhomme de 5 ans bientôt qui est a haut potentiel et qui ne demande que cela d’apprendre, mais pas n’importe comment, dans le respect de sa personne, sinon il le fait savoir, et c’est tant mieux pour lui et pour nous mais mal vu par les autres. Nous espérons donc avoir la vidéo demain et des bonnes nouvelles. A bientôt, Aurore et Catello

    • Rémy et Cécile dit :

      S’endurcir… n’est en effet pas vraiment une orientation éducative. On considère l’école comme un ring. Or, l’enfant est fragile, et il faut plutôt l’aider progressivement à se construire, afin qu’un jour, en effet, il puisse faire face avec courage et aussi détachement. Vous le dites très bien. A très vite.

      • Shalom Meir. Nous vous avons rejoints et apprécions énormement.

  • Sylvie (maman au foyer, Belgique). Je le dirai à chaque fois, sans doute, mais… MERCI! …
    Veille de jour de rentrée, MERCI pour le courage et la sérénité que vous me donnez à faire ce choix d’apprendre à (et avec) nos enfants, à la maison, cette année!
    C’est stressant une rentrée « sans faire comme tout le monde » en fait… Mais quand on commence à être serein, en paix avec le choix que l’on fait ça devient un réel plaisir. Je me réjouis de pouvoir prendre pleinement ce plaisir d’affirmer, assumer (je ne sais pas trop bien comment dire en fait) ce choix envers les proches, la famille, les amis, souvent très perplexes quant à cette façon de fonctionner. La pression est grande…
    Pas de question pour aujourd’hui, il se fait tard… ;0) Mais je reviens vers vous très vite…
    Sylvie.

    • Rémy et Cécile dit :

      Merci à vous Sylvie, pour ces encouragements. Ils sont toujours les bienvenus !
      Les autres adultes sont crispés durant quelques semaines, après vous verrez, ils approuvent. Il leur faut du temps à eux aussi. Ils verront comment évolue l’enfant. A bientôt.

    • oui chere sylvie, je confirme cette idée de pression trés indelicate de la part de ceux qui la font, avec une betise epoustouflante!! »ah! les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route…. »!! indelicats ces mots- reproches: en verité leur pensée doit aller droit
      au bien-être, a la joie, au bonheur de l’enfant dans une autre facon d’apprendre! voila l’essentiel une decouverte de tous les jours, une liberté d’etre !Merci a tous ceux qui sont dans la delicatesse de perseverer dans le meilleur !! »des mondes »?

  • bonjour,
    je suis ravie de voir des personnes qui pensent comme moi, l’école à la maison c’est le meilleur moyen de faire grandir nos enfants en respectant leur rythme, leurs besoins. (ayant moi même été à l’école public je sais ce que c’est)
    voila je suis une femme divorcée et mon fils à 6 ans, il va rentrer en cp et ma peur c’est que l’académie m’interdise de faire l’école à la maison, parce que je vis seule avec mon fils et aussi parce que j’ai peur de ne pas être à la hauteur (je pense que ça ira je suis vraiment motivée pour le bon avenir de mon enfant) et SUPER en lui parlant seulement, mon fils acceptent de faire l’école à la maison.

    donc voila mes questions:

    – comment faire l’école à la maison avec seulement un rsa, comment ça se passe si je prends le CNED et comment faire pour en parler au père de mon fils

    MERCI BEAUCOUP à vous, continuer c’est super!!

    • Rémy et Cécile dit :

      En ce cas, il importe que vous inscriviez l’enfant à un cours par correspondance reconnu. Et obtenir l’accord du papa, car il a son mot à dire et peut bloquer une décision s’il est braqué. Nous voyons bientôt ensemble cette question du dialogue avec l’autre parent.
      Vous serez à la hauteur, rassurez-vous, nous serons là. Et puis les mamans qui font l’école à la maison en étant seules sont nombreuses. Il ne faut qu’une chose: l’envie. Et vous l’avez. A très vite !

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Florence,
    en fait, oui et non. Oui, la motivation et la joie sont les clés secrètes. Mais cela ne s’obtient pas du jour au lendemain. En fait, si les choses sont faciles dès le départ et à la volonté de l’enfant, alors ce sera très dur de lui faire accepter des enseignements qui arriveront tôt ou tard. L’enfant accepte que le régime soit progressivement plus souple, il accepte plus difficilement que ce soit progressivement plus rigide. C’est pourquoi nous rusons. Nous avons commencé par une forme relativement académique et sommes allés vers les apprentissages informels.
    La dictée vous semble difficile, mais vous verrez qu’elle peut être un jeu, de même que le par-cœur. Ce n’est pas telle ou telle activité qu’il faut proscrire, mais la manière de faire ces activités. Vous voyez ? En outre, l’intérêt de ces exercices, qui n’ont pas été inventés par hasard, c’est qu’ils permettent un travail du cerveau adéquat. Il faut bien sûr une progressivité pour rendre les choses agréables et ludiques. Mais n’oubliez pas que les grands progrès dans la joie sont dus à des réussites. Une difficulté vaincue est source d’un grand équilibre de l’enfant.
    Bien à vous.

  • Rémy et Cécile dit :

    Nous comprenons fort bien ce que peuvent être des convictions et des valeurs.
    On ne vous a sûrement pas servi ce que nous disons durant vos études universitaires parce que ce que nous disons est exactement le contraire.
    Nous avons décidé une fois pour toutes et résolument, de céder la place à l’intérêt de l’enfant.

    Nous nous permettons de vous proposez cette réflexion, sans vous demander de réponse spéciale. Il ne s’agit pas de « tromper » l’enfant. Quand vous parlez à votre enfant et ne lui dites pas tout ce que vous êtes, en tant que femme par exemple, le trompez-vous ? Quand vous lui parlez d’une manière qui n’est pas celle que vous adoptez avec votre banquier, ou avec votre meilleure amie, le trompez-vous ? Quand êtes-vous « vraie », dans le fond ? Est-ce que le fait de cacher votre nature de femme à votre enfant est lui mentir par omission ? Non.
    Voilà l’écueil. C’est précisément en cela que l’enfant « mérite notre confiance »: en ce fait que nous le voyons comme être unique, à qui nous adressons un langage particulier. Trompez-vous l’enfant ? Si l’on suit cette logique… tout le temps! Vous n’êtes jamais vous-même avec l’enfant. Vous ne lui dites pas tout. Vous lui cachez plein de choses et de là à dire qu’il y a là double langage et duperie, le pas est facile à franchir.
    Et en même temps non. Vous lui offrez une attitude différente.
    Ainsi, vous êtes maman et enseignante, et pas seulement maman. Si vous n’êtes pas seulement maman, mentez-vous ? Non. Vous adaptez votre attitude à une circonstance, celle des cours, à votre manière certes, mais toujours et invariablement différente de celle que vous êtes quand vous êtes la maman-câlin par exemple. On voit donc bien qu’il y a plusieurs manières d’être « soi ». Ce n’est pas mentir, ce n’est pas tromper.
    Il en va de même en enseignement. Vous travaillez sur vous-même et instaurez une ambiance qui est la vôtre. Rigide si c’est dans votre tempérament ou relâchée si c’est votre manière de faire, de toute façon c’est subjectif et ça peut être considéré comme ruse et mensonge. Nous pensons que là n’est pas le débat. Le but est le bonheur de l’enfant. C’est votre manière de faire. Peut-être qu’une autre marcherait mieux, mais ça correspond à ce que vous êtes. En fait, aucune ne marcherait mieux avec vous, car vous n’allez pas être différemment de votre tempérament, c’est là qu’il y aurait tromperie et effort surhumain.
    Mais en revanche, de meilleurs résultats encore viendront avec le perfectionnement, quand vous prenez la décision de faire mieux. Ce n’est pas « tel que nous voulons être » mais « tel que nous sommes réellement », c-a-d une rencontre avec notre vraie identité. C’est là que les choses se déploient.
    Par expérience, nous savons que l’enfant aime que son monde soit d’abord fiable, clair (il ne l’exprime que très rarement mais il y trouve son équilibre), et il aime également que les choses soient chaque jour plus faciles, avec de la nouveauté, du renouvellement. D’où un chemin qui va depuis une base solide (un comptoir en Inde donne une bonne image) vers la découverte de nouveaux horizons, avec toujours la possibilité de retrouver et d’être alimenté par cette base. Vous voyez ce que nous voulons dire ? Les essais de partir de rien se soldent par des échecs, nous en connaissons plein. Et les tentatives de faire les choses de manière « cool » sont aussi des échecs, il faut reprendre en main en cours de route ou la maman fait une grosse déprime, une fatigue. Et les enfants ne sont pas faits pour accepter le « durcissement » en cours de route. C’est pratiquement invariable, sauf cas spécifique comme école à la maison en voyage: là, c’est le changement qui fait cadre et oblige à une organisation.
    Cela dit, tout le monde n’a pas le recul ou l’expérience ou n’a pas conduit la réflexion d’aussi loin, avec autant d’enfants. Quand vous suivez 700 enfants, vous pouvez proposer des pistes. Ensuite, chacun et chacune adapte. Ce n’est pas un dogme, c’est un éclairage: l’enfant a besoin de sécurité pour apprendre, il a besoin de réussites etc.
    Et nous savons bien qu’il y a un idéalisme des jeunes parents qui est bien naturel. Nous racontons dans l’une de vos vidéos que ce qui conduit le plus souvent les parents à l’écueil, c’est… leur bonne foi, leur envie de bien faire. Ils sont persuadés (et ils s’aperçoivent très vite, quand ils ont eu des enfants, qu’ils se leurraient) qu’en faisant les choses de tout leur cœur, ça ne marchait pas complètement, qu’il y avait des écueils. C’est progressivement qu’ils entrent dans ce rôle de parent qui n’est pas simplement « être soi » mais réellement bâtir.
    Sinon, nous ne « brandissons » pas la dictée ou un équivalent comme exercice incontournable, nous pensons qu’elle est très utile et un outil parmi d’autres. Beaucoup d’autres. Mais nous savons qu’il y a beaucoup d’enfants qui ne reçoivent rien de ce genre, il suffit de constater le niveau actuel des jeunes adultes. L’une des clé, c’est la créativité. L’imagination. Ajoutons qu’il n’y a pas que le travail du cerveau mais aussi celui du cœur. Et l’alignement cœur-cerveau. Nous ne voulons pas vous encombrer avec ces travaux mais les choses avancent très vite dans ce domaine et valident totalement cette approche d’ensemble qui est la nôtre; ça ne vient pas du hasard. Nous avons des résultats pour les enfants dont nous avons charge et conservons ces méthodes éprouvées. Pour les bases, il n’y a pas grand chose à réinventer, l’essentiel confirme ce qui s’est fait pendant longtemps (hm… oui, cent ans d’expérience ou plus valent sans le moindre doute mieux que les idées non éprouvées) mais vous avez raison quand vous dites avec nous qu’il y a eu aussi des découvertes depuis; d’ailleurs, si vous nous suivez, si par exemple vous lisez nos articles sur comment fonctionne le cerveau et comment l’aider, vous verrez que nous ne proposons pas grand chose d’orthodoxe, et que les avancées en neurosciences nous inspirent beaucoup plus que le reste depuis des décennies. Le cerveau est l’une des clés. Nous insistons beaucoup là-dessus.
    Bonne chance dans votre parcours et merci pour ces échanges !

  • Rémy et Cécile dit :

    C’est aimablement que nous disons cela, parce que nous ne voulons pas vous « mettre sous pression », vous pouvez nous répondre évidemment 😉

  • Plus je vous écoute, plus mon souhait de me lancer se renforce même si les questions se bousculent dans ma tête. Comment être certaine d’attirer l’attention de ma fille ? comment ne pas m’énerver garder mon calme dans les moments difficiles ? Comment aussi et surtout, être certaine que ma fille apprendra « réellement » avec moi. J’ai peur de me tromper de méthode, de mal expliquer, de lui donner de fausses informations. Pourtant j’ai fait de longues études et j’ai toujours été une élève brillante. Mais je me sens souvent démunie face aux questions parfois toutes bêtes de ma fille alors lui faire la classe ?? Je pense utiliser les cours (…) qui commencent en MS à partir de cette année.
    Merci en tous les cas, je m’impatiente de recevoir la suite !

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Agnès, oui, voilà les questions (nous disons que ce sont les petites voix « négatives ») que beaucoup de mamans se posent avant de se lancer. Mais demandez à celles qui sont passées à l’acte, et vous verrez: elles se sont aperçues qu’elles pouvaient faire aussi bien que n’importe quelle institutrice, avec en plus ce lien à l’enfant qui est irremplaçable.
      Toutes ces questions, nous les résolvons. Elles sont naturelles, et il était naturel d’y répondre. Avec de vrais conseils, une méthode.
      Nous ne dirions qu’une chose: vous ne serez pas le puits de science qui aura réponse à tout. On ne le demande à personne. En revanche, vous serez celle qui guidera vers la réponse, le plus important c’est que l’enfant aille vers ce qu’il cherche, une fois qu’il a eu cette question qui est le moteur si important. En répondant tout de suite et à tout, on « assèche » quelque peu l’enfant. Or, il ne faut pas tarir les questions. Il vaut bien mieux inciter à prolonger la question.
      A très vite.

  • Louis et Pauline dit :

    J’oubliais nos métiers :
    Pauline : mère dévouée !
    Louis : Conseil en Gestion de Patrimoine Indépendant ( 4 salariés)

    Hobby de Pauline : faire les courses et la soupe pour apporter le meilleur aux enfants (pas de cantine)
    Hobby de Louis : Hobie…Cat et vroum-vroum !

  • Rachel ASDRUBaL dit :

    Bonjour,
    Je suis mère de 2 enfants dont un qui a commencé la petite section dans une école privée cette année. Je vous avoue que c’est à contre cœur que je l’ai inscrit car j’ai toujours été convaincue que l’instruction (tout comme l’éducation) des enfants appartient aux parents. Mais tout le monde autour de moi me disait que c’était la meilleure solution compte tenu que j’ai fait 1 avc l’an dernier et que ma deuxième n’a que 4 mois.
    Bref, depuis la rentrée c’est la catastrophe: mon fils ne veut pas y aller, il est toujours fatigué et dans la classe la maîtresse qui a plusieurs niveaux a donné la charge des petits à son ATSEM (!) en attendant, dit-elle, d’être mieux organisée avec les grands.
    En regardant vos vidéos j’ai enfin trouvé des gens qui me comprennent et partagent mon point de vue; et qui en plus pourraient m’aider à mettre en place ce dont j’ai toujours rêvé. Merci
    Mes questions sont cependant les suivantes:
    est-ce pour des enfants aussi petits que mon fils?
    faut-il un espace bien défini pour les cours?
    Combien cela coûte-t-il?
    Encore merci et à très vite j’espère

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Rachel, vos questions: en fait, la scolarisation commence tranquillement à 4 ans, vraiment tranquillement, car on peut attendre 5 ans. C’est là que l’enfant peut commencer à travailler sur une période courte avec concentration. Auparavant, on lit ensemble, on déchiffre en s’amusant, on fait des jeux, on compte les choses dans la vie de tous les jours. Bref, on prend soin de rester dans le plaisir de la découverte. Pour l’espace de travail (très important, vous avez raison d’en parler), nous répondons à la vidéo « La salle de classe », vous verrez. Pour le coût, vous verrez également à la vidéo « le choix du cours », il est variable. L’accompagnement que nous proposons est entre 12,8 et 29€ par mois. Amicalement.

    • l’instruction (tout comme l’éducation) des enfants appartient aux parents!!
      tout a fait d’accord rachel

  • julie higelin dit :

    Bonjour, je suis maman d’un petite fille de 16 mois et avec son papa, nous avons décidé d’essayer l’école à la maison une fois qu’elle sera en âge. La journée je suis avec ma fille car je ne travail que le soir. Pour moi l’école à la maison, j’ai l’impression que se ne sera qu’une continuité, car depuis sa naissance je l’accompagne dans ses petits apprentissages et se sera tout naturelle de continuer.
    En ce moment j’en parle discrètement à droite et à gauche pour voir un peu les réactions. Pff !!
    Pas si évident d’être comprise ! Heureusement que vous êtes là !
    Justement un grand merci à vous pour votre partage sur le sujet.
    J’attend maintenant que ma puce grandisse pour pouvoir vous poser des questions plus concrètes.
    En attendant, je continue à vous suivre avec grand enthousiasme et plaisir.
    Cordialement.
    Julie

    • a.flouchas dit :

      Excellente impression , je souhaite la suite

  • nathalie dit :

    bonjour,
    J’ai trouvé votre vidéo très intéressante, j’ai 4 enfants de 8 à 16 ans. Sur les 4, 2 ne sont pas scolaires (un ado de 14 ans et mon dernier de 8 ans)….galère pour les devoirs ….concentration en classe… oublie de matériel…. difficultés à s’organiser ou s’avancer…..
    faire l’école à la maison m’a effleuré souvent l’idée … si je m’arrête de travailler pour me lancer dans ce projet, j’ai peur économiquement parlant (nous n’avons pas des situations mon mari et moi pour vivre sur un seul salaire)… mais je veux bien faire un effort si cela peut apporter du mieux à mes enfants…
    cordialement,
    Espérant vous lire avec une solution

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonsoir Nathalie, il est important de conserver un pouvoir d’achat, par les temps qui courent (cela dit ça fait longtemps qu’on dit ça…). En fait, il faut voir si l’on peut dépenser mieux. C’est en fait tout à fait possible, nous en parlons. Et par ailleurs, une maman à la maison a divers moyens de gagner de l’argent pour faire la différence. Nous en parlons aussi. En fait nous parlons de toutes ces questions qui entourent la scolarisation à domicile et ses conséquences. A très vite.

  • Bonjour,
    Je suis naturopathe et coach de vie, je m’interroge sur la possibilité de conserver mon travail à mi temps et de faire l’école à la maison à notre fille de 4 ans et demi à partir de l’année prochaine donc en grande section. Elle est en demande de rester à la maison bien que l’école se passe bien c’est le rythme qui pose problème. Elle fait déjà des additions et des soustractions…. bref avec mon mari nous ne nous sentons pas de la laisser se perdre dans un système auquel on ne croit plus. Mais pourrais je conserver mon travail en petit mi temps sachant que je travaille à mon domicile ou en petits déplacements ? Elle me suit parfois et rencontre d’autres enfants… Merci

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Réjane, s’occuper de son enfant directement ne prend pas plus de temps que ne pas s’en occuper. Les problèmes que vous avez, et les déplacements, et en fait l’absence de cette relation fait que votre emploi du temps sans l’enfant et avec l’enfant est constamment débordé. Le fait de prendre en main son aventure vous libère énormément parce que cela vous donne de nouvelles compétences et… du temps.
      Les réponses en moyenne au sondage d’étape: « J’ai gagné 2 heures par jour. » Une réponse à la question « Qu’avez-vous gagné ? » au sondage d’étape: « Énorme! J’arrive à aborder la vie familiale (comprenant l’école à la maison) et le travail de façon détendue et confiante. »
      La question qui va se poser sera donc très vite, moyennent ces premières réussites avec votre enfant: comment pourriez-vous conjuguer tout cela avec vos projet ? Que sera donc exactement votre projet ?

  • ça match exactement ce que je cherchais. Je reviens de loin je crois. Surtout ma fille. Thanks !

  • Guillaume dit :

    Merci encore pour cette nouvelle vidéo qui me fait espérer que l’ennuie, la tristesse, la désadaptation à l’école que j’ai pu vivre pendant toute ma scolarité n’es pas une fatalité et que nous pouvons offrir aux enfants un espace d’apprentissage ludique et intéressant pour eux !!
    Bravo pour votre initiative !
    Je ne sais pas ce que nous ferons ensuite, car nous avons 2 filles (1 en CP et l’autre qui vient de rentrer en PS dans une école privée sous contrat) et 1 garçon qui rentrera normalement à l’école en 2015…Mais je sais maintenant qu’en cas de problème scolaire, une alternative est possible !! Et que cette alternative permet de remettre les parents au cœur de l’éducation de leurs enfants et en première ligne pour la transmission des savoirs et des savoirs-être.
    Je trouve que ça permet de retrouver un vrai pouvoir parental de choix quant à l’éducation que nous voulons transmettre à nos enfants !!
    Merci encore !!

    • Rémy et Cécile dit :

      « je sais maintenant qu’en cas de problème scolaire, une alternative est possible » Voilà ! C’est rassurant et vous permet de ne pas être coincé. De bâtir et non plus subir.
      Merci pour votre appréciation.

  • Bonjour,
    Je souhaite commencer l’enseignement à la maison en janvier prochain (ce sera dans un premier temps une formule voyage itinérant en camping car puis plus sédentaire).
    Si je démarre votre formation maintenant aurais- je suffisamment de notions pour débuter en janvier ?
    je ne comptais pas faire appel à des cours par correspondance est-ce réellement un problème ?
    merci

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Edwige, bravo pour cette idée de voyage, très enrichissant, nous l’avons fait nous aussi autour du monde.
      Oui si vous démarrez maintenant c’est très bien pour janvier, ça fera plus de deux mois, vous aurez vu pas mal de choses déjà.
      Pour le cours par correspondance, ça peut être un problème mais il est vrai que si vous êtes sur la route c’est moins gênant car on ne pourra pas vous contrôler. Et puis cela dépend de l’âge de l’enfant ou des enfants.

  • Bonjour,

    J’ai deja commencé l’école en septembre avec les cours par correspondance (CX7) mais je n’est pas poursuivi avec ceci car sa ne correspondait pas a notre façon de travailler, je voudrais savoir si c’est possible de commencé avec votre méthodes pour la fin des vacances car je suis très intéressée ? merci. J’ai hâte de voir la vidéo de demain.

    • Bonjour,

      Je suis moi même a priori intéressée par les cours (CX7). Mais je me pose des questions.
      Pourriez vous m’indiquer ce qui ne vous convenait pas dans la méthode ?

      Avec mes remerciements.

  • gwenaelle dit :

    Bonjour
    Je m’appel Gwenaëlle je vie sur Orléans, je suis assistante maternel donc j’ai du temps pour mes 2 fils
    J’ai commencé a travailler lundi avec mon plus grand et aujourd’hui jeudi j’ai vu du changement, il est heureux de travailler avec moi, il retient plus vite et me propose même des exercices qu’il veut faire
    Un grand merci vos vidéo sont super et le changement est vraiment la

    • Rémy et Cécile dit :

      Merci Gwenaelle ! Bonne nouvelle.

  • Virginie dit :

    Bonjour,
    Et merci pour votre vidéo et vos idées si positives.
    Mon fils est en crèche pour le moment, il a un an et demi. Comme je n’étais déjà pas pressée de l’inscrire à l’école maternelle avant de découvrir votre blog, je me disais qu’il pouvait rester à la crèche plutôt que de rentrer rapidement en maternelle, car la crèche accueille où il est inscrit accueille des enfants jusqu’à 4 ans. Mais je crains d’un autre côté qu’il s’en lasse passé 3 ans. Finalement, d’après-vous, à quel âge, peut-on réellement commencer l’école à la maison? J’ai besoin de me projeter dans les années futures pour voir comment je pourrais m’organiser.
    Merci bien à vous !

  • Marie-Aude dit :

    Bonjour,

    Ma fille vient d’avoir 2 ans et je me demande quand je doit commencer à lui faire l’école à la maison. Dans la troisième vidéo vous avez parlé de palier d’apprentissage!
    Merci pour votre initiative.

    Marie-Aude de Strasbourg, mère au foyer

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonsoir Marie-Aude, vous avez tout votre temps pour les apprentissages purement scolaires. En revanche, vous pouvez commencer à lui apprendre plein de choses et vous préparer vous-même. Nous en parlons dans un article (et même plusieurs) que vous allez recevoir.

  • Bonjour Cécile, bonjour Rémy,

    Merci pour ces vidéos qui donnent envie de connaître la suite !
    Merci pour le coup de teléphone de Rémy vendredi dernier suite à mon mail. C’est très pédagogique d’expliquer de vive voix ce que vous envoyez par écrit de façon plus concise ensuite : il y a des phrases que je n’aurais pas comprises si je n’avais pas eu une explication orale avant. Et c’est tellement encourageant d’être écoutée rapidement et directement !
    J’ai eu plaisir à lire dans les commentaires le questionnement de certaines mamans de famille ayant à  » gérer » plusieurs niveaux en même temps. Durant mes 3 années d’ief , cela m’a manqué de rencontrer par forum ou en face à face d’autres familles dans la même situation que la mienne. J’aivai choisi les cours (CX7).
    Question purement concrète : si j’ai bien compris, une fois abonnée, je recevrai réguliérement (tous les 3 jours) une vidéo ou un article…. Un peu comme une formation continue. Pour en tirer le meilleur avantage, je me dis qu’il serait peut être bon que je me reformule l’essentiel de ce que vous dites dans un cahier. J’ai besoin d’écrire pour m’imprégner des choses. Et puis je pourrai ainsi noter mes observations, mes interrogations.. Je me dis qu’il fait vraiment que je prenne ce temps comme un temps de formation et donc que j’y consacre un temps donné et pas juste quelque chose de très intéressant que je regarde pour le plaisir en consultant mes mails et buvant une tisane ! Pensez vous que cela soit utopique et un désir de Pefectionniste ? !!
    Bon dimanche après-midi ! À bientôt !

    Adélaïde

    • Rémy et Cécile dit :

      Avec plaisir Adélaïde. « Pour en tirer le meilleur avantage, je me dis qu’il serait peut être bon que je me reformule l’essentiel de ce que vous dites dans un cahier. » C’est exactement ce que nous encourageons, cette mise par écrit est un formidable moteur. Et le temps que vous gagnerez en lisant les mails vous donnera de quoi souffler, ce n’est pas du tout utopique. Aujourd’hui une amie nous disait qu’elle n’aurait jamais le temps de lire les mails et justement, c’est parce qu’elle n’a pas le temps qu’elle devrait lire les mails !

  • Bonjour,
    Merci pour vos vidéos. Je suis tout à fait en phase avec ce que vous dites et proposez. Mon fils de 6 ans est dyslexique et précoce, profil très affectueux & intéressant mais très complexe à faire travailler car pour lui, il y a 1000 choses plus intéressantes à regarder/faire/poser des questions qu’apprendre à lire & écrire. Après un saut de classe (car il se faisait punir de recrée et de jeux en moyenne section du fait de ne vouloir finir ses coloriages), il a passé un mois en CP horrible. Puis un an en école Montessori où la maitresse n’arrivait pas à le canaliser car l’école se lançait et il y avait trop de bruit dans la classe, nous voilà depuis qqs semaines à faire l’école à la maison, pour sa plus grande joie et aussi la mienne (malgré tout le reste et les 3 autres enfants). Je me suis donc transformée en maîtresse & orthophoniste, etc.
    Un de mes dilemmes est: Sa dyslexie le ralenti énormément. Un dictée muette (montessori) peut prendre un heure le matin, donc la moitié de son temps d’école que je peux lui consacrer pour le moment… J’aimerais tellement aller plus vite, faire de l’anglais, de la géo…. c’est tellement dur de se mettre à son rythme et de calmer ses attentes et projets de parent-prof. Je me demande toujours si j’en fait suffisamment. Mais je sais qu’il en recevait sûrement moins à l’école car la maitresse ne pouvait lui consacrer toute son attention ainsi. Mais sa dyslexie ne va t elle pas l’empêcher de « faire » tout ce que vous proposez??
    De plus, sa cadette, de 5 ans, aimerait tellement nous rejoindre mais son enthousiasme et sa rapidité d’acquisition des apprentissages perturbe notre aîné, le ralenti, et j’ai peur, lui fait se comparer à elle. Elle est en phase de le dépasser. J’essaye de la freiner depuis un an et demi mais ce n’est plus possible, ni juste por elle qui a une telle soif de lire! Comment concilier les deux à la maison? Ce serait extra mais pur l’instant, je ne me sens pas compétente (je perd plus vite patience). Donc pour cette année, elle restera sûrement à l’école…. On verra l’année prochaine avec votre formation si je suis plus armée!!
    Sinon j’ai acheté vote guide sur votre site, viens de le faire imprimer, et donc vais m’atteler à le lire. Je n’ai pas compris combien réellement la formation-accompagnement coûtera.
    En tous cas, vos vidéos ont boosté mon moral et c’est bien agréable lorsque l’on a un « bas » en se demandant si nous sommes sur la bonne voie… MERCI

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Seg, « pour lui, il y a 1000 choses plus intéressantes à regarder/faire/poser des questions qu’apprendre à lire & écrire ». Car pour lui, c’est tout simplement plus agréable. Nous allons donc rendre la lecture et l’écriture plus agréables que ces mille choses.
      « Sa dyslexie le ralentit énormément ». Si vous nous permettez, ce n’est pas sa dyslexie qui le ralentit, c’est le fait qu’ils n’ait pas reçu ce qu’il fallait. On n’a pas utilisé avec lui la bonne méthode et s’il l’a essayée, il ne l’a pas essayée assez. Car tout est toujours question de pratique et nous vous promettons solennellement qu’il fera tout normalement si on lui donne la bonne méthode. Regardez l’article sur la dyslexie pour mieux comprendre. Il est tout à fait capable comme n’importe quel autre, soyez-en persuadée. Le moindre doute à ce sujet va nourrir ses propres doutes. Il y a 0% de dyslexiques qui aient un quelconque empêchement d’apprendre et de réussir, et le problème vient toujours des adultes qui ne savent pas s’y prendre avec eux. Vous voyez ? Relisez l’article, il est central.
      « Je me demande toujours si j’en fait suffisamment. » Alors c’est probablement que vous en faites… trop. Voilà le truc: restez dans le plaisir. Si vous aviez du plaisir tous les deux, vous ne vous demanderiez pas si vous en faites trop.
      La première étape, c’est qu’il vous demande et insiste pour travailler. D’accord ? Une fois qu’il y aura ça, ça va s’accélérer énormément.
      C’est comme si vous vouliez faire du 130km/h avec une remorque chargée de ciment. Commencez par laisser la remorque sur le bas côté.
      Alors, sa cadette est plus rapide. Elle est différente. Vous allez donc adapter l’apprentissage. Elle va le dépasser, dites-vous ? Sur des compétences, sûrement, mais jamais sur tout, car il est unique. Ce sont là des préoccupations que vous devez chasser, ça n’a aucune importance. Si nous reprenons l’image de la voiture et de la remorque, vous êtes en train de vous demander si d’autres voitures ne vont pas vous dépasser. ça n’a pas d’importance car la seule chose importante est qu’ils atteignent le but tous les deux. Notre fille Blanche, un moment, dépassait Gauvain. Ce n’est pas grave. Ce qu’il fallait éviter, c’est en revanche de le dire ! Il faut valoriser la vitesse de l’un et la réflexion de l’autre, ou la spécificité de chacun, en termes propres. Seriez-vous capable d’exprimer la force de votre aîné ? Est-ce qu’il vous entend exprimer ses qualités ?
      Si elle a tant d’envie, tant mieux ! Donnez, donnez ! En faisant ce qu’il faut avec chacun des deux, ils vont 1/ aimer travailler 2/ découvrir leur manière de bien travailler 3/ avancer.
      Concernant votre patience, vous avez tout à fait raison, vous devez l’acquérir. Nous avons plusieurs articles et vidéos à ce sujet. Les mamans d’aujourd’hui s’énervent trop vite. Faites-vous du sport ? Probablement pas assez.
      Merci pour ces questions et n’hésitez pas à revenir à la charge ! Nous vous embrassons.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour, nous répondrons au 3 messages ici alors 🙂
    Pour ce qui est de l’hyper-activité, encore un de ces mots bizarres, nous allons en faire un article car les mamans en parlent de plus en plus. Hyperactivité… ça laisse songeur. Mais réfléchissons: c’est magnifique qu’un enfant ait de l’énergie ! C’est une chance, dans une société amorphe où l’on voudrait que l’enfant se cale devant une télé et ne bouge plus. Le problème n’est pas l’énergie de l’enfant, le problème c’est qu’il réagit comme il le peut à des choses qui provoquent cette attitude. Ce sont ces choses, le problème.
    Hélas, on réussit à convaincre une fois de plus que l’enfant a un problème.
    Pour ce qui est de la compatibilité avec votre travail, il y a un discernement à faire et nous pouvons le faire avec vous par skype si vous le voulez, vous saurez en 5mn ce qu’il en est. Nous vous l’offrons si ça vous intéresse. Ecrivez-nous le cas échéant sur notre mail. Pour les copains, vous verrez que nous en parlons, tout va bien, ne vous en faites pas.

  • Bonsoir,

    Merci pour la video numéro 2.
    Ca y est, nous avons sauté le pas, nous faisons l\’école à la maison pour nos jumeaux dyspraxiques depuis 3 jours. Quel étape!
    Du coup, je n\’ai pas encore pris le temps de vous remercier pour votre soutient et vos encouragements par mail privé.
    Quelle générosité! Quelle expertise! Merci pour ce site, décidément une mine d\’or pour qui est décidé à se lancer!
    Juste pour info, l\’attitude de notre entourage a été bien plus ouverte qu\’on ne l\’imaginait. Il semble quand même que l\’image de l\’école traditionnelle soit de plus en plus ternie.
    Nous attendons avec impatience la vidéo 3 car effectivement la méthodologie (pédagogie?) est la clé de la réussite 😉
    Nous vous adressons chaleureusement nos meilleurs voeux pour 2014.
    Khalid et Leila.

    • Rémy et Cécile dit :

      Bravo Leila et bons voeux à vous également !

  • Nathalie dit :

    J\’ai lu la première partie de votre livre et je suis d\’accord à 300%. « J\’accompagne » ma fille dans sa scolarité depuis le CE2 car le niveau de la classe était assez bas (classe dite « difficile »). Je n\’avais jamais osé franchir le pas de l\’école à la maison et je le regrette vivement aujourd\’hui. Mais ma fille est rentrée en 6ème c\’est une « bonne élève » avec quand même des lacunes en maths et en français, les bases ne me semblent pas toutes bien acquises. Elle fait l\’école à l\’école plus l\’ école à la maison car je dois reprendre les cours incomplets et inadaptés, les exercices non corrigés etc. Ma question est : « que faire aujourd\’hui? » la laisser en 6ème et continuer de la suivre (journées bien chargées avec le week-end) ou faire l\’école à la maison ?
    Cordialement

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonsoir Nathalie, il faudrait nous donner un peu plus d’éléments. A la maison, elle travaillerait davantage en moins d’heure. Si l’école est vraiment passable, peut-être faut-il y songer. Il faudrait alors vous organiser pour ne pas être débordée, et vous faire accompagner. Qu’en dites-vous ?

      • Nathalie dit :

        Merci pour votre réponse, pour l\’organisation, je n\’ai pas peur d\’être débordée, je peux consacrer le temps nécessaire à ma fille pour sa scolarité. Ce qui m\’inquiète c\’est son niveau en Français et en Maths qui est « bon pour l\’école » mais que je considère insuffisant. Fautes d\’orthographe, aucune base en grammaire, en conjugaison .. et en maths difficultés en calcul mental, en techniques opératoires etc. Et lorsque je vois le contenu et le programme de ces deux matières je m\’inquiète pour l\’avenir. En 6ème, on considère que les bases sont acquises alors que pour la plupart des enfants elles ne le sont pas. Quand je lis et écoute vos vidéos sur les parents qui ont fait l\’école à la maison, et que je vois ce que peux faire un enfant en cm, je suis encore plus pessimiste !!!! Les profs me rassurent depuis des années en me disant que « j\’aide mon enfant et qu\’il faut continuer car ils ne peuvent pas suivre toute la classe ! » » et que c\’est le programme !… ». Après l\’école on fait les devoirs et on doit revoir les cours qui manquent de substance, en fait on refait l\’école ! Et on perd beaucoup de temps à apprendre par cœur des choses inutiles qui encombrent l\’esprit ! Je ne peux donc insister sur les fondamentaux après des journées de 6 ou 7 heures de cours. Nous serions OK pour franchir le pas mais notre fille semble contente d\’aller à l\’école car il y a les copines et certainement le besoin d\’être avec les autres ! Sachez quand même qu\’elle rechigne pour les devoirs et que certains matins c\’est difficile de partir. Voilà, j\’espère avoir été un peu plus explicite, en résumé, je souhaite qu\’elle ait de bonnes bases pour la suite de son parcours scolaire. Merci pour votre blog et la pertinence de vos observations !

  • Mathilde dit :

    je suis de plus en plus convaincue … il me semble de moins en moins insurmontable de vivre cette aventure de l\’école à la maison !
    cela fait deux jours que les enfants sont rentrés à l\’école et notre ainé qui était tout sourire et pleins d\’énergie à la fin des vacances était ce soir à nouveau triste, démoralisé, à pleurer pour rien quand à son travail scolaire … il est persuadé qu\’il est nul et maladroit !!! je n\’en revient pas de ce changement d\’humeur en si peu de temps .
    J\’ai ce midi proposé à mon fils ainé  » et si je te faisais la classe à la maison, cela te plairait-il ? » sa première réaction fut un non catégorique , lui demandant des explication quant à sa réponse , il me répondit l\’air assez angoissé « mais que dira la maitresse ? » … je lui ai expliqué comment cela pourrait se passer et après un long moment de réflexion l\’idée lui sembla assez intéressante.
    Pour ma deuxième par contre, qui m\’écoutait avec grande envie parler à son frère, elle répondit du tac au tac « oui!  » et « on commence demain ? »
    est ce une bonne idée de les déscolariser tout de suite, ne serait il pas préférable d\’attendre septembre? nos enfants étant dans le privé ne devrai je pas finir de payer la scolarité de toute l\’année ? ne faut il pas un minimum d\’organisation et de planification avant de se lancer ?
    suis je tenu de suivre un programme ou bien puis je m\’organiser moi même avec divers livre de chaque matière et des ateliers style montessori ? j\’ai cru comprendre que nous serions visité par un inspecteur au moins une fois l\’an , quel garanti devrai je donner que nos enfants sont heureux et bénéficie d\’un bon enseignement ?
    je fourmille de questions , je m\’en pose une mais une fois que j\’y ai répondu j\’en ai trois autres qui se posent à moi , c\’est infernal !
    en tout cas merci pour votre blog passionnant .

    • Rémy et Cécile dit :

      Beaucoup de questions en effet, peut-être pourrions-nous vous répondre par skype ? Une fois n’est pas coutume (nous disons cela pour ne pas être submergés de demandes !).

      • Mathilde dit :

        je suis désolée mais je n’ai pas Skype, est ce que les mails vous iraient ? si vous avez le temps bien sur … je comprendrai très bien que vous puissiez avoir peu de temps et ne veux pas abuser de votre gentillesse.

        • stéphanie dit :

          Bonjour

          J’ai hate de s’avoir la suite !

          mais ,mes enfant on 2 ANS ET 9 MOINS quand je doit commencer votre formation ?

          Merci !!!

  • L’enfant qui fait l’école à la maison puis retourne dans le circuit scolaire n’a pas forcément toujours de très bonnes notes car la manière de travailler est très différente. Mais ce qui est sûr c’est qu’un enfant bien construit saura s’adapter et sera capable de passer au delà des notes.
    Un de nos enfants (après avoir fait le primaire à la maison) en 3° actuellement, n’est pas très brillant car l’école classique ne l’intéresse pas mais les professeurs reconnaissent qu’il a une maturité et une finesse d’analyse supérieure à ses camarades…Pour nous parents sachons aussi reconnaitre la qualité de nos enfants en dehors du bulletin scolaire.
    Et en conclusion je dirais qu’un enfant heureux et qui a reçu de bonnes bases (dans le domaine scolaire et familial) s’en sortira toujours.

  • Bonsoir,
    J’espère que vous m’enverrez la prochaine vidéo demain, je vous attends avec impatience.
    Merci de me rassurer, ce n’est pas facile avec les professeurs, ils ne considèrent pas les enfants pour la plupart.
    J’espère arriver à aider mes enfants.
    Merci
    Fatia

  • Agnès (10 km au sud de Lyon) dit :

    Merci. J’attends la prochaine vidéo et je vois comment m’organiser pour mon travail + école à la maison mais cela ne me parait plus insurmontable.

  • Merci. Plus que trois petit jours d’école pour mes 4 enfants. Ils ont hâte de commencer et moi aussi. J’ai réalisé les courriers pour l’académie et la mairie mais je ne sais pas encore comment l’annoncer à l’école, auriez-vous quelques piste?

  • Jamila (Nord) dit :

    Bonsoir,

    Je vous remercie pour vos vidéos.
    Je me pose actuellement beaucoup de questions concernant les futurs choix pour l’instruction de mes enfants (8ans 1/2 , 5 ans et 16 mois ).

    Dans un premier temps, je ne souhaitais pas les inscrire dans une école publique car je trouvais que le niveau scolaire était très faible.
    J’ai donc décidé de les mettre dans une école privée catholique.Mais voilà , je me suis vite rendue compte que le niveau ne correspondait pas à celui de ma fille ainée.
    Elle s’ennuyait, on l’a donc fait passer une classe…

    Aujourd’hui, elle a changé d’école, école où le niveau est plus élevé, mais elle s’ennuie toujours autant, elle pourrait encore passer une classe mais j’ai peur du trop grand décalage avec les autres enfants…Même si aujourd’hui il y a déjà un décalage en termes de valeurs et de principes…

    Pour mon fils ,aussi, je trouve que l’école c’est une perte de temps .
    J’ai commencé avec lui l’apprentissage de la lecture, et il commence déjà à lire …

    Je suis également très sensible à tout ce qui se passe actuellement (théorie du genre…),c’est ce qui me pousse à trouver des alternatives .

    Je n’ai pas peur de faire l’instruction en famille, je le fais déjà durant les vacances scolaires…
    Mais je me pose beaucoup de questions sur le coût et sur les obligations administratives.
    Je suis actuellement en congés parental et mon mari ne travaille pas…

  • Bonjour,
    je m’appelle Denise, 37 ans, maman de 4 enfants (un garçon de 12 ans en 6e , une fille de 8 ans au CE2, un garçon de 5 ans en GS et encore un garçon de 1 an).
    J’habite un département d’outre-mer, la Guyane et nous sommes, aux dires de l’inspecteur d’académie, « des extra-terrestres », étant la seule famille du département à faire l’école à la maison depuis 9 ans. Cette année et depuis l’année dernière j’ai lâché du lest, parce qu’avec 1 bébé cela commençait à devenir compliqué. Du coup mes deux de 8 et 5 ans sont à l’école publique et mon fils de 12 ans est scolarisé à temps complet par correspondance. Mes enfants n’ont eu aucun problème à s’adapter à l’école publique, je n’ai que de bons échos, tant pour leur travail que pour leur comportement. Ils font la différence et sont qualifiés par leurs enseignants respectifs d’élèves modèles, agréables à vivre, doués et bien dans leurs baskets.
    Pourtant ils m’ont tous deux avoué regretter l’école à la maison et sont prêts à reprendre « si je le veux bien », car ils ont bien compris que je suis débordée de travail. Je commençais à désespérer, ayant dans mon for intérieur la volonté d’accéder à leur demande mais estimant, en toute objectivité, qu’en pratique ce sera très dur. Et voilà que vous me redonnez de l’espoir! Je suis curieuse de savoir comment je pourrais m’organiser avec mes enfants pour qu’à la rentrée prochaine, s’ils le souhaitent vraiment, on puisse continuer l’aventure à la maison sans que cela soit trop lourd à gérer pour moi.
    Félicitation pour votre initiative, extrêmement utile et encourageante. Bonne continuation et à bientôt.

  • Margarida Agostini dit :

    Bonjour Remy et Cécile,
    Merci pour votre travail, c’est vraiment encourageant de ne pas se sentir seul ou completement fou. Un jour, des savants diront beaucoup de choses en faveur de l’education à la maison, mais aujourd’hui nous sommes, comme vous avez dit, des pioniers!
    Nous avons deux enfants, un garçon de 7 ans en CE2 et une petite fille de 3 ans et demi. Nous avons commencé l’école à la maison cette année, cours (CX1) et nous sommes TRÈS HEUREUX! Vincent en deux mois est devenu une autre personne! J’ai vraiment beaucoup plus de temps pour moi, le temps ensemble est vraiment de qualité. Pour Vincent ça se passe très bien, pour la plus petite j’ai un peu plus peur principalement du fait que nous ne sommes pas en France et comme je dois l’enseigner en français… (je suis bresilienne!). Oui, pour moi la question est comment bien concilier l’enseignement pour deux enfants, en ages si diferentes? D’autant plus que je suis pas toute la journée à la maison, je suis assistante de direction et je travaille à mi temps. Et la question du bilinguisme est aussi compliquée pour moi… Merci!

  • Merci Rémy et Cécile,
    Pour cette video très encourageante.Mon fils Jérémi est en CP, je viens de le déscolariser suite à des renseignements que j’ai pris à droite, à gauche sur internet…L’avantage est que j’ai un seul enfant.L’inconvénient est qu’il est un peu seul mais il est très sociable.Sauf que l’école l’a isolé par rapport aux autres, ne lui permettant de se faire plus d’amis…Alors que lorsqu’il se trouve dans un jardin d’enfants , il se fait vite de nouveaux camarades .Il n’y a aucun préjugé.
    Merci!

  • Nathalie dit :

    Bonjour à toute la famille ,

    Je continue à découvrir ces vidéos et je suis de plus en plus enthousiaste à l’idée de commencer cette aventure .
    Nous avons 4 enfants : 3 grands qui poursuivent leurs études supérieures après une scolarité classique . Bien qu’ils soient considérés comme ayant réussi scolairement , je ne les sens pas épanouis dans leurs études et un peu perdus quand à leur avenir . Pourtant ils ont toujours été « dans le moule »comme nous d’ailleurs en tant que parents . Nous suivions rigoureusement le mouvement ….
    Avant la naissance du dernier j’avais commencé à m’interroger , à prendre du recul par rapport à ce système . Il a aujourd’hui 9 ans et j’ai découvert avec lui une autre façon d’être parent :
    l’accouchement à la maison , l’allaitement prolongé , le maternage , la communication bienveillante … Pour l’école , nous avons essayé (comme pour les autres) l’école publique en maternelle . Mais ça ne collait plus . J’avais perdu confiance et pour mon fils la séparation était trop dure . Après 3 mois d’essai( et beaucoup de larmes) nous l’avons inscrit dans une école privée basée sur le pédagogie active . Quel soulagement ! La séparation était toujours difficile mais au moins j’avais confiance en l’équipe qui lui apporterait l’attention et le respect nécessaires. J’ai moi aussi beaucoup appris dans cette école et j’ai continué ma réflexion sur l’instruction .
    Aujourd’hui nous pensons passer à une nouvelle étape et tenter une nouvelle aventure parce que le collège se profile et nous ne souhaitons pas retourner à l’enseignement classique .
    J’ai attendu d’avoir bien réfléchi à l’idée de l’école à la maison avant d’en parler à mon fils car je craignais une opposition parce qu’il ne voudrait pas quitter cette école dès le CM2 . A mon grand étonnement , il a très très rapidement adhéré au projet et s’est empressé de l’annoncer à toute sa classe . Les autres n’ont pas bien compris son enthousiasme . Maintenant il ne parle que de ça . Finalement il a l’air soulagé de quitter ce système auquel il s’était adapté malgré lui . Je le sens libéré et débordant d’énergie . Je constate même une envie d’apprendre(à sa manière) que j’attendais depuis des années .
    Voilà notre parcours !
    Et puis j’ai commencé à chercher des renseignements et très vite j’ai découvert votre site qui m’a tout de suite encouragée et rassurée . Merci , Merci , Merci pour ce partage et votre optimisme.
    J’ai encore quelques inquiétudes : la principale est : comment ne pas me faire accaparer par mon fils qui (depuis la naissance) a toujours été très demandeur ?
    Je suis très motivée pour vivre cette expérience alors tout est possible !!!
    a très bientôt

  • Merci pour cette belle initiative. Je suis complètement d’accord avec vous sur tout. En revanche mon mode de vie actuel ne me permet pas de descolariser mes enfants tout de suite. Je le ferai soit en septembre prochain soit de façon certaine en septembre 2015 car nous partons faire un tour du monde avec nos 5 enfants. Est-il quand même possible d’avoir la suite des vidéos pour mettre en place des techniques qui aideront mes deux enfants qui souffrent aujourd’hui en ce2?
    Merci

  • Navrée,

    mais j’ai pris du temps à lire cette vidéo, et suis impatiente de recevoir celle de demain : peut-être faut-il aussi mettre de l’ordre dans l’organisation de Maman…..!

  • Bonjour,
    Ça a l’air tellement simple quand vous l’expliquez. Je me pose encore la question de savoir si j’en suis capable. Comme Margarida, j’aurai besoin de conseils pour savoir comment gérer plusieurs enfants de différents âges. En tout cas, on ne sent pas seul.

  • Matthieu dit :

    Bonjour ,
    Auriez vous des ouvrages de Monsieur Erickson Milton à me conseiller?
    Merci d’avance.
    Cordialement et bravo pour votre travail.

  • Bonjour,
    merci pour ces explications. Je suis persuadée que l’école à la maison est La meilleur solution pour nos enfants seulement je doute tellement de mes capacités à m’organiser et surtout j’ai très peur de manquer de patience car mes 3 enfants sont très « dissipés » et ne manquent pas de vitalité. j’ai par ailleurs remarquée depuis un certain temps que mon fils qui est en ce2 a un « problème » de compréhension ( je sais que le mot « problème » n’est pas approprié , je l’ai compris en regardant vos vidéos et merci pour cela) cependant lorsque j’en parle à l’école, on me réponds qu’il n’a pas de difficulté particulière, que ses résultats sont satisfaisants. Suis-je trop exigeante? Je ne le pense pas mais ferais- je mieux que l’école? J’ai aussi peur qu’administrativement ce soit le parcours du combattant.
    merci encore pour engagement, votre site m’a aidé à me poser les bonnes questions .
    Cordialement.

  • florence dit :

    Merci pour toutes ces arguments très convaincants. Hate d’en savoir un peu plus sur les méthodes permettant d’y arriver!
    Cordialement.

  • nathalie dit :

    Maman solo ça n’entre peut-être pas dans votre cadre?
    Merci

    • Rémy et Cécile dit :

      Si bien sûr Nathalie !

  • guezguez dit :

    Bonjour,Rémi
    Merci pour toutes ses vidéos de qualité mais vous m’aviez déjà convaincu lors de notre rencontre ce fameux jeudi devant l’école.
    merci mille fois!!!
    Cordialement
    fatiha

  • Bonsoir!

    Je suis d’accord avec tout ce que vous dites dans la vidéo, car je vais aussi enseigner à la maison et en attendant, je suis en train de créer une pédagogie nouvelle et expérimentale vivante en lien avec ce sujet. Le programme de cette pédagogie sera fait en ligne par un accompagnement mensuel, pas à pas et aidera les futurs parents, parents, futurs parents-éducateurs, parents-éducateurs à développer le potentiel de maximisation de leur enfant de façon saine et harmonieusement par le cœur et la raison, en ayant le lien d’attachement en priorité…

    En tout cas, vous faites ce que je crois être le mieux pour l’enfant et l’école à domicile est la meilleure solution pour y arriver. Je vais continuer de suivre votre blog et merci pour tout ce que vous nous partager.

    Au plaisir d’échanger avec vous!

    Claudia

  • Vos conseils ne font que me conforter dans le choix que je m’apprête à faire, il est temps de prendre l’avenir de nos enfants en mains et non de subir les choses en pensant que nous n’y pouvons rien. La meilleure école il me semble est celle ou ces enfants s’ y sentent bien et malheureusement étant donné la situation de l’enseignement aujourd’hui, ce n’est pas le cas de tousses. Trop de parents voient cette petite flamme qui brille dans leurs yeux s’éteindre au fur et à mesure des années, maintenant l’école à la maison me semble être la meilleur solution.

  • Bonjour,
    Merci pour vos vidéos. J’ allais abandonner et mettre mes enfants à l’école mais en voyant vos vidéo et les questions d’autres parents je me suis rendue compte que je ne suis pas la seule à avoir des défauts et à faire quand même l’école à la maison.
    Je m’appelle Hela, 27 ans et je suis maman de 3 garçons de 5, 4 et 2 ans et demi. J’ai commencé à faire l’école à la maison depuis la petite section de mon premier, il y a 2 ans et là je suis bien motiver pour continuer.
    Je suis de nature nerveuse et c’est ce qui me faisait hésiter à continuer.
    Pensez vous que c’est possible de dépasser la nervosité et le manques de patience?

    Cordialement.

    • Rémy et Cécile dit :

      Oui bien sûr Klai, tout peut se surmonter. Nous parlons de cette difficulté.

  • es sadik dit :

    Bonjour Remy et cecile merci pour la vidéo, je suis convaincu que le mieux pour mon fils de 7 ans et ma fille de 3 ans et actuellement l’école à la maison. Yazid et en cp a l’école classique. Selma 3 ans 1/2 n’est pas inscrite a la maternelle.
    Mon souci c’est que je n’ai pas était organisé avec elle et je n’ai pas de programme structuré. Mon entourage me conseille de l inscrire à la maternelle l’année prochaine.
    Je n’ai pas envi j’ai juste besoin d’aide, j’ai besoin qu’on aiguille.

    • Rémy et Cécile dit :

      Suivez-nous, nous vous indiquerons tout ce qu’il faut savoir et si nécessaire, on se parlera au téléphone.

  • Bonjour Rémy et Cécile,

    Nous sommes un couple franco-irlandais parents de 3 garçons de 5 ans, 2 ans et 10 mois. L’aîné est en école montessori à Dublin où nous vivons et nous en sommes très content. L’Irlande est un pays très cher et les frais de scolarité dans cette école sont de 3500 euros par an par enfant. D’ici 5 ans, ce type d’éducation nous reviendra à 10000 euros par ans. Nous avons toujours été intéressés par l’IEF et y réfléchissons sérieusement.
    Mon mari et moi avons des horaires flexibles et aimerions tous les deux participer à l’instruction de nos enfants. Les cours par correspondance (CX1) et (CX7) semblent une bonne idée, cependant comment faire pour éduquer nos enfants en deux langues différentes? Mon mari ne parle pas français. J’aime l’idée d’élever mes enfants en suivant les CPC français que vous recommandez.
    Voici donc mes questions:
    – comment choisir la langue d’enseignement?
    – devrions nous choisir un CPC anglais (ou français) et enseigner l’autre langue à côté?
    – recommandez-vous des cours anglophones?

    Merci pour votre aide

    Jeanne

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Jeanne, enseigner en deux langues n’est pas un problème, c’est même un avantage. L’enfant saura très bien deux langues, il départagera inconsciemment les deux grammaires et vocabulaires.
      Vous prendrez bien sûr un seul cours, sachant qu’actuellement, les CPC français sont très bons (du moins ceux que nous recommandons, dont ces deux-là).
      Vous prendrez le cours de l’enseignant principal, de préférence, à moins qu’il ne parle la langue du conjoint et que ce dernier ne parle pas la sienne.
      Cela vous répond-il ?

  • Pascale Andrieu dit :

    Merci ! que dire de plus…
    Je suis décidée de faire l’école à la maison.
    Je pense commencer les cours par correspondance en septembre, mais du fait de la dyslexie de Josselin il a besoin d »une remise à niveau en lecture et orthographe. Pouvez vous m’aider avant ces cours? de quel façon? quel sont vos tarifs pour cet accompagnement?
    Merci de votre réponse.

  • Merci beaucoup pour ce que vous faites. Je suis maintenant convaincue que l’enseignement à la maison est la solution idéale pour ma fille de 11 ans. Il me reste maintenant à convaincre son papa dont je suis séparée. J’ai regardé vos vidéos sur le dialogue avec le conjoint, je vais appliquer vos méthodes lors de la discussion que j’aurai avec lui.
    D’autre part, je donne chez moi des cours particuliers de sciences et de mathématique. Votre formation pourra-t-elle également m’aider dans ma pratique professionnelle?

  • Marie-astrid Bertrand dit :

    Bonjour, peut être avez vous déjà répondu à ma question ailleurs, j'aimerai savoir pourquoi vous recommandez de faire des cours par correspondance ?

    • Rémy et Cécile dit :

      Regardez la rubrique « premiers pas » qui vous dit tout.
      Amitié

  • D origine francaise j habite maintemant en Israel .je trouve vos video tres interressante . Je ne suis pas encore sur de vouloir me lancer car j ai 6 enfants de16 a 3 ans.Je pourrais essayer avec les petit mais les grands risquerais d etre jaloux car se sont surtout eux qui ont des. Problemes. Bref je suis vos video en esperant avoir un jour le courage de me lancer.

  • merci pour cette vidéo. plusieurs questions: quel est le fonctionnement de votre accompagnement, quel en est son cout ? est-il adapté à la maternelle ?
    j’ai commencé à acheter du matériel car je veux me servir de la pedagogie montessori et pour que l’ecole à la maison soit attrayante et ludique pour ma fille. bien que je puisse aussi en fabriquer à moindre cout, certains matériels coutent cher mais me semblent « indispensable » comme les blocs cylindres (impossible à fabriquer soi-meme) . je ne compte pas m’inscrire à un cours par correspondance car pour l’instant, nous sommes en maternelle (instruction obligatoire qu’à partir de 6ans) mais je voudrais quand meme des conseils, d’où ma question sur le cout de votre accompagnement. merci à vous.

    • Rémy et Cécile dit :

      Vous aurez toutes les réponses demain Dany. Amitié.

  • Mrci encore pour cette vidéo- elle sont de plus en plus intéressantes… Juste une question, encore: peut-on s’y mettre d’emblée avec 4 enfants, ouvaut-il mieux comencer a

    • Rémy et Cécile dit :

      C’est un apprentissage qui peut démarrer à plusieurs niveaux à condition d’être formée.

  • Merci encore pour cette vidéo- elle sont de plus en plus intéressantes… Juste une question, encore: peut-on s’y mettre d’emblée avec 4 enfants, ou vaut-il mieux commencer avec l’aîné et en un ajouter un chaque année?

    P.S. Je ne sais absolument pas où lire vos réponses à mes questions. Je suis complètement perdue sur votre site, et ne fais que regarder les vidéos que vous m’envoyez.

    • Rémy et Cécile dit :

      🙂 Laissez-vous guider, si vous n’avez pas de réponse, c’est que vous allez la recevoir. Dites-vous que toutes les questions que vous pouvez vous poser au début ont été posées par des mamans déjà, et nous y avons répondu de manière très fournie. Un commentaire n’y suffirait pas donc on vous laisse les découvrir au bon moment. Promis.

  • Bonjour,
    Je viens de découvrir votre site et je suis en train de lire votre livre: passionnant. On se sent moins seule.. Je commence pour la 3ème année l’école à la maison pour 2 de mes garçons (en CM1 et CE1). Merci pour cette vidéo très encourageante et idyllique; j’attends la suite avec impatience….Je suis les cours (CX1) que je trouve très bien fait, mais parfois avec un rythme trop soutenu pour mes enfants qui ont tendance à être lents.
    Je ne parviens pas toujours à prendre le temps d’approfondir calmement les choses car… il faut faire le programme. Ma préoccupation du moment est surtout mon fils de CE1 qui rame encore beaucoup au niveau de la lecture malgré un apprentissage par les cours (CX1) et le livre de lecture du Dr Wettstein-Badour fait en plus cet été. Il en est toujours au déchiffrage syllabe par syllabe. Les séances de lecture quotidienne lui pèse beaucoup. S’il y a des trucs et astuces pour que cela devienne un plaisir , je suis preneuse. Merci
    Muriel

    • Rémy et Cécile dit :

      Merci ! Oui, des trucs, il y en a. On vous en parle.

  • Stéphanie dit :

    Merci à vous de redonner confiance en notre capacité à reprendre en main l’éducation, l’enseignement et surtout à redonner confiance à notre enfant.
    Qu’il se sente bien dans sa peau, qu’il connaisse mieux qui il est et qu’il trouve ses forces sans une éducation « négative » de « tu es un menteur, tu es indigne de ton rôle de délégué, tu me déçois, tu es plus petit qu’une poussière »
    Ce dernier commentaire date d’une semaine, mon fils l’a reçu de sa maitresse parce qu’il a simplement répondu à la question d’une camarade qui lui demandait ce que voulait dire « se suicider » !!
    Il a même eu un avertissement..
    Nous avions déjà pensé à lui faire l’école à la maison, mais repoussions toujours car on pensait que ça lui ferait plus de mal que de bien ; mais après cet événement, nous avons entamer les démarches pour le retirer de cette école.
    Mais nous savons que ça n’est pas un problème lié à cette école spécialement, c’est la même chose dans toutes les écoles !!
    Ce que nous pensons, c’est que les enseignants ont eu peur de la réaction des parents de cette petite fille, et que pour se « dédouaner », pour « ne pas avoir de problème »… du coup, ils ont mis mon fils dans l’incompréhension totale, il n’a pas du tout compris pourquoi c’était si grave de répondre à une simple question…
    Nous en avons marre de ce genre d’évènements qui deviennent quotidien.
    Et nous ne pouvons plus faire semblant d’être en accord avec l’école.
    De plus, je crois qu’ils sont très en retard dans le programme car ils sont par exemple en train d’étudier la Renaissance, en début de CM2.
    Je vais continuer à vous suivre car vous nous confortez dans l’idée que nous avons pris la bonne décision pour notre fils.
    Je suis Stéphanie, maman en congé parental (assistante maternelle) d’un garçon de 9 ans qui a sauté une classe, et une petite fille de 15 mois.
    Pour l’instant, je n’ai pas de question, nous attendons quelques jours pour que notre fils se tranquillise et commencerons prochainement les cours avec lui.
    A bientôt, et encore bravo pour cette initiative.

    • Rémy et Cécile dit :

      Effrayant… Merci Stéphanie.

  • Smili Saïd dit :

    Bonjour; avant tout commentaire je tiens á vous remercier.
    En effet, vos conseils et aiguillages sont de grande valeure. Comme vous le dîtes; pour un parent IEF le doute et la hantise de ne pas réussir l’éducation de son enfant perciste á l’ésprit, ainsi que la peur de ne pouvoir commniquer méthodiquement le contenu des matiéres que le parent envisage enseigner á son enfant. Vos conseils portent aussi á encore mieux connaitre son enfant et á tisser des liens encore plus profonds; ils portent surtout -et cela suffit en soit de grandement vous remercier-, á vaincre ses peurs de l’echec de poursuivre le projet de l’école á la maison.
    Alors; trés cordialement, MERCI.

    • Rémy et Cécile dit :

      Merci à vous Saïd et que Dieu vous accompagne !

  • Bonjour,

    Je suis très curieuse de la suite.
    Quant aux commentaires de l’entourage, j’y suis devenue totalement imperméable de même qu’à ceux des « officiels » du collège, et autres AS ou membres de l’inspection académique

  • Isabelle dit :

    Merci pour cet encouragement. Cela me conforte dans l’idée que chaque enfant est différent et qu’il est important de s’adapter à eux. Ce n’est pas à eux de s’adapter au rythme de l’école!

  • Valérie dit :

    Bonjour,
    Pour rien vous cacher je ne vais pas faire cour à la maison car Je suis mère célibataire avec 2 enfants, financièrement je ne peux donc pas abandonner mon travail pour mon dernier qui est en cm2 et a de grande difficultés (dyslexie et dysorthographie), alors j’essaye de trouver des solutions pour l’aider au mieux, les séances d’orthophonistes et même des cours supplémentaires avec une autre méthode d’apprentissage ne suffisent pas hélas ! et aujourd’hui un nouveau problème semble apparaître : l’institutrice, par trois fois mon enfant me dit ne plus vouloir aller à l’école, beaucoup de pression, les cris de la maitresse, c’est mouvements de colère, etc..; un rdv est déjà pris avec l’institutrice en attendant il me faut des solutions pour palier à certaines difficultés, je pense en lecture par exemple, alors je pense et j’espère que vos vidéos m’aideront en tout état de cause ce que je lis et vois me conforme dans l’idée que l’école ne s’adapte vraiment pas aux enfants en difficultés elle ne s’attarde pas sur le principal : lire, écrire, compter tant pis pour ceux qui ne suivent pas il faut avancer, avancer car le programme est très chargé… et nos enfants dans tout ça ?
    Merci à vous.

    • Rémy et Cécile dit :

      Le programme passe avant les enfants…. Avancer mais sans s’assurer que les enfants apprennent. Typique du système français. C’est simplement de l’incompétence. Courage, il y a des solutions.

  • Nathalie dit :

    merci pour tout ce que vous faites, cela me donne confiance sur ce sujet qui me parle depuis plusieurs années, je me suis toujours trouvé incapable d’assumer cette tâche, malgré cette sensation perpétuel de passer à côté de quelque chose, de ne pas donner ce qu’il faut à mes enfants, d’être en contradiction permanente avec mes idées et ce que la société nous propose…..
    J’ai le sentiment que depuis que vous lis, tout s’éclaire enfin, je trouve les réponses a mes question et semble avancer dans mes réflexions….
    j’attends la suite et continue de vadrouiller sur votre site.
    A bientôt

  • jocelyne dit :

    Chers Cécile et Remy,
    Merci pour ces deux vidéos. Je vais essayer de faire des phrases de plus de 15 mots!!!!
    Je ne sais plus si je me suis déjà présentée suite à l’autre vidéo, du coup, je réitère. J’ai une formation de chercheur en biophysique. J’ai arrêté de travailler depuis que nous sommes rentrés de l’étranger où j’ai été frappée de voir que l’on pouvait faire autrement en matière d’éducation et obtenir de très bons résultats.
    Nos enfants ont 6, 5 et 2 ans. Je fais l’école à la maison depuis 2 ans, je me suis formée à la pédagogie Montessori. J’aurais aimé vous entendre il y a deux…car la décision n’est jamais simple.

    Ma question est, concrètement, vous faites comment pour avoir une activité professionnelle en même temps??? Votre idée d’accompagnement est inédite car c’est aussi de cela dont nous avons besoin quand nous pratiquons l’EM. Ne pas rester seule et trouver un équilibre pour tout gérer.

    enfin, il faut tout de même reconnaître que vous êtes doués tous les deux, à la limite vous pourriez en impressionner, plus d’un. Et en même temps, vous prenez les gens par la main, sans les prendre de haut, en leur montrant que chacun, à sa mesure, est capable de quelque chose qui va bien au-delà de ce qu’il aurait pu imaginer.
    Bravo
    Jocelyne

    • Rémy et Cécile dit :

      Merci Jocelyne, mais en fait, non, nous ne sommes pas doués, nous avons juste pratiqué, car là est tout. Tout le monde peut le faire en pratiquant. 🙂
      Alors, comment concilier cela est le travail ? Mais en fait, c’est parce qu’on apprend à être plus efficace, plus performant. Nous pouvons même répondre à tous les mails ou messages. C’est que le moment d’école à la maison est extrêmement rapide et efficace. Vous allez gagner beaucoup de temps et c’est là que se situe la différence dans une existence. On ne peut rien sans temps.

  • jennifer dit :

    bonjour remy et cécile

    je suis la maman de 2 garçons 11 et 4 ans
    il sont suivie tout les 2 par une orthophoniste pour celui de 11 ans : dyslexie et dysorthographie
    pour celui de 4 ans : problème de concentration et de language, il artiule pas bien suite à de nombreuses otites
    mais je vous consulte pour celui de 11 ans et qui est en 6e
    il a été suivi par une orthophoniste de la GS au CM1 car il avait du mal dans la lecture et confondait quelques sons et lettres mais à son entrée en 6e, il avait de plus en plus de mal en français mais ils m’ont dit de refaire un bilan pour voir s’il n’était pas dyslexie et le verdict est tombé, il l’était bien
    depuis 2 ans, je voudrais faire l’école à la maison car je saurais lui apprendre de nombreuses choses mais je ne sais pas comment aborder ça avec mon mari
    car des jours, il ne veut pas aller à l’école et en plus il n’a pas beaucoup d’amis
    pour finir, c’est un enfant très anxieux, très émotif, il n’aime pas l’échec et se faire rejetter des autres
    j’attend de vos nouvelles pour me donner des conseils, que doivent faire ?
    merci d’avance

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Jennifer, tout d’abord les difficultés en lecture et le fait qu’il confonde des sons ou lettres n’est pas de sa faute: on ne le lui a pas bien appris. « s’il n’était pas dyslexie et le verdict est tombé, il l’était bien » La dyslexie n’est rien d’autre qu’un apprentissage mal fait, ce n’est pas une « maladie » dont souffrirait votre enfant. Regardez l’article sur la dyslexie. Ne croyez pas trop ces blouses blanches et ces enseignants: le problème n’est pas au niveau de l’enfant mais des adultes, spécialement ceux qui sont en charge d’enseigner. Les « dyslexies » viennent d’enseignants qui… ne sont pas compétents.
      L’école à la maison est une excellente idée, elle vous permettra de faire un trait sur ces manques. Tout s’apprend, il faut simplement une bonne méthode.

  • alexandra dit :

    bonjour,
    je viens de venir vers vous car mon fils qui aujourd »hui 12ans qui est en 5eme et en conflit permanent avec son professeur de français et sa CPE qui lui disent qu’il n’arrivera jamais à rien …donc il commence à faire comme une phobie du collège c’est pour ça que je viens vers vous !!!!puis je lui faire l’école à la maison mmqu’il est en 5EME???
    Merci d’avance de votre réponse

    alexandra

    • Rémy et Cécile dit :

      Des gens qui parlent ainsi doivent être évités d’urgence, ce sont d’inqualifiables incompétents.
      Oui, vous pouvez lui faire cours vous-même, bien sûr. Pensez à vous inscrire.

  • Stéphanie dit :

    Bonjour,
    j’ai déjà laissé un commentaire lors d’une précédente video pour présenter un peu ma situation, mais je souhaiterais être plus precise:
    Ma fille aînée a 12 ans. Elle a sauté le CP car à sa demande, je lui avait appris à lire. Ce saut de classe n’a été possible qu’après lui avoir fait passé un bilan psychométrique qui a conclu à un haut potentiel. L’école ne voulait rien entendre avant ces conclusions. Contrarié par les résultats qui disait le contraire du discours qu’on nous « servait » ( elle finira par s’habituer, on est venu à bout de plus coriaces….) le saut de classe à été très mal géré par l’équipe educative. Ma fille a subit du harcèlement verbal de la part des enfants plus âgés, sous l’œil « bienveillant » des professeurs… Nous l’avons changé d’école, plusieurs fois suite à des soucis du même ordre, mais elle ne s’est jamais acclimatée et ne le sera jamais (et moi non plus d’ailleurs!)
    Ma plus jeune fille s’est ennuyée à l’école des le début. Elle a demandé à être scolarisée à 2 ans. Elle a sauté la MS, toujours avec un bilan à l’appui (grrrr). Au CP, sa première institutrice l’a humiliée, diminuée, rabaissée tres violemment des le début de l’annee, ce qui m’a pousser à la déscolariser durant un mois en attendant une solution de l’inspecteur d’académie. On l’a mise en CE1 dans une autre école, la maîtresse ne s’est pas sentie de gérer une enfant « différente » ( les autres étant tous des clones, c’est bien connu !) on l’a donc remise en CP dans une troisième ecole… Elle s’est mise à developper divers maux, migraines, problèmes intestinaux, eczéma…on nous a dit qu’elle souffrait d’un TDAH… Bref, elle ne rentrait vraiment pas dans leur système !
    Cette année, elle a commencé au CE2, s’est démoralisée extremement vite sous les reproches constants de sa maîtresse. J’ai alors alerté la directrice qui m’a répondu qu’il fallait que ma fille repasse un bilan plus complet !!! ( une manie dans l’E.N). Nous lui avons fait faire. Au regard du résultat, là où je souhaitais un passage en CM1, on l’a mise en CM2 !!!! En nous expliquant que d’ici le mois de juin, elle aurait fini son CE2, fait son CM1, et rattrapé les six mois de CM2 !!!!!!!!!!!!!!!
    Ma puce se sent à juste titre écrasée par la pression. Elle est épuisée, découragée , et je veux la sortir de tout ça en urgence ! Sauf que je ne peux absolument pas me passer de salaire, même sur une courte période. Y a t-il une formation qui traite de ça ?
    Merci d’avance pour votre réponse et désolée pour la longueur du message…

  • ouminette dit :

    Une vidéo qui permet de constater que les perspectives peuvent être développées mais uniquement avec quelqu’un de convaincant et rassurant dans sa démarche …
    Maintenant ,lorsque l’on fait un bilan de notre situation ,on se dit par quoi commencer ?
    Comment mettre en place ses méthodes en connaissant le terrain actuel à savoir un enfant qui veut travailler mais quand il le veut ,les règles c’est parfois difficile à les faire comprendre pour qu’ils puissent avoir une interprétation correcte de ce qui est dit…bon un peu compliqué tout ça mais je pense qu’avec votre action on voit les simplifications arrivées…
    En tout cas merci encore!

  • Carole Lucie dit :

    Bonjour je m’appelle Lucie je suis chanteuse (travaille le soir), j’ai deux garçons de 4 et 5 ans. J’aurais bien aimé commencer l’école à la maison pour la rentrée prochaine … Une amie pense qu’avec le nouveau né prévu pour fin mars, je risque un surmenage. Ce serait-ce effectivement plus sage de reporter ce beau projet pour la rentrée suivante ? Merci pour votre réponse

    • Rémy et Cécile dit :

      Ah, les amis et leurs bons conseils… Il y a beaucoup de voix pour ne pas faire les choses, des craintes, des doutes. On peut se surmener sans faire l’école à la maison, d’ailleurs c’est ce qui va se passer si vous êtes une nature énergique qui ne fait pas attention. Mais si vous faites attention, alors vous pouvez préparer un concours, travailler et… faire l’école à la maison… 🙂 C’est une question d’organisation. Cécile a fait l’école à la maison pour tous nos enfants, y compris à la veille et le surlendemain d’accoucher. Cela fait partie des choses qui s’apprennent. Organisation, sommeil, capacité à prendre le calme etc.

  • Bonjour,
    Voilà déjà plusieurs années que nous tournons en rond et changeons notre garçon d’école ici, au Québec; public, public alternatif type Freinet, privé Montessori. Si nous avons trouvé plusieurs bons côtés à l’école Montessori, il reste que le prix mensuel pour les deux enfants est exorbitant et comme nos enfants ont certains besoins particuliers ( ma fille non-voyante et mon garçon avec un trouble d’attention) bien, il faut payer des professionnels en sus que nous devons former pour la majorité du temps.

    Au final, c’est mon salaire complet que je donne pour des résultats qui surpassent le public mais qui sont encore loin d’être satisfaisants. Votre vidéo est un baume sur nos cœurs, il nous donne l’élan nécessaire pour assumer ce choix qui trotte dans notre tête depuis fort longtemps. Nous apprécions particulièrement la globalité de votre approche, votre positivisme ainsi que votre optimiste. Il fait plaisir de lire l’ensemble des échanges sur le forum pour y piger réflexions et astuces.

    Dans le passé nous avons nous aussi été pionniers (autre sujet) et avons laisser des traces pour que d’autres parents puissent connaître les éléments qui ont améliorer la vie de notre fille handicapée. Je suis donc très heureuse de croiser une famille qui fait exactement la même chose dans un domaine aussi essentiel que celui de l’éducation.

    Mon conjoint et moi tenons tout d’abord à vous remercier tous les deux de ce partage humain qui arrive à point dans notre vie. Je crois que l’éducation à domicile dans notre situation est tout simplement la clé de notre équilibre familial et la fin d’une quête épuisante. Nous sommes probablement deux cordonniers mal chaussés et vos vidéo ont su nous y confronter.

    C’est donc humblement mais avec tout l’enthousiasme du monde que nous suivrons vos pas et conseils. Dans deux semaines, nous débuterons la scolarisation à domicile. Cent fois merci à tous les deux pour tout votre travail!

    • Rémy et Cécile dit :

      Eh bien ! Merci Joanie ! Nous espérons que vous nous ferez connaître des bribes de votre expérience. Voire davantage 🙂

  • katia roth dit :

    bonjour, nous allons vouloir faire l’école à la maison au plus vite. Maxime ne peut vraiment plus suivre les cours au collège. Quand abordez vous le choix du cpc ? bien cordialement

  • Bonjour,

    Merci pour cette vidéo qui en dit un peu plus, ma fille aura 3 ans en août, dois-je attendre cet âge, pour commencer à instaurer l’école à la maison ?

  • rollande dit :

    Ah, cette vidéo 3 est le top. Elle a fait partir toutes mes craintes. J’ai pratiquement réussi à me convaincre mon mari pour enseigner notre fils qui est en 5è à la maison. Dans cette vidéo vous avez répondu à toutes les questions que je me posais concernant ma capacité à mener à bien cette entreprise. Nous vivons en Guadeloupe (antille française) et nous ne connaissons personne qui enseigne son enfant à la maison et personne qui en parle donc nous risquons de nous singulariser dans notre entourage mais je n’ai pas peur.
    Ce qui m’a le plus boosté ce matin c’est la réaction de mon 2è fils, qui a dit ce matin ,quand je l’ai réveillé « ça commence à m’énerver de me réveiller aussi tôt chaque matin ». En effet mes enfants doivent se réveiller chaque matin à 5h pour prendre le transport d’élève à 6h15 pour commencer les cours au collège à 7h et leur emploi du temps est truffé de temps passé en permanence. Toujours un prof absent ou 1h vide entre 2 cours. Pour moi c’est un crève cœur de les réveiller aussi tôt le matin pour passer si peu de temps à étudier réellement. Contrairement à l’aîné le second a quand même des bons résultats. Ca prouve bien que chaque enfant ne s’adapte pas de la même manière. Je pense débuter l’école à la maison dès la rentrée de septembre.
    Vraiment, merci à vous pour toute l’aide que vous nous apportez.

  • Caliméro dit :

    « se singulariser de mon entourage », c’est l’expression qui revient le plus dans les coms. c’est bien la dernière chose qui me préoccupe. « avoir le niveau » la préoccupation qui ressort de la vidéo. Donc se singulariser de mon entourage = avoir le niveau? équation bizarre quand même 🙂

  • BONJOUR et MERCI,
    Merveilleux de voir ces vidéos et de lire ce blog je me retrouve tellement dans tous vos propos, on m’a toujours culpabilisée en me disant que si ma fille avait ce problème dans le relationnel c’était en partie de ma faute…et l’amour dans tout cela ? accompagner son enfant qui est phobique scolaire n’est ce pas normal ? on me dit que je dois persister et la laisser dans le circuit sinon je prends le risque de la déscolariser et de répondre à son caprice !Elle a 13 ans elle est en cinquième, dyslexique, dyscalculie, mutique, elle s’est peu à peu refermée repliée et retirée et je crois que vous avez raison lorsque vous dites que c’est l’école qui désocialise, elle a énormément perdu en lecture, ne veut plus lire et ne fait plus l’effort donc difficile pour elle de déchiffrer lors des évaluations les questions donc même si elle sait la leçon, elle répond à côté et n’obtient pas la note qu’elle aurait à la maison car à la maison elle est détendue pas stressée et a plus d’assurance…
    Dieu que j’aimerai que cette dyslexie parte comme par magie et qu’elle parvienne à réussir à gagner en autonomie.
    Ma question : ne va t’elle pas trop profiter de cette promiscuité et celle ci ne va t’elle pas renforcer son lien fusionnel qui l’empêche de grandir ? Persuadée que sa dyslexie l’empêche de travailler seule elle maintient inconsciemment ce lien……
    Actuellement en privé, ce collège est mieux car « le public » est moins violent mais elle ne s’y retrouve pas…les professeurs sont très durs mais elle maintient un niveau moyen au prix d’efforts surhumains. Elle est hypersensible et ressent si elle est bien perçue ou pas pour certains professeurs ma fille doit être l’an prochain dans un établissement agricole où il existe une quatrième créative qui reçoit des enfants comme elle Anne lise ne veut pas y aller le niveau est trop bas et là pour le coup elle ne va s’y retrouver..
    L’école à la maison, J’ai peur de franchir le pas mais au fond de moi je sais que c’est l’issue .
    Elle a peur du contrôle de l’inspecteur à savoir s’il elle est évaluée elle pense qu’elle aura zéro comme à l’école et du coup elle commence déjà à somatiser…..
    Question / Le retour dans un établissement ne sera t’il pas difficile et les blocages ne vont ils pas revenir ? Car si c’est concluant j’aimerai qu’elle rentre dans le lycée en seconde et qu’elle récupère un circuit normal car pour l’instant on ne me parle que du pro alors que rien ne l’interpelle dans le pro et que son profil est plutôt scolaire , elle est gavée d’entendre parler d’orientation depuis sa sixième !!!!
    désolais de la longueur de ce mail mais j’ai tellement à dire depuis toutes ses années de combat et d’échec, savoir que je la maintiens dans un système qui ne veut pas d’elle et qui la détruit car depuis le CP elle vomit tous les matins avant d’aller à l’école ! et je ne vous parle pas des psy des psychiatres, des orthophonistes, des kinés, des orthoptistes, le tout médicalisé avec de l’homéopathie et des fleurs de bach…elle en a assez et au final se comporte comme si elle était malade !! le monde scolaire et sa mère le lui prouve au quotidien !! je dois me réveiller et croire en elle comme elle me demande de le faire…
    Evelyne

  • BONJOUR

    bonjour depuis quelques jours je reçois bien vos vidéo mais, j’écris des commentaires que d’ailleurs je ne revois plus sur le site. pourriez vous me dire comment faire. car j’aimerais prendre vite une décision pour mes enfants. merci de m’aider

  • yassmina dit :

    Bonjour.Un énorme bonheur de vous découvrir. Heureuse du peu que j ai lu.
    J aimerai m abonner maintenant pour mon enfant qui aura 6 ans le 4 mai et qui est a laG.S .
    Mon problème c est comment faire pour pays en dirhams .je suis marocaine J avais l intention d inscrire mon fils dans une ecole francaise au maroc.
    Merci de m informer de la procedure a suivre.
    Je suis maman au foyer.mais j ai trop de responsabilités et j ai énormément d énergie .j ai travaillé un peu dansl e tourisme.dans la banque.dans le medical.dans l agriculture.dans le commercial.et je suis dans l associative.et je m occupe de mes parents malades avec des maladies très compliquées .
    Svp est ce que je peux compter sur vous.
    Merci infiniment

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Yassmina, bienvenue ! Peut-être faut-il alléger un peu vos responsabilités en vous concentrant sur l’essentiel. Ce sera une période de formation pour vous où vous recevrez davantage et donnerez un peu moins. C’est important pour les autres car vous donnerez mieux si vous portez davantage de choses. Voilà ce que nous conseillons parfois à des personnes qui, comme vous, font beaucoup pour les autres. Pensez un peu plus à vous et votre enfant.
      Si vous avez un compte paypal, vous pouvez facilement accéder à l’abonnement. Sinon, vous avez le système du mandat-cash.
      A bientôt et nous sommes là de toute façon 🙂

  • Eh ben, j’ai beaucoup à apprendre ce me semble, il ne suffit pas d’avoir de la bonne volonté. Moi qui me lançait là dedans en toute innocence, j’allais dans le mur je crois. J’attends beaucoup de la suite de votre formation car bien sûr, je veux la perfection pour nos enfants…

  • Bonjour
    j’aurai aimé faire l’école à la maison à mes enfants, mal informé et peur de ne pas savoir comment faire, j’ai commencé à inscrire quand même ma fille à la maternelle que les matins l’école insistait pour la journée…la deuxième année je la mettais que rarement les après midis car elle ne voulait et ne faisait plus la sieste depuis très longtemps ! l’instituteur l’appellait « la revenante » …puis la dernière année de maternelle elle y allait tous les jours
    Nous avons eu la chance (mon mari et moi même) que notre fille travaille et « aime l’école malgrès des soucis avec ses copines qui la rejettait .. Nous l’avons passé dans le privé cette année elle est actuellement en Cm2 et a de bons résultats et attend avec impatience la 6ème !
    Le problème est pour le second notre fils qui a fait pareil en maternelle ou on m’a dit seulement en dernière année qu’il lui faudrait des séances d’orthophoniste chose faite (5 mois)
    puis cette année il a 6 ans il est rentré en cp
    la maitresse a constaté de grosses lacunes je lui ai donné quelques cours de soutien mais ce n’est pas suffisant c’est un enfant pleins d’énergie qui a besoin de bouger très souvent et qui se fait pas du tout avec le système scolaire actuel je ne sais plus quoi faire j’essaye de lui aider mais refuse d’écouter et ne reste pas 5 minutes sur sa chaise sans vouloir bouger ! on arrive en fin de cp il a beaucoup de mal avec la lecture à déchiffrer toutes les lettres et s’énerve quand j’essaye calmement de lui expliquer… quand on lui donne une consigne à l’école soit il n’écoute pas soit il ne comprend pas ce qu’il faut faire et prend donc beaucoup de retard.
    J’appréhende l’école à la maison car nous habitons en campagne à la ferme mon beau frère a des moutons et mon mari fait des travaux à l’extérieur
    Quand notre fils est à la maison il est dehors du matin au soir avec son père et/ou son oncle
    pour lui il n’est pas utile de travailler !! meme si on lui explique qu’il faut apprendre pour travailler plus tard !! il a fait encore 1 an d’orthophoniste et je ne vois pas d’amélioration même pour elle qui dit voir plus de retard qu’en début d’année ! Alors a quoi sert elle ??
    Notre fils se plaint tous les jours de l’école de sa maitresse trop sévère à son gout de la durée de l’école de sa fatigue tous les jours de se lever à 6h45 pour rentrer seulement à 17h15 !!!
    Auriez vous des conseils car en optant pour cet option école à la maison serait bien mais en même temps nous avons peur avec mon mari de ne pas avoir assez de patience et il va nous falloir beaucoup de travail pour l’aider et lui donner le gout d’apprendre !!
    merci
    cordialement
    Kristel

    • Rémy et Cécile dit :

      C’est un cas fréquent et oui, le site est justement fait pour ça ! On note déjà qu’il aime faire des choses avec les grands: nous allons faire en sorte que les cours soient tout aussi intéressant pour lui que ces activités.

  • bonjour votre site est une decouverte fabuleuse qui tombe à pic . mon fils est en 1a college il n’est pas motive pour les etudes son niveau est moyen ; à l’ecole il est concidere comme un element perturbateur .est ce que vous pensez q on faisant l’ecole à la maison il ne va pas decrocher plus? merci de m’eclairer plus sur ce sujet.

    • Rémy et Cécile dit :

      Certainement pas 😉 A l’école, il ne trouve pas sa place et ne se sent pas valorisé, d’où cette réaction. A la maison, c’est vous qui fixerez les règles de conduite et lui donnerez ce dont il a besoin. Nous vous y aiderons personnellement.

      • merci de m’avoire repondu c le 2 message maintenant jaimerais savoir comment vs comptez ns aider et quelle est la demarche à suivre sachant q on reside en algerie Merci encore

        • bonjour remy jaimerais commemcer le plus tot possible car les degats de l’ecole sur mon enfant et sur ma famille sont enormes dites moi svp comment faire pour m’abonner et m’inscrire à votre blog merci

          • Rémy et Cécile dit :

            Bonjour Nadia, allez dans le menu info et cliquez sur l’onglet d’abonnement. A tout à l’heure.

  • Blandine dit :

    Bonjour,
    Merci pour cette nouvelle vidéo qui donne vraiment envie de faire l’école à la maison. J’ai pu parler à mon mari de mon idée, ça n’a pas été simple mais pour le moment il ne refuse pas et je lui ai demandé de regarder un ou deux vidéo avec moi. Cela dit, je me demande si je vais réussir à trouver assez de temps pour faire un programme complet tout en travaillant à mi temps. Je me demande également si cela ne posera pas de problème auprès de l’IA.
    Je souhaiterai faire l’école à mon fils qui sera en CP l’an prochain ( il est déjà en difficulté en GS comme trois de ses sœurs qui ont été ou sont encore suivies en orthophonie de la GS à la 5eme )en a ma fille qui sera en CM1 ( elle s’ennuie un peu à l’école ).
    Je pense faire appel à la solidarité de notre réseau d’amis et de voisins pour garder les enfants le matin pendant que je serai au travail et leur faire cours l’après midi. Il faut aussi que j’arrive à me rendre disponible pour les 4 grandes le soir. Pour le moment, comme vous le voyez, je suis en plein questionnement et me demande si c’est réalisable … Je vais continuer à regarder vos vidéos qui sont vraiment très intéressantes et je vous remercie infiniment de les mettre à notre disposition. Blandine

  • bonjour je n’arrive pas à m’inscrire à chaq fois j’ai le messg username&password incorrect comment j dois faire ?

    • Rémy et Cécile dit :

      Merci de regarder la FAQ.

  • Je suis une convaincu de l’apprentissage à la maison, donc j’ai hâte de découvrir vos méthodes et de les mettre en application.
    Je pense même que je n’attendrai pas la rentrée 2016 pour faire l’école à la maison de ma fille de 5 ans.

    Merci beaucoup

  • Héloïse dit :

    Merci beaucoup !
    Je me suis inscrite…. pas du tout pour faire l’école à la maison…, puisque je n’ai pas d’enfants (encore !), mais parce que je vais reprendre ma formation en Belgique pour devenir institutrice, et que j’ai besoin de beaucoup réfléchir à l’institutrice que je veux être, à comment m’y prendre, à mûrir mon projet professionnel en bref, et que je trouve que l’école a énormément à être améliorée.
    Et quand je vois tout ce que je vais découvrir avec vous, et à quel point ça pourra m’être bénéfique, je suis enchantée, et j’ai très hâte de tout découvrir !!!

    Merci beaucoup !!
    Héloïse

  • Faduilhe dit :

    Bonjour
    Merci pour ce que vous partagez. La directrice d’école nous demande de confirmer ou pas l’inscription de notre fille de 6 ans. Les nouveaux horaires avec l’école le mercredi et la sortie d’école à 15h a perturbé notre organisation familiale et ajouter de la fatigue. La mairie prévoit d’avancer la sortie d’école à 14h45. Ce qui ne facilite pas notre organisation au niveau professionnel. Nous espérons que l’école à distance apportera plus de sérénité à l’approche de la prochaine rentrée. Comment harmoniser la répartition de l’enseignement entre la maman et le papa? Est-ce que ça doit se faire par matière? Comment ne pa s’embrouiller entre le papa et la maman, soit deux enseignants?
    Peut on déjà inscrire notre fille dès maintenant en cours à distance? Quel cours choisir?
    Vous remerciant
    Graziella
    Réunion

  • Je viens de regarder la vidéo avec ma fille Claudia, voici sa réaction : « Je suis trop contente de faire l’école à la maison demain » ! Donc à demain pour la suite…

  • Bonjour, je reçois vos videos depuis quelques jours, c’est vraiment du bonheur ! J’attends la suite avec impatience, et j’espère pouvoir la formation de 1 an.
    Merci a vous !

  • Héloïse dit :

    Bonjour,
    J’ai hâte d’en savoir davantage sur la maîtrise de la fatigue qui est un aspect fondamental de ce défi de faire l’école à la maison sereinement.
    Merci et à très bientôt donc,
    Héloïse

  • cathy lepage dit :

    nous sommes déjàa bien installé dans un programme à la maison avec les deux grands….mes questions sont toujours concentrées sur l’Autisme et les méthodes pour l’apprentissage!

  • alexandra dit :

    Bonjour Remy et Claire,
    Mon compagnon et moi venons de terminer de regarder les 4 videos. Nous avons maintenant quelques questions pratiques et fondamentales.
    -Mon compagnon et moi souhaitons partager l’education de nos enfants 1 semaine avec moi et une semaine avec lui pour pouvoir nous permettre de nous consacrer pleinement a nos travaux professionnels. qu’est ce que vous en pensez?
    -Nous ne souhaitons pas suivre le curiculum francais precisement car nous voulons ecouter les besoins de nos filles avant tout et tenter d’integrer l’apprentissage des matieres principales dans des projets en lien avec leurs envies. Cette idee peut elle etre integree dans votre systeme de formation?
    -Votre formation ne semble pas avoir de materiel ‘a enseigner’, avez vous des suggestions sur un manuel pour 7 et 10 ans, car nous ne savons pas bien ce qu’on peut demander a un enfant a cet age?
    – Nos filles sont trilangues (anglais, francais et portugues), elles ont commence a apprendre a lire et compter en portugues or ni moi ni mon compagnon ne sommes expert en cette langue. Je suis fancaise et mon compagnon anglais et nous metrisons tout deux les deux langues (parle et ecrit) Quelle langue conseillez vous pour l’apprentissage?
    Voila pour l’instant!
    Merci pour votre temps!

  • Bonjour, je suis Maud, maman de Valentin 2,5 ans et mère au foyer.
    Votre vidéo est super motivante, je pense vraiment que je vais sauter le pás, puis je commencer dés maintenant (pour prendre mon temps) ou es-ce vraiment trop tôt ?

    Merci

  • Bonjour, je suis julie, maman de Shannon 3ans et maman au foyer, je gère aussi l’entreprise de mon mari qui est une entreprise de Terrassement, je m’occupe des devis factures agenda planning clientele etc..
    Le reste du temps je gère la maison et mes animaux, 5chiens 2 chevaux.
    J’ai arreter l’ecole a 15ans et j’ai travailler dans le resto de mon pere..
    J’ai essayer de mettre ma fille a l’ecole, elle a fait la rentré en septembre,(alors que ma fille est 24/24 7/7 avec moi)malgré sa, la rentré c’est tres bien passer, mais la maîtresse la braquer, ma fille savait compter jusqu’a 10, connaissait toute les couleur en français et en anglais, elle savait ce moucher, et au bout de 3 jours elle savait plus rien, elle ne voulait plus aller a l’école…. En plus de ça elle est tombé malade, bronchite et otite, alors que ma fille n’a jamais été malade.
    On habite a la campagne, elle vie en plein air.
    Comme activité elle fait danse le mercredi matin anglais mercredi apres midi, gym le jeudi apres midi, équitation le vendredi matin, et piscine le mardi apres midi. le weekend elle fait squelle veut, a la maison elle a le trampoline, la balançoire, un grand terrain de jeu avec son quad 125cm3, s’occupe de ses chiens, etc…
    Ma fille ne veut pas aller a l’école donc le reste du temps je joue avec elle, j’ai acheter des cahier avec des autocollant pour les chiffre les lettres les formes géométriques les animaux, etc…
    nous dessinons avec des crayons, des feutres, des pastel, de la peinture etc…
    Je trouve sa super, on fait des tout petit exercices, sa va super vite…
    On fait des activités pâte a sel, pâte a modeler…
    collage avec des pâtes, et divers objet…
    J’adore me promener et lui apprendre la nature, les champignons les arbres etc…
    Je vais donc continuer dans ce sens a l’aide de vos video, je trouve sa super, j’adore vous écoutez parler, vous vous exprimez super bien…
    Merci pour tout vos conseils, et bonne continuation pour tout sa…

    • Rémy et Cécile dit :

      Merci Julie. Je crois que nous nous parlerons bientôt.

  • abdoullah dit :

    Bonjour.
    Programme riche et alléchant.
    Impatient et enthousiaste, je vous dis merci.

  • Bonjour à vous,

    Je suis toujours en réflexion, j’ai également rencontré depuis 2 familles qui vivent cette aventure, et j’attends la fin de la semaine pour en parler avec le papa de mes filles (actuellement en déplacement), et ensuite si tout va bien, mes enfants.
    2 questions au passage:
    est-ce une « folie » que d’imaginer faire l’école à la maison en étant séparée (avec garde du papa un w.e. sur 2 et a moitié des vacances)?
    mes filles sont en 6 ème et CM1, je me demande si ce n’est pas « trop tard »? Comment leur donner de nouvelles méthodes alors qu’elles en ont déjà acquises d’autres durant leur scolarité?
    Vous dîtes que votre fille aînée est retournée à l’école en 6ème…quand moi je vois enfin une alternative avec l’école à la maison pour la mienne!
    Pour mon aînée, j’ai peur que ça l’a marginalise et qu’elle n’ait plus du tout de copines…
    J’aimerais beaucoup avoir votre avis sur ces points. Merci d’avance pour vos réponses.
    Ce qui est sûr, c’est que si nous nous décidons (leur papa et moi) pour l’école à la maison, je m’inscrirai pour avoir votre accompagnement qui semble si précieux!
    Au plaisir de découvrir l’ultime vidéo!

  • Bonjour, très belle vidéo qui donne envi le plus dur c’est de franchir le cap, mais je pense que je suis vraiment décider et d’ici 15 jours ils seront à la maison merci à vous pour nous redonner espoir

  • Bonjour,
    Je suis encore étudiante et je m’y prends très (trop?) tôt pour me renseigner sur l’instruction à la maison. En effet ma fille n’a que quatre mois, mais c’est à cause de ce que j’ai moi même vécu à l’école et ce que je vois de mes très jeunes frères qui m’alarme. L’école est sur le déclin et pour moi l’éducation et l’équilibre est très important ainsi que la culture et la foi. L’école ne laisse pas de place au soutien personnalisé et quand je vois ma fille si précoce à quatre mois, je me projette. Cette curiosité et cette joie cette envie d’évoluer, de se tenir assise et de ramper, vais-je y mettre un holà dans cinq ans quand il conviendra qu’elle entre à l’école ?
    Je me renseigne maintenant et j’essaierai ça sur mes frères (mes parents sont horrifiés que l’on puisse enlever des enfants de l’école) j’espère que ça les aideras. À défaut je serais prête pour ma fille.
    Ce mode d’éducation sera t il compatible avec mes études de médecine ? Je me le demande !

  • Bonjour ,
    Je tiens à vous remercier pour toutes vos vidéos qui contribuent à me donner la confiance nécessaire pour franchir le cap de retirer ma fille de 5ans1/2 de l’école classique . Ecole qui ne contribue depuis la petite section qu’à la faire régresser : »c’était nul aujourd’hui , c’est pas assez dur » voilà ce que me rapporte fréquemment ma fille .
    Suite à une première discussion avec elle et son papa , ma fille serait enchantée que je lui fasse classe , mais a peur de perdre ses copains . Elle est extrêmement sociable et est une locomotive pour la classe me dit la maîtresse .
    Ma seule crainte à l’heure actuelle est qu’un jour elle me reproche mon choix .
    Merci pour vos conseils .

    • Rémy et Cécile dit :

      Cela ne peut arriver, Audrey, et vous verrez pourquoi.

  • contaret dit :

    Cette vidéo et tous ces commentaires sont vraiment intéressant. L’apprentissage de la prise de parole est une chose qui m’a surprise mais qui est finalement pleine de sens. J’espère vivement en savoir plus.

  • Bonjour,
    Merci beaucoup pour cette vidéo.Elle est très rassurante et encourageante.D’ici deux semaines je devrais avoir mes enfants à la maison et continuer leurs scolarités.Ils sont âgés de 8ans ,7ans et 5ans en comptant le dernier qui a 2ans et demi…j’espère vraiment y arriver et je prends chacun de vos bons conseils en espérant les mettre en pratique sans trop de mal.

  • patricia dit :

    Bonjour,
    Encore une vidéo très intéressante.J’attends la suite avec impatience;N’est-il pas trop tard d’agir avec mon ado de 15 ans.il n’est jamais rentré dans le moule de EN.Je ne sais pas quels CPC prendre pour continuer sa scolarité à la maison.Pouvez vous m’aider? Il est en classe de 3e.Merci pour tous vos conseils.J’espére que je serai à la hauteur.

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Patricia. D’abord, il n’est jamais trop tard pour bien faire mais vous aurez à œuvrer avec méthode. Vous ne le ferez pas seule, s’il vous plaît, sans quoi vous ne tiendrez jamais et lui non plus. S’il n’est pas entré dans le moule, c’est qu’il est plein de qualités. On choisira ensemble un CPC pour vous, dès le premier jour de l’accompagnement que nous vous proposerons dès que possible. Ne passez pas à côté.

  • Nathalie dit :

    Les explications sont très claires et nous confirme notre engagement à faire l école à domicile pour notre petit fils. En attente de la prochaine vidéo

  • Merci , pour ces vidéos riches et qui renforce mon envie d’école a la maison !!!

  • Merci pour cette vidéo qui éclaire d’avantage sur le contenu de ce que vous proposez et qui donne l’impression que « même moi je pourrais réussir »

  • Merci pour les vidéos , j’ai commencé l’IEF en septembre, en quelques mois le changement est impressionnant il reprend goût à la vie (niveau cm1) . Pour le moment je ne suis aucuns cours par correspondance, pour les maths j’utilise la méthode Singapour, pour le Français la méthode boscher et pour le reste je vais sur internet.

  • PICCO Delphine dit :

    Voilà bien encore une vidéo qui me parle : l’avenir de mes enfants se détachant de mon reflet, et ma propre évolution naturelle parce que je grandis en même temps qu’eux en leur laissant être qui ils sont loin des carcans formatés de nos éducations.

    • Rémy et Cécile dit :

      Voilà, Delphine. Et cela nous relie à notre enfant d’une manière vitale qui met complètement à l’écart cette notion de délégation à l’Etat de nos enfants. On s’aperçoit ainsi qu’en confiant nos enfants au système, on s’est confié soi-même, en délaissant notre voie.

  • Maud Lindholm dit :

    Bonjour,
    Ce que vous proposez comme mise en place est ultra rassurante!!!

    Merci ,Merci, Merciii!!!!

    Après le visionnage de cette vidéo, je suis toute décidée de vous choisir dans cette merveilleuse aventure d’accompagner mes enfants à la maison!!!
    J’ai quand même cette question avant de m’abonner , accompagnez vous les belges et surtout les petits enfants, ma fille 2ans 1/2 et mon fils 7 mois???
    Pour ma fille, j’me doute qu’il s’agit d’introduire des notions et ce dans toutes les branches.
    Que proposez vous???

    Je vous souhaite une très bonne année, avec beaucoup de bonheur et surtout avec encore et toujours plus d’enfants heureux!!!

    • Rémy et Cécile dit :

      Merci Maud. Oui, nous avons des francophones du monde entier. Vos enfants sont trop petits pour des cours magistraux mais il y a des tas de choses à faire.
      On va faire des sortes de cours aussi bien à la cuisine qu’en courses, partout. On peut faire du français, des maths en faisant une recette. Voyez-vous ? Nous vous le montrerons, nous utiliserons la motivation, la joie d’apprendre, qui est le cœur de tout.
      Bonne année à vous aussi !

  • Bonsoir,
    Je prends enfin le temps d’écrire un commentaire, je suis désolée pour ce retard.
    si aujourd’hui je me pose des questions quant à la scolarisation de mes enfants c’est avant tout parce que la pédagogie des écoles ne nous plaît pas, nous essayons de pratiquer l’éducation bienveillante et la communication non violente, j’ai envie d’élever mes enfants dans le respect de l’autre mais aussi de soit et c’est en le respectant et en respectant ses rythmes, mais pas seulement, que c’est possible. Nous voulions mette notre aînée dans une école montessorie mais ça n’a pas été possible.
    Bref notre aînée est cette année en grande section, elle aime l’école et tout se passe bien, mais je ne me retrouve pas dans la façon de faire, dans l’esprit de compétition, l’usage de la menace pour se faire respecter….
    Notre seconde fille devrait faire sa rentrée en septembre, et notre 3eme enfant a aujourd’hui 3mois.
    Je suis mère au foyer, mes questions et mes peurs sont les suivantes, je trouve déjà les journées trop courtes arriverais-je à gérer le quotidien tout en faisant l’école à la maison à mes 2 filles, avec évidemment leur petit frère. Nous pratiquons un parentage dit de proximité ou proximal et notre entourage nous regarde déjà assez bizarrement est ce que je vais pouvoir passer au-dessus de ça ? Je sais déjà que je vais aimer ce temps passer avec elles, j’aime beaucoup faire des activités avec mes filles mais il m’arrive malheureusement de perdre patience la fatigue n’aidant pas’ arriverais-je à être toujours à l’écoute patiente et disponible ?….
    Votre vidéo fait rêver et cela semble si simple, mais est ce vrai pour chaque parent?
    Nous souhaitons avoir une fratrie de 4 enfants , ne serait-il pas mieux d’attendre que notre famille soit au complet?…..
    Bref un tas de questions et beaucoup d’appréhension
    Merci pour ce que vous faites et bravo
    Iona

    • Hélène dit :

      Iona, j’aurais pu écrire ce commentaire!!!

      Je n’ai qu’une seule petite fille de 21 mois mais vos questions sont les miennes!!

  • Andrée Rousson dit :

    Je suis impatiente de commencer les cours

    • Rémy et Cécile dit :

      Bienvenue Andrée ! on commence demain par les choisir.

  • Le Villain Stéphanie dit :

    Tout ce que vous proposez me semble très alléchant mais la montagne me paraît encore insurmontable.
    Notre fils a arrêté les cours en fin de 5ème suite à une phobie scolaire, il refusait jusqu’à maintenant le moindre apprentissage. Nous l’avons décidé à reprendre par des cours par correspondance mais la mise en route est difficile et la présentation des enseignements très scolaire et rébarbative et toujours aussi vide de sens (nous avons malheureusement fait le choix du CNED ne sachant pasnqu’il existait d’autres possibilités).
    J’espère trouver des pistes pour que cette année de 4ème à la maison soit source de plaisir dans les apprentissages pour lui comme pour moi.
    A bientôt

    • Rémy et Cécile dit :

      « il refusait jusqu’à maintenant le moindre apprentissage »
      Attention: il refusait jusqu’à maintenant le moindre apprentissage selon la manière qu’on avait de les lui imposer. Nuance. Il aimera le travail comme tous les enfants du monde, dès lors qu’il sera un plaisir. Tout est toujours un problème de méthode.
      « Nous l’avons décidé à reprendre par des cours par correspondance mais la mise en route est difficile et la présentation des enseignements très scolaire et rébarbative et toujours aussi vide de sens (nous avons malheureusement fait le choix du CNED ne sachant pasnqu’il existait d’autres possibilités). »
      Voilà, si vous prenez une mauvaise méthode à la maison, vous ne faites que déplacer le problème.
      « J’espère trouver des pistes pour que cette année de 4ème à la maison soit source de plaisir dans les apprentissages pour lui comme pour moi. »
      Vous le dites très bien et nous allons vous dire quelque chose: si vous ne prenez pas de plaisir, autrement dit si vous n’apprenez pas comment on peut s’amuser et se passionner, si vous ne maîtrisez pas votre manière de lui faire cours, il va s’ennuyer aussi. Si vous êtes passionnée, il le sera aussi. Alors n’essayez pas comme ça, demain, à l’improviste, ça ne marchera probablement pas. Mais dites-vous déjà que faire le cours magistral – comme à l’école – n’est pas la solution, pas sur le long terme. Nous avons recensé les techniques qui marchent. C’est cela que nus vous montrerons.

  • Bonjour, A la suite de cette vidéo, que j’ai suivie avec mon épouse, nous avons abordé le problème de la recherche d’un CPC . Ceux-ci ont quand même l’air onéreux, ou alors semblent être de qualité légère.
    Pour moi, ce n’est pas primordial, je vois plutôt le CPC comme une garantie légale , éventuellement un fil conducteur.Les cours eux même peuvent provenir de n’importe quelle source. Mais mon épouse est assez désemparée et à l’impression que sans un CPC de qualité, on navigue en aveugle.
    Mon fils Evan est en 6e, il aurait été en primaire, ça aurai semblé plus simple, mais là, au collège, mon épouse semble obligée de se coller au programme officiel pour arriver au brevet des collèges en fin de 3e.
    Pour moi, de toute façon, si on laisse Evan continuer comme ça, c’est l’échec assuré. Il est déjà largué après juste un trimestre de 6e . La faute à un école primaire qui n’a pas fait son travail.
    Je pense que même avec le plus basique CPC, on peut faire beaucoup mieux à la maison qu’en le laissant à l’école (où le gamin apprend la déprime et la violence).
    Je m’inscrit dès à présent à votre coaching et espère que nous trouverons ensemble les solutions pour mon enfant et aussi pour sa maman qui est aussi désemparée que lui.

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonsoir Bruno, il y a de bons CPC, nous vous en parlons dans la première vidéo: « Le choix du cours. »
      Ce n’est qu’un outil, le plus important est de savoir s’en servir. Celui qui ne sait pas se servir d’un excellent outil fera du mauvais travail mais le très bon ouvrier fera un bon travail même avec un mauvais outil.
      Bien à vous

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonsoir Bruno, il y a de bons CPC, nous vous en parlons dans la première vidéo: « Le choix du cours. »
      Ce n’est qu’un outil, le plus important est de savoir s’en servir. Celui qui ne sait pas se servir d’un excellent outil fera du mauvais travail mais le très bon ouvrier fera un bon travail même avec un mauvais outil.
      Oui, le plus basique CPC sera toujours infiniment mieux que la mauvaise école.

  • Pourquoi avez vous remis Victoire au collège?
    Cordialement

    • Rémy et Cécile dit :

      Elle le souhaitait et avait tous les éléments de formation nécessaire. L’école était d’excellente qualité, donc tous les paramètres étaient réunis.

  • Martinez céline dit :

    Merci a vous deux pour cette vidéo. Décidément chacune d’entre elles donne envie de vite découvrir la suivante !

    J’ai hâte de commencer la formation et même si mes moyens financiers sont extrêmement limités, c’est pour le bien de mon fils !

    A bientôt !

    Céline.

  • Bonjour,
    L’idée de ne pas envoyer mon enfant (qui aura 3 ans en octobre) à l’école me turlupine depuis longtemps. Je suis une maman qui élève seule son fils et qui, par la force des choses, doit travailler!
    Comment faire donc si l’enfant ne va pas à l’école? A qui le confier pendant que sa maman travaille?

    En tout cas merci pour votre exemple et votre enthousiasme!
    Alexandra

  • Aurélie dit :

    Bonjour,

    Merci pour cette troisième vidéo qui ne faire que nous attirer encore plus à vous et nous donner de nous lancer. J’ai moi aussi hâte de commencer.

    Merci !

  • Langenbronn dit :

    Bonsoir , vos vidéos sont très bien faites et donnent envie de se lancer dans cette grande aventure qu’est l’école à la maison. Je suis mariée et j’ai trois enfants l’aîné à 4ans et est en petite section le plus jeune à 4mois. Ma question est la suivante: puis je commencer l’école à ma fille de 4 ans? Vous proposer aussi un suivi à partir de cet âge? Et mon fils de 2 ans sera t-il bien sage à côté ? Il est assez vif de caractère, aime beaucoup bouger, lancer des objets …
    Merci d’avance pour votre reponse

    • Rémy et Cécile dit :

      Oui, ne vous en faites pas, vous pouvez démarrer à ans, avec une méthode qui ne sera pas scolaire, on ne fera pas de magistral, et quant au plus petit, c’est bien sûr une situation classique, on s’en arrange très bien, il aura sa part et vous verrez comment aller de l’un à l’autre sans être débordée.

  • Langenbronn dit :

    Bonsoir , vos vidéos sont très bien faites et donnent envie de se lancer dans cette grande aventure qu’est l’école à la maison. Je suis mariée et j’ai trois enfants l’aîné à 4ans et est en petite section le plus jeune à 4mois. Ma question est la suivante: puis je commencer l’école à ma fille de 4 ans? Vous proposer aussi un suivi à partir de cet âge? Et mon fils de 2 ans sera t-il bien sage à côté ?
    Merci d’avance pour votre reponse

  • Je suis une artiste et aime beaucoup le voyage , la découverte et la liberté, donc
    merci pour ces belles vidéos qui encourage beaucoup !
    J ‘ai très hâte de commencer et ma fille aussi , j ‘espère trouver des cours qui correspondent à mes attentes de respect de la nature de l’enfant , d’ailleurs je me demandait si il en existe qui prennent en compte les canaux de communication de l’enfants…
    Encore bravo pour tout ce que vous faites pour nous tous !!

  • Merci pour cette vidéo, j’avoue que vous êtes toujours aussi rassurant, on se fait une montagne, Si ma fille (12 ans) est à la maison et que je dois passer du temps avec elle, comment vais-je gérer mon temps, ménage, travail (artisan à la maison, soit production pour marketing, au moins 5h/jour), plus l’admin. de la maison, plus le reste, voyages pour aller chercher le petit frère, les courses, les repas, et enfin du temps pour moi, sport/marche/yoga…hmmm ça fait bien 10h non stop d’activités…et je ne suis plus toute jeune…
    Je vais sans doute attendre septembre que ce projet murisse dans ma tête, que mon travail marche mieux donc plus sereine, et que je sois sure que c’est ce que ma fille souhaite. Mais je continue l’apprentissage par vos vidéos, pour vraiment me familiariser et imaginer toutes les solutions sereinement, organiser le tout dans ma tête pour que lorsque je commence, je ne sois pas larguée, mais votre méthode vraiment sympa, encourageante, on ne se sent pas seule, c’est vraiment ce qui me tient pour ce projet…Après tout ce que j’entends de vos propos, je suis convaincue que j’arriverai à gérer les crises de panique et à m’organise comme il faut pour que tout fonctionne, en espérant garder la santé…donc le sport impératif, et j’ai bien l’intention de prendre du temps pour aller marcher ou courir avec ma fille!
    Merci, je continue vos vidéos.

  • beatrice dit :

    bonjour à tous!
    et bonjour à vous, Cécile et Rémy
    c’est vraiment très encourageant, Vivent vos vidéos!!
    bien qu’elles restent très évasives, je sens déjà toute la générosité dont vous faîtes preuve.
    comme je vous le disais précédemment, je travail dans un collège, et pour le voir de l’intérieur, je sais au combien il n’est pas adapté aux enfants, et les enfants qui s’y adaptent, les bons élèves, ne sont pas à mon sens très créatifs…..
    Ma fille aînée a 13 ans, c’est pour elle que je me suis penchée sur d’autres alternatives d’apprentissage et d’accompagnement éducatif. Elle est en pleine dépression, et le collège y est pour beaucoup….
    Je les entends, les voix qui décrient l’école à la maison, en particulier ma chef: la CPE du collège,
    je l’ai entendu me dire que déscolariser son enfant était hors la loi…
    Donc, je ne dis rien, j’attends simplement de lui prouver à quel point elle a tort.
    Agathe va au collège quand elle en a la force, et ça arrive de moins en moins souvent….
    Je veux vraiment pouvoir commencer à lui ouvrir les yeux sur le bonheur qu’est la notion d’apprentissage, la curiosité, et surtout, recommencer à entendre son bon gros rire qui résonnait si souvent il y a quelques années.
    En fait tout a commencé à son entrée en 6 ème….. Avant, elle était dans une petite structure, en classe unique, et, bien que pas très intéressée par les cours, elle s’y retrouvait.
    Le collège est assez gros, et il a broyé ma fille.
    Son père (dont je suis séparée) était intransigeant sur le fait d’envoyer sa fille à l’école, et , refusant encore de nouveaux combats, j’ai finalement cédé et envoyé Agathe au collège…
    En une année, ses rires ont cessés, et même pire.
    Je suis allée la récupérer à l’infirmerie parce qu’elle s’était coupé les poignets avec un ciseaux.
    Et là, j’ai dit STOP, quitte à me brouiller avec son père je refuse de continuer cette mascarade.
    Donc, j’espère sincèrement pouvoir compter parmi les familles avec lesquelles vous êtes en relation, je cours voir sur le site comment on s’y prend,
    en attendant, Merci et bravo à vous deux!

  • Hélène dit :

    Hélène, 39 ans, maman d’une petite fille de 21 mois.

    Je ne suis pas en retard mais préfère me poser des questions sur la scolarité et l’apprentissage avant qu’elle soit en âge d’aller à l’école.
    Après le visionnage de vos vidéos et la lecture des nombreux témoignages, l’école à la maison m’attire de plus en plus!
    Je ne suis pas en phase avec le côté « moyen » de l’Education Nationale. J’ai l’impression que les élèves doivent se situer dans une moyenne pour que tout se passe bien.
    A la traîne, on leur donne des adresses de spécialistes en tous genres à consulter, et en avance on les laisse poireauter en attendant que les autres les rattrapent…
    C’est pour cela que je m’intéresse à d’autres alternatives, et faire l’école à la maison serait celle qui me conviendrait le plus.
    Cependant j’ai quelques questions.
    En en parlant autour de moi, voilà un petit échantillon de ce que j’ai récemment entendu:
    * « tu ne peux pas savoir si l’école ne sera pas adaptée tant que tu n’y as pas mis ta fille »
    ( ok mais faut-il réellement attendre qu’il y ait quelque chose qui se passe mal, voire très mal, avant d’envisager de m’occuper moi-même de mon enfant?)
    *  » Attention à ne pas vouloir trop la préserver et la mettre involontairement dans une bulle car ça fera l effet inverse. »
    ( préserver mon enfant au moins les premières années de sa vie et vouloir lui donner le meilleur l’isolent-ils forcément dans une bulle???)
    *  » Les programmes restent les mêmes donc il faudra bien que ta fille s’adapte à eux, et puis quand on voit les cours de nos enfants aujourd’hui ce n’est pas du tout évident à comprendre ni à suivre! »
    ( Ah bon? Pourtant j’ai eu souvent l’occasion, de part mon métier d’éducateur sportif, de voir des copies de jeunes enfants primaire et collège, et le niveau d’orthographe et de grammaire est juste…désespérant!!! Alors les programmes sont-ils trop balaises ou trop faciles??)

    Bref.. autant de barrières qu’il faudra surmonter si je me lance dans l’aventure mais vraiment ça me fait envie!!!
    Merci pour vos idées et votre partage Rémy et Cécile!

  • christine g. dit :

    Bonjour et merci pour vos encourageantes vidéos… Maman de 4 enfants, je m’intéresse à « l’école à la maison » depuis plus de 15 ans, mais je n’ai jamais osé ou eu l’occasion de franchir le pas… Aujourd’hui, ma fille de 11 ans a des soucis avec l’un de ses professeurs, alors peut-être Est-ce le moment ? Elle n’est pas vraiment d’accord pour être déscolarisée, mais elle sait aussi que la situation est très délicate et qu’on ne peut pas la laisser gâcher ses possibilités. Mon mari est septique et mes amies trouve l’idée très saugrenue… mais je sens que c’est ce qu’il nous faut aujourd’hui. Est-ce que ce que vous proposez s’adresse aussi aux collégiens ? Merci quoiqu’il en soit pour les forces que vous m’avez redonnées. ChG

    • Rémy et Cécile dit :

      Oui Bien sûr Christine, les collégiens sont concernés, en effet.

  • sandrine dit :

    bonjour
    Je suis a la 3eme video et j ai encore du mal a me decider cela me fais peur de ne pas y arriver ou bien de faire mal ,legalement puis je le faire un tas de questions pfff que faire et comment

    • Bonjour,
      N’hésitez pas un instant à instruire votre enfant vous même quelque soit le temps que vous vivrez cela. C’est une expérience unique dans la vie et si précieuse pour le développement libre de l’enfant. Avoir la chance de ce soutien est inestimable. j’ai un fils de 18 ans avec qui j’ai fait cette expérience très riche et j’ai du arrêter car aucun soutien existant ainsi à l’époque. allez-y faites vous plaisir ensemble.
      Ce serai à refaire je recommencerait et il n’irait plus jamais à l’école. Il a passé un passage à vide de 15 à 17 ans pour se désintoxiquer de la maltraitance scolaire des cours et des élèves. aujourd’hui il va bien et a eu une équivalence Bac par le biais d’une formation pour adulte faite en infographie alors qu’il n’a pas été au lycée et rien fait dans ce cursus. faire confiance à l’intelligence de la vie est notre meilleur sécurité;
      belle journée.
      florence

  • Bonjour Rémy et Cécile
    Je vous ai écris hier mais je n’ai eu aucune réponse.j espère que vous avez bien reçu mon message et mes préoccupations. Merci pour votre beau travail. C’est tellement simple quand onnvous écoute.
    Ines

    • Rémy et Cécile dit :

      Nous vous avons répondu, Inès.

  • Bonjour,
    Encore merci merci, merci pour cette 3ème vidéo?
    Votre parole est D’Or et tellement vraie dans ce qui se passe pour les parents avant l’école à la maison et après. il n’y a pas à hésiter.
    florence maman de Basile actuellement 18 ans avec qui nous avons fait tous ces parcours du Chaos à la liberté puis encore Chaos et liberté dès qu’on enlevait l’école de notre vie. Vive la vie simple et dans le partage de l’Amour.
    gratitude
    florence

  • Maritano dit :

    Enseignante de formation, je connais la difficulté de transmettre dans la joie et la valorisation de l’enfant. Lui donner le gout d’apprendre et lui transmettre la confiance en soi.
    néanmoins j’ai commis l’erreur de faire confiance au systeme pour les 3 années de maternelle de ma fille.
    elle a fait de belles rencontres mais aussi d’autres moins enrichissantes…
    Tous les jours, j’ai droit à une phrase du style : « c’est nul l’école »,  » je m’ennuie » « on n’a rien fait d’intéressant » , « je ne veux pas aller à l’école » …
    Du coup, je me suis intéressée à l’école à la maison et je suis tombée sur votre site.
    Avec mon conjoint nous sommes motivés et partants pour cette grande aventure. Lorsque nous en avons parlé à notre fille (unique 🙁 ..) ses yeux ont parlés d’eux-mêmes ! elle a respiré et a changé d’attitude depuis. Comme si, jusqu’ici nous n’avions pas entendu son appel au secours et qu’à présent elle se sentait écoutée et comprise..
    J’espère que je parviendrai à le faire au mieux…
    ce qui est sur, c’est que je compte m’appuyer sur votre expérience, dont les vidéos me rassurent et me motivent !
    Merci encore.
    rachelle

  • gabrielle dit :

    bonsoir,
    vous nous encouragez beaucoup et déployez beaucoup d’arguments afin de nous donner confiance en nos compétences autant qu’à celles de nos enfants. Cela me donne très envie de continuer et d’ entrer enfin dans le vif du sujet. A très bientôt.

  • cinderella dit :

    bonsoir,

    ces vidéos sont très encourageantes je vous remercie pour les efforts que vous fournissez afin d’aider autrui, je suis pour le moment très attentive à vos propos et ai hâte d’en entendre plus, encore une fois merci à vous.

    cordialement,
    cinderella mère de deux petits (3 et 1 an)

  • Alexandre et Domitille dit :

    Belges de respectivement 28 (Domitille) et 32 ans (Alexandre), nous avons trois filles de 4,5 ans, 3 ans et 1 an. Nous venons de retirer notre aînée de la deuxième maternelle après presque une année de « lutte » : il semblait évident que tous les enfants de la classe se devaient de rentrer dans une norme, dans un carcan, qui ne laissent aux enfants aucune possibilité de se développer selon leur rythme personnel ni même selon le rythme de développement naturel du cerveau humain. Les parents qui s’en rendent compte et prennent des décisions en vue de compenser quelque peu ce déséquilibre « forcé » – comme nous l’avons fait – sont immédiatement stigmatisés. S’ensuit un combat presque quotidien entre les parents cherchant le bien de leur enfant et le corps enseignant cherchant à maintenir tous les élèves dans leur système foncièrement opposé.
    Notre aînée n’ayant pas été à l’école en 1e maternelle, elle a d’entrée de jeu été considérée comme un « problème » dès le 2e jour après sa rentrée en 2e maternelle – alors que, contrairement à la majorité des autres enfants, elle rejoignait chaque jour la classe avec joie, en souriant, et n’emportant aucun objet fétiche de la maison (doudou, etc.). Nous avons essuyé de piquantes remarques presque chaque semaine de l’année, certaines d’entre elles devant notre fille elle-même. Dans le souci de rétablir un certain équilibre dans son développement, comme mentionné plus haut, nous avions l’habitude de la reprendre à la maison sur le temps de midi et de l’y garder certaines après-midi. Réaction des enseignants : « Dommage pour sa sociabilisation, cela va créer des lacunes. » Or nous sommes les mieux placés pour nous rendre compte que notre fille est tout sauf asociale ou insociable, lorsque nous la voyons avec d’autre enfants en diverses occasions.
    Certains de notre bonne approche de l’éducation, ces remarques incessantes et ces regards de travers tout au long de l’année finissent pourtant, insidieusement, à nous faire culpabiliser en tant que parents. Sommes-nous en fait normaux, là où 95 % des parents agissent et pensent autrement ? Nous avons fini par nous poser ce genre de question alors que cela ne devrait pas avoir lieu d’être.
    Il y a quelques mois, nous avons – un peu par hasard – entendu parler de l’école à la maison. Dans le contexte décevant dans lequel nous évoluions, cela a de suite créé un écho en nous et nous y avons vu une potentielle solution. De fil en aiguille, nous avons « atterri » sur votre site web, et vos vidéos nous confortent dans notre choix de débuter l’école à la maison pour nos filles dès septembre de cette année. MERCI !
    Notre aînée, Hélène, commencera donc à la maison l’équivalent de la 3e maternelle en septembre prochain. Nous avons entendu parler de quelques programmes établis (par correspondance) qui existent pour la 3e maternelle. Nous aimerions avoir votre avis : N’est-ce pas encore trop tôt pour un véritable programme multi-matières de 2 heures par jour ? Ne faudrait -il pas attendre la 1e primaire pour ce genre de cours par correspondance ? Si tel est le cas, que nous conseillez-vous pour la 3e maternelle ?
    Un très grand merci d’avance !

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour à vous deux, pour avoir la réponse à cette question, le mieux est d’aller dans la colonne de droite du site et dans la fenêtre de recherche taper « à quel âge commencer ». Vous devriez avoir un début d’esquisse de brouillon de réponse 🙂

  • Marie Laure dit :

    Bonjour Cécile et Rémy,
    Marie-Laure, 41 ans, de Pontpoint. Nous sommes sur le point de procéder à notre inscription. Merci beaucoup pour ces vidéos que je découvre avec mon mari ces jours-ci. Je voudrais juste obtenir une précision supplémentaire: pour Abigaël 4 ans, qui rentrerait en moyenne section en septembre, est ce qu’il y a un cours adapté à ce niveau?
    Vous dites que vous ne pouvez accompagner que quelques parents chaque mois; si je m’inscris cette semaine, aurez vous la possibilité de m’accompagner par la formation dès maintenant?
    Merci!

    • Rémy et Cécile dit :

      Oui Marie Laure, nous avons des disponibilités en ce moment. Il y a des cours adaptés à cet âge. Mais c’est de vous que tout dépendra car vous pouvez trouver mille choses à faire, nous vous indiquerons une page des activités qui existent en ligne.

  • Delphine dit :

    Bonjour Cecile et Remy,
    Je suis donc quasiment décidé !
    Mon fils de 8 ans , Nino, est français comme nous… Suit l’école américaine.
    Il est à très haut potentiel sans dyssinchronies et l’école qui m’a promis de le prendre en charge n’a rien fait.
    Il est plutôt adapté même s’il m’a réclamé l’école à la maison cette année.
    Ses résultats sont en légère baisse, comme il le dit :  » je ne fais pas d’effort on ne me demande pas d’en faire « .
    Je souhaite donc le déscolariser pour qu’il puisse aller à son rythme et en français !
    Je ne pense pas avoir les notions d’anglais suffisantes.
    Il est en CE2, donc CM1 pour l’an prochain en français, est-ce que cela ne va pas le desservir?
    Car l’idée c’est de le faire avancer à son rythme mais si le fait de se mettre au français le pénalise, pourrait-il le vivre comme un échec?
    Je vous remercie infiniment de votre réponse qui me permettra de sauter le pas en toute confiance !
    Très cordialement,
    Delphine

  • Delphine dit :

    Bonjour c’est encore moi!
    Il est très malaisé pour moi de naviguer correctement sur internet et sur les forums, c’est une première à vrai dire!
    J’ai encore une question :
    Je reçois un signal sur ma boîte mail pour m’avertir d’une réponse ?
    Merci beaucoup, c’est un vrai challenge pour moi , la communication internet,
    Delphine.

  • Bonjour,
    Je voudrais savoir combien il faut compter de temps en moyenne à un enfant pour acquérir le développement par pallier du savoir et des facultés dont vous parler dans la vidéo  » l’avenir « .
    Bien cordialement.

  • Brigitte dit :

    Bonjour Cécile, bonjour Eric,
    Vos vidéos me mettent le baume au cœur et me font percevoir le bout du tunnel. Ma question est la suivante, dans ma situation : ne pouvant déscolariser mon enfant , apprentissage en catalan et castillan (expliquée plus en détail dans mon commentaire lors de la première vidéo), croyez-vous que la partie destinée aux cours sera-t’elle exploitable? Je suis convaincue que pour le reste il n’y aura pas de problèmes, j’essaye de travailler constamment sur moi-même afin de m’améliorer.
    Merci
    Brigitte

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Brigitte, nous n’avons pas compris votre question. Pouvez-vous nous la reposer ?

      • Brigitte dit :

        Bonjour Rémi,
        Merci pour votre réponse et excusez-moi, mon français est un peu rouillé.
        Je vous remémore ma situation. Je vis en Espagne, je suis éleveur ovins j’ai 2 enfants Marion 13 ans et Oriol 10 ans, Oriol est diagnostiqué TDAH à 7 ans et dyslexique à 9 ans, il n’a jamais été médicalisé mais il a été suivi par presque tous les spécialistes. En vain.
        Puisque dans mon cas je ne peux pas déscolariser mon enfant, j’utiliserai votre formation comme complément. Mes enfant ne sont pas scolarisés dans une école française; ils suivent le cursus en catalan, espagnol et anglais. Ma question est la suivante :
        Est-ce que vais pouvoir utiliser votre formation en l’adaptant au programme espagnol suivi par mon fils ?
        Si j’ai bien compris lorsque vous dites que  » nous allons détailler chaque matière » vous allez nous montrer comment enseigner cette matière, n’est-ce pas ? Si c’est le cas je vais sans aucun problème pouvoir l’adapter à la langue et au programme éducatif.
        Je pense que votre méthode est très bonne lorsque l’enfant suit un cursus français (soit en France soit à l’étranger) mais je ne sais pas quoi penser dans mon cas.
        Brigitte

  • Bonjour!
    Je suis Émilie je vis à Toulouse et j’élève seule mes quatre enfants (9,11,12 et 14).
    J’ai pris la décision il y a quelques jours de faire l’école à la maison.
    En essayant de trouver une lettre type pour le CNED car je savais pas du tout ce qu’il fallait dire et pas dire. Je suis tomber sur votre site.
    La ma première questions est pourquoi déconseillez vous le CNED?
    Il redouble sa 6ième qu’il a fait dans un collège privé donc n’est ce pas le mieux pour mon fils qui a déjà fait une 6ième?? Et Vu que depuis la maternelle il était a l’école public.
    Mon soucis premier avec mon fils était les autres élèves de l’école que le harcelait, l’insultait, le tapait et sa finissait en bagarre quand il n’en pouvait plus et que les adultes de l’école ne faisait rien.
    Sinon vos vidéo me font rêver. Tout ces mots que vous dîtes qui prennent en compte nos enfants, le soucis qu’ils soit bien et heureux me font pleurer car il y a si longtemps que je cherchait des solutions. Sa semble presque irréelle.
    J’espère que vous pourrez m’aider…
    Donc voilà je ne sais pas avec quel support nous allons travailler. Je ne sais pas de quoi il est capable avec moi.

    • Rémy et Cécile dit :

      Bienvenue Emilie. Un truc: ne vous posez pas 36 questions à la fois. Tout d’abord, décidez de faire l’école à la maison ou pas. Ensuite, si vous le décidez, soyez tranquille, vous y arriverez car nous vous formerons pour ça.
      Le CNED, c’est l’Education nationale, tout simplement, et cela suffit à le mettre à distance.
      PS: un enfant victime de violence doit être retiré tout de suite.

    • Bonjour,
      Je suis maman de 3 enfants 16,15,5 ans à la rentrée je vais attaquer l’école à domicile.
      Je suis Mere au foyer mais cette année je voudrais faire assistante maternelle pour garder des enfants à mon domicile.
      Mon problème pour les cours est que je n’ai pas le niveau et j’ai peur de ne pas y arriver.
      Je n’ai pas non plus beaucoup confiance en moi .
      En 2011 mes enfants ont fait le cned et cela c’est pas mal passé car mes enfants n’étaient pas du tout motivé et ensuite elles ont été scolarisé en Tunisie et nous sommes de retour en France pour cette prochaine rentrée.
      Je voudrais savoir si je suis obligée d’inscrire mes enfants dans un centre spécialisé cours à distance ou si je peux réussir avec des supports pour classe de seconde et 3eme??
      Comme vous pouvez constater mes enfants ont redoublé.
      Ou pourrais je trouver des support ??
      Quand envoyer une lettre a l’inspection académique ?
      Quelle aide y a t il pour les parents ?
      Comment concilier boulot et les cours?
      Quelle est le bon emploi du temps ?
      merci

      • Rémy et Cécile dit :

        Bonjour Cathy,
        merci pour cette série de questions, étant donné le nombre, nous vous répondons dans les prochains documents, vous avez notre parole. Toutes ces questions sont résolues.

  • christelle mérault dit :

    bonsoir je m’appelle christelle mérault je suis de niveau bac et j’ai plusieurs formations je suis secrétaire médicale mon dernier emploi fut femme de ménage dans les banques et bureau de postes et j’ai été secrétaire d’accueil en Angleterre .je suis fluente en langues anglais.le son n’est pas très bon dans la vidéo ,j’apprécie énormément votre qualité d’élocution !et vos explications sont claires mais j’avoue ne pas entendre très bien le son reste trop bas . Je ne connais que les cours du cned et j’aime votre manière d’accompagnement .Y a til d’autres parents qui peuvent m’indiquer une autre méthode. mon fils a 5 ans .Il est a l’école steiner waldorf au jardin d’enfant,il ne sait pas encore lire ni écrire car en école waldorf le ressenti de l’enfant est pris en compte .
    pour un jardin d’enfant le rythme aussi est un peu lourd je trouve et imposé!il faut minimum 4 matinée sure avec des après midi aussi sur 3 jours donc 3 après midi , pas toujours évident car mon fils n’aime pas la sieste et il est obligé de la faire .je paie 200 euros par mois !c’est énorme et les journées sont courtes 8h30 -16h tous les jours sauf mercredi et vendredi uniquement le matin. bon ça encore ce n’est pas trop mal!sauf que l’on m’impose un mode de vie covoiturage ect auquel je n’adhère pas forcément car j’aime amener mon enfant à l’école le matin mais bon ! il reprend le chemin de l’école bientot et j’angoisse un peu je suis indécise car dans cette école i le ménage est fait par les parents car pas de femme de ménage, tous les parents y participent enfin surtout ceux qui ne peuvent pas payer comme moi je suis un peu déçue du comportement de certaine famille aussi en regard sur l’éducation et la communication envers leurs enfant(ils laissent tout faire,ou presque! ) à part ça la méthode est très bien une pédagogie que j’aime un peu trop radicalisée par moment (pas d’ordi, pas d’écran du tout aucune technologie et pas de sport,) pour moi je ne suis pas sure de continuer dans cette direction,la philosophie meplait mais ce que les gens en font ne me va pas toujours votre méthode me parle plus.

  • Bonjour;
    Je vous remercie. La vidéo est explicite.
    J’ai hâte de continuer,merci encore.

  • Bonjour

    Lorsque je regarde vos vidéos, je me dit wahou tout ce que nous pensons depuis longtemps est là, dans ces vidéos … puis la minute d’après je me dis c’est trop beau pour être vrai : c’est « une secte » !
    Pourtant j’ai – que dis – je nous (le papa et moi même) avons – envie d’essayer et d’y croire car tout cela reflète nos convictions personnelles.

    Nous avons 3 enfants :
    N. 11 ans : fera sa rentrée IEF Lundi prochain mais je saute dans le grand bain avec une bouée car inscrit au CNEEL
    A. 3 ans devait rentrer en PS jeudi mais plus l’heure approche plus je me dis que je vais commencer l IEF
    T. 22 mois doit continuer son apprentissage de petitout mais est tellement demandeur d’apprendre que l’objectif serait de réussir à mettre les deux petits derniers à travailler ensemble … quoi de mieux pour leur apprendre la cohésion !

    Le tout avec un papa qui travaille à l’extérieur et moi qui ai une association de zoothérapie (donc une ferme avec des animaux) pour enfants malades et personnes fragilisées à faire tourner.

    Ca risque d’être sport mais j’ose espérer pas insurmontable …

  • Je sais depuis longtemps que je dois faire cela pour ma fille, votre enthousiasme me laisse penser qu’il est l’heure d’y aller. En Belgique les lois sont différentes et l’on ne peut retirer un enfant durant l’année scolaire, il faut faire une demande avant le 1 octobre de chaque année. Actuellement le gouvernement planche sur des lois pour supprimer ce système. pourvu que cela ne passe pas, pour nos enfants! Le programme scolaire étant différents en Belgique, vos cours peuvent-ils m’aider quand même?

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Evelyne,
      il n’y a pas à notre connaissance de loi légitime en Belgique en ce sens, puisque les Droits de l’Homme affirment votre droit à faire l’école à la maison. Une loi ne peut aller contre les Droits.
      Vous agissez donc comme vous le voulez en principe.
      Oui, les deux programmes étant similaires, bcp de Français utilisent le programme belge et inversement.

  • Bonjour,
    mes enfants sont prêts a démarrer, et enthousiastes a l’idée de pouvoir apprendre ensemble,
    c’est encore nôtre petit secret, juste qu’on ne voudrait pas voir notre ambition ébranlée tout azimuts,après on pourra leur prouver avec du concret.
    je sais qu’ils en seront capables, je me demande plutôt si moi je ne vais leurs laisser une mauvaise image, oui je crie, oui je suis parfois faible, j’ai aussi des traces du passé et dû coup ça a laissé un manque de confiance,une sous-estime de soi,
    mais par delà mon parcours, j’ai toujours voulu chercher et donner ce que je n’ai pas reçu.
    peut-être verrons t’ils par cet exemple ou un autre vécu ensemble, qu’on est porteurs de valeurs illustres, nobles.
    Puissent t’ils un jour prendre leurs envols et porter de beaux messages.
    Une maman

  • Bonjour,
    Encore une fois cette vidéo est une nouvelle lumière ouverte sur une foule de questions, c’est clair et très explicite. Bien sur cela vous semble extrêmement logique et concret pour vous qui avez déjà expérimenté mais pour nous les novices cela fait peur , bien sur, nous sommes dans une société de trahisons permanentes et il est difficile d’accorder sa confiance, mais se rendre compte que nos propres idées sur la vie et la façon de la menée que nous n’étalons pas en public à cause des commentaires désagréables des autres alors que l’on ne se permettrait pas de juger leur façon d’être, comprendre que nous ne sommes pas des cas uniques, d’une part cela fait du bien et d’autre part cela donne envie d’y croire.
    Ma question cette fois concerne la validation des diplômes, pour mon fils qui est au collège comment valide-t-on le brevet lorsque l’on fait l’école à la maison?

    Merci et bonne journée
    Maud

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Margrit, pas de problème particulier pour la validation des diplômes. L’enfant à la maison est inscrit normalement auprès de l’académie qui a le devoir de vous avertir. Comme vous savez que les carences existent, vous anticiperez en inscrivant ,vous-même l’enfant et ça se fera sans le moindre souci.

  • Nathalie dit :

    Bonjour Rémy et bonjour Cécile,
    J’aime beaucoup vos vidéo et oui, mes 2 petits et moi faisons le grand pas…. demain nous commençons l’école à la maison. Est-ce que vous savez si vos méthodes fonctionnent avec le curriculum du Canada?
    Je suis un peu stressée puisque je suis une maman seule avec 2 garçons très intelligents ( 8 & 9 ans) et que le district scolaire m’a avisé que je n’aurai aucune aide de leur part quant aux livres, a savoir la matière à enseigner ou quoi que ce soit.
    Merci de partager avec nous votre savoir,
    Nathalie

  • Frederika dit :

    Bonjour,

    A la suite d’une grossesse, mon mari et moi avons commencés à s’organiser et réfléchir pour l’accueil et l’avenir de notre 1er enfant. Cette grossesse n’a malheureusement pas aboutie mais elle à eu au moins l’avantage d’ouvrir le dialogue, entre autre, sur la scolarité futur.

    Mon mari et moi avons été traumatisés par notre scolarité et je me refuse que nos futurs enfants subissent le même sort !

    Paul, mon époux, à passez 3 ans en 6 ème car il passais 6 mois en France/ 6 mois en Belgique et que chaque pays considérai le niveaux de son voisin inférieur au siens.

    Moi , je me suis vu éclater en sanglot n’arrivant pas en math alors que j’étais en S. Je voulais pourtant devenir ostéopathe depuis la prime enfance; Les math à haut niveaux n’étant pas nécessaire.

    Je trouve aberrant qu’on demande à un élève d’être bon dans des matières qui ne servirons pas à son avenir et lui mettent une pression monumental non nécessaire, qui rabaisse l’enfant/l’ado !

    Bref, Nous n’avons pas encore d’enfants mais plusieurs questions se posent déjà si vous en avez le temps.

    – A quel âge commencer les cours à la maison (dés 3 ans comme la maternel ou avant /après ) ?
    – Avez vous eu des cas d’enfants adoptés ? Si oui, comment réagissent l’état et l’inspecteur face aux demandes d’agrément ?
    – conseillez vous de mettre l’enfant à l’école avant de lui proposer l’école à la maison ? Pour qu’il ai, réellement, un point de comparaison pour faire son choix .
    – Pensez vous qu’il faut nous préparer et nous former dès maintenant alors qu’aucun enfant / demande d’agrément n’est encore en route ?

    Merci pour votre temps et votre site.

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Frederika,
      pour chacune de ces questions, allez dans la fenêtre de recherche du site, tapez le mot-clé. « A quel âge commencer » etc.
      A noter: la notion de demande ou d’agrément n’existe pas, on n’a besoin de personne pour nous autoriser. Dans la même fenêtre, tapez « balivernes ».
      Amitié.

      • Frederika dit :

        Quand je parle de demande d’agrément; c’est la demande à l’état qui nous donne un droit d’adoption, nous permettant de faire un dossier auprès des centres d’adoption . Je me demande si je met notre 1er hors circuit classique est-ce que l’état acceptera notre demande d’adoption. Avez vous eu ce genre de cas ? Merci

  • Bonsoir, je suis Barbara et fais l’école à la maison depuis l’an dernier pour l’un de mes enfants . Je suis animatrice socio-culturelle, diplomée d’état avec une formation en création d’outils pédagogiques. J’ai eu la chance d’être scolarisée à l’étranger, et d’avoir vécu des méthodes d’enseignements de type Freynet ou autre.
    Mon aîné me fait sa demande pour cette année scolaire.
    Ce qui me plait dans vos propos, c’est plus particulièrement la manière d’aborder des cours qui amènent nos enfants à avoir l’envie de découvrir et donc de travailler par eux-même. Susciter l’envie d’apprendre est le challenge des parents d’enfants en instruction en famille, et ce sans fatigue, colère, perte de repères ou autre..
    Pour ces raisons entre autre, je viens vers vous à ce jour, merci encore.

  • PILVEN Anne-Gaëlle dit :

    Super ! Je pense que nous allons débuter plus tôt que prévu avec Esteban, notre fils de 10 ans en CM2. Merci !

  • Super vidéo qui donne envie!! C’est génial tout ce que vous faites… Cela va aider tant de familles et surtout d’enfants! Je vais regarder comment m’inscrire pour la formation… A bientôt 😉

  • Bonsoir, je viens de visionner cette nouvelle vidéo et je dois avouer être très intéressée ! Ma fille aura 13 ans en décembre et l’école est un vrai calvaire pour elle depuis la primaire. Elle est transparente à l’école, n’a pas d’ami et ses professeurs aiment bien l’humilier en classe et la faire pleurer. Depuis sa 6eme elle voit une thérapeute pour avoir confiance en elle et prend des fleurs de Back pour la détendre. L’école à la maison serait vraiment la méthode idéale pour notre fille mais mon mari est salarié et moi en recherche d’emploi. Pensez-vous que nous puissions trouver une solution pour notre fille et lui consacrer surtout du temps le soirée lors des devoirs avec nos deux autres filles ? D’avance merci pour votre retour ! Bien à vous Celine

  • Nathalie dit :

    Bonjour. Je suis la maman d’un enfant qui va avoir 9 ans. Il est en internat dans un IME, il ne sait pas lire et il a un niveau de 3eme année maternelle!! Il souffre de troubles du comportement, d’hyperactivité, troubles de l’attention etc…. Il est pourtant intelligent, mais malheureusement l’IME est juste une garderie et il n’apprend rien! Pensez vous que je puisse lui faire tout le programme de primaire à la maison? Je suis au chômage depuis 3 mois et j’ai donc du temps pour mon enfant. Je fait actuellement une formation de psycho-somatothérapeute, et j’ai déjà un diplôme d’art thérapeute.

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Nathalie, oui, bien sûr que l’on peut tout reprendre à la maison. Il est très bon que vous soyez dans cette période de transition avec une nouvelle activité, les deux vont se déployer en s’étayant mutuellement. Nous encourageons les mamans à créer leur activité, c’est excellent pour leur enfant et nous verrons pourquoi.
      L’IME en effet ne risque pas d’instruire votre enfant. Cela vous revient désormais. Ne comptez plus sur l’institution.

  • clothilde dit :

    super vidéo ,plus j’en découvre et plus j’ai hâte de m’y lancer.

  • Hanane hôtesse d’accueil merci pour cette vidéo encore une fois ca donne de l’espoir et c’est très motivant.

  • Bonsoir et merci pour ces vidéos qui font espérer à plus de confort dans l’instruction en famille.
    Dans l’impatience d’entendre la suite, je pense que je trouverai des réponses à mon problème d’organisation dans les prochaines vidéos!
    Merci d’avance et à bientôt

    • Rémy et Cécile dit :

      Oui Julia, nous en parlerons, promis.

    • brigitte clausse dit :

      brigitte,
      je viens de visionner la 3éme vidéos et je me rends compte que ce que vous nous proposé concerne les enfants en école primaire. Mon fils Léo est en 4° et je ne sais pas si j’arriverai à lui faire les différents courts (maths-français………….)
      Il n’a jamais aimé l’école, ni le collège pensez-vous que l’on puisse rattraper tout ce temps perdu?

      • Rémy et Cécile dit :

        Brigitte, ce que nous proposons concerne tous les enfants et tous les niveaux. Amitié.

  • Jeanne-Anaïs dit :

    Bonjour,
    1) Est-ce une bonne chose d’envisager l’école à la maison si on est désordonné dans la vie en général et qu’il y a des (grosses) tensions à la maison entre les parents ?
    2) Conseillez-vous de commencer la scolarité par l’école à la maison dès la maternelle ? ou bien seulement à partir de l’école primaire ?

  • bonjours merci pour la vidéo mon fils de 12 ans et déscolarisé il etait a 6 éme Ulis il etait arcelé e tapé j aimerait lui faire faire les cour a la maison esque vous ete agree merci

  • Merci pour vos conseille,ça donne envie d’essayer:Mon 5 ème enfant,Hugo ne sait même pas reconnaître un 3 d’un 4,alors qu’il a été scolarisé depuis ses 3 ans,je l’ai gardé à la maison cette semaine à la maison pour le suivre et miracle il commence à comprendre! il connaît déjà presque toutes les voyelles! (avec la méthode Jean qui rit)
    Je me demande ce qu’on fait ses maîtresses pendants tout ce temps,et en suis effrayée au point de décider avec mon époux de le suivre à la maison.Cordialement

    • Pardon pour mes fautes,je ne me suis pas relue!

    • Rémy et Cécile dit :

      Voilà. On peut se poser des questions en effet.

  • Bonjour Rémy et Cécile et un grand merci pour vos vidéos.
    Je suis maman de trois enfants, deux garçons de 13 et 14 ans (en 4ème et 3ème) et une fille de 11 ans (en 6ème). Je suis ethnobotaniste mais également diplômée en phyto-aromathérapie, diététique, réflexologie et acupressure. Comme vous le voyez j’ai toujours aimé apprendre et par dessous tout enseigner. Force est de constater que je commence à plus aimer enseigner à des inconnus qu’à mes propres enfants et ça m’attriste énormément!
    Je me retrouve dans beaucoup de messages lus sur votre site… L’ambiance familiale si sereine avant se dégrade, les enfants se dispersent autour des nouvelles technologies et des choses futiles, les échanges sont moins heureux et plus tendus, le système nous oppresse toujours plus etc…
    Notre ainé et notre dernière sont de très bons élèves mais ils s’ennuient et du coup en font le minimum, rouspètent et sont « plus sur la défensive » qu’avant d’où des tensions perpétuelles à la maison.
    Notre deuxième est en grande difficulté cette année en partie à cause de sa dyslexie, dysorthographie, dyscalculie. Au collège les moyens humains manquent, la classe est bruyante et d’un très mauvais niveau… A la maison je fais tout mon possible pour l’aider, je réécris les cours, je fais des fiches, on passe des heures à reprendre des chapitres, des notions etc… Il réussit à la maison mais devant son évaluation au collège c’est la catastrophe!! Il est fatigué, à fleur de peau.
    Je suis épuisée par cet éternel recommencement tous les jours alors que je suis persuadée que ce n’est pas la bonne méthode pour mes enfants.
    Je voudrais quand même rendre hommage aux enseignants car nous en avons rencontré énormément à l’écoute, motivés et passionnés par leur travail et par le fait de mettre les enfants au centre… Seulement ils sont vite recadrés et victime de la politique de l’éducation nationale et du manque de moyen. Les classes sont surchargées, les niveaux d’une grande disparité (moyenne générale entre 1 et 18.5 dans la classe de ma fille!!), les moyens et méthodes nuls etc…
    Nous avons toujours partager beaucoup de temps, de découvertes, de rencontres avec nos enfants et j’aimerai retrouver cela car pour le moment je me sens « très loin de moi ». Il est vital de redonner un sens à notre vie, à notre famille et de retrouver le bon chemin. 🙂
    J’attend avec impatience la suite des vidéos. Merci

    • Bonjour, je suis très touchée par votre message.
      C’est exactement ce que je pressens pour ma famille
      Avez-vous passé le pas de l’école à la maison et retrouvé le chemin de la quiétude et de l’harmonie?

  • valérie dit :

    Bonjour je m’appelle Valérie , je suis en train de me préparer et installer un endroit pour faire l’école à la maison à ma fille de 8 ans ( qui est actuellement en CP , et qui a beaucoup de difficultés ) je suis certaine que la méthode n’est pas adapter à ma fille . Elle commence à ne plus vouloir aller à l’école .
    Malgré toute les démarches que j’ai déjà fait pour ma fille , je vois que les choses ne changent pas . C’est pourquoi , je vais faire l’école à la maison .
    Là seule question que je me pose aujourd’hui , c’est que m’a fille a une AVS. J’ai l’intention de commencer l’école dés la vacances d’hiver et ne plus la mettre à l’école . Au moment que j’envois ma lettre à la mairie et à l’inspection académique . Dois- je aussi en envoyé une à la MDPH ???
    Dois-je prévenir la directrice de l’école ???
    J’ai une réunion pédagogique pour l’avenir de ma fille la veille des vacances ??? dois-je leur en parler ???
    En principe , un test psychotechnique est prévu au retour des vacances . Dois- je attendre le test pour la sortir de l’école où pas ?
    Une chose est certaine , je n’ai pas envie de laisser passer le temps sans rien faire pour le bien être de ma fille .
    Hâte d’avoir des réponses à mes questions , en vous remerciant par avance .
    Et merci à vous pour vos vidéos qui me conforte dans ma décisions .

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Valérie, eh ! bien, justement, il ne faut rien faire !ne pas écrire, n’en parler à personne. Car c’est ainsi que les ennuis arrivent. Vous devrez faire un courrier le moment venu mais uniquement quand vous aurez choisi un cours par correspondance et uniquement avec les termes que nous vous expliquons, après avoir respecté trois points cruciaux.

  • CHABRIOL dit :

    Bonjour,
    Mère d’Eliot (aura 7 ans au mois d’août), séparée depuis 3 ans, assistante médicale à la recherche d’un emploi depuis un mois. Eliot est plein d’énergie, c’est dur pour lui la classe, être attentif et assis plusieurs heures..Il suit bien le programme de l’école, apprend bien et vite. Depuis la rentrée, je le trouve toujours avec des bleus sur le corps, il se bagarre, ou plutôt il joue à la bagarre, avec toujours la même team. J’ai tiré la sonnette d’alarme suite aux griffures sur visage et bleu sur nez la semaine dernière. Je rencontre la maîtresse d’Eliot, avec son père, ce mercredi. Moi, je ne vois pas de solution, à part faire l’école à la maison, j’attends tout de même la rencontre de mercredi. Je me pose la question de l’arrêt de l’école : formalité ? Attitude ? doute sur mes capacités ? Merci pour ce que vous faîtes. Bon courage

  • Au début inquiète sur mes capacités, aujourd’hui grâce à vous j ai presque hâte. J’ai contacté son père et si il faut faire l ecole a la maison il est d accord et me fait conférence.
    Maintenant c’est le côté administratif qu’il va falloir gère et je ne veux pas faire d erreurs.

  • Marielle dit :

    Bonjour, et tout d’adord, merci pour votre reponse personnalisée suite à notre mail,
    Nous avons 7 enfants également, et nous pensons scolariser 2 de nos enfant à la maison, Mathias qui entrera en cm2 et Maeva qui entrera en ce1
    pour les grands, justine va entrer en 6 eme et timothé en 3 eme et nous souhaitons les garder au collège, pour les petits, nous attendrons qu’ils aient 6 ans avant de leurs faire l’école.
    suite a cette vidéo, nous pensions faire l’école à la maison en Septembre, l’idée de prendre en cours d’année ne nous avait pas traversé la tête.
    Est-ce vraiment nécessaire ?
    Nous voulons nous investir mon mari et moi en temps qu’enseignant, car nous nous complétons sur certaines matières , est-ce possible de se partager la tâche ?
    voilà, les autres questions trouverons réponses.
    bonne journée

    • Rémy et Cécile dit :

      Oui, bien sûr Marielle, on se partage souvent les matières, en fonction des tempéraments et des compétences.

  • Laetitia dit :

    Bonjour,
    Je pense faire l’école à la maison en septembre prochain pour mes deux enfants de presque 9 et 10 ans (en cm2 tous les deux). Mon dernier a déjà sauté le cp. Peut-on accélerer encote le cursus scolaire ? C’est à dire faire à nouveau sauter une classe ??merci pour vos vidéos !

    • Rémy et Cécile dit :

      Oui Laetitia, voyez la page « sauter une classe » en tapant ces mots dans la fenêtre de recherche. Il faut savoir discerner pour ne pas se tromper.

  • Limousin dit :

    Bonjour Rémy et Cécile ,merci pour cette troisième vidéos qui est riche en information ,j’ai hâte de recevoir la 4 éme vidéos pour me lancer dans la formation.Je suis contente,je viens de trouver un bureau d’écolier pour ma puce,elle est contente et je penses que je ferais la classe dans sa chambre en la divisant en deux car dans la cuisine et salon c’est pas possible mais je verrai tout sa avec vous pendant ma formation
    merci a vous et a très bientôt.

  • effectivement, ça donne envie de sortir de ce système scolaire qui ne fait plus grand chose pour nos enfants!

  • Carole Mary dit :

    Bonjour Rémi et Cécile,

    j’ai prévenu la maîtresse que je vais peut-être faire l’école à la maison car je ne vois aucun résultat de progression (elle m’affirme que notre cher Félicien est doué en sciences et en géographie) et elle va à nouveau rassembler le personnel pédagogique pour que Félicien soit suivi. Une orthophoniste m’a conseillé de placer Félicien dans un centre spécialisé………. je stresse car il est vrai que Félicien est un garçon de 9 ans avec des réflexions d’adulte et une grande frustration de non apprentissage apporté par l’école (il est très manuel et n’arrive pas à se poser longtemps pour travailler) J’aimerai bien faire l’école à la maison, ce qui me gêne c’est que Félicien aime beaucoup être avec moi, comme si lors de sa petite enfance, la séparation l’a fait souffrir. Comment pallier à cette frustration tout en gardant un bon équilibre familial avec mon mari et nos trois autres enfants ?

    Très belle journée

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Carole, le fait d’être avec vous toute la journée va rapidement lui donner satiété et lui apprendre la juste distance, soyez tranquille. Lorsqu’il vous aura toute la journée, il se lassera d’être à votre contact direct et ce sera excellent pour lui comme pour vous. Il prendra une distance juste rapidement.
      PS: les solutions de l’école sont ridicules, puisqu’elles ne prennent pas en compte la donnée essentielle. C’est de la poudre aux yeux.

  • Danel Safia dit :

    Bonjour Rémy et Cécile,

    Nous avons besoin de vos conseils de toute urgences, le problème que nous rencontrons étant très délicat . j’ai pris la liberté de vous envoyer un mail afin de vous exposer la situation au mieux.
    Merci de nous lire, dans l’attende de votre réponse…
    Cordialement.
    Mme Danel

    • Rémy et Cécile dit :

      Nous vous envoyons une réponse en deux vidéos, Safia, car c’est un gros mail.

  • claire et mathieu dit :

    Nous voyons les vidéos avec un peu de retard… car dépassés par le temps… mais ce qui est bien c’est que nous avons avancé dans le temps (l’avenir) et du coup cette vidéo nous parle peut être encore davantage : capacité à s’adapter pour être efficient, capacité de l’homme à trouver des solutions improbables au départ,…, et importance d’être en forme et d’avoir la « niaque » devant l’enfant sont autant de clefs que nous commençons à découvrir

  • Bonjour!
    Merci pour cette vidéo qui me parle car je préfère parler ou ecouter que d’avoir a chercher des réponses, je me perds facilement ! Je suus décidé a faire l’école a la maison car ma fille de 5ans a du mal a se concentrer quand il y a trop d’agitation autour d’elle, elle est très sensible, elle aime les gens et n’a pas forcément le niveau scolaire mais des réactions matures que je voudrais concerver et bonifier avec l’école. Ce qui me plait dans votre discours c’est de pouvoir lui donner l’envie d’apprendre et une autonomie. Nous habitons sur un bateau et voyageons beaucoup, souvent en contact avec des anglophones. Elle a sa petite soeur de trois ans qui est tres turbulante a ses côtés, je n’arrive pas a gérer les deux pour le temps de l’École. Je continu de suivre vos vidéos et j’ai hate de voir les methodes proposées. Je n’ai pas vraiment confiance en moi, l’envie ne semble pas sufire, trop d’arriere mais en vous ecoutant j’ai l’impression que je serait reellement conseille et suivit individuelement. Bravo pour tout ce travail et j’espère faire un bout de chemin avec vous!
    Sylvie e Martinique

  • Bonjour Rémy, bonjour Cécile, merci pour cette vidéo. Mes doutes s’effacent peu à peu et vous en êtes la cause.
    Merci pour tout

  • Bonsoir,
    Merci pour les vidéos qui inspirent et qui contribuent à ma réflexion déjà en cours. Il est peut être un peu tôt pour entamer la formation, notre petite n’a que 13 mois.
    Des questions me viennent tout de même, actuellement je parle à ma fille en néerlandais, ma langue maternelle, son papa lui parle en alsacien, la langue régionale. Comment faire pour l’école à la maison, je devrais lui faire cours en néerlandais du coup (ça me semblerait logique) mais va-t-elle également apprendre le français pour pouvoir mener sa vie en France ? Et où trouver les supports nécessaires en néerlandais ?
    Merci pour votre aide, et merci pour ce partage très généreux.

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Pamela, merci pour le commentaire. Oui, en effet, 13 mois, vous avez tout votre temps.
      Cependant, on peut commencer à apprendre quelques bons réflexes. Commencer à mettre de côté des éléments, objets, livres.
      Pour le choix des langues lors de l’apprentissage, vous choisirez en début de cours la langue que vouys utiliserez en prenant soin d’équilibrer: un cours en néerlandais, un autre en français… sans forcément se casser la tête à compter exactement mais en observant les progrès dans l’une ou l’autre langue. Pour le supports en néerlandais, aucun problème, nous vous le indiquerons dans la formation.

      • Pamela Geiregat dit :

        Bonsoir,
        Merci pour votre réponse et vos conseils !
        Pour bien démarrer, je viens d’acheter votre livre 😉
        Bien à vous et certainement à bientôt.
        Pamela

  • FRANCIANE ANANI dit :

    bonjour.
    je suis tres impatiente de commencer cette nouvelle aventure avec ma famille.
    Merci , merci beaucoup pour votre temps au service des parents et des enfants.
    cordialement.

  • Bonjour,
    J’ai une fille de 17 mois et une belle fille de 9 ans qui entre en CM1 et que nous avons en garde alterné. Je l’ai connu elle avais 16 mois était très vive d’esprit une enfant comme il y en a tant d’autre. Sans doute que la séparation de ses parents a joué sur son évolution mais le changement le lus flagrant a mes yeux c’est l’entrée à l’école. Il est hors de question de la déscolarisé car les relations entre son papa et sa maman ne sont pas bonne du tout et qu’elle n’a pas du tout le même point de vu que nous mais la nous en sommes au point ou nous crions en tout cas pour ma part car j’ai essayé bcp de chose mais rien ne marche et le fond du problème je sais ou il se trouve en réalité. Je vais faire cette formation pour ma fille mais est ce que je pourrais tout de même aider la grande avec malgré le fait qu’elle soit scolarisée?
    Cordialement
    Aurélie

  • Je prendrai l’avion dans deux jours pour rejoindre ma, fille, mon gendre et mes petits enfants dans le Sud de la France ( j’habite en Bretagne )
    et je conseillerai à ma fille qui fait l’école à la maison à ses enfants depuis longtemps de s’inscrire pour pouvoir profiter de vos bons conseils.

  • Valadao laetitia dit :

    Je m appelle Laetitia, j ai 3garcons, en CE2, GS et le dernier a 19mois. Je suis professeur des écoles en congé parental mais suis de plus en plus allergique au systeme scolaire. Je ne crains pas les reactions des autres, j ai dejà 1 certain bagage et je pense que j ai meme l aval de mon mari et de mes enfants qui seraient partant..je pensais me.former et m equiper cette année pr commencer l an prochain car nous avons en plus un projet de demenagement en changeant de region..je pense que ca peut faire bcp..mais lon 2eme traine vraiment les pieds pour aller à l ecole je crains qu il.ne se decouerage avant la fin de l annee qui vient seulement de commencer!
    Que me conseillez vous? Je peux commencer raisonnablement en cours d année? J ai hate de connaitre votre PLAN en detail…et l organisation quotidienne que vous preconisez.
    Merci pour votre engagement qui a l air certain aupres des enfants!

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Laetitia, déjà, vous pourrez profiter du changement de région au moment de votre inscription. Par ailleurs, oui, il est important de se former surtout si l’on a un parcours d’enseignant, car les pièges du métier sont nombreux à la maison. Oui, vous pouvez commencer en cours d’année car vous savez sans doute qu’il n’existe pas de date de rentrée légale, du moins pour l’instant. « mon 2eme traine vraiment les pieds pour aller à l ecole » : Un symptôme assez parlant; il a besoin d’autre chose. Merci de votre présence !

  • BARRAULT dit :

    Bonjour, nous sommes impatients de débuter une nouvelle vie qui nous ressemble, merci à vous d’exister.

  • Ben Jaafar dit :

    Bonjour Rémy et Cecile
    Je m’appelle Chema, je suis maman d’une fille de 3 ans et demi qui s’appelle Khadija, d’un garçon de presque 2 ans Mohamed et prochainement d’un garçon qui arrivera ‘inchallah’ en mois de janvier.
    Je suis de nationalité tunisienne. Je viens d’arriver à Paris le 01 septembre 2017.
    Ma question est la suivante : est ce que vous pouvez m’accompagner pour faire l’école à la maison pour ma fille khadija?
    Je pense qu’il faudra commencer dès maintenant parce qu’il y a des périodes sensibles par lesquelles l’enfant passe ( khadija à déjà 3 ans et demi ) et en plus je sens qu’elle est prête ;
    1- j’ai peur de ne pas les repérer( les périodes sensibles ) et je préfère avoir un guide et une référence pour être sûre
    2- quel sera la meilleure façon de faire pour chaque période?

    Donc votre formation concerne-t-elle les tous petits ou est ce que vous pensiez que c’est encore tôt ?
    J’attends impatiemment votre réponse et vos conseils.
    Merci infiniment.

    • Rémy et Cécile dit :

      Oui bien sûr Chema, avec plaisir. 3 ans est un bon âge pour commencer divers apprentissages, vous verrez avec nous que c’est un peu tôt pour l’enseignement magistral mais on commence en revanche des tas de choses telles que : en cuisine, par exemple, on peut faire des maths, du français, de la géographie. En courses, il y a des tas d’enseignements possibles etc. C’est ce que vous allons vous faire découvrir. Vous garderez les enseignements magistraux sous le coude pour plus tard.

      • Ben Jaafar dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse.
        À très bientôt 🙂

  • Bonjour,

    Pouvons-nous suivre cette formation en attendant que nos enfants adoptifs arrivent chez nous ( deux enfants de 2 à 5 ans) puisque nous avons du temps libre pour cela ou est-il nécessaire de vivre des mises en situation à chaque étape de votre parcours ?
    Pouvons-nous nous former théoriquement durant un an pour acquérir déjà des repères puis poursuivre votre formation avec nos enfants ?
    Nous vous remercions de votre écoute et de vos conseils.
    Philippe et Diane Suteau

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour à tous deux, mieux vaut démarrer à l’avance en effet. Voyez « quand commencer » dans la fenêtre de recherche.

  • Bonjour,
    Tout d’abord merci pour ces vidéos très intéressantes et rassurantes. Notre petit bonhomme est âgé de 4 ans 1/2. Il a été scolarisé pour sa première année de maternelle l’an dernier, il n’y allait que le matin et faisait des ateliers avec moi l’après midi après sa sieste l’année s’est bien déroulée. Cette année il est rentré en septembre pour la moyenne section, quand nous avons dit que nous le mettions que le matin l’institutrice a tiqué mais je lui ai rappelé que l’école n’était pas obligatoire à son âge et que son rythme nécessitait encore une sieste. J’ai eu des soucis de santé avec hospitalisation et à mon retour du mal à récupérer du coup nous ne l’avons toujours pas remis et je lui fait des ateliers comme d’habitude. Il nous dit que l’école ne lui manque pas et qu’il souhaite que ça reste comme ça « l’école à la maison », car il ne s’ennuie pas comme à l’école.

    Notre question est la suivante vous démarrer les cours dès la maternelle ? peut être seulement la dernière année ? Que nous conseillez-vous par rapport à votre formation attendre le CP ?

    Belle journée Karine

    • Bonjour
      Personne pour me répondre ? merci à bientôt belle journée Karine

  • Dumas de la Roque dit :

    Nous ne savons toujours pas quel est l’engagement financier?

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour, tous les outils sont disponibles dans l’article: « prix ». Voyez le menu.

  • bonjour ,je viens de finir la video 3 , je bois vos paroles ; je lis tout partout ; ma decision est deja prise pour notre Lilly 12 ans bientot , pas dans l urgence ;Lilly est deja dans une ecole libre a l apprentissage autonome 2 eme anneé car pour nous le college etait inenvisageable au possible !! la cage aux fauves c est la meme chose ! je reviens vers vous au plus vite ; je m occupe en meme temps de mon fils Nicolas adulte handicapé donc pas toujours evident … mais je suis la et je suis assidument vos videos et mon courrier 🙂 merci a vous pour tout nos enfants chéris 🙂

    • Rémy et Cécile dit :

      Bien reçu Sonia, on se retrouve bientôt.

  • Bonjour,
    désolée si je suis indiscrète mais pourquoi avoir demandé à réintégrer l’école pour votre fille? Ne peut-on pas se passer d’école indéfiniment? Merci

    • Rémy et Cécile dit :

      Nous l’expliquons sur le site.

    • Rémy et Cécile dit :

      Nous répondrons à cette énigme bientôt.

  • Bonsoir Rémi et Cécile vos vidéos sont claires et donnent envie d’en savoir plus un grand merci

  • helas nous ne pouvons beneficier du contenu de vos videos etant donne qu il n y a pas de son…

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour, appuyez sur le bouton « ON » de vos enceintes.

  • Stéphane dit :

    Bonsoir. Je suis Papa d’une jeune fille de 4 ans.Travailleur indépendant dans le domaine des finances, je passe la majeure partie de mon temps à la maison. Après une longue reflexion et beaucoup de recherche concernant l’enseignement des plus petits, j’ai décidé d’accompagner ma fille dans son développement scolaire et humain. Je suis convaincu que le système scolaire traditionnel n’a jamais été efficace mais plutôt délétère…Nous vivons en Colombie et ma fille est déjà complètement bilingue. Je vois bien qu’à son âge tout est possible et facile…Je suis extrêmement motivé pour l’aider à réaliser ses rêves. Ma question est la suivante : par ou commencer ?
    Je vous remercie de votre travail et de votre aide.
    Dans l’attente de vous lire,
    Stéphane

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Stéphane, plusieurs pistes: cliquez sur « mes premiers pas » dans le menu, déroulez la page d’accueil et la suivante; fouillez le menu; et enfin tapez les mots qui vous intéressent (comme « commencer ») dans la fenêtre de recherche. Il faut bien sûr que vous vous soyez inscrit pour avoir la marche à suivre.

  • bonjour!
    Je suis une maman d’un petit garcon de 2ans, il est a la creche pour le moment, mais je ne souhaite pas qu’il aille a la maternelle apres ses ans.j’aimerais le preparer moi meme pour l’ecole plutard.
    j’ai besoin ‘etre guidée pour cela.
    Merci.

  • Bonjour, je vous ai déjà envoyé une question, et ne la retrouve pas sur le site: ceci concerne l’age de l’enfant. Beaucoup de commentaires sur les premiers apprentissages, et moins d’infos concernant les « grands »: brevet du collège, bac. Ma fille sera en 3ème l’année prochaine; peut-elle réussir le brevet avec facilité et joie, en commençant maintenant l’instruction à la maison? Qu’en est-il des expériences pour les 3 années préparant le bac? merci pour vos conseils!

  • Bonjour Rémy,
    je suis très motivée pour commencer l’ école à la maison pour mes enfants. Quels cours à distance ne sont pas soumis au controle de l’ inspection? J’ aurais souhaité commencer ma formation avec vous. Serait ce possible en février?
    Merci
    AM Lubombo

  • al-sid- cheikh dit :

    J’ai hate de voir la suite.

  • Valentine dit :

    D’accord à 100% avec la philosophie. Mais vous ne dites pas combien ça va coûter, finalement… Et en quoi consiste le suivi très concrètement…?

  • Bonjour Rémy & Cécile,
    J’ai visionnée la vidéo 3, l’école commence dans quelques jours et je m’occuperais des devoirs à la maison. Je compte bien me former avec vous afin que je sois prête pour notre nouvelle vie en Asie où je commencerais l’école à la maison à temps complet.
    Votre site répond tout à fait à ce que je recherchais : un soutien pour les parents, leur faire profiter de votre expérience afin que la route soit la moins caillouteuse possible.
    Merci à vous de partager ce savoir et d’avoir envie de rentre heureux autant d’enfants et de parents.
    J’ai hâte de faire voir la vidéo 4!
    Belle journée,

  • Sandrine dit :

    Bonsoir,
    Merci pour votre travail.
    Maman d’un garçon qui est en CE2 et qui ne rentre pas dans le moule du système scolaire, je suis actuellement en questionnement ; l’école nous a demandé une AVS et nous avons été obligés de voir des spécialistes pour faire valoir le dossier.résultat : notre enfant est diagnostiqué TDA.
    Nous craignons que l’école n’aggrave encore plus ses troubles et que l’AVS ne puisse rien lui apporter.D’où notre intérêt pour faire l’école à la maison.

  • Enfin je me lance dans cette merveilleuse aventure avec mes trois enfants

  • Bonjour, j’utilise à la maison la pédagogie M. Montessori, que mon fils apprécie. est-ce compatible avec vos cours ?

  • Merci pour cette 3eme video. Il me tarde de commencer l’accompagnement.

  • Merci pour cette vidéo! Est-il possible pour un enfant d’intégrer les notions de base en une semaine?

  • Laurence dit :

    J’attends avec impatience la suite !

  • Nathalie dit :

    Bonjour, Je suis maman de deux enfants de 5 et 3 ans. Mon fils est en maternelle (moyenne section) et ma fille entrera en petite section en septembre et elle se réjouit d’aller à l’école comme son frère. Mon fils n’a pas de problème particulier à l’école mais n’a pas appris à compter plus que 5 (ce qui a d’ailleurs été mentionné dans votre vidéo, le niveau à l’école n’est pas adapté à leurs capacités). Mon mari lui a appris à compter jusqu’à 14 en quelques minutes. De ce fait, mon mari et moi songeons à les instruire à la maison. Devons-nous attendre le CP ou n’y a-t-il pas d’âge pour commencer ou encore le plus tôt est-il le mieux ?
    Merci 🙂

    • cecileetremy dit :

      Bonjour Nathalie, excellente question. Pour nous, plus tôt vous commencer – en sachant comment vous y prendre – mieux c’est. Voyez dans la fenêtre de recherche « à quel âge commencer » et les articles connexes.

  • Bonjour Rémy et Cécile,

    Merci pour cette 3e vidéo très inspirante quand au devenir de nos enfants. Simplement je me pose une question: Est ce que les méthodes que vous proposez à travers les enseignements, permettent bien à l’enfant de chercher et de trouver l’information par lui même? car c’est important je crois.. 😉
    Merci,
    Bien à vous,

    Alice

    • cecileetremy dit :

      Bonjour Alice, c’est l’un des fondamentaux. L’autonomie est essentielle et permet de développer le sentiment de la véritable réussite.

  • Bonjour,
    Merci pour toutes ces Informations rassurantes,j aimerais inscrire ma fille pour Le cp.Pouvez vous m envoyer le dossier d inscription?
    Cordialement
    Marina falk

  • Merci de la qualité de votre travail on s’apaise déjà à se dire qu’on va recevoir de très bons conseils ! Dieu Merci…

  • Etienne Etienne dit :

    MERCI pour cette video , j ai hate de voir la prochaine , Etienne

  • Sarah Mazoyer dit :

    Bonjour
    Ravie de rencontrer des parents bienveillants qui partagent leur vision et leur savoir et participent à la « réalisation » et « l’élévation » de nos plus grandes fiertes qui ne méritent que le meilleur de ce que nous nous devons de leur donner

  • Anne-sophie dit :

    Bonjour,
    Merci pour cette troisième vidéo.
    Nous revenons de quelques années en suisse ou l’école dans notre canton commençait à 5 ans.
    Nous avons des jumeaux qui ont donc démarré en moyenne section en janvier dernier et viennent de débuter cette rentree en grande section.(ils auront 5 ans fin décembre)
    Nous sommes stupéfaits par la maîtresse qui nous dis dès le 1er jour que nos enfants sont en échec scolaire (écriture,découpage….)et j’en passe !!!Aujourd’hui elle me dit «  il faut travailler sur le comportement NONCHALANT !! »
    Nous sommes très ouverts à la communication (et à la critique aussi) mais m’entendre dire que plutôt que de développer un excellent language,une initiation à l’anglais (si ils ont la faute de répondre yes ou no « ici nous sommes en France que des mots français! »), que l’on aurait du s’attarder sur l’écriture.
    Nous sommes très attentifs aux développements de nos enfants,très aimants,très câlins à l’excès.Notre éducation que nous pensions riche et ouverte vers le monde est remise en cause par l’ecole déjà si tôt.( et bien évidemment qu’on se remet en cause).
    Nous nous interrogeons sur un autre mode d’apprentissage pour compenser un quelconque retard.(la maîtresse m’ayant bien stipulé qu’avec 30 élèves les parents devaient faire travailler les enfants).
    Veuillez m’excuser de ce long commentaire.
    Cordialement,
    Anne-Sophie

    • cecileetremy dit :

      Etonnant ce qu’on vous dit là. Il y a comme des habitudes prises dans un établissement qui a quelque difficulté avec les apports extérieurs. Mais c’est aussi la règle dans des mondes qui se sentent menacés et qui érigent rapidement des normes.

  • Mon fils de 15 ans est accroché à son P.C et tél une bonne partie de la journée, je vous dirai les évolutions ;-).
    Un grand défi et une aventure pleine de rebondissement nous attendent , merci

  • Stephanie dit :

    Bonjour

    Maman d un petit garçon de 2 ans et demi.
    Es ce que je peut commencer l école à la maison afin de me former .
    L école va bientôt être obligatoire à trois ans
    J ai besoin de conseil afin de n éviter plusieurs problèmes .

    Merci d avance

    • cecileetremy dit :

      Bonjour Stéphanie, même si l’école devient « obligatoire », du moins si l’instruction devient obligatoire, nous avons les moyens d’échapper à cette emprise et de donner à l’enfant ce dont il a besoin.

  • youpi jai envie de dire que oui c’est tentant apres je ne sais encore pas comment gérer l’organisation de tout en tant que maman solo …..

  • J’ai laissé un commentaire sous la vidéo précédente, mais je ne le vois pas. Ma plus grosse crainte est l’organisation!!!!!!!!!!!!!! comment faire l’école à la maison, le ménage le cuisine aider quelques heures mon conjoint maraicher tout en respectant le rythme de chacun. mon ainé est en MS il ne veut pas faire école à la maison parce qu’aujourd’hui je n’ai pas d’outils stimulant et il en a besoin. A quel âge commence votre accompagnement, peut on trouver un guide et un « programme » pour les tous petits ( ce mot ne me plait pas, mais j’ai besoin qu’on me propose des outils pour répondre aux besoins et périodes sensibles de mon enfant). Dois je attendre 6 ans pour m’inscrire ou est ce que je peut le faire maintenant? Merci et belle soirée marion

    • cecileetremy dit :

      Bonjour Marion, bien sûr, c’est l’une des craintes fréquentes. Mais il y a des solutions. Spécialement quand on travaille beaucoup.
      On peut commencer quand on veut, il n’y a pas de limite; cependant, l’instruction ne devrait pas commencer avant 4-5 ans, avant quoi on enseigne simplement à l’enfant les choses de la vie.
      Non, on ne cherche pas de programme pour les petits, ils ont besoin d’autre chose.

  • merci beaucoup cette vidéo m’a motivé j’attends de voir la quatrième vidéo

  • lastennet dit :

    Bonjour. J’entends en début de cette troisième vidéo que votre fille aînée est retournée à l’école pour sa classe de sixième. Pouvez-vous nous en donner les raisons. Mon épouse et moi sommes intéressés pour l’Ecole à la maison pour nos deux enfants âgés de 9 et 11 ans. Est-ce trop tard ? Merci pour votre réponse.

    • cecileetremy dit :

      Bonjour, c’était tout simplement le désir de Victoire et l’école était réellement excellente, elle existe toujours d’ailleurs.

  • Bonjour,
    Je suis Vicky, maman de trois enfants, et nous vivons en Italie.
    Que dire … j’éspère vivement qu’il y a de la place pour recevoir la prochaine video dès demain … et commencer au pus vite cette nouvelle merveilleuse aventure !
    Merci !

  • Claire thomas dit :

    Bonjour
    Tout d’abord je voudrais vous dire merci car il y a 1 semaine je ne connaissais pas grand chose que l’école à la maison, et aujourd’hui je suis convaincue.
    Le seul hic me concernant, c’est que j’ai besoin d’avoir un travail et un salaire pour payer les factures (nous ne pouvons pas vivre avec un seul revenu…)
    Et je n’arrive pas à imaginer que je puisse allier les 2. J’imagine ne pas être la seule dans cette situation. Quelles solutions peut il y avoir?

    • cecileetremy dit :

      Bonjour Claire, c’est la question qui arrive en seconde position et qui a des réponses, très intéressantes car souvent elles amènent à revoir les choses et découvrir de nouveaux revenus, une vie un peu différente.