Ma classe à la maison


Dans la panique du Coronavirus, le gouvernement a donc décidé de recourir à l'école à la maison et a chargé son organisme, le Centre National d'Enseignement à distance, de créer une plateforme, appelée "Ma classe à la maison", dispositif où l'enfant est scolarisé chez lui. Vous vous dites peut-être que c'est provisoire. Ou vous en profitez pour vous poser des questions, par exemple sur l'école à la maison. Cette page vous fournit des réflexions et des liens.

Il y a du bon et du moins bon dans cette actualité, et nous allons voir comment en tirer partie dans les meilleures conditions.

Le dispositif "Ma classe à la maison"

Dans un premier temps, il y a deux points qu'on peut trouver plutôt responsables : le gouvernement a pris la décision de fermer les écoles d'une part, ce qui va éviter à notre enfant d'être exposé et d'autre part, il a demandé à la Sécu de recevoir favorablement les demandes émises par les entreprises permettant aux salariés de rester à la maison, avec paiement des salaires ou indemnités. Les parents pourront donc être payés en restant à la maison.

Maintenant, on ne peut que trouver paradoxal que le gouvernement recoure à l'école à la maison alors qu'il a tout essayé de restreindre l'enseignement libre, comme ses prédécesseurs.

De toute façon, il faudra que ça ne dure pas car je travaille...

Etes-vous dans ce cas ? L'essentiel du problème est pour vous, car vous travaillez ou avez d'autres occupations. Ou vous vous dites que c'est plus dur de s'occuper de l'enfant que d'aller au bureau.

Voyez ce que nous en disons mais souvenez-vous: il n'y a pas de meilleur investissement, l'enfant est de loin votre meilleure valeur, il est plus important que le reste. Vous le verrez rapidement.

Voir

Ma classe à la maison, raisonnable ?

Cependant, peut-on penser que ce dispositif va marcher ? Plusieurs motifs permettent de s'interroger.

  • Déjà, l'école fonctionne très difficilement en temps normal, l'administration en est sans cesse chaotique. Les parents ne vont-ils pas être harcelés par des demandes et des justifications, de la paperasse interminable ?
  • Le niveau de l'école est faible, peut-il s'améliorer avec les mêmes contenus et les mêmes enseignants, à distance ? On sait assez que l'Education dite nationale a de mauvais programmes et de mauvaises méthodes, ce n'est un secret pour personne et le nombre de publications à ce sujet est l'un des plus importants des temps modernes.
  • Le recours au CNED, de qualité très médiocre, ne va-t-il aggraver les retards scolaires ? On sait que les contenus sont conformes à l'EN, inadaptés et chargés d'erreurs de fond. La présentation est également assez indigeste.
  • Le rythme d'une classe virtuelle sera vite chaotique, impossible d'avoir un œil sur toute la classe comme en présentiel.
  • Un enfant en souffrance ou ne comprenant rien sera difficilement repéré. "Ma classe à la maison" ne garantit pas "l'enfant heureux à la maison".
  • L'incertitude sur le délai que durera ce dispositif - qui certes ne peut être reproché au gouvernement - crée une instabilité chez les enseignants, déjà très peu formés.

Le risque est donc que les choses marchent encore plus mal.

Voir aussi

Cependant, il pourrait y avoir des contrecoups plutôt heureux, paradoxalement.

Le confinement à la maison peut-il être vecteur de bienfaits ?

A contrario, cette pandémie peut-elle avoir des conséquences plutôt heureuses ?

Déjà, elle fait connaître davantage l’école à la maison, en voici l’illustration:

ma classe a la maison statistiques explosion site ecole a la maison coronavirus

 

Mais pour votre enfant ?

Si tout se passe bien à l’école, les choses se passeront normalement chez vous.

A moins que vous remarquiez certaines choses.

Que l’enfant soit différent. Si ce changement est positif, autrement dit si votre enfant va mieux chez vous , cela veut dire que l’école rend votre enfant différent de ce qu’il est réellement. Il s’agira de chercher ce qui se passe et ce qui pourrait être meilleur. Fouillez le menu et la recherche du site, vous trouverez des tas de choses. C’est parfois la présence à l’école qui est source de souffrance.

Il se peut aussi que vous ayez du mal avec l’enseignement par informatique.

Si votre enfant n’est pas très bien à l’école, il peut être préférable qu’il disparaisse un peu au regard de l’Education nationale. Car nombre d’entre vous disent que moins un enfant va à l’école, mieux il se porte, pour des raisons que vous expliquez.

Combien d’enfants considérés comme “à problème” s’épanouissent magnifiquement loin d’elle ?

Vous direz: et l’instruction ? En réalité, elle ne peut être dispensée que si l’enfant est suffisamment heureux et équilibré.

C’est d’ailleurs ce qui conduit des dizaines de milliers de familles à pratiquer l’école à la maison.

Les mauvaises méthodes ne s’arrangeront hélas pas à distance

On se doute bien qu’un défaut dans l’enseignement ne va pas se résorber tout seul du simple fait de la distance.

Si ce n’est à son corps défendant. Si l’enseignant peut moins dispenser un enseignement de mauvaise qualité, l’effet est bénéfique, mais cela se fait en-dehors de son plan. Si le harcèlement cesse une fois que l’enfant n’est plus à l’école, c’est tant mieux, mais ce n’est pas ce à quoi pensait l’école.

Le but du dispositif est en fait de faire comme d’habitude, mais à la maison. On n’a pas spécialement réfléchi aux conséquences, on agit dans l’urgence. Il est vrai que les Etats occidentaux, sauf peut-être la Suisse, n’ont aucun plan pratique pour des événements de ce genre. Inondation, risques nucléaires, tremblements de terre, barrages brisés: rien n’est prévu, c’est le vide astral en République française par exemple. Et d’ailleurs scandaleux.

Faire “Ma classe à la maison” ? L’enfant pourrait fort bien s’en porter mieux ! La maman qui bénéficierait du dispositif prévu et resterait à la maison pourrait bien s’en apercevoir.

Ma classe à la maison ? Allons vers l’école à la maison, pour aussi longtemps que je le veux !

Vous devez savoir que vous pouvez faire l’école à la maison dès maintenant, il n’y a pas de date de rentrée, vous retournerez à l’école quand vous le voudrez, vous n’avez pas d’autorisation à demander, personne ne peut vous en empêcher, que ça coûte moins cher que l’école classique (!) et que vous aurez moins d’ennuis  la maison qu’à l’école, voire pas du tout.

Voir aussi

Vous verrez aussi que l’école à la maison obtient de meilleurs résultats.

Voyez également les éventuelles questions qui font peur.

  • Je m’inquiète, depuis ce matin je vois plein d’article disant que l’école a la maison ne peut pas durer, qu’il y a trop d’inégalités… Tout les prétexte que les journalistes trouvent ils l’est pointent du doigt en disant que l’école a la maison est mauvaise. Alors sur les inégalités oui je suis d’accord mais il y en a certainement moins qu’à l’école publique. Certains parents ne sont moins investis que d’autres ça créer des inégalités aussi. Déjà que le gouvernement fait son possible pour décourager les parents à faire l’école à la maison, est ce que ce ne sera pas pire après la crise sanitaire ? En disant que les enfants ont chutés, que le niveau scolaire est faibles à cause de l’école à la maison je suis inquiète. Surtout qu’avec le père de mon fils nous pensons sérieusement de continuer l’année prochaine pour mon fils en maternelle.

    • Alors, une première petite règle simple: considérer que les journalistes n’ont aucun intérêt pour la réflexion ou l’information. Ils peuvent être utiles dans les cas de thérapie par le rire, éventuellement.
      Bref, tout est dans la propagande, rien ne changera. Voir sur ce sujet ce que dit Rémy dans les directs (“avenir”).

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    s2Member®
    >