Ce que serait l’instruction idéale


On est très loin d'imaginer ce que pourrait être l' instruction idéale (mot-clé instruction ideale). Un monde de l'école où quelques principes, quelques règles et quelques astuces seraient mises en œuvre en faveur de la véritable instruction, pleine et entière. On aurait des géants sur Terre en quelques années.

Voyages ! Pas d'instruction idéale sans voyage

Dans une instruction idéale, selon nous, déjà, les enfants feraient TOUS des parcours organisés autour du monde, avec d'infinies variantes.

Par exemple, ils passeraient deux ans dans un tour de l'Europe et de l'Empire romain:

école idéale instruction idéale
Premier voyage idéal: Europe et empire romain

Puis trois ans sur les traces d'Alexandre + Chine, Mongolie

école idéale instruction idéale
Second voyage idéal: Grèce, Bosphore, sur les traces d'Alexandre, Route de la Soie, l'Inde de Bussy, Chine, Mongolie, retour de l'exil sibérien.

Et d'autres, après ceux-ci ou à la place de ceux-ci. Les Amériques, la Scandinavie, l'Afrique sub-saharienne, l'Asie du sud-est.

Les parents seraient invités (gratuitement - parce qu'une société avec une vraie instruction serait bien plus riche) à rejoindre leur enfant pour les étapes qui leur conviendraient.

Des apprentissages, des savoir-faire, des métiers

Il ne s'agirait pas que de tourisme, on pratiquerait les métiers locaux, on ferait des recherches, de la marche à pied, de la pêche en mer, on s'occuperait de vignes, on créerait des escouades avec des chefs, à tour de rôle, on ferait des campements, on travaillerait beaucoup aux métiers manuels, on recopierait des textes anciens, on ferait des apprentissages par cœur, des récitations publiques, on ferait de la mécanique, de la menuiserie, de l'ébénisterie, on explorerait le monde du recyclage et de l’environnement, on apprendrait toutes les grandes étoiles visibles, on s'occuperait de petits enfants, on peindrait, on ferait de la cuisine. On élèverait du bétail. On ferait des olympiades. On écrirait son expérience ou ce qu'on voudrait mais on écrirait, un livre par enfant au moins.

instruction ideale

On connaîtrait son pays le plus à fond possible en le parcourant, tout en apprenant. Deux séjours en monastère seraient excellents pour l'esprit d'intériorisation, de silence, de service, de méditation et de louange.

L'instruction idéale, c'est la pratique avant la théorie

Dans tout cela, 5% de théorie, 95% de pratique.

Tous les enseignements viendraient après la pratique.

On mémoriserait beaucoup.

On s'exprimerait à haute voix, beaucoup, devant les autres, progressivement et sans brusquer.

On danserait, on chanterait bien sûr (excellent pour le corps et l'esprit).

Archéologie et invention

On devrait faire un ouvrage de restauration ou de reconstitution. On devrait créer un objet de technologie ou de technicité nouvelle. On devrait avoir fait de l'archéologie et avoir inventé quelque chose.

On verrait tous les grands auteurs classiques, en commençant avant les pré-socratiques. On saurait latin et grec.

instruction ideale

On ferait de la philo (mais toujours après une expérience).

Commerce

On apprendrait à acheter et vendre, à tenir un compte, à obtenir un profit durable.

Arts

On pratiquerait peinture, sculpture, gravure, émaux, mosaïque, poterie, musique, dessin etc.

Secourisme

On ferait du secourisme avec des gardes-côtes.

Commandement

On apprendrait à diriger des hommes, à commander, dans l'adversité, sans aide.

Le risque, la tactique, l'audace calculée et l'audace non-calculée. Le combat à mains nues. Le tir à l'arc.

Pas d'oisiveté, de discussion vaine, de temps perdu à pinailler sur une cour de récré et à se chercher des querelles.

Pas de discours et de personnel pontifiant, accueil

Il n'y aurait de discours d'accueil, pas de personnels qui se mettent en valeur, au commencement uniquement de l'action. L'enfant arrivant, tout de suite, on lui demanderait "Tiens, apporte-moi le seau qui est là et va aider Marie à attacher le bateau, elle te montrera." Et voilà comment on désangoisse, on évite de bourrer l'esprit.

Le personnel serait exclusivement composé de gens de métiers et de savoir-faire, aucun ancien étudiant de fac n'ayant fait que ça.

instruction ideale

On séparerait régulièrement, presque tout le temps, garçons et filles, puisqu'on sait ce que cela apporte. Ils se trouveraient toutefois dans les parages, qu'ils apprennent à regarder, aimer à distance, secrètement. Parfois, on leur fixerait des missions communes.

Des orphelins seraient mélangés avec des enfants de familles nombreuses. On saurait respecter les groupes ethniques, pour recréer des racines communes, mais on aurait aussi des tâches en commun, tous ensemble.

Ainsi, débarrassés de leur doute, de l'incapacité, s'étant enrichis de capacités, de richesses, de savoir-faire, ils auraient une grande confiance en eux-mêmes, mobilisés pour eux-mêmes et les autres.

Ce serait l'instruction des géants !

Que voyez-vous d'autre ?

PS: on aurait bien sûr sous la main le contenu intégral de ce site...

https://www.mapsdirections.info/fr/tracez-itineraire-sur-google-maps/viewMap.php?route=188917

https://www.mapsdirections.info/fr/tracez-itineraire-sur-google-maps/viewMap.php?route=188922

Bonjour, je suis Oriane

Ce site est très complet et vous semblera même trop fourni. Pas d'inquiétude !

Nous vous enverrons tout ce qu'il faut savoir, jour après jour. Il vous suffit pour cela de vous inscrire. En revanche, si vous cherchez une information immédiatement, fouillez le menu "Kit démarrage" ou tapez le mot dans la recherche.

Pour finir, les familles ont besoin de ce blog pour sortir du système, soutenez-le !

  • sandrine dit :

    J’adhère !

    « Que voyez-vous d’autre ? »
    Où est-ce qu’il faut signer 🙂 ?

  • Tous vos « rêves » touchant la pédagogie sont à prendre au sérieux. Certains me semblent très accessibles bien peu onéreux. Pouvoir faire de longs voyages est une chance ! La rencontre avec des gens différents de nous dans leur habitat, leur culture, leur langue, amenuise et peut être jugule notre racisme inné. Les enfants apprennent ainsi à ne plus avoir peur des « étrangers ».

    • cecileetremy dit :

      Oui. Mais peut-être que la nature est bien faite et que les distances sont aussi nécessaires. S’approcher mais pas trop, échanger sans mélanger, communier sans fusionner. La juste distance. Et abandonner le rêve immature d’une compréhension universelle.

  • Voyager, oui! Mais partir plusieurs années… Me parait bien long. La routine n a t elle pas du bon?

    • cecileetremy dit :

      Oui en effet, on pourrait moduler d’une part et d’autre part, il y aurait des routines dans le quotidien et les apprentissages.

  • Cette instruction leur permettrait de grandir de ce grandir et de trouvé ce qu ils aiment faire pour un futur métier qui leur correspondrait et dans lequel ils
    s' épanouiraient et non pas alimentaire pour atteindre un niveau social élever et un copier coller de chacun.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    La vidéo à voir avant tout ↓

    s2Member®
    >