Ecole à la maison de A à Z

TOUT SUR

​l'ECOLE A LA MAISON

REGARDEZ LA VIDEO CI-DESSOUS

Liberté - Efficacité - Bienveillance

Théophane3

2 CLICS POUR LE 
BONHEUR 
DE MON ENFANT

En cliquant, j'accepte que mes informations permettent de m'écrire, uniquement dans le cadre de ma demande. Je pourrai me désinscrire très facilement, d'un clic. Je peux accéder aux informations sur la protection de la vie privée ici


Si vous êtes déjà décidé ou si vous pratiquez déjà l'école à la maison, voyez celle-ci

Par où commencer pour y réfléchir ?

Ecole à la maison, la première étape :

  • regarde​z la vidéo ci-dessus​
  • inscrivez-vous dans le formulaire pour nous autoriser à vous envoyer toutes les informations nécessaires

​​Ensuite, vous pouvez :

1/ ​Consulter le menu

  • En attendant de recevoir notre premier message, vous pouvez fouiller le menu du site, notamment "Le Kit" ​(en particulier ​"Mes premiers pas")​. Vous retrouverez ce menu sur toutes les pages.

​2/ Suivre le fil de cette page

  • Poursuivez vers le bas et cliquez sur des liens.
Le plus important pour préparer votre expérience est de bien vous inscrire dans le formulaire en haut de page car des informations que vous ne verrez pas ici vous seront envoyées sur votre messagerie, pas à pas, dans le bon ordre.

Contrairement à ce qu'on pense, il n'y a aucune loi qui fixe de date de rentrée (ce n'est qu'un décret, facultatif). Vous faites les choses quand vous le voulez. Par conséquent, si votre enfant est mal, sachez que vous pouvez le retirer tout de suite. C'est légal (tapez le mot "loi" dans la fenêtre de recherche ou regardez dans le menu "Prix, lois, témoignages, infos...").

SITE

​De toute façon, soyez apaisé, nous allons vous guider. Conseil: ne cherchez pas trop à faire les choses par vous-même pour l'instant, nous avons prévu une marche impeccable, une chose après l'autre, qu'il s'agisse des cours, de la déclaration, de l'organisation de la pièce, des horaires etc. Nous n'oublions absolument rien.

Puisqu'on parle de guider, vous disposez du livre sur l'Ecole à la maison qui vous aide à prendre ​votre décision. C'est le premier et le seul guide vraiment complet sur l'Ecole à la maison.

guide ecole a la maison

Il est devenu notre livre de chevet, une mine qui fourmille d’infos !

(Anaïs et JP)

Le guide, comme la formation d’ailleurs, est une vraie bouée de sauvetage pour éviter bien des crises! (Elsa)

Vous êtes parents inscrits sur ce site et nous avons accompagné les abonnés à la newsletter familles au cours des 18 derniers mois.

les abonnés à la newsletter lecteurs du guide en ce moment.

Que disent les parents qui sont passés par ici ?

“Grâce à vous Cécile et Rémy notre rentrée s’est très bien passée !!

Anaïs,

2 enfants

Suite des témoignages

On en est à un point...

où l'école fait parfois tellement mal qu'on se dit qu'il vaudrait mieux que l'enfant reste à la maison à ne rien apprendre au lieu d'aller à l'école pour devenir malheureux. Autrefois, les petits bergers ne savaient pas écrire. Mais ils avaient bon cœur, étaient honnêtes, pensaient bien.

Car on peut toujours réussir quand on est équilibré et motivé, le monde moderne, les grandes entreprises, la société ont besoin de gens motivés.

Vous ne vous voyez pas faire l'Ecole à la Maison ?

C'est absolument normal. Nous allons vous donner tous les moyens d'y arriver, autant que possible dans la joie. Et nous allons rendre le plaisir d'apprendre à votre enfant.

Enseigner ce qui est beau, ce qui fait grandir l'être, ce qui lui ouvre le monde véritable, la merveille de la Création. Allez voir dans le menu les vidéos qui vous donneront cette beauté à venir.

Vous pensez que c'est un mode d'instruction totalement étranger à ce que vous connaissez ? Que vous n'avez pas le temps ? Pas les moyens ?

Vous verrez sur ce site quelles réponses ont trouvées des centaines de personnes. Car on peut enseigner à son enfant en peu de temps et avec peu d'argent ! (moins, même, qu'en le mettant à l'école classique, aussi incroyable que cela paraisse)

Pour l'enfant ? Une première chose: la motivation

L'enfant apprend et progresse s'il est motivé, sinon vous vous épuisez. Vous avez aussi besoin d'avoir une juste autorité, tout en trouvant votre juste distance, une émulation nourrie par des activités annexes, l'improvisation, et même le lâcher-prise car l'enfant a des baisses de motivation: vous serez son entraîneur. Notre rythme est bon: ni trop lent, ni trop rapide.

Nous nous attachons à ce que vous soyez à l'aise, que vous ayez du temps pour vous, que vous puissiez développer l'école à la maison sans pénaliser vos activités.

Ainsi, découvrons l'enseignement avec l'aisance, grâce aux apprentissages informels, aux apprentissages par la joie et bienveillants. De cette manière, l'enfant apprend sans difficulté en français, math, calcul mental, histoire-géo, sciences naturelles/vie de la Terre, dessin, musique etc.

Nous verrons tout ce qu'il faut supprimer

En particulier ces mauvaises méthodes dont tant d'entre vous avez vous-même souffert.

On croit qu'aimer l'enfant suffit à l'aider. C'est vrai, à condition que l'amour ne soit pas seulement un sentiment, mais une suite d'actions concrètes et variées et une manière d'être en vérité.

Nous avons parfois de mauvais réflexes qui nous rendent irritables ou impatients du fait d'une société stressante. Même en partant avec notre bonne volonté.

Notre fatigue, le fait que nous ne parlons pas toujours le même langage que l'enfant, nos demandes, notre inquiétude due au stress du temps qui passe, vont progressivement reculer. "La peur est le contraire de la lumière" (sagesse de l'Egypte antique)

L'enfant va mal ? Il réagit à ce qu'on lui donne. De ce fait, si ce qu'on lui donne est mauvais, il réagit mal. Nous en parlons et vous donnons les trucs qui vous permettront de retrouver votre enfant.

Si l'on ne veut pas que les autres se chargent d'éduquer notre enfant à notre place, alors nous devons lui consacrer ces quelques heures par semaine qui lui seront un trésor pour toute la vie.

Ils ont fait l'école à la maison

Montaigne, la Comtesse de Ségur, Agatha Christie, Albert Einstein, Brigitte Bardot, Bruno Cremer, Charlie Chaplin, Christine Ockrent, Christophe Dechavanne, Christopher Paolini (auteur d'Eragon), Elsa, George Washington, Jean d'Ormesson, Louis Armstrong, Maud Fontenoy, Michel Polnareff, Patrick Dewaere, Pierre Curie, Rainier de Monaco, Véronique Sanson, Vincent Cassel, Yann Queffélec, Albert Schweitzer et bien d’autres moins illustres mais non moins heureux !

Touchés

Nous sommes sincèrement touchés par votre altruisme et bienveillance qui se reflète également sur votre blog. Nous sommes donc prêts à suivre cet accompagnement tout au long de l'année et tout en mesurant votre travail et investissement je réalise que cette prise en charge est dénuée de tout intérêt commercial et nous est quasiment "donnée"! Je suis contente que mon mari ai regardé les quatre premières vidéo avec moi (ce qui est fantastique!). J'ai pris des notes pour bien m'en imprégner. (Patricia)

Patricia ... Orthophoniste, Dakar

Merci beaucoup

Merci beaucoup pour ce travail ! Ca donne envie de s'y mettre tout de suite !

Anne Laurens

Ces témoignages sont extraits de cette page

"J'hésite à m'inscrire sur votre site", dit Claudia

Rassurez-vous Claudia, notre but n'est pas de vous garder ici avec nous 10 ans. Notre but, c'est que vous ayez réussi votre aventure et que vous n'ayez plus besoin de nous le plus rapidement possible. Nous ne sommes pas un club et moins nous vous prendrons de temps, mieux ce sera. Rien ne nous rend plus heureux que de savoir qu'une maman a tout ce qu'il faut pour s'occuper de ses enfants. Conclusion: vous nous ferez très plaisir quand vous nous direz: "Merci pour tout, je n'ai plus besoin de vous, au revoir !"

Mais ! pour ce faire, il faut que vous ayez les infos. Et donc, il faut vous inscrire. Vous aurez des messages durant quelques temps et ensuite, ce sera fini, vous serez autonome. L'avantage pour vous: avoir toutes les réponses et un pas à pas. Pour nous: ne pas nous répéter. Actuellement, tout est fluide, chacun reçoit ce dont il a besoin.

Et quand vous ne voudrez plus, aucun problème: vous remettez l'enfant à l'école quand vous le voulez.

"Entendu, merci. Je vais le faire à l'instant" (Claudia)
En ce moment, suite à nos diverses publications la presse elle-même reprend enfin ce que nous disons : au cœur de la réussite des bons élèves, il y a la relation parent-enfant.

Comment se fait-il, les enfants étant si intelligents, que les hommes soient si bêtes ? Cela doit tenir de l’éducation”
(Dr A. STOCKER)

Faire l'école à la maison, ​puis-je y arriver ?

 Toutes vos questions sont dans le questionnaire sur la page suivante (par exemple, vous n'avez pas besoin d'avoir le niveau scolaire et nous vous expliquons pourquoi).

Mais à propos, quand faut-il commencer ? Et à quel niveau ? Fouillez le menu, vous y trouverez la réponse !

D'accord, ça m'intéresse, ​que dois-je faire maintenant ?

__CONFIG_quiz_shortcode__{"quiz_id":"23630"}__CONFIG_quiz_shortcode__

Ce site l-ecole-a-la-maison.com est le plus complet du monde et dit tout sur l'Ecole à la Maison, qu'on appelle aussi école-maison, école à domicile, désco, homeschooling ou encore instruction en famille.

L'école a la maison obtient ces résultats :

Humour: le logiciel "éducatif"...
  • Alexandra dit :

    J’ai une petite question aussi. Vous nous avez dit que vous étiez coach au sens professionnel. J’aimerais vous demander comment vous définiriez cette activité. A quoi sert elle ? Comment fonctionne t elle ? Dans quel cas faire appel à vous ? Officiez vous en cabinet ou sur skype ? Quelle formation avez-vous ? Quel est votre tarif ? Bref, nous sommes dans une période de notre vie qui prend un tournant pas facile et je me demandais si un coach serait utile pour nous aider à savoir dans quelle direction nous diriger. Merci bcp

    • Rémy et Cécile dit :

      Le livre est le premier outil. Faites lire le soir, avant de dormir. Lisez vous-même pour que l’enfant voie que vous aimez ça. Le livre est un beau cadeau, surtout le beau livre, vous en avez d’occasion qui sont vraiment beaux physiquement, ça compte. Un enfant ne lit que s’il voit quelqu’un lire. Ensuite, les musées, les visites, la pratique des arts, les lectures à table.
      Egalement, les associations et manifestations culturelles; il y a peut-être une association de lecture, d’origami, pas trop loin ? De maquettes, de bricolage, de réseaux ferroviaires miniatures ?

    • Rémy et Cécile dit :

      Oui, en fait elle sert à se débloquer d’une part et d’autre part faire une quelques heures ce qui vous prend des mois en principe. C’est réaliser. A chaque fois qu’il y a une question délicate, vous pouvez faire appel au coaching.
      Ensuite, ça se fait par skype.
      Ma formation est celle du Erickson International College.
      Il faut aller voir ici: https://l-ecole-a-la-maison.com/faites-vous-accompagner-coacher-par-le-coach-des-parents/

  • Clément dit :

    Bonjour,
    Je suis en pleine réflexion sur l’école à domicile. Quelqu’un peut-il me renseigner sur certains points.
    J’ai une fille de 5 ans, deuxième année de maternelle et deux jumeaux de 15 mois…..
    Est-il préférable de faire appel à un instituteur ?
    Je dispose avec ma femme de quatre heures par jour de temps libre durant 7 mois….doit on utiliser des méthodes particulières ?
    Merci pour votre aide.

  • Isabelle dit :

    Bonjour. je suis désolée de ne pas avoir donné signe de vie plus tôt. je suis actuellement très contrariée; nous avons récemment retiré de l’école privé notre fille de 5 ans 1/2 (1e étape effectuée) mais elle est inscrite pour sept prochain dans une autre école, publique cette fois. pour le moment, nous sommes à 2 à la maison, c’est assez difficile. certains moments sont propices aux jeux, aux devoirs; à d’autres moments, ma fille semble très en colère contre moi de la situation, elle dit vouloir retourner à l’école… pour ma part, je pense avoir assez de courage pour faire l’école à la maison surtout avec le planning et le soutien que vous proposez; mais il faut malgré tout que ma fille en soit heureuse et que mon mari parvienne à accepter mon choix. C’est compliqué et j’y travaille tous les jours. A bientôt.

  • Nathalie dit :

    Bonjour,
    Mes enfants sont demandeurs de l’école à la maison… J’y pense. Rions un peu !
    Ma fille de 9 ans CM1, ramène une dictée de mots à la maison, je prends son cahier pour lui dicter les mots. Sauf que chacun des mots était mal orthographié, explication de ma fille “la maitresse était pressée elle a écrit les mots au tableau et nous avons recopié ! Non elle n’a pas vérifié elle n’avait pas le temps !” OK, ils n’ont pas de livre de mathématiques tout ce fait par petit papier imprimé ! Ma fille à fait 2 droites sécantes en effet les droites se coupaient sauf que le point A était tout seul comme un grand sur une des droites ! Tous les élèves ont eu zéro à l’évaluation de géométrie (confirmé par l’enseignante). Je n’en veux pas à l’enseignante parce que je comprends rien de ce que l’on lui demande. Il paraît que c’est un enseignement en spirale ! Chaque année on touche un petit peu à tout sans rien maîtriser ! Comment s’y retrouver. Certes je me dis que si je dois faire un 2ème cours à la maison autant se jeter à l’eau ! Mais bon restons calmes. Vais je vraiment y a arriver ? Mon fils passe en CP l’an prochain, j’avoue que je suis effrayée par l’apprentissage de la lecture !
    Merci

    • Rémy et Cécile dit :

      Oui ! mauvaises méthodes… en maths, ne rien laisser derrière soi d’incompris, c’est la base même du système. Pas de raisonnement sans certitudes. Ces écoles n’ont vraiment rien compris. Vous avez une autre école à proximité ? Sinon, mieux vaut ne pas y rester.

  • Rouanne dit :

    bonjour
    je rféléchis à prendre mon fils en ief pour le CM2 ET et ma fille en petite section
    MAIS
    je m interroge sur la difficulté de gérer des enseignements si éloignés l’un de l autre,
    expliquer une lecon d’histoire les doigts dans la peinture…si on ajoute la dernière qui a 12 mois..

    2ème préoccupation:
    je crains fortement que sautent mes allocations familiales
    or,si j’ai la chance d’avoir un bagage universitaire solide (mais pas impressionant :);en revanche nos moyens financiers sont réellements modestes
    sans ce soutien mensuel,la famille ne tiendra pas
    comment m’assurer de pouvoir entreprendre l ief sereinement sans batailler avec la CAF?

    MERCI

  • pauline dit :

    Bonjour,

    Je cherche depuis trois jours à acheter le guide, mais paypal ne veut pas enregistrer mon paiment et clickbank non plus. Comment puis-je faire pour régler ? (vous envoyer un chèque ?) et obtenir les identifiants nécessaires pour télécharger ?
    Merci par avance.

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour, oui, il y a une panne Paypal. Vous pouvez envoyer le règlement par chèque.

    • Rémy et Cécile dit :

      Rémy et Cécile, les coachs des Parents, 8 rue du 8 mai, 37270 LARCAY

  • granget dit :

    Je lis et relis vos articles mais ne trouve pas de solutions. Ma fille est collée à moi 24 h/24h, j étouffe. Vous pretendez que c’est un manque d’affection. De qui ? Elle dort même avec moi. Vous pretendez que que l’on economise mon budget explose. Elle veut sortir tous les jours, recherche la vie sociale et sorties dit depenses. Je suis en train de plonger.

    • prokofieff Véronique dit :

      Bonsoir,
      quel âge à votre fille? Suivant l’âge de votre enfant la réponse peut être différente? Ce qui ressort c’est que cette proximité à l’instant T vous pèse!!! Serait- il possible d’une séparation de quelques jours chez papi, mamie, oncle, tante. Il faut parfois pouvoir se reposer, s’occuper de soi, pour pouvoir se rassurer et voir plus clair, un enfant va bien quand son ou ses parents vont bien. Et parfois il suffit simplement de laisser le temps faire son œuvre. Bon courage. Amicalement.

    • Moorea dit :

      Bonjour,

      Pourquoi ne pas lui proposer des sorties gratuites, adaptées à son âge ?
      Vous êtes-vous renseignée sur les associations locales proposant des initiations/ateliers/sorties pour les enfants ? Y a-t-il une association “Les Petits Débrouillards” qui pourrait l’initier ?
      Y a-t-il un musée gratuit, ou gratuit certains jours, à proximité ?

      A-t-elle à sa disposition des jeux de type puzzle, pâte à modeler avec modèles à refaire, coloriage, etc. qu’elle peut faire seule ?
      Est-elle impliquée dans les tâches domestiques ? Elle pourrait avoir une responsabilité personnelle, par exemple arroser certaines plantes, prendre soin d’un animal, nettoyer sa chambre, etc. qu’elle devra faire seule ?
      Les SPA recherchent souvent des bénévoles pour promener les chiens en attente de maîtres. Est-elle assez grande pour le faire ?

      Pouvez-vous la faire travailler sur un projet pour lequel elle devrait par exemple découper des articles dans le journal sur un thème précis, ou des photos dans les publicités glissées dans la boîte aux lettres, en recherchant un objet précis / une couleur / un thème ? Puis elle en ferait une carte / une présentation sur du carton A3 présentée ensuite à sa famille, comme une grande ?

      Je vous conseille d’essayer de la faire dormir seule dans sa chambre, cela vous soulagera et l’aidera à prendre un peu d’indépendance ! Les premières nuits seront difficiles mais cela vaut le coup !

      Bon courage !

    • Rémy et Cécile dit :

      Alors oui, en effet, si elle dort avec vous, vous créez une dépendance. Chacun dans son lit. Il faut apprendre la juste distance.
      Ensuite, vous pouvez sortir sans dépenser un centime.

  • Julie dit :

    Bonjour, impossible d’avoir accès au mail de confirmation. Je suppose qu’il est envoyé à l’adresse mail d’inscription à Facebook sauf que ce mail a été piraté via ce réseau social du coup je n’y ai plus accès.. Y a t-il un autre moyen de s’inscrire sans que ca passe par l’adresse d’inscription à Facebook ?

    • Rémy et Cécile dit :

      Oui avec n’importe quel formulaire du site.

  • sophie rousseau dit :

    Bonjour,
    Je pose ma candidature pour lire votre livre en une semaine .
    Merci
    Sophie Rousseau

  • prokofieff Véronique dit :

    Bonsoir,

    Je pense sincèrement que vous ne devriez pas dire que des mots comme dyslexie, dyspraxie, etc… sont inventés, je trouve cela assez maladroit. C’est banaliser une pathologie qui fait beaucoup de dégât pour tous ses enfants qui font tant d’effort au quotidien. Il est tout de même question d’un dysfonctionnement neurologique qui d’ailleurs n’a rien avoir avec l’intelligence puisque en général ses enfants ont une intelligence normale voir supérieure. Effectivement l’école est parfois en échec car pour moi il est bien évident que c’est l’école qui est en échec et non l’enfant. Il est donc parfois nécessaire d’assurer soi même l’instruction car qui connait mieux l’enfant que son ou ses parents. Une maman de 5 garçons de 4 à 16 ans dont 4 dys “quelque chose” et en IEF avec le dernier depuis toujours. Amicalement

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Véronique, vous savez, tous les mots ont été inventés 😉 ! Ceux-ci sont simplement faux: l’enfant ne souffre en fait de rien à l’origine, les dys ne sont qu’un mal post-scolaire: l’enfant n’a pas le niveau et des incapacités se révèlent. Ce sont ces incapacités que le corps enseignant qualifie de dyslexiques. Ensuite, si l’on ne fait rien, l’enfant développe des troubles psychologiques. Mais méfions-nous de tous ces mots qui fleurissent joyeusement depuis 10 ans. Personne n’est capable de nous dire de quelle pathologie il s’agit… et qui disparaît miraculeusement au bout de quelques semaines de bonne pratique.

      • prokofieff Véronique dit :

        Bonjour,

        Je suis choquée par vos propos qu”ils ne peuvent être certainement dû qu’à votre ignorance sur le sujet. Les “dys” ne se soignent pas, ne disparaissent pas, ce ne sont pas des mots inventés. Il ne faut pas dire n’importe quoi non plus. Beaucoup de famille sont en IEF et ont des enfants “dys”, je vous invite à vous renseigner sérieusement sur ce sujet, je suis d’ailleurs assez étonnée d’être la seule à mettre interrogée sur vos propos concernant les “dys”. Il est parfois bon de rester dans son domaine de compétence. Amicalement. Véronique

        • karey dit :

          Bonjour, je suis parfaitement d’accord avec vous. Les problèmes de dys, ne sont pas du tout ‘diagnostiqués’ par les instist, mais par des professionnels (orthophoniste, ergothérapeuthe ect..) Mes enfants ont des problèmes logicomath et c’est en partie la raison pour laquelle je les désco. Leur troubles ont pu etre en mis lumière grâce un bilan orthophonique et cela peu prendre des mois avant de voir une amélioration. Oserais – je parlé, de leur surdouance….

          • Rémy et Cécile dit :

            Bonjour Karey, tout est affaire de pratique. Pratique = disparition des troubles. C’est aussi clair que cela. Il n’y a plus de troubles chez les enfants à qui on fait faire les bons exercices. Ce qu’on vous dit pour étiqueter l’enfant et sortir l’école de ses responsabilités, ignore le B-A ba de la transmission: tout passe par la pratique. Nous sommes tous des dyslexiques pour des activités que nous n’avons pas pratiquées et nous sommes tous en surdouance dans une société médiocre. La seule chose qui nous importe, c’est l’enfant. Les diagnostics ne nous intéressent aucunement, à aucun moment cela ne conditionne nos travaux, nous ne sommes pas pollués par ça. Tout cela va se mettre de côté tout seul au fur et à mesure que nous allons nous détacher d’une société du conditionnement. Nous partons de là où est l’enfant et nous adaptons notre travail en fonction de lui. Et là, ô miracle, tout s’arrange rapidement. Finies les séances ici ou là, les “spécialistes” et les examens. Les vraies pathologies sont entre 1 et 3 pour 1000. Or, tous nos parents ou presque annoncent des problèmes de ce genre au début. Ils les oublient très vite. Ils se rendent compte que c’était l’école qui était autiste…

        • Rémy et Cécile dit :

          Si, absolument, ils disparaissent Véronique. Nous vous recommandons de lire les ouvrages scientifiques sur le sujet. C’est au centre de notre métier.

        • Rémy et Cécile dit :

          Nos propos sont validés par l’expérience et les plus grands spécialistes. Nous respectons les croyances populaires mais nous ne pouvons cautionner l’idée que l’enfant est dys alors que c’est l’école qui l’est. Tous les enfants peuvent réussir et il n’y a pas 30% d’enfants dys. C’est faux. Tout simplement. Regardez les études, au besoin. Cordialement.

    • Rémy et Cécile dit :

      “Il est tout de même question d’un dysfonctionnement neurologique” ABSOLUMENT PAS. L’enfant n’a pas de problème: il ne peut restituer ce qu’il n’a pas appris. C’est le système scolaire qui a un problème, pas l’enfant. Tous les enfants réussissent avec une bonne méthode. Où sont donc passés les 30% de dys, en ce cas ? Il n’y a pas de dysfonctionnement cérébral ou neurologique, le spécialiste qui fait cette affirmation est un escroc, car seul un IRM poussé pourrait en permettre l’hypothèse, l’hypothèse, disons-nous bien, et non l’affirmation. Tout cela est croyance. Cordialement.

  • Clémence arnoux dit :

    Bonsoir,
    Je fais l école à mon fils depuis le 20 janvier dernier,un cm1 cm2, comment faire pour savoir si il peu passer en 6eme?
    JE L ESPÈRE car c’est parfois dur à la maison!

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Clémence, vous venez de commencer cette aventure seule, peut-être ? Il est important de ne pas rester isolée.

  • Bellemare dit :

    Bonjour,
    Je suis heureuse d’avoir découvert votre site car je suis tout à fait en accord avec le fait qu’il n’y a que les parents qui puissent donner ce qu’il y a de mieux pour nos enfants. Quand l’école à commencé à me convoqué chaque année parce que ma fille avait un problème de concentration, de comportement et qu’elle ne suivait pas à l’école, il fallait absolument que je fasse quelque chose mais quoi ? Malgré le soutient scolaire chaque année à la récré, l’étude et avoir suivit les conseils d’une école privé Montessori, l’année suivante cela c’est empiré. L’école va trop vite pour elle. Aujourd’hui j’ai vu la directrice de l’école qui m’a fait part du fait que ma fille ne pourrait pas suivre en CE2 et qu’il fallait donc qu’elle redouble. J’était plutôt d’accord avec elle mais ma décision était déjà prise avec mon époux ; cette année elle fera l’école à la maison. C’est vrai que c’est un peu déstabilisant car on pourrait se dit que notre fille est voué à l’échec, mais quand j’ai commencé à constaté que l’éducation national ne faisait pas de réels efforts pour améliorer les conditions de l’apprentissage je me suis dit que ce n’était pas elle le problème mais bien l’école car ma fille à toujours aimé apprendre malgré ces difficultés. Elle avait besoin juste qu’on prenne du temps avec elle. Là, il est plus qu’urgent que je prenne ma fille sous mon aile car je sens qu’elle va finir par s’essouffler. J’ai besoin d vos conseils.
    Merci

  • Bellemare dit :

    Je viens de me relire et j’ai vu que j’ai fait beaucoup de fautes d’orthographe. Veuillez m’excuser !

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour, vous savez que vous pouvez corriger vos propres messages si nécessaire. 😉 Oui, nous vous donnons des pistes. Personne n’est voué à l’échec. Quel que soit l’âge. Nous ne nous conformons pas à une tranche d’âge ni à un programme. Nous allons d’ailleurs bien plus vite que les programmes, même avec des enfants qui démarrent en retard.

      • Bellemare dit :

        Je vais déménager à la rentrée scolaire 2014/2015, pour le moment je vis chez mes parents avec mes 3 enfants. Je souhaite déscolarisé ma fille de 7 ans et mon fils de 3 ans pour faire l’école à la maison dès cette année. Je suis inscrite sur votre site quelles démarchent dois-je commencer sur le plan administratif et puis pour suivre une formation chez vous ?

        • Rémy et Cécile dit :

          Vous avez regardé la rubrique “vos premiers pas” ?

  • danièle dit :

    Bonjour, une très bonne note pour ce site oups ! L’école est encore présente dans mes souvenirs. Je continue à avoir le même problème récurrent. Ma fille ne me lâche pas et à 48 ans je n’ai guère envie de jouer à la marchande toute la journée. Que faire ?

    • Rémy et Cécile dit :

      Nous en parlons. Un enfant qui est à la maison prendra ses distances très vite, vous verrez. Ce sont les enfants qui manquent de leurs parents qui leur “collent”.

    • Rémy et Cécile dit :

      Très bonne question. L’enfant vous sollicite, vous y répondez exactement comme il faut: parfois oui, parfois non. Elle a aussi besoin d’essuyer des refus et de vivre dans une certaine solitude, de cultiver sa vie intérieure et même de connaître l’ennui. Quand vous êtes là, vous lui donnez de l’amour. Ce n’est pas tout le temps. C’est un moment privilégié. Mieux vaut peu que tout le temps, en fait. L’enfant n’a pas besoin d’une affection envahissante. Mais pensez quand même à les donner, ces moments. Sans amour, l’enfant dépérit. Bon, vous le saviez. C’est juste pour ceux qui nous lisent… Amitié.

  • danièle dit :

    Pour info, je viens dapprendre que mon médecin traitant est anti école à la maison et voulais même m’imposer un suivi psychologique à ma fille. Résultat : je pars à la recherche d’un autre médecin qui ne soit pas contre. Merci

    • Rémy et Cécile dit :

      Vous avez raison de changer de médecin.

  • Amelia Rotar dit :

    Bonjour,
    Je suis a la recherche d'un groupe/collectif/communauté… de familles avec enfants non-sco, existant ou en voie de constitution, ou tout simplement des familles non-sco, habitant au même endroit (village/hameau…), que je pourrais visiter. Si vous avez des pistes, n'hésitez pas de m'en parler. Merci!
    Amelia, maman d'Anselme (2 ans)
    ps. Le papa d'Anselme (dont je suis séparée) habite a Bihorel, a cote de Rouen, et je souhaiterais me rapprocher géographiquement de lui (Anselme et moi habitons actuellement dans les Hautes Alpes…). Je cherche donc un endroit ou m'installer en Normandie (Haute ou Basse), avec des familles non-sco dans le coin, si possible…

    • Rémy et Cécile dit :

      Regardez la carte des familles, dans le menu info.

  • Anonyme dit :

    Bonjour,
    Je viens de m'inscrire pour recevoir les quatre vidéos sur quatre jours, mais le lien de confirmation me renvoie un message d'erreur.
    En attendant, je vous remercie pour votre excellente initiative. J'ai la ferme intention de scolariser mes trois enfants à la maison, en anglais et en français (nous sommes une famille bilingue), certainement à partir des prochains mois.
    Votre vidéo de présentation est très bien faite et je suis impatient d'en savoir davantage!
    Amicalement,
    Pascal (Canada)

    • Rémy et Cécile dit :

      Merci, Pascal, de nous indiquer votre mail pour que nous puissions vérifier ce qui se passe.

    • Rémy et Cécile dit :

      Faites-nous savoir votre mail, Pascal, que nous puissions voir ce qui se passe. Et merci !

  • myriam dit :

    Bonjour
    J’ai déscolarisé mon fils l’année dernière en CP suite à des problèmes qu’il rencontrait à l’école j’ai confié à une amie a moi, professeur des écoles, ne travaillant pas le soin de lui faire le programme scolaire.
    Cette année, ma fille rentre en CP et je souhaiterais pour elle aussi confier son enseignement à mon amie.
    Ai-je le droit de confier mes enfants à un tiers pour l’enseignement sachant que mon amie et bénévole et qu’elle les prends à son domicile. Ai-je le droit de la faore venir enseigner à mes enfants chez moi ??
    Cordialement

  • Ana dit :

    Bonjour Rémy,

    J’aimerai m’inscrire j’ai déjà vu la première vidéo et je voulais plus d’information mais cela ne marche pas. Je n’arrive pas à faire les 2 clics pour recevoir les autres vidéos.. Pouvez-vous m’aider s’il vous plaît?

    Merci d’avance!

    ~Ana

    • Rémy et Cécile dit :

      C’est fait !

    • Rémy et Cécile dit :

      Pouvez-vous réessayer sur la page d’accueil ?

  • Laroche Isabé dit :

    Bonjour! Je suis élève de 1ere S en lycée internationale. J’ai été au collège une excellente élève, mais je développe depuis maintenant plus d’un an une phobie scolaire de plus en plus violente. Je me sens humiliée constamment, j’ai peur de sortir de chez moi, j’ai peur de me lever le matin. Je suis dépressive depuis plus de deux ans et je ne passe jamais plus d’une semaine sans dépression chronique. Je songe sérieusement à faire “L’école à la maison” depuis la rentrée scolaire, mais j’hésite encore, je ne sais pas si c’est le mieux; je n’arrive pas à accepter d’être aussi faible, je me sens handicapée. De plus, je ne sais pas si le cursus de l’ABIBAC (bac que je suis sensée décroché dans deux ans) rentre en ligne de compte de ce que l’on peut faire à la maison. Aidez moi,
    Merci.

    Isabé.

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonsoir Isabé, c’est toujours triste de lire de telles choses mais nous vous disons aussitôt: n’allez plus à l’école. Vous avez l’âge et visiblement la maturité pour faire cours seule. Nous pouvons vous y aider, vous ne serez pas la première ! “je n’arrive pas à accepter d’être aussi faible, je me sens handicapée” Une première chose: ne vous concentrez pas sur vos défauts et vos faiblesses, nous sommes tous handicapés, mais nous vous promettons que vous avez largement de quoi réussir. Vous avez les atouts. Seulement, vous ne vous en êtes jamais servi.
      Enfin, on peut faire n’importe quel programme.

  • >
    error: Alerte: Contenu protégé