Comment éviter le “contrôle” durant 7 ans


​Vidéo accessible aux seuls membres de l'accompagnement supérieur. Membre de l'accompagnement simple ? vous pouvez passer à l'accompagnement supérieur, nous vous remboursons la différence. C'est

Bonjour, je suis Oriane

Ce site est très complet et vous semblera même trop fourni. Pas d'inquiétude !

Nous vous enverrons tout ce qu'il faut savoir, jour après jour. Il vous suffit pour cela de vous inscrire. En revanche, si vous cherchez une information immédiatement, fouillez le menu "Kit démarrage" ou tapez le mot dans la recherche.

Pour finir, les familles ont besoin de ce blog pour sortir du système, soutenez-le !

  • Delphine dit :

    C’est toujours un plaisir de lire vos articles ou écouter vos vidéos.
    Cette façon humoristique de nous aider à défendre nos précieux droits sur l’instruction de nos enfants 🙂

  • Virginie Marquilly dit :

    Vous dites qu’il n’y a pas d’obligation de tester l’enfant… Or la loi dit dans l’Art. R. 131-14 : “L’enfant effectue ensuite des exercices écrits ou oraux, adaptés à son âge et son état de santé, destinés à apprécier ses acquisitions dans le cadre fixé aux articles D. 131-12 et R. 131-13
    Je suis perdue… D’autant plus qu’une amie a été au tribunal pour refus de tests de son enfant et a été condamnée à faire passer ces tests…

    • cecileetremy dit :

      Bonjour Virginie,
      vous avez oublié un morceau : il est dit dans la phrase du texte que vous citez: “le cas échéant en présence de ce dernier” (l’enfant), ce qui signifie que s’il n’est pas là, il n’y en a pas. Ce qui veut dire qu’il n’y a pas d’obligation: si un enfant y échappe parce qu’il est absent, tous les enfants peuvent y échapper. De fait, le législateur originel ne prévoyait pas de tester l’enfant, on vérifiait juste que les parents faisaient le nécessaire: c’est ça, la loi. Sans quoi, au cas où l’enfant est nul à ses tests, c’est un délit ? Non. Les cancres de l’école n’ont jamais eu de souci avec la Justice. Le “contrôle” contrôle les parents en fait.

    • cecileetremy dit :

      Concernant le fait que l’une de vos amies ait eu des soucis au tribunal, c’est faute d’avoir appris au juge ce qu’il faut savoir au sujet de la loi. Le niveau est tel actuellement que les juges sont nuls au point de ne pas vérifier les textes, et il faut donc que la personne dise “ce n’est pas la loi !” ^pour qu’il fasse ce petit effort. Ils se disent débordés et face à une telle quantité de textes, ils zappent facilement. Donc, quand vous savez la loi, vous la dites, et vous évitez les soucis. Si on ne dit rien, tout peut arriver. L’incompétence du fonctionnaire est une constante, hélas.

  • Sarah IGLESIAS dit :

    Bonjour, peut on refuser le controle de manière systématiquement légitime en leur spécifiant que mon fils est autiste et donc qu’ils ne sont pas apte à l’évalué puisqu’ils n’ont pas les compétences pour et est ce judicieux d’utiliser ce motif ?

  • Angelique MESTRES dit :

    Merci pour toutes les informations que vous nous donnez qui sont très utiles et bonnes à connaître.

  • maman2clelie1972 dit :

    Merci pour nous aider à y voir plus clair dans toutes ces paroles embrouillées de l’administration. Je suis en train d’écouter et réécouter tous vos excellents conseils pour contrer toutes leurs frauduleuses menaces. Je sens que j’acquiers une certaine sérénité. Merci Rémy.

  • MarinaZelepoukin dit :

    J’ai un plaisir de lire vos articles, très intéressants et je me sens que je deviens un détective en observant des lois avec vous, faisant des précisions, des recherches…Merci Rémy

    • cecileetremy dit :

      Merci Marina, oui, vous serez une experte en ces questions bientôt.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    La vidéo à voir avant tout ↓

    s2Member®
    >