Bravo !

En bienvenue, nous vous proposons ci-dessous 2 passages du guide et une lettre à remettre à l'école au moment où votre enfant quitte l'établissement.

Progression de votre information

20%
d'avancement
 
Si votre question n’a pas trouvé sa réponse, vous recevrez tout le nécessaire à partir de demain mais vous pouvez aussi cliquer ici pour aller sur la page des questions-réponses.
 

Un grand ‘Bienvenue !’ de la part de toute la famille !

Ensemble en cercle 2012
 
 

Le making-off de la photo:

  • Je ne suis qu’une grand mère, mais je soutiens votre projet, parce que l’école telle qu’on nous la présente aujourd’hui n’est plus valable. En verité, non seulement elle n’a plus aucune valeur, mais elle est nocive.

    Je met votre blog dans mes favoris et je vous lance aussi à partir de mon FCBK. Bravo pour cette superbe initiative.

  • Je suis fière de vous; parce que vous avez décidé d’aider le plus d’enfants possible.
    Beaucoup ne pense qu’aux leurs. Heureusement le bien existe encore, même si ce n’est pas la tendance actuelle. Merci pour eux.

  • Bonjour
    Notre fils Cédric qui est en quatrième à des problèmes de mémorisation de cours.
    Il est capable de comprendre le cours mais pas d’apprendre par cœur des mots des dates ou des définitions par exemple.
    Par compte il arrive à apprendre par cœur des noms de joueurs de foot, les classements des clubs, l’emplacement sur une carte des pays du monde etc.
    Bref il a une très bonne mémoire mais pas en ce qui concerne les cours à l’école.
    Nous avons aussi remarqué qu’il écrit très lentement et que cela le pénalise.
    Nous essayons différentes méthodes et nous espérons sincèrement que la vôtre pourra l’aider.

    • Bonjour Eric,
      donc, il retient ce qu’il aime !
      Voilà où est la première clé. La motivation. Nous avons fait un article à ce sujet ici: https://l-ecole-a-la-maison.com/la-motivation-des-enfants .
      Ensuite, il y a la répétitivité: ce que vous aurez fait régulièrement restera inscrit dans votre mémoire. Nous en parlons dans nos formations: il y a des méthodes pour retenir les choses.
      Nous nous permettons aussi de vous dire: les écrans, la télé surtout, font perdre la capacité à se concentrer et à mémoriser.
      Il y a un nombre important de « paramètres » à régler si l’on veut être plus efficace. L’un de ces paramètres à lui tout seul peut tout gripper. Contactez-nous si vous souhaitez qu’on en parle plus précisément pour Cédric.
      Par ailleurs, nous faisons un article à paraître ce soir qui vous parlera de lenteur et de rapidité. Surveillez-le !

  • Salut aux adeptes de l’école à la maison ,
    A la maison j’ai un fils de 13 ans , en 5ème au collège où il a été détecté DYS ,il est dysgraphique et dysorthographique ,au bout d’un an j’ai signé avec « l’équipe pédagogique »un
    PAI , un plan d’aide individuel , ce qui signifie que l’établissement lui fournit des photocopies des cours , mais quelle mauvaise volonté rencontre t-il ?
    De l’incompréhension et du mépris ,depuis plusieurs années je me tatais pour cette école à la maison , mais chaque semaine passe ,et mon gamin devient de plus en plus défaitiste ,je vais franchir le pas et réussir avec lui , merci de me soutenir .

  • Bonjour
    je suis convaincue que l’école va à la dérive et qu’elle tire tout le monde vers le bas. J’en suis moi même une victime : j’ai eu mon BAC L avec mention Bien alors que je ne sais même pas écrire correctement !
    Pour le moment ma fille de 4 ans aime « assez bien » l’école et c’est une petite fille trés épanouie. L’école à la maison me séduit mais ne me semble pas utile pour le moment. Qu’en pensez-vous ?
    Peut-être me lancerais-je pour le primaire avec son petit frère ( 2ans et demi ) mais : comment faire avec un travail à mi-temps ( sans possibilité de garde autre que l’école – vie en appartement- budget serrée et conjoint pas pleinement convaincu )
    Je suis sensible au fait qu’ils doivent regarder le télé le moins possible et malgré bcp de bonne volonté ( bricolages, jeux, temps libre, nombreuses sorties ) il m’arrive régulièrement de les y mettre j’ai peur que le phénomène s’accentue en étant encore plus à la maison.
    Je suis conquise par les manuels de la (CX9) sont ils suffisant plutôt qu’un cours par correspondance ? OU peut ont trouver des « manuels » pour les années de maternelles ? Est il possible de faire une scolarité à moitié le matin à l’école l’aprés midi à la maison (ou inverse) ?
    Si vous avez eu le courage de me lire je suis déjà reconnaissante et si vous avez un peu de temps pour répondre je le serai encore plus.
    Merci pour votre travail et votre disponibilité
    Cordialement
    Nelly

    • Bonjour Nelly, apparemment vous vous débrouillez tout de même bien en français. Un enfant ne peut pas évaluer par lui-même la qualité d’une école, seul le parent peut le faire ou les parents. C’est vous qui avez un seuil d’exigence et si l’école ne l’atteint pas, alors il y a lieu de réfléchir à une autre voie.
      La télé peut être utile à certains moments, le tout c’est de ne l’utiliser qu’au minimum.
      Si vous faites l’école à la maison, la télé en fait aura moins d’importance parce que l’enfant par lui-même en a assez d’être enfermé et veut sortir. Donc la plupart du temps la télé est moins importante pour les enfants déscolarisés.
      Vous allez ouvrir son esprit à bien d’autres choses, il va vraiment changer de vie et d’esprit; ça se verra à peine mais après un moment vous le verrez très bien.
      La CX9 fait de très bons livres. Nous en parlons sur la page des livres que nous recommandons, vous la trouverez facilement.
      Oui, vous pouvez ne travailler que le matin ou l’après-midi mais nous ne le recommandons pas car la pause de midi permet de ne pas avoir une surcharge pour l’enfant. 3 heures d’affilée c’est dur, tandis que 1 + 2 est facile, et même vous pouvez en faire plus grâce à la pause. 2 + 2 par exemple.
      Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas !

  • Je suis maman de deux filles 8 ans et 6 ans. J’ai constaté que l’aîné rencontre des difficultés d’apprentissages dès la maternelle, seulement aucun cors enseignant n’a pu nous aider jusqu’à nos jours, étant donné que d’autres enfants réussissent alors on culpabilise l’enfant (il manque de concentration et d’application) et les parents (vous ne vous occupez pas du tout ou pas assez de votre enfant). Moi même je suis consciente que c’est un souci de méthode d’apprentissage mais laquelle ? je ne sais pas, donc comme toute maman qui veut aider son enfant positivement, je cherche et je tâtonne, et c’est ainsi que je suis tombée par hasard sur votre site « l’école à la maison », ça ma interpellé étant donné que j’aide ma fille à la maison pour palier aux lacunes d’apprentissage qu’elle rencontre. Mais moi même je suis consciente de mes limites donc le soutient de personnes compétentes dans ce domaine et primordiale. Ce qui compte pour moi c’est aider mon enfant pour l’acquisition de moyens qui lui permettrons d’apprendre dans la joie et la bonne humeur, plutôt que d’apprendre dans la contrainte et la souffrance.

    • Merci Nadia, « Ce qui compte pour moi c’est aider mon enfant pour l’acquisition de moyens qui lui permettrons d’apprendre dans la joie et la bonne humeur, plutôt que d’apprendre dans la contrainte et la souffrance. » Nous avons le plaisir de vous dire que vous allez de bonne surprise en bonne surprise ! Car c’est là l’une des clés: la motivation. On n’est jamais aussi motivé que lorsqu’on est dans la joie d’apprendre et la bonne humeur, et même l’humour. Nous le verrons.

  • Danielle dit :

    Bonjour,
    Je suis maman d’un garçon de 10 mois, il est encore tôt mais je réfléchis déjà à l’instruire à la maison. J’ai fait des études pour devenir enseignante, mais de plus en plus je me décourageais car l’école ne me plaît pas, je préfère ne pas enseigner que mal le faire, et les stages m’ont donné envie de ne pas scolariser mes enfants. Les raisons ?
    1) Trop de temps passé pour la vie quotidienne surtout en maternelle (toilettes, mouchoir, chaussures et manteaux…) qui limitent l’instruction réelle à quelques heures par jour, alors pourquoi pas à la maison de façon à profiter du reste de la journée ?
    2) Il y a aussi les bagarres, les moqueries, autant de choses dont je souhaite le protéger, puisque la vie sociale peut se faire en dehors (sorties, sports…) et que celle de l’école n’est pas toujours un modèle à suivre !
    3) Il y a le niveau des nouveaux enseignants qui faiblit d’année en année, la formation étant trop théorique et les programmes trop volumineux… On se retrouve alors à survoler chaque matière, faire ingurgiter des savoirs qui de toute façon ne peuvent être assimilés à cette vitesse, et honnêtement rares sont les enseignants qui se renouvellent et travaillent chaque soir à l’amélioration de leur méthode ! Il y en a de formidables j’en connais bien sûr, mais à l’inscription en école pas moyen de choisir le prof de son enfant !
    4) Et puis bon il y a tellement plus à faire en dehors que bloquer un enfant de 9h à 16h30 pour si peu de résultats et surtout tant de problèmes… Il est impossible de s’adapter à tous à l’école, je veux pouvoir m’adapter à mes enfants, rythme, méthode, j’espère vraiment y arriver !
    Merci donc pour ce site, j’attends avec impatience les réponses aux questions qui doivent arriver par mail.

    • Merci Danielle pour ce beau message (et impeccable qui plus est) ! Oui, vous allez recevoir très vite pas mal de choses.

  • Bonjour
    Maman de 6 enfant je me lance cette année pour l’aventure de l’IEF.
    je viens d’ avoir l’ autorisation pour l’instruction privé pour ma fille de 6 ans .En suisse ce n’est pas comme en france.
    Alors je commence dès août et tous les conseils sont bienvenus.
    Merci de votre appui.

  • Champon Nathalie dit :

    Bonjour à tous !
    Ma fille de 11 ans a présenté des signes de phobie scolaire au CM2 ( Mal au ventre , peur de l’école et de la maîtresse complètement psycho-rigide). Elle est pourtant une très bonne élève. Elle apprend vite mais elle s’ennuie. J’ai donc pris la décision de l’ instruction en famille. Une autre famille se joindra à nous pour des activités pédagogiques. Après une récente angoisse elle a consenti à rencontrer un psychologue qui la définie comme précoce et hypersensible. Celui-ci nous a encouragés sur cette voie . Ouf ! Il faut dire que je suis moi-même enseignante dans l’éducation nationale. 16 ans de collège et 4 ans de lycée et formatrice en pédagogie !!!!! Heureusement en arts plastiques on y trouve son compte , l’expérience et la pratique sont une source de connaissance. Mais le constat est amer …. Combien de souffrances dans ces usines qui formatent les enfants , oublient le plaisir et les coupent du monde.Outre les cloisonnements des disciplines qui ne donnent pas de sens à l’enseignement, j’ai pu remarquer les harcèlements dont sont victime les enfants au collège et surtout les garçons. Mais comment éviter cela dans un collège de 1000 élèves ? Ils arrivent plein de joie et d’envie en sixième et repartent amers et frustrés en fin de troisième. C’est si triste … Au lycée ils reprennent espoir et certains trouvent leur compte avec des enseignants charismatiques , pour d’autres il est trop tard. Ils manquent d’autonomie et passifs ils se laissent submerger. Pour d’autres , c’est la phobie scolaire qui arrive avec la crise d’adolescence et la prise de conscience que tout cela n’a aucun sens vu sous cet angle. Les autres ? Ils sont scolaires et consommateurs . Ils ingurgitent et recrachent ; peut-être ont-ils une mention TB au bac ? Mais quel manque de finesse, d’intelligence de la vie… Leur avenir est loin d’être « assuré » et beaucoup plantent leurs études. La faille du système scolaire est immense et nous , enseignants, sommes les rouages impuissants de cette machine. Je m’épuise à mettre mon grain de sable , mes élèves et moi résistons dans le plaisir de créer et de se questionner sans cesse, faisant du doute notre fer de lance. Mais c’est vrai que je les aime , et ça il ne faut pas le dire….
    Je n’ai aucun espoir pour ma fille encore curieuse et pleine vie pour son entrée au collège.
    Alors c’est l’aventure , la curiosité , la création ,les expériences et les sorties , ce sera tout , sauf à la maison …. Des ateliers , du sport , de la danse , des musées , j’ai la chance de ne travailler que 15 h par semaine car je suis agrégées ( ou désagrégées pour certains…. 🙂 )
    J’ai cru qu’il serait facile d’être aidée par le CNED mais apparemment pas du tout. Il faut prendre des cours en libre , ça revient une fortune pour des programmes et des séquences déjà en ligne…
    cela inquiète mon mari que notre fille ne soit pas suivie par le cned. Du coup je suis encore en peu dubitative quant à la place du cned dans notre démarche.
    Je cherche des outils pédagogiques pour les élèves en sixième mais à part dans le système classique je ne trouve pas grand chose. Tous les outils et supports sont consacrés et l’école et peu au secondaire.
    Qu’en pensez-vous ?
    Nathalie

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Nathalie, merci pour ce beau message. Vous avez utilisé le mot « sens » qui est au centre de l’éducation et absent bien souvent à l’école, en tous cas dans les programmes officiels.
      Ce mal au ventre de votre fille est vraiment quelque chose qui nous déplaît beaucoup, la souffrance physique signifie qu’il y a déjà en amont une souffrance morale.
      Pour nous, il faut passer à autre chose dans ce cas-là. Mieux vaudrait déscolariser, même si sur le coup on n’a pas de « programme » ou de livres, l’enseignement de la vie donnée par les parents est en soi un bagage qualitatif qui surclasse le programme scolaire. Le scolaire n’est que du savoir, il n’est pas essentiel pour vivre. Il vient s’ajouter à une connaissance de la vie. Savoir et connaissance n’ont pas la même importance. En tous cas: halte à la souffrance. Nous avons l’air d’être catégoriques mais il suffit de se mettre à la place de l’enfant: accepterions-nous de rester dans une situation où nous souffrons psychologiquement au point d’avoir mal au ventre ?
      Vous devriez avoir tous les espoirs imaginables pour votre fille, Nathalie ! Seulement vous l’avez compris, cela va passer par une alternative.
      Le CNED n’est pas une aide adaptée à tous les enfants à notre avis. Avec le même contenu que les autres cours, il est en retrait; académique, il peut rebuter. La motivation étant centrale, il ne va pas beaucoup vous aider. Il convient bien à des grands enfants matures et capables de travailler seuls, car en effet il synthétise très bien, offre un contenu riche.
      Non, rassurez-vous, ça ne coûte pas des fortunes, les cours libres, au contraire vous aurez économisé, sur plusieurs plans. Vous le verrez avec l’article sur l’école et l’argent.
      Enfin, pour le secondaire, il y a plusieurs choix et nous évitons de faire une publicité outrancière, mais vous verrez sur notre page du « Choix des cours » lesquels nous conseillons. Vous pouvez demander des échantillons.
      Voilà !

  • bonjour je suis ravie d etre parmis vs ma fille a 15 ans j ai bcp de difficultes pour ses etudes j ai quand meme reussit a la pousser a avoir son examen pour passer au lycee son probleme est la concentration elle a du mal a se concentrer tres distraite aime bcp plus jouer qu a etudier me cache ses notes quand elles sont mauvaise cache parfois des cours pour ne pas les apprendre faut que je surveille le tout et cela depauis le primaire j avoue que j etais tres tres severeles debuts mais j avais compris par la suite qu il ne fallait pas etre trop trop regide j ai chamge de comportement ca a alair de donner et aussi elle na pas confiance en elle merci de me repondre

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Mounira, à 15 ans le combat devient un peu dur mais il y a quand même des trucs. Suivez bien les messages, nous allons vous les présenter. Pour qu’elle ait confiance en elle, valorisez-la dans le quotidien. Et gardez une certaine exigence, elle en a besoin, une exigence respectueuse. Nous en parlons très souvent, vous verrez, bon courage !

      • merci baucoup pour la reponce 1 certaine exigence vis avis d quoi exactement svp

        • Rémy et Cécile dit :

          Vis à vis de sa maman, dans son attitude générale, et puis aussi dans son travail; ce qui est moins difficile en général pour les filles, c’est plutôt côté attitude que c’est délicat avec la maman. Il ne faut pas passer d’une sévérité à une tolérance extrême ou totale, relâcher progressivement est beaucoup mieux apprécié et plus efficace. C’est aussi la logique ancestrale et naturelle des parents qui laissent leur enfant grandir et s’autogouverner.
          Recommandez-lui instamment de s’inscrire sur ce site, au moins, pour avoir des choses comme ça, il y a plein de trucs à apprendre.
          A bientôt.

  • Alexandra B dit :

    Bonjour, je suis ravie d’avoir trouvé votre site.
    J’ai essayé de faire le test mais notre situation est quelques peu différente de la plupart des cas.
    Nous voyageons beaucoup et sommes actuellement au Japon. Notre fils de bientôt 3 ans allait dans une école anglaise mais sachant que nous partons bientôt, j’envisage de lui faire un peu plus d’école a la maison afin qu’il ne soit pas en « retard » quand il commencera l’école dans notre pays définitif.
    J’ai quelques petites méthodes déjà que j’applique mais j’ai parfois le sentiment de ramer et de ne pas être aussi efficace que je le pourrais c’est pourquoi j’attends avec impatiences vos vidéos afin d’aider mon fils a être heureux (même s’il a tout l’air de l’être 🙂 ) et apprendre mieux 🙂
    Merci de cette initiative et bonne continuation.

    • Rémy et Cécile dit :

      Hai wakarimashita. Dewa gambatte nê !

  • claude cadoret dit :

    bonjour,

    après avoir pris le temps de visionner vos vidéos, après avoir pris le temps de la réflexion, puis après avoir lu les appréciations de la maitresse de mon fils ( cela a été le déclencheur ! ), je me suis lancé en me disant que de toute façon cela ne pouvait ètre pire qu’à l’école… Après une douzaine de jours de travail régulier, des progrès timides commencent à poindre.
    Ayant profité des vacances d’été pour démarrer, je pense qu’à la fin du mois d’aout, Nils aura rattraper le retard pris en cours d’année scolaire et sera à mème de suivre une année en C.P. Il reprend confiance en lui. Nous allons continuer le soutien durant l’année (utilisation de la méthode syllabique pour la lecture, de la (CX17) pour les maths. ) avec des cours par correspondance si nécessaire.
    Une chose est sure : je ne fais plus confiance à l’Education Nationale.

  • Gevenois dit :

    Bonjour, moi je suis belge (hainaut), je me suis inscrite sur votre site hier, j’ai garcons de 2ans et demi et 15mois et j’aimerai leur faire l’école a la maison mais je ne sais pas quels demarche administrative il faut faire ni combien de temps par jour donner les cours.
    En fait j ne connais absolument rien de l’école a la maison et personne dans mon entourage ne m’aide ni ne connais, mon mari n’est pas trop pour car il veut que je travaille et j’aimerai aussi mais a mi-temps et je voulais savoir si c’était compatible.
    j’aimerai également rencontrer une ou plusieurs famille qui le font pour voir comment cela se passe et peu être rassurer mon compagnon.

    j’espere que vous pourrez m’aider. merci d’avance

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour à vous ! vous tombez bien: ce site vous dira tout grâce aux messages que vous recevrez chaque jour (si vous vous êtes inscrite bien sûr). Y compris pour les familles à proximité puisque nous avons maintenant une carte géographique des membres. Vous recevrez tout jour après jour.

      • Gevenois dit :

        merci j’attends la suite avec impatience

  • catherine dit :

    Bonjour, j’ai des difficultés avec mes filles de 12, 13, et 14 ans, la grande était très bonne à l’école jusqu’à l’avant-dernier trimestre où, là, rien ne va plus, elle ne veut plus aller au collège où les profs ne s’intéressent pas vraiment à ses difficultés, ils disent qu’elle ne travaille pas assez alors qu’elle fait ses devoirs jusqu’à 11h du soir; je ne sais plus comment faire. J’ai aussi un petit garçon de deux ans et 4 mois.
    Merci de m’aider.

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Catherine,
      les difficultés qu’un enfant manifeste avec l’école tient au fait que quelque chose ne va pas.
      Travailler jusque 11H est déraisonnable et pas sain, un enfant doit dormir, cela passe avant les devoirs. Cela semble hérétique pour beaucoup d’écoles hors-contrat, mais c’est pourtant un fait: le savoir ne s’enracinera pas chez un enfant fatigué. Il est donc inutile de la faire travailler si tard. Notre question serait: cette fatigue n’explique-t-elle pas les choses ?
      Sinon, qu’est-ce que ça pourrait être ? Un problème avec un autre enfant ? Un enseignant ? Ou serait-ce la discipline ou la manière de travailler à l’école qui ne lui convient plus ? Il y a quelque chose de toute façon et nous vous conjurons de ne pas regarder du côté de l’enfant, mais du côté de l’école. Car l’enfant n’est pas coupable de ses réactions, il réagit normalement aux sollicitations et aux circonstances qui lui sont données (l’enfant devient responsable plus tard).

  • bonjour j’ai deux garçons un de 17ans aucun souci a l’école mais son petit frère de 13ans d’énorme dificultés n’as vraiment pas le niveau de 4e cette année j’ai pris la décision de le déscolarisé pour lui faire l’école a la maison mais comment mis prendre pour un enfant de sont age il n’est pas un peu tard? et il y as aussi le souci du comportement.Merci de me répondre.

  • delestre christine dit :

    Bonjour, je suis mariée et maman de 5 enfants. Mon mari a été muté à Marseille moi je suis restée dans l’Eure. Plus de 900 Km nous séparent. Mon mari est parti avec 3 de mes enfants et moi j’ai gardé la petite dernière. Ma fille de 13 ans vit très male cette séparation du coup elle ne se plait plus à l’école, j’ai voulu l’inscrire dans son ancienne école avec moi mais il n’y a plus de place, je pensai lui apporter de l’équilibre en la remettant avec ses anciens camarades. Du coup pour ne pas plus la perturber je souhaite lui faire cours à la maison mais je ne sais pas quelle méthode choisir elle est en 4ème.

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Christine, si vous ne l’avez pas vue, la vidéo « Le Choix du cours » est un passage obligé. Il y a quelques très bons cours pour un 4ème, vous avez vu notre page des bonnes adresses ?
      Surtout, il va falloir lui apprendre à apprendre. Les cours ne sont pas un problème, l’essentiel, c’est vraiment de savoir s’y prendre. Vous ne pouvez plus être tout à fait une enseignante omni-présente car le niveau devient délicat, il faut donc qu’elle apprenne à aborder ses cours. C’est une expérience extrêmement enrichissante et formatrice.
      Cela répond-il à votre question ?

  • Merci beaucoup de nous acceillir et pour cette sublime source d information.

  • portugirl dit :

    Bonjour à tous et à toutes, je suis nouvelle et très enthousiaste, je vais m’abonner à cette formation et pourtant j’ai déjà commencé l’ école à la maison, ce que je veux dire c’est que je suis heureuse de trouver quelqu’un qui puisse m’accompagner pour m’éviter la fatigue, la déconcentration, la colère et tous ces problèmes qui est finalement le problème de la maman (ou du papa).

  • Brinchaux Cathy dit :

    Merci beaucoup pour votre aide précieuse

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Cécile, en ce cas il ne reste qu’une solution: créer un blog pro, si du moins vous vous y connaissez un peu en internet. Suivez-nous, nous montrons comment faire.

    • Merci pour votre réponse si rapide!
      Un blog pro? Dans quel but?
      J\’aimerais pouvoir proposer à ma fille et à qq enfants que je connais qui sont dans sa situation un accueil et un accompagnement adaptés à mi-temps. Est-ce possible d\’envisager un mi-temps à la maison et un mi-temps à l\’école?

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonsoir Héloïse:
    « faudrait-il faire l’école à la maison pour un ou pour les trois ? »
    C’est à discerner. Si les trois ont une très mauvaise école, mieux vaut qu’ils fassent tous les trois l’école à la maison.
    « Si les trois sont à la maison est-ce que les deux plus jeunes qui aiment beaucoup le contact et la vie en société avec des enfants de leur âge ne vont-ils pas se sentir mis de côté (au profit de celui qui a des vrais difficultés scolaires) ? »
    Ce sera à vous, comme à tous les parents, de faire en sorte, en effet, que l’enfant rencontre des amis et camarades, mais ce n’est pas compliqué.
    « Comment concilier le fait que je travaille 2 jours par semaine et qu’il faut que je trouve une solution de garde pour ces jours ? »
    Là aussi, il faut discerner et faire un plan de travail: est-ce faisable ?
    « Ne vais-je pas devenir folle de faire la classe à mes trois garçons ? »
    Ils sont si épouvantables que ça et vous n’avez aucun pouvoir ? 🙂
    « Comment le prendra l’aînée qui elle rentre en 6ème l’an prochain (dans une super école à côté de chez nous) ? »
    Elle sera ravie que les autres soient heureux ?
    « Quant au coût, ne sera t-il pas excessif ? »
    C’est maintenant que vous payez le maximum.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Cathy, vous avez une excellente intuition: l’Etat veut arracher l’enfant à ses parents et à sa famille.
    Nous vous enverrons tout ce que nous pouvons pour vous informer au mieux sur le moyen de faire classe.

  • Bonsoir,

    Votre message aurait pu être le mien, c’est exactement ce que je pense , ressens et ce qui me motive à rechercher des solutions pour mes enfants.

    Puis je moi aussi recevoir des informations svp.

    Cordialement,

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonsoir, soit elle peut avoir des cours de soutien, soit vous la reprenez avec de bons cours à la maison. Il n’y a pas d’alternative en-dehors de ce choix.

    • Bonsoir,
      Le problème c’est que je suis perdue sur le soutien ou les cours que je pourrais lui donner comme support. Je ne sais plus ou chercher ! J’ai demandé au Cned mais c’est hors de prix ! Une autre recherche faite ma permise de trouver un soutien sur internet avec la possibilité d’avoir un professeur qui puisse l’aider mais uniquement par tchat.
      Je ne sais pas ce qui est le plus intéressant ! Merci de vos conseils.
      Cordialement

      • Rémy et Cécile dit :

        Le CNED belge est à 30€ environ, à vérifier car le prix a dû changer. Un prof par tchat, vous allez payer cher, non ?
        Un bon cours, c’est 600€ par an et c’est un excellent investissement, pour avoir l’argent, ce n’est pas très dur avec internet, si vous voulez, allez sur le forum, nous donnons des trucs pour gagner au moins ça.

  • Rémy et Cécile dit :

    C’est une question importante Aline, de ne pas être pris à la gorge, car on court sans cesse partout. Avez-vous exploré d’autres moyens de gagner votre vie, des solutions simples ? Nous vous en reparlerons. Déjà, les économies (sur des postes que vous n’imaginez peut-être pas) vont aider. Mais on ira plus loin et on fera rentrer de nouveaux revenus. C’est important, il y a plein de choses à faire, on n’y pense pas. Nous étions complètement dans cette situation.

    • Merci pour votre réponse. Ca fait du bien de se sentir écouter.
      J’ai pensé à beaucoup de choses mais faut il réussir à les réaliser. Je ne suis pas très difficile et je suis facilement « heureuse ». C’est vrai qu’un travail auprès des enfants me plaît énormément. J’aurais aimé faire des livres pour enfants, ou ateliers cuisines (que je fais déjà bénévolement dans la classe de mon fils). Par contre je ne sais pas comment faire. Peut être qu’il faudrait que je fasse une formation ou rencontrer des professionnels dans ses métiers. Après je ne connais pas tous les métiers qui peuvent être exercés à domicile. C’est dur de trouver quelque chose que l’on connaît pas.

  • Bonjour,
    Je suis professeur des écoles et je songe à faire l’école à la maison depuis longtemps. Je n’exerce plus depuis 1 an et demi, dégouté que je suis par l’école publique. Mon congé maladie se termine en novembre et je vais devoir reprendre…grosse angoisse, mais c’est un autre problème!

    J’ai huit enfants âgés de 2 à 13 ans. J’ai eu 3 garçons issus d’un premier mariage, qui habitent avec nous une semaine sur deux, dont la mère est instit aussi et qui ne voudra pas que je leur fasse l’école à la maison. Je devrai éventuellement me battre pour pouvoir le faire une semaine sur deux.
    Ma femme a quatre enfants dont le père est décédé que j’ai « adopté » et qui portent maintenant mon nom.
    Nous avons une petite fille qui elle n’ ira pas à l’école c’est sûr!

    Dans l’idéal j’aimerais gagner au loto, faire abattre mon ex-femme par un tueur à gages et garder tous nos enfants chez nous!

    Sérieusement mon problème principal est : Puis-je envisager une école à la maison une semaine sur deux pour ceux de mes enfants dont j’ai la garde alternée?

    Un rêve : pouvoir arrêter le métier d’enseignant et subvenir aux besoins des miens en créant une école à la maison pour mes enfants et d’autres parents.

    A bientôt

    • Rémy et Cécile dit :

      Pour ce qui est de la maman rétive, c’est un problème: vous devez avoir son autorisation formelle. Nous vous recommandons en l’espèce, comme d’habitude, une vraie stratégie. Nous pouvons en parler mais rapelez-vous qu’on peut toujours obtenir ce qu’on souhaite, si on sait s’y prendre. La question sera: quelle est en général la réaction de cette maman vis-à-vis de ce que vous dites ? Et ajustez votre attitude en conséquence. C’est imparable. Voilà pour le tueur à gages, c’est fait: votre femme fait ce que vous voulez (en général nous aidons dans l’autre sens…).
      Pour gagner au loto, ce n’est pas aussi difficile que vous le pensez, et ce sera mieux si vous songez sérieusement à gagner votre vie grâce au net. C’est le loto + la valorisation de son travail. C’est ce que nous et bien d’autres font.
      Si cela vous intéresse, nous offrons à nos abonnés une formation qui leur permet de lancer une activité lucrative.
      Une semaine sur deux, si l’autre semaine ils vont à l’école, c’est bancal. C’est possible, mais alors quel accord auriez-vous avec l’école ? Elle n’acceptera certainement pas.
      Créer une école pour votre enfant et les enfants des autres: voyez ce que nous en disons au chapitre « regroupement et création d’école ».
      Amicalement.

      • Une réponse rapide concernant ma femme et sa position face à ce que je dis: elle prend systématiquement le contre-pied. Il n’y a pas de possibilité de négocier avec elle. Pour donner une idée de sa volonté de me nuire, elle me(et à ses enfants) fait perdre 450 euro par mois depuis 3 ans (+prestations vacances+ etc…,0) en me refusant une signature sans motif sérieux…
        je dois donc abandonner l’idée pour ceux de mon sang… 🙁 jusqu’à ce qu’ils soient en âge de lui tenir tête en tout cas.

        merci et à bientôt

        • Nathalie dit :

          Bonsoir !
          Et doucement ! Oui être enseignant et 8 enfants ça peut vous prendre le chou, surtout enseignant ! Bon mais cool camarade ! J’ai démissionné de l’éducation nationale en octobre 2013 j’étais adjointe gestionnaire de collège, j’ai obtenu l’IDV, ce qui aide un peu ! Je me promets d’écrire une BD sur mon aventure éduc, j’ai beaucoup pleuré mais avec du recul je me dit qu’il vaut mieux en rire bref je vous raconterai !
          Déjà si vous arrêtiez de vous battre ? Et puis avouez que ce serait couyon de faire abattre votre femme ! Vous nous l’avez dit donc saura que c’est vous ! Du coup vous serez en prison et ferez l’école aux prisonniers et pas à vos enfants ! Je vous le concède nous les nanas nous ne sommes pas simples mais vous non plus ! Bref calmez vous. Pas d’agressivité c’est comme l’argent l’agressivité appelle l’agressivité ! Commencez avec les 5 que vous avez à la maison et le reste suivra, si votre ex voit que ça se passe bien et que vos enfants sont demandeurs peut-être qu’elle acceptera ! Quant au loto pour gagner il faut y jouer certes avec modération ! Toute plaisanterie mise à part je comprends votre angoisse quant à l’idée de retourner dans cette fournaise !
          Allez courage le monde ne s’est pas fait en un jour !

  • Rémy et Cécile dit :

    Merci, Irina.
    Il n’est pas possible de mettre l’enfant à l’école pour une seule matière. L’école, c’est tout ou rien.
    Mais à la maison, vous faites comme vous voulez. Rassures-vous, les cours vous aideront, vous n’avez pas besoin d’avoir le niveau.

  • Rémy et Cécile dit :

    C’est sûr que si vous demandez à l’académie, ils ne vont pas bien vous recevoir, et en plus, ils n’y connaissent strictement rien.
    Un enfant qui dit qu’il ne veut plus aller à l’école à plusieurs jours d’intervalles, cela pose problème.
    Vous pouvez très bien déscolariser mais en prenant soin de vous inscrire à un cours par correspondance. Inscrivez-vous bien sûr ici, si ce n’est déjà fait, pour avoir toutes les informations au fur et à mesure.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Hette, suivez bien les vidéos que vous allez recevoir, nous allons vous aider.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Thierry, nous allons donc vous répondre ici. En-dehors d’un regroupement (discret, voir l’article à ce sujet), ce sera difficile de faire l’école à la maison. Mais ce ne sera pas impossible. Il faudra regarder dans votre emploi du temps combien de temps exactement vous pouvez y consacrer. Il existe des méthodes internet de cours par correspondance, elles vous seront peut-être utiles. Sinon, il y a les cours de soutient ((CX12) par exemple).

  • Rémy et Cécile dit :

    « il y a un mois,la maitresse est venue me dire qu’elle voulait faire faire un bilan à mon fils avec une psychologue scolaire car il a des petits soucis d’écriture et de concentration »
    Encore une de ces manies de l’EN ! Le bilan ne va rien arranger. Il ne servira à rien non plus car on ne prendra aucune bonne mesure pour régler le problème supposé être celui de l’enfant. Vous avez très bien fait de refuser ! Le bilan a été fait: il s’appelle PISA, et il montre clairement que l’école n’a pas la bonne méthode.

  • Rémy et Cécile dit :

    Soyez absolument sans crainte à ce sujet, nous vous montrons que l’enfant ne reste pas dans vos jambes quand il est à lamaison, au contraire de l’enfant à l’école: vous ne lui manquez plus. Il se sent mieux et construit sa vie, il se débrouille, invente ses jeux. Soyez sans crainte.
    Quant à l’activité pro, vous avez songé à gagner votre vie de chez vous ?

  • Desclair dit :

    Bonjour,
    Mon petit Pierre a une maladie génétique rare qui a nécessité plusieurs interventions chirurgicales au niveau d une jambe et qui l oblige à porter une prothèse protectrice.
    Pour plus de sécurité nous avons décidé de le scolariser en école privée pensant qu il y serait à l abris. Il est en ce1 se pose beaucoup de questions sur lui même : pourquoi je suis comme ça ?… il est toujours tout seul dans la cours et meme en classe il a été mis au fond seul  » pour qu il n empêche pas les autres de travailler ». Nous avons fais le test psychologique car il a un manque de concentration évidant il deteste écrire lire, par contre il tient une longue conversation sans problème. Le test a fait l effet d une bombe auprès de la maîtresse en effet il s avère qu il a un fort QI qui démontre qu avec une meilleur méthode il serait plus épanouie. Il aime aller à l école mais ne veut pas travailler. les enfants sont méchants avec lui, le font tomber pour le voir se relever péniblement et rient. J ai le cœur déchiré tout les matins devant la grille mais lui est heureux d y aller. Se pourrait il qu il cache sa détresse pour ne pas m inquiéter ? J envisage sérieusement l ecole à la maison d autant plus que la maitresse veut lui faire redoubler le ce1 en le faisant accompagner d une aide scolaire pour l obliger à se concentrer et à travailler. Financièrement ca va être difficile mais il me fait tellement de peine quand je le vois tout seul perdu dans cette grande cours sachant le mal qu on peut lui faire lui qui a tant souffert et qui souffre tous les jours de ce handicape. S il ne le souhaite pas dois je l obliger à ne plus aller à l ecole ? Meme si je pense que c est la meilleure des solutions en ai je le droit ?

    • Rémy et Cécile dit :

      « pour qu il n empêche pas les autres de travailler » ce n’est pas très délicat de la part de l’institutrice et montre un manque de savoir-faire.
      Ce que vous racontez est assez horrible.
      « l obliger à se concentrer et à travailler » On n’oblige pas un enfant à se concentrer, on l’y amène progressivement et naturellement.
      Il est patent que l’école ne vous propose pas la bonne solution. L’école à la maison serait une bien meilleure voie et en l’état la seule, non ?
      Financièrement, vous avez des cours très bon marché.
      Pour la décision, c’est vous qui la prenez, et non l’enfant. Il va participer au cours mais il ne peut discerner à son âge ce qui est bon pour lui. Ses sentiments en surface peuvent dicter sa conduite. C’est vous qui êtes capable de savoir s’il souffre, perd son temps, est sur la bonne voie, ou non.
      Il nous semble que ce récit dramatique conduit à l’école à la maison. Voilà notre sentiment, et si vous avez besoin d’aide, nous sommes là.

  • Rémy et Cécile dit :

    Nous ne sommes donc pas loin, on se voit si vous voulez.

  • Je vis au Canada, j’ai un bac +12, pourtant je suis a moitie sourde depuis ma naissance.
    ceci ne m’a empêché d’étudier, d’ailleurs je n’ai jamais senti cet handicap.
    mon fils a 5 ans, c’est sa première année l’école, il est a la maternelle. j’ai trouvé des applications qui peuvent l’aider, mais dans le forum, j’ai lu que les écrans diminuent la concentration. mon fils adore apprendre par ces jeux éducatifs. Jai l’impression que c’est le seul moyen pour l’encourager a apprendre. Que faire?

    • Rémy et Cécile dit :

      Il est vrai que le livre est infiniment meilleur. Nous en reparlerons.

  • Bonjour,

    Merci beaucoup de ce site. Je m’excuse a l’avance de la longueur de mon message.

    Nous envisageons IEF dans deux ans à l’entrée du Collège avec le cours
    (CX6).

    Originaire de Touraine, j’habite depuis 30 ans à Londres. Je suis mariée à un
    Anglais et avons une petite de 8 ans qui a un an d’avance (CM1) et qui est
    scolarisée dans une école française à Londres (ah, oui nous sommes rares à avoir
    une place!).

    Nous n’avons aucun problème avec l’école, notre fille adore l’école et a
    toujours de bons rapports avec tout le monde y compris les enseignants.
    Élève modèle!!

    Mais voilà, Le Programme National qu’il soit en métropole ou à Londres, c’est la
    même chose!!

    Le National Curriculum Anglais n’est pas la panacée non plus. Le nombre de
    Homeschooling en GB grimpe en particulier pour les enfants issus de
    classes moyenne dont les parents sont sceptiques de l’Education d’Etat et ne
    peuvent payer plus de 10.000 euros par an pour une Education Indépendante (equiv. Hors
    Contrat).

    Donc c’est moi qui fait un Cursus francais classique en complement du PN ((CX9), (CX6)). C’est moi qui a appris à notre fille à lire, à écrire , à compter, à développer
    son français etc.. .
    De plus elle est bilingue . Encore une fois c’est mon mari , Anglais, qui complémente car les écoles vraiment bilingues ne sont pas à la hauteur.
    ‘Lots of talk, methods but little science’!! Par exemple ce qui est appelé
    bilingue est le Programme National en deux langues (eh, oui Charlemagne doit
    être fait en Français mais Clovis en Anglais!!) ou alors 50% du Programme
    National Francais et 5o% du National Curriculum.
    Vous imaginez le résultat!! Regardez les résultats des deux pays à Pisa…

    D’autre part les écoles françaises à Londres doivent adopter (ordre du
    Ministère) les mêmes horaires scolaires qu’en France.
    Cela veut dire qu’il est très difficile, pour des enfants français scolarisés en Ecoles Françaises à Londres, de faire des activités extra-scolaires
    avec des enfants anglais qui eux finissent l’école à 15.15 heures et commencent les activités
    à 16.00 heures.

    Cependan la charge est lourde pour nous qui faisons un cursus parallèle à la maison.
    Les trajets dans les transports sont de 2 heures par jour. Notre fille n’a pas
    assez d’activités extra-scolaires pour une sociabilité saine mais elle semble
    heureuse. Mais que sera le Collège qui la formaterons complètement?

    Apparement les élèves du Lycée de Londres ont du mal à entrer à Oxford/Cambridge
    car , malgré les bonnes notes, ils sont trop formatés et ne peuvent réfléchir..

    Je dois préciser que pour nous le plus important est qu’elle soit bilingue
    académiquement et culturellement dans les deux langues et cultures de façon à ce qu’elle
    puisse choisir dans quel pays elle veut étudier et/ou vivre.

    J’ai quand même un peu peur car je me demande si notre décision de IEF est juste car
    nous n’avons aucun problème pour l’instant.

    Je me pose beaucoup de questions?

    Connaissez-vous des personnes françaises pratiquant le IEF à Londres?

    Merci encore

    Marilyn

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Marilyn, tout d’abord n’ayez pas peur. Vous pourrez faire un choix le moment venu en connaissance de cause et si vous faites ce choix, c’est qu’il est bon. L’école à la maison fait mieux que l’école, c’est une constante, et cela arrivera avec vous même si vous avez des doutes aujourd’hui. Et il y a des raisons pour ça.
      « Les trajets dans les transports sont de 2 heures par jour » C’est beaucoup. 2 heures de perdues en fait.
      « Notre fille n’a pas assez d’activités extra-scolaires pour une sociabilité saine » ça n’est pas sûr. Ce n’est pas le nombre d’heures passées avec d’autres qui font la sociabilisation, c’est la qualité. Par ailleurs, il y a des gens qui ont été élevés loin de tout et qui sont très sociables, alors que 100% des gens asociaux sortent de l’école ! (eh oui)
      L’école à la maison est très souple et très performante, sans faire des efforts épouvantables. Nous vous informerons progressivement de tout cela.
      Amicalement

  • Rémy et Cécile dit :

    Oui Bénédicte, on nous a signalé qu’il y avait incompatibilité. Essayez de voir ce nuage avec un ordi classique, cela vous aidera à faire un choix.
    Nous vous enverrons tout ce dont vous aurez besoin pour prendre une décision.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Hervé, oui, ça ira. Pensez à préparer un emploi du temps pour vous mettre les choses en tête (ensuite vous en changerez, vous l’adapterez).
    Regardez également bien cette page: https://l-ecole-a-la-maison.com/mille-questions-reponses// Il y a des vidéos qui vous concernent.
    Il n’y a pas de limite d’âge pour bien faire, vous repartirez de leur niveau, d’accord ? donc pour le savoir, nous vous montrerons plusieurs trucs et surtout, faites-vous accompagner pour éviter l’échouage, autrement dit abonnez-vous (nous ne le proposons pas souvent aussi ouvertement mais mieux vaut cela que d’avoir à récupérer une situation épineuse). Allez pour ce faire dans le menu Info. A plus tard.

    • Bon, j’ai regardé la plupart des vidéos, j’ai lu les témoignages et questions/réponses qui m’intéressaient. A présent, pouvez-vous m’expliquer concrètement, et au niveau de l’enseignement, ce que je dois mettre en place pour aider mes deux ados dans leur parcours. Dois-je carrément les déscolarisés ou dois-je les complémenter en CPC ? Je suis un peu perdu, je l’avoue. J’ai l’impression de vous découvrir top tard. Les démarches administratives, je les ai comprises, mais le reste…….
      Merci pour votre aide.

      • Rémy et Cécile dit :

        Rebonjour Hervé, la prochaine étape c’est la mise en route, abonnez-vous sans tarder. Vous pouvez soit les déscolariser soit complémenter en effet, selon votre discernement. Vous voulez qu’on en parle au téléphone ou par skype ?

  • Rémy et Cécile dit :

    Vous attendez l’âge légal, en effet, Anne.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bien reçu, Virginie. L’important va consister à changer la règle du jeu. Changer de tonalité; nous allons vous montrer comment retrouver l’énergie et quelles techniques vont l’une après l’autre nourrir ce changement. Suivez bien l’aventure !

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Wilma. Vous n’avez pas besoin de certificat. Vous pouvez suivre un cours français librement.

  • Bonjour,

    Je vais parcourir votre blog , mais ne risque ton pas d’ennuis si l’enfant n’est pas scolarisé j’imagine qu’il y a des conditions, loi etc..

    Mon fils qui a 7 ans est né à 6mois, grand prématuré.1kg. et tous les problemes de grand préma réa, assistance respiratoire, infections, etc.. aujourdhui, bon poids, bronchodysplasique( soucis respiratoires).
    je l’ai scolarisé en fin de gs où il pleurait, donc stoppé. puis l’obligation en cp,pleurs pendant un mois. puis au courant de l’année mon fils « ne travaille pas, reve etc… »
    L’hopital m’avait prévenu qu’il pouvait avoir des pbs de concentration voir en cp, et c’est le cas.

    Il passe un bilan neuro psy ce mardi 6 octobre, nous aurons les reponses dans un mois. Il se fait crier tout le temps, elle pense qu’il ne veut pas travailler! je suis sure que non. On va rechercher dans le bilan s’il n’est pas tda trouble déficit attention, cela y ressemble..

    Jen pleure non stop depuis 3 jours, quelle douleur d’entendre de voir son enfant se faire crier dessus comme ca… elle dit qu’il écrit 2lignes dans la journée,et bien c’est quil a un probleme il n’y est pour rien! non on pense que c’est sa volonté, je sais que Non! Ca ne l’amuse pas de ramener du travail le soir, et encore moins l’année derniere quand la maitresse donnait des maths a finirle midi!! alors qu’on avait une heure pour manger dont 20mn de route. l’année derniere c’était pire, j’ai peur qu’on le détruise à se faire parler comme ca. Meme s’il n’a pas l’air trop touché il peut le cacher, c’est certain. Heureusement qu’il a son frere d’un an de plus qui est dans sa classe. Tout cela,le reste, les cris, c’est mon petit,mon bébé qui a grandi, mais tj petit, comme un enfant qu’il est et a besoin d’étre aidé si soucis.
    Ce n’est pas aider. Moi je veux l’aider. Et je suis à la maison, je ne travaille pas. Merci de vos éclairages, merci pour ce que vous faites. Je vais prendre le temps de vous lire demain. pour réver..

    (ps il sait lire et ecrire il n’a pas fait de maternelle,mais m’en suis occupé, déja je voulais le garder.. meme si je preférerai biensur que tout se passe bien, quil n’est pas de doute de trouble ou autre ) Merci, une Bonne soirée. et bravo.
    Marie. 30 ans , maman de 2 enfants, 7 & 8 ans.

    • Rémy et Cécile dit :

      Marie, si ceci est vrai, alors vous le retirez immédiatement. « Jen pleure non stop depuis 3 jours, quelle douleur d’entendre de voir son enfant se faire crier dessus comme ça.
      De même qu’on ne laisse pas son enfant pleurer, on ne se laisse pas pleurer non plus.
      Non, on ne risque rien à faire l’école à la maison, suivez bien ce que nous disons.
      PS: ne faites PAS de test chez les psy, neuropsy etc. Ces tests, que nous connaissons très bien, ne vous aideront en rien. En quoi avoir un bon test ou un mauvais test va vous aider ? Vous allez lui donner des neuroleptiques ? Nous vous expliquerons que l’enfant n’est pas le problème. A moins qu’il ait eu un traumatisme ? un empoisonnement ? un accident ? des violences subies ?
      « L’hopital m’avait prévenu qu’il pouvait avoir des pbs de concentration voir en cp, et c’est le cas.  » Même un accidenté grave peut y arriver avec la bonne méthode. Votre enfant comme beaucoup d’autres reçoit une mauvaise instruction à l’école, donc il ne peut pas y arriver, la preuve en est qu’il ressent un malaise. Vous verrez qu’en lui donnant de bonnes choses, il réussira. Il n’y a pas de contre-exemple. L’une des plus grandes neuropsychiatres du monde, ancienne accidentée, explique pourquoi, nous vous le raconterons mais en gros, le cerveau se développe en fonction des sollicitations, et non en fonction de traumas ou d’un quelconque passé à problèmes. Ce qui veut dire que vous pouvez (et devez) oublier les problèmes et vous consacrer à la reconstruction de son jeune cerveau qui a besoin de tout votre amour. Amitié.

  • RAVANOMANDA dit :

    Bonjour,
    Merci pour cette initiative très encourageante. Je vous félicite aussi pour votre bon sens et votre courage. Ce serait avec grand plaisir d’avoir quelque conseils de votre part.
    J’ai décidé de commencer l’école à la maison depuis septembre 2015 pour ma fille qui est atteinte d’un trouble envahissant de développement (découvert depuis ses 4ans).
    Elle est affecté depuis l’année dernière à l’IME, mais jusqu’à maintenant pas de place.
    Le rythme à l’ULIS école est déjà très soutenu pour elle (selon l’institutrice), mais l’académie lui a trouvé une solution pour ULIS collège, là j’ai pris ma décision.
    Je trouve qu’elle comprends de plus en plus de choses et les retient si on y revient souvent, ce qui n’est pas le cas à l’école car il faut aller toujours plus vite, même si soi-disant dans ces classes là on y travaille à leur rythme.
    On a diagnostiqué qu’elle présente de l’anxiété sociale, et les activités scolaires est anxiogène pour elle.
    POur l’instant on refait ce qu’ils ont fait l’année dernière, j’ai également un livre de Maths Picbille.
    Je vous remercie à l’avance de ce que vous pouvez me partager.
    Bien amicalement.
    Kezia

    • Rémy et Cécile dit :

      Chère maman, les « troubles » sont exclusivement le résultat d’une manière de faire avec l’enfant. De deux choses l’une: soit il y a un problème chez vous, soit il y en a un à l’école. Mais il n’y en n’a pas chez votre enfant. Elle reflète seulement ce qu’on lui fait vivre. C’est très important de le comprendre. Par conséquent, s’il y a un problème, c’est ailleurs que chez elle qu’il faut chercher. Pas en elle. Elle ira mieux et ces « symptômes » disparaîtront progressivement dès lors que vous emploierez avec elle la bonne méthode.
      Oubliez, de grâce, ces structures (IME) qui prétendent arranger la situation. Quand vous êtes dépressive, ça ne sert pas à granc chose de changer les rideaux. De même, l’IME ne sert pas à grand chose pour une enfant qui a été meurtrie et traitée comme elle l’a été. Car nous pouvons deviner sans crainte d’erreur qu’on s’y est mal prise avec elle. Voilà d’où viennent ces « symptômes. »
      « On a diagnostiqué qu’elle présente de l’anxiété sociale, et les activités scolaires est anxiogène pour elle. » C’est très classique comme diagnostic: comme le système ne veut pas se remetttre en cause, il dit que votre fille a un problème. Du fait qu’il n’y a aucun instrument au monde qui puisse mesure « l’anxiogénéité », c’est un diagnostic illégitime. Vous verrez rapidement qu’il est faux.
      Comme nous le disons, si nous vous mettons dans une cave attachée dans le noir pendant deux semaines, vous allez développer de l’angoisse. Est-ce à dire que vous avez un trouble de l’angoisse ? Non. Quelqu’un a commis la faute de vous enfermer. C’est là le problème et non vous. Il faut vous sortir de cette cave et réparer ce que l’expérience a cassé en vous. C’est faisable si l’ona la bonne méthode. Votre réaction d’angoisse, en ce cas, a été normale, c’est un mécanisme de défense naturelle.
      Comprenez-vous ?
      Vous faites très bien de refaire ce qui a été mal fait. Allez-y lentement. Et surtout, vous allez apprendre à y mettre beaucoup de plaisir et de joie. La motivation, la joie, sont les éléments numéro un.
      Nous vous le montrerons jour après jour si vous nous suivez.

  • Murielle dit :

    Cher Rémy,
    Me voilà de retour après maintes tergiversations, hésitations, doutes… Je suis à ce jour au point ZERO avec Maxime. Il vient d’avoir 13 ans , depuis le début de sa scolarité , nous allons d’échec e, échec, et en désespoir… CMP, psychologues scolaires, sessad, en CE2 : nous conseille de le mettre en ITEP… Nous avons lutté , nous nous sommes battus pour ne pas le mettre dans ce cadre là…
    Maxime rêve, Maxime n’est pas un élève, maxime ne prend pas le train en marche, dérange le groupe classe, Maxime est puni, puni sans arrêt, Maxime est mit sous Ritaline, mais ça ne fonctionne pas…puis en 6ème il redouble, passe en 5ème mais il est renvoyé sans cesse depuis
    septembre, il est dans un centre pédagogique pour adolescent MGEN, à 150 kms de chez nous… nous allons le chercher tous les 15 jours, ils l’ont mis sous atarax le soir, et là : c’est la catastrophe, Maxime fait n’importe quoi, ne respecte pas les adultes, en classe( car ils ont des cours mais avec des horaires aménagés), c’est pas mieux, il n’est attiré que pas ceux qui font des bétises ! il est renvoyé de Chanay 1 semaine nous devons allez le chercher vendredi.
    Il ne veux pas prendre le traitement que le pédopsy lui demande de prendre, et là elle m’a appelé pour me demander de le forcer à lui donner pendant qu’il sera avec nous une semaine, comme ça le traitement aura fait effet et dans une semaine on le ramène….
    Je ne sais plus quoi penser , je ne sais pas ce que Maxime a devenir, il va finir en hospitalisation psy, sous traitement ou orienté à nouveau dans un ITEP … quel avenir se prépare pour lui ?
    Il n’a plus goût à rien, quand il rentre chez nous, il n’a rien à nous raconter et se met sur son ordi toute la journée, il ne joue pas aux jeux violent, il fait juste des vidéos avec sa caméra go pro et les met en ligne , ce sont des vidéos pour expliquer aux autres, comment on fait pour faire telle ou telle chose pour faire des vidéos ou se débrouiller avec son ordinateur (je n’y connais rien …).
    Il n’a donc que des amis virtuels. Il est très isolé et nous parle de moins en moins; Parfois il vient faire des câlins, mais c’est de plus en plus rare.
    Maxime n’est pas idiot, son QI (si cela veut dire qq chose) est normal, il a certainement un trouble du comportement qui entraîne un trouble des apprentissages ça c’est sur.
    Quand il était bébé c’était un enfant joyeux et rigolo mais dès qu’il est rentré en maternelle la catastrophe a commencé, la maîtresse « l’a eu dans le nez » si je puis dire , dès le début et ça a continué de maîtresses en maîtresses, de profs en profs. Résultat : j’ai énormément, voire il est impossible de lui apprendre quoi que ce soit, il me dit toujours qu’il sait , il survole tout et ne veut rien apprendre, depuis le début c’est comme ça, pour moi c’est horrible à vivre , frustrant car j’aurai tellement de choses à lui transmettre… je ne peux rien faire et j’en suis désespérée.
    Je vous avais appelé en juillet en désespoir de cause, puis on nous a conseillé cet établissement CHANAY dans l’Ain, alors nous avons cru que cela pourrait l’aider. Mais là , à ce jour, on en est au statut quo, Maxime est renvoyé une semaine, la Médecin pédo psy ne sait plus quoi en faire, n’en tire rien, mais dit qu’il ne luis disait rien et qu’il se cachait dans son tee shirt pour ne pas luis parler. c’est un échec pour elle, alors sa solution c’est le mettre sous traitement parce qu’il en a besoin et me culpabiliser en me disant que j’aurai du le mettre en Itep en CE2 quand l’enseignante nous l’avais proposé en guise d’orientation.
    Rémy, dites moi si Maxime est un cas désespéré, vous voyez tellement de personnes, peut-être puis je faire encore quelques chose pour mon fils. Je ne sais plus, aidez-moi !
    Merci
    Murielle

    • Rémy et Cécile dit :

      Ma foi Murielle, nous étions là. « Maxime rêve, Maxime n’est pas un élève, maxime ne prend pas le train en marche, dérange le groupe classe, Maxime est puni, puni sans arrêt, Maxime est mit sous Ritaline, mais ça ne fonctionne pas…puis en 6ème il redouble, passe en 5ème mais il est renvoyé sans cesse depuis »
      Quand nous lisons ça, nous lisons en filigrane: quelle longue suite d’incompétence ! Tout est faux, tout est infondé. Un enfant ne fait que refléter les adultes. Rien n’est de son fait.
      ATARAX ou RITALINE : STOP ! Vous n’avez pas le droit de détruire le cerveau de votre enfant. Halte au feu ! C’est totalement scandaleux de prescrire ces médicaments. Pas de neuroleptique, pas de chimie, pour l’amour du Ciel.
      « Il ne veux pas prendre le traitement que le pédopsy lui demande de prendre, et là elle m’a appelé pour me demander de le forcer à lui donner pendant qu’il sera avec nous une semaine, comme ça le traitement aura fait effet et dans une semaine on le ramène…. »
      Il a raison. Pas de médocs !
      « Je ne sais plus quoi penser , je ne sais pas ce que Maxime a devenir »
      Il deviendra ce que vous ferez. Il est le résultat de ce que vous tous, les adultes, avez fait.
      « Il n’a plus goût à rien » Du moins vous le pensez. Et du moins est-il ainsi parce qu’on ne lui propose rien de passionnant. Si vous le mettiez sur un voilier en partance pour les Caraïbes, il se réveillerait.
      « quand il rentre chez nous, il n’a rien à nous raconter »
      Rien que de très normal. Les nôtres non plus. C’est leur âge.
      « et se met sur son ordi toute la journée »
      Pardon: et vous le laissez aller sur l’ordi toute la journée.
      « il ne joue pas aux jeux violent, il fait juste des vidéos avec sa caméra go pro et les met en ligne , ce sont des vidéos pour expliquer aux autres, comment on fait pour faire telle ou telle chose pour faire des vidéos ou se débrouiller avec son ordinateur (je n’y connais rien …). »
      Eh bien ! c’est super. Il en est heureux ? C’est déjà ça…
      « Il est très isolé » Saint Jean Bosco aussi l’était, Jeanne d’Arc de même etc. Ce n’est pas un problème, ça changera bien assez vite.
      « l a certainement un trouble du comportement qui entraîne un trouble des apprentissages ça c’est sur » Non, c’est pas sûr du tout.
      « la maîtresse « l’a eu dans le nez » si je puis dire , dès le début et ça a continué de maîtresses en maîtresses, de profs en profs » Et voilà !
      « il survole tout et ne veut rien apprendre » C’est parce que vous n’avez pas la bonne méthode, c’est tout. Avec la bonne méthode, il bosserait. Comme tous les autres.
      Vous savez, chère maman, des cas comme ça, nous en avons des dizaines. Et des pires. Pourquoi vous inquiétez ? Vous avez trouvé le site qui va vous aider. Il va falloir vous délester de quelques convictions. Seul l’avenir nous intéresse. Maxime est parfaitement capable et il réussira dans la vie. Vous allez changer votre manière de faire. C’est notre travail de vous montrer les choses.
      Il n’a donc que des amis virtuels. Il est très isolé et nous parle de moins en moins; Parfois il vient faire des câlins, mais c’est de plus en plus rare. »

      • bonsoir,
        Notre fils ressemble beaucoup au votre! Sans les medicaments!
        Il a été mis sous ritaline au primaire mais nous avons vite arreté car il est passé de joyeux à léthargique!
        Que devient votre fils?
        J’espère que vous avez trouvé la bonne solution

  • Bonjour a vous .J’aimerais tant pouvoir sortir mon fils de cet enfer qu’il vit présentement a l’école .Il recommence sans cesse ses années scolaires sans y comprendre, on l’oblige a prendre de la médication qu’y ne lui plait pas ,il se sent incompris dans ce monde . Il a maintenant 16 ans , et en est qu’a son deuxieme année de secondaire.il n’y voit aucun intéret a l’école. J’ai une petite de 5 ans qui va a la maternelle et je compte bien lui faire l’école a la maison des sa premiere année ,je n’aie aucunement l’intension qu’elle vive dans ce monde qu’on appel  » l’éducation ».

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour,
      « J’aimerais tant pouvoir sortir mon fils de cet enfer qu’il vit présentement a l’école »
      Et pourquoi ne le faites-vous pas ?
      « Il recommence sans cesse ses années scolaires sans y comprendre, on l’oblige a prendre de la médication qu’y ne lui plait pas »
      Vous arrêtez, de grâce, immédiatement les médicaments. Il n’a aucune raison d’en prendre s’il n’a pas eu de trauma, d’accident, d’intoxication.
      « il se sent incompris dans ce monde »
      Vous allez lui montrer un monde qui le comprendra, c’est votre rôle. Ne comptez personne pour le faire.
      « Il a maintenant 16 ans , et en est qu’a son deuxieme année de secondaire.il n’y voit aucun intéret a l’école. J’ai une petite de 5 ans qui va a la maternelle et je compte bien lui faire l’école a la maison des sa premiere année ,je n’aie aucunement l’intension qu’elle vive dans ce monde qu’on appel » l’éducation ». »
      Vous pourriez commencer avec le plus grand.
      A très vite.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Mariame, bienvenue ! nous vous disons tout. Inscrivez-vous bien dans le formulaire.

  • Bonjour à tous,
    En fait, Marcus et moi ainsi que nos 7 enfants, Raphaël, Thomas, Charlotte, Juliette, Félix, Alice et bébé (ainsi que Brume petite chienne Labrador), entreprendrons une odyssée de six ans autour du monde à bord de notre voilier Pinocchio à la découverte des océans, des îles, des gens, de la flore, de la faune, des insectes, des poissons, de la culture, de la musique, des arts, de l’histoire et des saveurs d’ailleurs… L’appareillage est prévu au cours de l’été 2016.
    La scolarisation de nos enfants se fera donc à bord de notre voilier, mais leurs apprentissages se feront un peu partout dans nos aventures!
    Je vais devoir couvrir tous les années scolaires de la prématernelle au secondaire 5. C’est beaucoup de préparation. Il me manque encore les mathématiques pour la 5e et 6e année au primaire. Pour le secondaire, j’ai un peu de matériel pour le français, mais c’est incomplet. Il me manque aussi tout le matériel de mathématique pour tout le secondaire. Pour les autres matières, le ministère de l’éducation ne nous l’exige pas, car ce que nos enfants apprendront dans nos aventures compensera largement.
    Je ne sais pas vers quoi me tourner pour le materiel qui manque. Je veux quelque chose de simple, autodidacte autant que possible, avec les évaluations et les corrigés. Auriez-vous quelque chose à me proposer?

    Si vous souhaitez-nous suivre dans nos aventures visitez notre page Facebook :
    Brume et Pinocchio autour du monde
    ou visitez notre blogue: http://www.brumeetpinocchio.com

    Merci!

    • Rémy et Cécile dit :

      Bravo à vous, c’est génial. C’est un peu la configuration idéale. Oui, vous ferez du multi-niveaux mais nous vous montrerons comment le faire pour ne pas être dispersée ni épuisé. Il n’y a pas de problème pour faire toutes les matières, les supports existent et sont nombreux. Pensez qu’ils sont importants pour équilibrer l’esprit de l’enfant: sens de la découverte, subjectivité, objectivité etc. Elles n’ont pas été inventées pour rien. Elles sont donc fortement recommandées. Amitié !

  • marie-lise masquelier dit :

    Notre petite fille âgee de 10 ans est atteinte d’un trouble de l’attention (TDAH). Elle est en troisième anéee primaire (Belgique) et accumule du retard en math, régresse en lecture, n’aime plus l’école et se sent « nulle et mauvaise élève ». Nous refusons la Ritaline et on ne se prive pas de nous culpabiliser; Elle fait du neurofeedback, kinésiologie, est dans une troupe de scouts, adore l’équitation mais…L’école estime ne plus pouvoir rien faire pour l’aider et on nous conseille de l’inscrire en septembre prochain dans une école spécialiséé pour les troubles instrumentaux et d’apprentissage. Elle sera en contact avec des enfants présentant des troubles mentaux légers et nous craignons qu’elle soit encore moins motivée, adopte des comportements inadéquats. nous ignorons tout de l’école à la maison et nous interrogeons. Le retard scolaire est important et le fossé ne cesse de se creuser; tiendra-t-elle longtemps encore ? C’est plus qu’un appel au secours; C’est une question de survie pour l’enfant;
    Merci de nous aider à entrevoir une solution. Les « spécialistes » nous accablent tellement ! impression d’être devant un tribunal et d’être considérés comme des incapables de penser par nous-mêmes.

    • Rémy et Cécile dit :

      Ritaline ? A éviter absolument, et vous avez raison de le faire.
      « Elle est en troisième anéee primaire (Belgique) et accumule du retard en math, régresse en lecture, n’aime plus l’école et se sent « nulle et mauvaise élève ». » C’est qu’elle réagit à des choses qui ne lui conviennent pas. Elle n’est pas en cause.
      « L’école estime ne plus pouvoir rien faire pour l’aider et on nous conseille de l’inscrire en septembre prochain dans une école spécialiséé pour les troubles instrumentaux et d’apprentissage »
      Etant incompétente, elle expédie l’enfant ailleurs, si possible dans un établissement spécial. Comme des milliers d’enfant qui sont mis dans ce cas et qui nous sont envoyés. Et qui n’ont strictement aucune difficulté à progresser avec la méthode adéquate.
      Vous refusez absolument.
      Question de survie ? Alors, vous la retirez immédiatement. Et de grâce, maintenez autant que possible l’enfant loin des blouses blanches. Inutile de lui coller une étiquette dans la tête, qui lui pèsera toute la vie.

  • Rémy et Cécile dit :

    Oui Olga, inscrivez-vous et tout cela vous sera expliqué.

  • Rémy et Cécile dit :

    « A dire vrai j’ai peur de ne pas réussir à leurs inculquer les bases , les matières pour lesquels j’ai des lacunes , saurai-je lui expliquer ,aurais-je le niveau suffisant ? »
    Comme vous le verrez, ce n’est ni nécessaire, ni un problème. Dites-vous que toutes ces questions ont été résolues par les milliers de gens qui vous précèdent, nous en particulier.

  • ghislaine dit :

    Bonjour, notre fille à une allergie au froid, urticaire cholinergique, dermographisme. Elle est actuellement en seconde mais va certainement redoubler car rupture des apprentissages dû aux nombreuses absences. Elle n’arrive plus à suivre, est son moral est au plus bas. Nous l’avions déjà scolarisé à domicile en CM2 pour les même raison. Mais à 16 ans est ce toujours possible de faire l’école à la maison? Je suis puisée car en plus de ma fille je dois gérer son père et son frère TDA, précoce et multidys. qu’en pensez vous ? Merci de votre soutien. Une maman épuisée.

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Ghislaine, « son moral est au plus bas ». le problème vient de l’environnement et nous vous le montrerons ces jours-ci.

  • Sophie Gomez dit :

    Bonjour. J’habite à Mexico avec mes deux enfants. Le plus grand est très dyslexique. Bientôt 11 ans et ne lit pas. Il souffre aussi de dystrophie et dyscalculie. Il va a l’école le matin et est suivi 3 après-midis par semaine. C’est épuisant pour lui et pour moi qui doit l’emmener. La logistique quand je travaille est insoutenable. Mais le pire, c’est que j’ai l’impression que ça ne sert à rien et qu’il perd son temps. Son petit frère, lui, est très en avance pour son age et n’a aucune notion de l’effort vu qu’il fait tout très facilement et qu’il n’est pas vraiment poussé à l’école. Je suis sure que l’école à la maison serait l’idéal pour les deux mais je ne suis pas sure de pouvoir gérer. Quand je ne travaille pas, je passe beaucoup de temps avec mes enfants, mais lorsque je travaille, je ne choisi pas mes horaires. Par ailleurs, j’adore mon métier et je ne m’imagine pas maman à temps complet. Sans compter que financièrement, c’est impossible. De plus, je ne suis pas particulièrement pédagogue. Et enfin, si je les sort de l’école, il sera très difficile de remettre le grand dans un système scolaire vu qu’ici, au Mexique, il lui feront un examen sans aucune adaptation pour sa dyslexie, dont ils ne tiendront absolument pas compte. L’école à la maison est donc, pour lui, une décision sans retour. Bref, j’ai la sensation d’être dans une impasse. Help!

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Sophie, non, l’école ne sera pas un aller simple sans retour, il retournera sans problème à l’école. L’école à la maison bien pratiquée va progressivement résorber ses « dys » qui proviennent… de mauvaises méthodes scolaires.
       » je ne suis pas particulièrement pédagogue »
      Pour l’instant. Parce que vous n’avez pas appris.

  • Voilà,
    Pour nous la décision de faire l’école à la maison a toujours été une évidence pour nos deux filles. La première a toujours posé beaucoup de questions et est restée très curieuse de tout. Malheureusement elle a été l’objet de harcèlement à l’école et a beaucoup souffert. Nous ne l’avons pas déscolarisée mais nous l’avons beaucoup accompagnée à la maison, et avons accédé à ses demandes en termes d’activités artistiques, sportives et scientifiques extérieures à l’école. Elle ne garde pas un bon souvenir de ses années collèges, mais aujourd’hui elle fait des études artistiques et est capable de se positionner dans ses choix : elle sait ce qu’elle aime, et cela nous ravis.
    Pour la deuxième cela a été plus difficile. Avec une épilepsie résistante, elle a été scolarisée dans un centre pour élèves polyhandicapés. Elle n’avait que 6 heures de classes par semaine. Comment voulez-vous qu’elle apprenne ? Alors nous avons pris le relais en dehors de ses journées d’école, nous avons cherché comment lui proposer des situations d’apprentissage qui lui convenaient, nous avons beaucoup joué. Aujourd’hui elle va mieux. Elle a appris à lire et à écrire. Elle peut composer un texte court. Les math c’est plus difficile, mais elle s’accroche et progresse chaque jour.
    Elle veut continuer à apprendre, elle voudrait pouvoir suivre une formation. Mais elle a 18 ans et plus rien n’est proposé en terme d’apprentissages dits scolaires pour des jeunes en situation de handicap. Elle en est très triste.
    Alors nous allons l’accompagner encore plus. Nous avons décidé de faire l’école à la maison tous les jours, 2 heures si elle n’est pas trop fatiguée, pour qu’elle poursuive ses progrès et puisse développer ses compétences. Nous ne sommes pas pressés. S’il lui faut 5 ou 10 ans, nous l’accompagnerons à son rythme…. c’est elle qui verra jusqu’où elle veut et peut aller….
    L’essentiel c’est de croire en elle, et elle nous le rend tellement…..
    Merci pour votre blog, un encouragement pour tous les parents…..

  • Hélène dit :

    Bonjour Virginie!
    Votre message aurait pu être le mien!
    J’ai une petite fille qui va avoir deux ans bientôt, et je me pose pas mal de questions quant à sa future scolarisation.
    Dois-je faire comme tout le monde ( peut-être que tout se passera bien?) ou est-ce que j’ose prendre en main l’instruction de ma Poupée?
    J’avoue que ça me fait beaucoup réfléchir!!!

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Angélique, vous n’avez pas besoin d’avoir un niveau bac + 5, vous serez répétiteurs, comme l’entraîneur de foot est généralement nul lui-même au foot. Là n’est pas son rôle ni sa compétence.

  • bonjour !
    mon fils Charles de 11 ans est entré en 6 ieme en septembre 2015 , c’est en octobre qu’il fait sa première T.S ! Charles est un garçon introverti qui garde tout pour lui difficile donc de savoir ce qui se passe dans sa tête . nous avons donc fait appel a un psychologue et a force de discuter avec lui on comprend qu’il est harcelé par son prof d’hist-géo . nous intervenons au collège et rencontrons le directeur , la c.p.e ,la psychologue scolaire et la prof principale . ce fut un dialogue de sourd , pour eux le problème c’est notre fils , il ne serais pas sociable parce qu’il ne mange pas a la cantine , de plus ils se disent très surpris par la possibilité que le prof d’hist-géo ai cette attitude avec un élève et que nous sommes les premiers a nous en plaindre ! Et depuis notre fils est constamment collé des heures entières voir des mercredi apm sans compter les exclusion inclusion ou Charles est assis sur une chaise face a un mur dans un couloir a coté des toilettes des profs 8 heures par jours et 5 jours par semaine !!! c’est en discutant avec d’autres parents et éleves que nous apprenons que ce prof pratique cela depuis des années et que beaucoup d’enfants ont été en echec scolaire car malgrés les plaintes incessantes des parents ,le directeur prend toujours sa défense et mène ces élèves là jusqu’au conseille de discipline , ce dont je viens d’être récemment avertie. J’en peu plus , ne dort plus la nuit il faut que ça s’arrête je n’ai plus de force ! nous venons donc de rédiger un courrier au médiateur de l’inspection académique, mais avant de l’envoyer je voulais avoir votre avis car si je fais l’ E.M ne serais je pas embêté plus tard par l’inspecteur ??? Remi , Cecile S.O.S nous avons besoin de retrouver la joie de vivre qui m’animait et qui etait si chère a toute notre famille ! Nous avons 3 enfants , les filles sont premières de leur classe avec 19 de moyenne et la maitresse de la dernière m’a convoqué parcequ’elle ne comprend pas que les résultats d’Hanna sont en chute libre …
    bien a vous !
    Melinda

  • Rémy et Cécile dit :

    Oui Nataly, vous êtes quelques-uns dans ce cas et nous nous occupons de vous aider jour après jour.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Karine, à partir de 16 ans vous faites ce que vous voulez, c’est la loi.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Nathalie, les Témoins sont nombreux sur ce site et nous comprenons très bien leur préoccupation, qui est celle de nombreux chrétiens en fait. On peut même dire que de nombreux musulmans ou d’athées ne sont pas non plus d’accord avec l’enseignement public, matérialiste et limité.
    Vos enfants ont faim de connaissance et l’école ne leur donne pas assez: cas hélas classique. Il y aurait tant à dire sur chaque sujet abordé, et l’on tarit la source aussitôt qu’un sujet est esquissé.
    Nous verrons également la question de la santé et de l’équilibre intérieur. Nous sommes très charpentés sur ce sujet et pensons pouvoir aider votre grand.

  • Rémy et Cécile dit :

    En ce cas il y a urgence en effet. Dès que possible, démarrez l’expérience dans de bonnes conditions.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Farid, si elle a moins de 6 ans, cette visite n’est pas obligatoire.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Melissande, tout d’abord il n’y a pas d’aide mais 19€ ou même moins ne devraient pas être trop cher pour vous. Par ailleurs, il vous faut l’accord de vos parents. L’avez-vous ?

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Florence, nous essaierons de vous répondre dans les jours qui viennent.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour, de tels comportements et de tels jugements de la part de l’administration sont anormaux. Elle se subvertit à vous et vous dit quoi faire.
    Un enfant qui a mal au ventre régulièrement à cause de l’école doit être retiré sans attendre de l’école.
    La MDPH n’a aucun droit à vous retirer une allocation, qui est un revenu social et donc intouchable, sauf événements précis.
    Oui, vous pourrez concilier école à la maison et travail, comme de nombreuses mamans qui ont choisi de lancer leur activité; nous y encourageons beaucoup d’ailleurs car c’est bon aussi pour l’enfant que vous ayez cette responsabilité, nous en parlerons.
    Vous aurez tout le temps pour vous, avec de l’organisation, en commençant par mettre à plat la situation administrative.

  • Rémy et Cécile dit :

    Nous vous envoyons une réponse en audio dans quelques minutes sur votre adresse mail.

    • Franco Cyril dit :

      Je voudrais m’inscrire, où se trouve l’espace où l’on puisse s’inscrire en tant que membre afin d’avoir des réponses personnalisées.
      Merci de me répondre car cela fait plus d’un an que ma femme et moi-même vous demandons à nous inscrire.
      Nous avons besoin de conseils personnalisés, mais à chacun de nos messages, vous nous envoyez des vidéos (nous sommes déjà en école à domicile, comme nous l’avons évoqué à chaque message).
      Nous sommes d’accord pour payer votre inscription mais aucun espace sur le site et aucune de vos réponses par email ne le permettent.

      • Rémy et Cécile dit :

        Bonjour Cyril, allons bon ! l’espace existe bien : dans le menu du site, regardez le premier onglet « moi, faire l’école… » puis « me former ». Pour les messages, nous répondons à tous. Si vous n’avez pas eu de réponse, c’est que nous n’avons pas eu de message, assurément. Amitié et à tout à l’heure donc dans l’accompagnement.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Dominique, déjà, le CNED n’est pas un bon cours, par ailleurs nous verrons comment faire pour que l’enseignement se passe au mieux et que vbotre fille soit détendue. Nous verrons aussi comment empêcher l’académie de renvoyer votre fille.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bienvenue Christine !

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour, vous êtes bien inscrite, tout va bien.

  • C’est une véritable rencontre ! Mon fils et moi ne sommes qu’au début du chemin de l’école à la maison, vous savoir à nos cotés m’a donné le courage de nous lancer dans cette belle l’aventure.
    Merci
    Guylaine

    • Rémy et Cécile dit :

      Un plaisir partagé, Guylaine.

  • Rémy et Cécile dit :

    Oui, Louise. Il faut faire une déclaration. Mais à 16 ans tu n’as plus aucune obligation donc tu feras ce que tu veux. C’est encore loin ?

  • Rémy et Cécile dit :

    Oui bien sûr, Alexis et Julia.

  • Bonjour,

    Je me suis permise de faire une simulation du système des bulles sans réaliser qu’en cliquant sur « Go to Page » ce serait payant.
    J’ai bien peur de recevoir une page qui ne correspond pas réellement à ma réflexion, j’étais plus dans la découverte de cet outil… Par avance, merci pour votre aide.
    Bien à vous

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour, merci de l’avoir fait remarquer. Cet outil ne conduit vers rien de payant, c’est un bug que nous allons essayer de corriger rapidement.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Nathalie et bienvenue. Nous aidons souvent les parents solo mais nous préférons toujours les avoir en direct sur skype afin de voir si nous ne pouvons pas en plus vous suggérer des pistes intéressantes. Surtout si vous pensez créer une entreprise en France ! (chose à éviter dans tous les cas: préférez une activité sur le net)

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Sarah, avec de tels signes, vous ne pouvez pas attendre:

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Marion, le message est dans vos spams.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour, c’est l’objet de ce site ! oui, beaucoup de mamans font l’école à la maison ainsi, en s’épuisant. C’est comme d’attaquer le mont Mc-Kinley par la face nord sans avoir été préparé. Prenez un accompagnement, vous y gagnerez en temps, en énergie, en argent.

  • J.Gauthier dit :

    Bjr, j’ai un fils qui va prendre 14 ans le 10 janvier prochain, qui était en 5eme segpa l’an dernier. Pour l’école à la maison le directeur de l’académie refuse qu’il quitte la segpa, (où il s’est trouvé suite a probleme d’orthophonie ,) et où il est en souffrance, donc pas d’autorisation et me menace de santions..que faire? Merci de votre réponse..

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour, nul n’a le doit à faire entrave de cette manière, c’est illégal. Le directeur de l’académie, le recteur, ne peut « refuser », c’est de votre liberté absolue. Vous faites ce que vous voulez, vous le verrez sur ce site et dans les messages que vous recevrez ces jours-ci.

  • Rémy et Cécile dit :

    Merci à vous, chère grand-maman !

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Patricia, avez-vous bien regardé les vidéos ? Oui, nous pouvons vous aider avec deux enfants.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Christine,
    « La psychologue m’a conseillé de prendre un rendez vous chez une Orthophoniste ,pour voir si mon fils n’avait pas de problème comme dyslexie et Dysorthographie »: c’est une énormité. Allez voir ainsi que . Une orthophoniste ne peut absolument pas faire de tels diagnostics, cette psychologue apparemment l’ignore.
    « Le gros problème de mon fils ? c’est un enfant qui stress énormément et qui l’empêche d’avancer dans la lecture et l’écriture, dés fois ça va et d’autre fois c’est pas ça » Oui et non. Non, car vous faites une sorte de diagnostic selon lequel il aurait un problème, alors qu’en réalité il n’a jamais eu l’occasion d’apprendre à vaincre de problème. Imaginez: vous avez un problème de sif mais dans minutes, vous aurez toute l’eau dont vous avez besoin. La soif est-elle un problème ? Oui, si vous voulez, mais passager. Votre enfant stresse normalement comme beaucoup d’autres que nous avons, tout cela s’arange en suivant la bonne façon de faire. Enfin, sur l’amitié, on n’a pas bsoin de amis; comme vous le dites très bien, un seul grand ami, c’est extraordinaire et suffisant. La nature humaine n’a pas besoin de trop de monde. Un, deux, trois copains suffisent, et nous nous arrangeons pour que nos enfants à la maison en aient.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Guylaine, mieux vaut vous en occuper vous-même en effet. Nous vous montrerons comment gagner du temps, de l’énergie et de l’argent; ce qui est nécessairement le souci de tout artisan-commerçant, comme nous l’avons été.

  • Rémy et Cécile dit :

    L’école n’a pas fait son travail. Souhaitez-vous le remettre à niveau ?

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Jules, cela va vous demander d’être autonome et très sérieux, mais c’est possible. On peut en parler avec votre maman si vous le voulez.

  • Rémy et Cécile dit :

    Bonjour Amandine,
    Pour les psys, voyez ceci:
    « Bref Je vous suis intensément depuis quelques semaines, je veux faire arrêter les cours ce week end. J’ai l’impression de ne pas savoir bien utiliser votre site, et j’ai besoin de m’organiser, de savoir concrètement où je vais avec mes filles, comment faire. »
    L’accompagnement vous permettra d’être accompagnée intégralement, aidée pas à pas, avec l’organisation complète. Y pensez-vous ?

    PS: Connaissez-vous ceci ? https://www.santenatureinnovation.com/sujet/maladies/diabete/

    • Amandine64 dit :

      non je ne connais pas ce site mais les enfants et moi sommes suivis par un naturopathe. J’irai voir le site

  • J ai du déscolariser ma fille du collège en classe de 3em j aimerai opté pour les cours par correspondance par ou commencer

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Kim, inscrivez-vous dans le formulaire puis cliquez sur « mes premiers pas ».

  • Bonjour,
    Je suis dans une impasse face à l éducation national , ma fille qui était en classe de 3em ou j ai du la desincrire de l etablissement ou elle a subi des vols, agressions physique qui a été filmé par la bande qui la agresser sur ce j ai déposer plainte contre les 5 filles qui l on agresser avec les vidéo a l appui ( vidéo qu’ elles ont diffusée sur les réseaux sociaux ) j ai du lui trouver un internat en urgence pour ça sécurité a 1 prix exorbitant.
    Et la encore dans l établissement (internat ) elle subi des vols de sa valise avex tout ses effets personnel , vol de portable ,rackettée . Rebelotte je les desincrie de cette internat aujourd’hui je n arrive pas a lui trouver un établissement mes n aboutissent pas.la raison (Pas de place ) aujourdui pour son équilibre est son bien être je voudrais lui faire des cours par correspondance. Mais si j’ai bien compris cela a 1 coup.

    • Rémy et Cécile dit :

      C’est affligeant et scandaleux, hélas courant aussi désormais. Un coût ? Vous paierez moins qu’en payant les frais de l’école.

  • cecileetremy dit :

    Bonjour, allez dans le menu et cliquez sur le lien.

  • Bonjour,
    j ai commence a scolariser mon enfant a la maison depuis l ane dernier, tout se passe bien par rapport a sont apprentissage elle assimile beaucoup plus vite les nouvelles informations ce qui me rejouit enormement. Malheureusement ma mere n est absolument pas d acord que ma fille soie scolarisee a la maison, donc ma chere mere a portee plainte a la brigade des mineur en affirmant que ma fille n est pas scolarisee et je possede pourtant une attestation d instruction dans la famille de la par de L EDUCATION NATIONAL FRANCAISE. je me trouve maintenant avec une enquete sur ma vie familiale et j aimerais m informe plus sur mes droits de mere qui persiste d eduquer ses enfants a la maison.

    Cordialement,
    Jadli

    • cecileetremy dit :

      Bonjour Melinda, voilà bien la première fois que nous avons une mère qui dénonce sa fille à la gendarmerie.
      Mais pas de problème, il n’y aura aucune suite si vous faites les choses convenablement. Il faudra vérifier vos démarches et votre déclaration.

  • cecileetremy dit :

    Oui Lionel, en échange nous vous proposons une lettre à remettre à l’école.

  • cecileetremy dit :

    Bonjour Angèle, ce cas bien décrit sur le site est balisé par de nombreux parents, nous choisissons l’option de déclarer aussi tard que possible grâce à quelques astuces, et nous ne conseillons pas de cours, vous invitant à en faire l’économie, les cours étant à cet âge tout à fait ridicule, l’apprentissage se situant dans l’espace de jeu de l’enfant – le jeu est son travail en réalité. On ne fait pas de magistral à un enfant de 3 ans et même, on évite de l’enseigner avec des notions trop abstraites. Voyez les articles consacrés au petits enfants et maternelle.

  • cecileetremy dit :

    Bonjour EOUI, soyez rassurée à ce sujet, nous vous aidons pour cela comme nous aidons chaque famille.
    Organisation, horaires, salle de travail, tout y passe. Ca ne peut pas être une catastrophe si vous suivez simplement nos indications. Pensez-vous qu’après avoir fait 50 heures d’auto-école, vous puissiez foncer sur un arbre volontairement ? Non, bien sûr. Et l’école à la maison est bien moins dangereuse que la route. Vous avez notre promesse: vous ferez mieux que l’école.
    C’est ainsi. Des milliers de mamans sont passées par ici et elles y arrivent toutes. Non pas que ce soit toujours aussi lisse et régulier, c’est une aventure. Mais elles font mieux que l’école et elles sont heureuse du résultat. Elles ont appris, tout simplement, comme à l’auto-école.
    Voyez les commentaires ci-dessus…
    Vous pourrez choisir un cours canadien ou français, nous avons une liste de cours français qui sont bien.
    Oui, il y a des Canadiens sur la carte, allez voir dès maintenant (dans le menu, que vous devez fouiller par ailleurs).
    Ayez confiance en vous. Le plus important est de vouloir au départ. Le reste, c’est presque de la routine.

  • cecileetremy dit :

    Vous avez reçu vos identifiants dans votre boîte Angélique, vérifiez les spams, voyez la FAQ. Sinon dites-nous, on vous les renvoie.

    • Angélique dit :

      c’est exacte jai mon identifiant mais quand je le met et je met un mot de passe par la suite bien ca ne veut pas reconnaitre le mot de passe puis quand je fais mot de passe oublier bien je ne peut en refaire
      puisque je ne recois pas dans ma messagerie

      • cecileetremy dit :

        Ceci est résolu Angélique ?

  • cecileetremy dit :

    Bonjour, vous les avez dans le menu à « kit / …prix ». Amitié

  • Angélique dit :

    Bonjour Rémy et Cécile
    Si je vous trouve aujourd’hui c est parce que je viens de laisser mon fils Alejandro 34 mois à l école maternelle qui hurlait et pleurait.
    C est sa première rentrée il est le petit dernier d une fraterie de 5 garçons et une fille né grand prema et bébé espoir (nous avons perdu un bebe avant lui )nous l avons sans doute beaucoup couvé et la séparation est vraiment très compliqué pour lui . J espère trouver des solutions grâce à vous en tout cas merci pour ce que vous faites
    Cordialement Angélique

    • cecileetremy dit :

      Mon Dieu, Angélique, mais pourquoi ? Pourquoi faire ? 34 mois… S’il pleure et hurle, il souffre. Si vous voulez qu’il apprenne, faites-lui vivre ça progressivement, pas de cette manière. Voyez dans la fenêtre de recherche « Apprendre à se battre » et « Faut-il attendre ? »

  • cecileetremy dit :

    Bonjour, à quel document n’accédez-vous pas ?

  • Un grand MERCI pour votre travail, votre engagement !!
    Avec vous à mes côté je me sens complétement rassurée !!
    Cela fait 2 jours que mes enfants ne sont pas retournés en classe et déjà nos rapports se sont améliorés !
    Je n’ai pas encore prévenu l’école mais grâce à votre soutien je n’appréhende pas !
    Je me sens pousser des ailes et enfin je me sens redevenir pleinement responsable de mes enfants!!

    Quelle joie immense !!!

    Me voilà de retour vers la vie et ce qu’elle a de merveilleux à offrir
    LE BONHEUR DE MES ENFANTS et le mien 😉 !!

    MERCI MERCI MERCI

    • cecileetremy dit :

      Merci à vous et bienvenue ! déjà, oui, les choses, dès le premier jour.

  • cecileetremy dit :

    Merci de l’avoir signalé, c’est corrigé !

  • Patricia dit :

    Je suis ravie et rassuré ,mon fils de 15 ans souhaite aller au lycée pour ne pas couper ses liens sociaux avec ses amis,mais moi je ne souhaite qu’une chose ,le garder à la maison et parfaire son éducation
    Merci pour cette alternative

  • Acostagm dit :

    un grand merci pour cette première étape et tout ce que vous faites pour nous …. heureuse de pouvoir enfin agir dans l’intérêt de ma fille et sans soucis

  • Mes enfants ne sont pas difficile, mais ils ne supporte plus le fait de ce lever le matin, ils trouvent les journée longue à l école.
    Mais ils ont beaucoup de contraintes, au niveau du transport,qui implique des frais, la cantine, pas sur qu il mange.
    Bref le sac lourd… C’est une organisation.

  • Bonjour,
    Comment faire vis à vis de l’école qui a fait signer un contrat de non résiliation. Juridiquement ai-je le droit de résilier si ce n’est pas un cas de force majeure ?
    Les parents se retrouvent coincés dans une école, qui ne donne que les cours de l’année précédente à cause du confinement. C’est une école privée sous contrat. Seulement, de notre côté nous avons fait nous même l’instruction pendant le confinement, et notre enfant se retrouve obligé de refaire la même chose en partie. Pour assurer le rattrapage de ceux qui n’ont pas voulu travailler pendant ces trois mois sans école. Du coup notre enfant s’ennui… Et quand j’essaie de rattraper un peu le soir, il n’est pas content de faire deux journée d’école; ce que je comprends. Merci pour votre éclairage. Bien à vous.

  • Bonjour, je suis l’heureuse maman de trois magnifiques enfants. L’ainée aime l’école, est en quatrième du collège, gère très bien ses devoirs, à de bonnes notes…aucuns soucis pour elle.
    Le deuxième est DYS orthographique, en deuxième du collège et rencontre des difficultés car il ne rentre pas dans le moule de l’école.
    La troisième est DYS lexique et DYS calculique et à commencer la première secondaire il y a quelques jours et le fossé entre l’école primaire et le secondaire est énorme.
    De plus nos enfants sont scolarisés à l’école Suisse à Rome et suivent un programme double suisse et italien.
    J’espère trouver dans vos conseils, la solution pour non deux DYS. Durant le lockdown, ils ont eu tous les deux du plaisir à suivre l’école à la maison, donc pourquoi ne pas continuer?
    J’attends avec impatience la suite des vidéos pour m’aider dans mon choix de faire l’école à la maison
    Merci et à bientôt

  • Laetitia dit :

    Bonsoir, j'aurai souhaitée être certaine car je vois de partout que dès la rentrée 2021 l'école sera obligatoire et ce dès l'âge de 3 ans.

    Ma fille aura 3 ans fin août je suis assistante maternelle je l'ai donc depuis sa naissance avec moi.
    Je suis enceinte du 2ème.
    Je n'ai pas de véhicule, l'école se trouve à 1km 200 de mon domicile mais je dois longer la route et par temps de pluie je me vois mal faire autant à pied et que au vu de tout ce qu'il se passe actuellement je ne veux pas que ma fille soit scolarisé dans un établissement. Avec leurs test et vaccins qui arrivent…

    Est-ce qu'il y a une dérogation en particulier que je pourrai faire valoir afin de ne pas être embêtée?? Quelle motivation puis-je citer au maire de ma ville dans ma lettre pour qu'il soit compréhensif ?

    Merci d'avance.

    Cordialement Laetitia

    • cecileetremy dit :

      Bonjour, d’une part ne croyez pratiquement rien de ce que vous lisez partout, les sites et réseaux sociaux méconnaissant la loi. D’autre part on fera le moment venu une explication complète de ce qui sera possible. Mais pour l’instant, il n’y a aucune loi publiée (et on se demande comment les gens peuvent gloser sur une loi non-publiée).

  • Brigitte dit :

    Bonjour,

    Si j'ai trouvé votre site c'est que, vous vous en douterez, une enfant est malheureuse à l'école. Je suis sa grand-mère et je suis enseignante (1ère et terminale) ! Je suis d'ailleurs devenue enseignante, sur le tard, car je voulais changer l'école y ayant été malheureuse moi-même et ayant vu mes enfants malheureux. Mes élèves et moi nous aimons bien car je ne suis pas comme les autres. Ceci dit je pense que l'école dans son état actuel est un lieu à éviter.

    Dès avant la naissance de ma petite fille, autant sa maman que moi avons gardé à l'esprit que l'école se ferait à l'école si tout se passe bien. Après 1 an et demi en maternelle c'est déjà le fiasco. Heureusement je serai pensionnée dans deux ans.
    Pour l'instant ma fille va aller faire des tests avec la sienne autant pour l'enfant que pour elle-même afin de déterminer si elle et son enfant sont réellement “haut potentiel“, ce dont je ne doute pas. Nous le sommes tous dans la famille, ce qui n'est pas un gage de réussite scolaire mais qui aide dans la vrai vie.

    Je vais donc regarder avec attention vos vidéos et vous remercie de les avoir éditées. Néanmoins, j'ai une petite remarque : vous mentionnez très souvent la maman qui enseigne, la maman qui fait et une seule fois le papa ! Ne serait-il pas temps d'apporter un peu d'égalité des genres dans votre discours et probablement dans la façon de gérer la famille ? Papa à la maison et Maman au travail ça existe, Maman et Papa à mi-temps ça existe aussi… Quitte à sortir des sentiers battus, allons y à fond ! 😉

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    s2Member®
    >