J’ai décidé de faire l’école à la maison

Vous avez décidé de faire l'école à la maison (ou vous la faites déjà)

parce que vous savez que l'école n'est pas faite pour votre enfant. La vidéo ci-dessus présente un premier regard sur votre manière de faire et les solutions qui s'offrent à vous.

Quand on a décidé de faire l'école à la maison, on a vraiment besoin de se sentir en confiance.

Inscrivez-vous dans le formulaire et devenez membre du site. Bientôt vous pourrez avoir
> accès à la plus grande ressource d'infos sur la pratique de l'école à la maison
> un accès à notre aide personnelle
> accès au réseau des parents enseignants en France et dans le monde

Contestation de l’enfant J'ai décidé de faire l'école à la maison

Regardez la vidéo puis rendez-vous sur le formulaire colonne de droite >>>

Je suis décidé à faire l'école à la maison, mais j'hésite...

L'exemple des autres parents:

Isabelle nous a écrit ceci :

Examens super réussis Rémy, Thibaut a eu "mention très bien" et ses copains lui ont fait une fête hier soir ! Merci à vous deux.

>> Pour Isabelle non plus, ce n'était pas gagné, elle avait de gros problèmes avec Thibaut. Elle le disait "paresseux et réfractaire à l'apprentissage".  A l'époque, il y a deux ans, nous lui avons dit que Thibaut était simplement réfractaire à... une certaine manière de faire et que si nous venions chez elle, Thibaut adorerait nos cours. Elle s'est formée. Thibaut est un crack, maintenant ! Il a eu son Bac avec mention Très Bien. Et il reconnaît que sa mère a énormément fait pour lui.

Chica maman de Lily :

Il y a quelques mois, je vous disais: "Je n'y arrive plus, je suis épuisée, Lily n'est pas passionnée par ma façon d'aborder les cours." Mais j'ai tout de même décidé de faire l'école à la maison cette année aussi mais cette fois en écoutant vos conseils. Aujourd'hui, on s'éclate, elle me dépasse totalement et je sais que c'est parce que j'ai appris à créer mon personnage d'enseignante passionnante. Merci Cécile et Rémy je reviens de très loin !

Explications: Chica a changé, elle n'a plus en face d'elle une enfant lasse, qui s'ennuie. Elle n'a plus besoin de faire des efforts. Ses cours sont passionnants pour Lily. Maintenant, Lily travaille seule, elle est autonome. Voilà pourquoi Chica fait 3 heures de cours avec Lily par semaine, pas plus. Bientôt, Lily fera tout absolument seule, Chica n'aura plus qu'à voir avec elle où elle en est 3 fois par semaine. Voilà un but que vous pouvez vous fixer. L'autonomie de l'enfant est bonne aussi pour les parents.

Une formation complète et sur mesure pour être un meilleur enseignant à la maison ? Vous l'avez trouvée.


Le sondage des parents qui font déjà l'école à la maison :

Il donne l'avis des autres parents enseignant à la maison dès que vous avez voté


  • polizzi dit :

    Bonjour,
    Nous sommes parents d’une petite fille de 10 ans et nous avons pris la décision de faire l’école à la maison. Votre vidéo nous a conforté dans notre choix. Il est rassurant de se dire que nous ne sommes pas seuls et de voir dans les témoignages à quels points les enfants s’épanouissent en apprenant.

    Merci, madame et monsieurPolizzi

  • Julia dit :

    J’ai contacter mon directeur avec ma mère et il nous a dit que la seul solution c’est de contacter un certain centre médical scolaire. On l’a contacter et nous sommes désormais suivi par une femme de ce centre. Mais au final elle nous dit de sont point de vue avec mon directeur que sa ne serais pas bien dans le cas où sa me désociabiliserais. Pouvez-vous m’aider s’il-vous-plais?

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonsoir, le directeur vous a trompée en vous disant que c’était la seule solution. Vous avez le droit de faire l’école à la maison, c’est inscrit dans la loi. Vous n’avez besoin d’aucune autorisation pour ça ni d’aucun document. L’argument de la désocialisation est le plus fréquent et aussi complètement faux. Allez dans la fenêtre de recherche du site, à droite, et tapez “désocialisation”. Vous aurez les réponses.

  • Jess dit :

    Bonjour,depuis peu je ne peut plus aller a l’école,des que je suis devant les grilles de mon college je me met a trembler et j’ai très envie de pleurer,ma mère et moi en avons parler a l’infirmière scolaire de mon college et elle a conseiller a ma mère de m’envoyer voir un psychologue ce que nous avons fait après cela c’est un petit peu calmé mais la sa revient dailleur j’en deviens malade j’ai des mal de ventre douloureux dès que je me dis que le lendemain c’est l’école je suis en pleur même a la fin des vacances scolaires je fais des nuits blanches et donc avec ma mère nous envisageons l’école a la maison mais ma mère n’est pas vraiment convaincu elle a peur que cela me déstabilise et que plus tard a cause de sa je ne trouverais jamais de bon métier et dailleur comme mes deux parents travailles la seule solution serais de me les faires prendre par ma grand mère qui habite près de chez moi ou par correspondance mais j’ai peur que la correspondence sois trop dur…qu’en pensez vous ? (Et je n’ai pas l’âge pour me faire l’école a la maison seul car j’ai lue une de vos réponses qui disait que c’etais a partir de 13 ans et je n’ai pas encore atteint cet âge)

    • Rémy et Cécile dit :

      Le psychologue ne pourra pas changer le fait que l’école ne vous plaît pas. Arrêtez l’école, tout simplement, personne ne vous oblige à y aller.
      Les gens qui ont fait l’école à la maison comme Jean d’Ormesson, Vincent Cassel ou Christine Okrent (et il y en a des centaines d’autres), trouvent plus facilement un métier que les autres.
      Votre grand-mère pourrait vous faire cours en prenant un cours par correspondance pour s’aider, oui, cela signifie que vous allez travailler sérieusement. Le ferez-vous ?
      Non, vous avez mal lu, on peut commencer l’école à n’importe quel âge.

  • Virginie dit :

    Bonsoir , je suis très intéressée par l’école a la maison et aimerais en savoir un peut plus sur le déroulement et toute questions qui me traverse l’esprit pour la futur scolarisation de mon plus grand fils de 2 ans .
    Je n’arrive pas à m’inscrire sans devoir enregistrer une carte bancaire ,pouvez-vous m’indiquer la marche à suivre .Je vous remercie d’avance et j’avoue avoir une grande admiration pour tous les parents qui décide de faire l’école à la maison et aimerais si j’en ai les moyens devenir ce genre de mère pour protéger mon enfant d’une mauvaise scolarisation qui ne sera peut être pas adapter à lui sachant qu’en mettant un enfant dans une école public ou privé il ne bénéficiera pas d’un cas par cas .

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Virginie, merci !
      “Je n’arrive pas à m’inscrire sans devoir enregistrer une carte bancaire ,pouvez-vous m’indiquer la marche à suivre ”
      Sur la page de l’abonnement à l’accompagnement, il y a plusieurs moyens de faire un paiement. Quel problème avez-vous ?

  • Alba dit :

    Bonsoir,
    je pratique l’enseignement à domicile avec mon fils de 8 ans et demi depuis bientôt 2 ans. Nous vivons en pleine nature, avec d’autres gens, en collectif. Il y a aussi 2 autres enfants non-sco dans le village. Son père vit en ville et le prend régulièrement chez lui, depuis l’année dernière il s’est découragé et n’a plus eu envie de s’occuper de la “non-scolarité”, se sentant fort seul face à notre fils.
    Malgré tout le contexte qui me semblait favorable pour la non scolarisation, je ressent une grande baisse d’énergie. Je reste quasi l’unique référente de mon fils pour les apprentissages, difficile de s’organiser avec les autres enfants non-sco et les autres personnes avec qui j’habite. Je passe beaucoup de temps à réfléchir à des manières de transmettre des savoirs de manière agréable pour nous deux. Et malgré cela, il reste peu motivé et les moments d’apprentissages ressemblent trop souvent ces derniers temps, à un champ de bataille, ou par exemple je lutte pour qu’il écrive et lui fait tout ce qu’il peut pour ne pas le faire.
    je sais que ce n’est pas la bonne voie, mais je me sens assez découragée.
    je pense le réinscrire dans l’école freinet où il a passé 4 ans (3 gardiennes et la 1ere année) parce que je sens que il a envie de côtoyer plus régulièrement des enfants (le foot, la musique et les scouts ne suffise pas, car trop épisodique) et que je suis fatiguée de lutter pour qu’il acquiert un minimum de savoirs de base…
    et puis la je tombe sur le site et je continue à me poser des questions…

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Alba, c’est la question que se posent beaucoup de parents qui pratiquent depuis des années dans y arriver parfaitement. C’est aussi pour cela que nous avons fait ce site. Cela s’apprend. Tout dépend de votre savoir-faire, et notamment, dans ce cas spécial, de votre capacité à changer complètement de registre. Il n’est plus emballé par votre posture actuelle, il la connaît par cœur et maintenant, il la contrecarre. Or, vous disposez d’un tas de personnages en vous. Instinctivement, vous jouez le même personnage avec votre fils et un autre avec votre voisine. Vous voyez ? On est quelque peu prisonnier de ses atavismes, tous autant que nous sommes. Nous vous parlons de tout cela dans l’accompagnement et vous montrons quels sont les registres fondamentaux qui se complètent et créent de l’émulation chez l’enfant. Quelle attitude avoir, quoi annoncer à l’avance, quoi improviser etc. Ce sont des centaines de trucs à intégrer peu à peu. Car ne l’oubliez pas: sans motivation et joie, il n’y aura pas de résultat.
      “envie de côtoyer plus régulièrement des enfants (le foot, la musique et les scouts ne suffise pas, car trop épisodique)” Autre question fréquente. Disons qu’il n’a pas d’amis. Le nombre n’y fait rien. S’il avait un ami, même un seul, cela lui suffirait. Car le cœur de l’homme n’est pas fait pour les collections d’amis et de relations. Nous allons donc, si vous le voulez, trouver cet ami ou ces deux-trois amis, grâce à une démarche spéciale.
      Merci de votre message et de votre sincérité. Amitié.

  • Jess dit :

    Bonjour,
    J’ai depuis quelques jours très envie d’offrir le meilleur à mes enfants, à savoir une instruction valorisante respectueuse de leur rythme. Mais je ne sais comment régler la question financière. Je suis prête à laisser mon travail pour enseigner mes filles de 5 ans et demi et 4 ans et demi, mon mari travaille. Cependant comment le rassurer sur le fait qu’on s’en sortira financièrement ?

  • Jessica dit :

    Bonjour j’ai 2 enfants que j’aimerais sortir de l’école.
    Une fille de 9ans et un garçon de 6ans
    Je souhaite vraiment pouvoir leur faire l’école à la maison mais ayant 2 petits de plus j’ai peut de ne pas pouvoir être à la hauteur vraiment besoin d’aide et de conseil merci pour votre temps et votre reponse

  • chris26 dit :

    Bonjour, maman d’un enfant de 11 ans je souhaite sauter le pas et sortir du systeme scolaire traditionnel.Traumatisé par du harcelement à l’école dès le CP nous avons vu la psychologue puis finalement changé d’établissement.Mais en vint. On change de lieu mais les problèmes suivent.Mon fils a perdu toute confiance en lui et n’arrive plus à se sentir à l’aise ni avec les enfants ni avec lesz adultes en qui il n’a plus aucune confiance.Du coup refus de travailler en classe, refuse de faire les évaluations…bref nous n’y arrivons plus.Il est toujours suivi pas la psychologue qui me dit de ne pas le retirer de l’ecole mais cela empire de jour en jour.
    Du coup contre l’avis general, nous avons décidé avec mon mari de nous occuper de son instruction en essayant de le reconstruire interieurement.
    C’est un grand défi pour nous et j’avoue avoir aussi très peur de ne pas y arriver.

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour, pour commencer, fuyez cette psy. C’est vous qui sentez les choses le mieux. “j’avoue avoir aussi très peur de ne pas y arriver.” Imaginez de monter à bord d’un bateau, le nôtre, nous vous montrerions tout: comment se comporter à bord, faire des nœuds, tenir un cap… tout s’apprend, soyez tranquille !

  • isabelle dit :

    bonjour
    je suis maman de 2 filles de 12 ans 1/2. J’ai toujours pensé que l’enseignement standard n’était pas adapté aux enfants (moi même j’y ai souffert), mais je n’ai pas eu le courrage de faire le pas avec mes enfants et faire face au refus de leur père (qui est pour l’enseignement traditionnel, pour les mettre devant la dure réalité de la vie), il ne vit plus avec nous et les voit de temps en temps, assumant surtout le coté matériel et les critiques éducationnelles…
    La peur qui me retenait est celle de me retrouvée seule dans cette aventure (avec seulement des personnes qui sont contre ma démarche et attendent le moindre indice pour me prouvez que j’ai tord) et donc de prendre un gros risque pour l’avenir des mes enfants si j’échouais dans cette tâche.
    A l’heure des résultats et des bulletins, où je découvre les difficultés et l’accumulation croissante des lacunes de mes enfants, la question de l’école à la maison resurgit…
    Découvrir votre site entrouve pour moi une fenêtre vers le possible…
    J’aurais aimé en savoir plus, mais je ne trouve pas le formulaire dont vous parlez dans la vidéo, sensé etre dans la colonne de droite…

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Isabelle, cette peur d’être seule face à des personnes hostiles peut donc s’envoler: il n’y a ici que des gens qui vous soutiennent et qui vous prouvent que vous faites un super choix. voyez les témoignages (menu “info”).
      “Je crains que ce soit un gros risque pour l’avenir des mes enfants si j’échouais dans cette tâche, en faisant l’école à la maison.”
      Le plus gros risque, avec l’école actuelle, c’est… de les y laisser.
      Toutes les études le montrent: l’école à la maison fait beaucoup mieux que l’école actuelle.
      Pour le formulaire, allez sur la page d’accueil, colonne de droite.

      • isabelle dit :

        merci 🙂
        pour la colonne de droite, vous parlez de l’encart “2 clics pour le bonheur de mon enfant ” ? si oui je suis déjà inscrite..
        mais je ne pense pas pour autant que je suis membre puisque je n’ai pas d’Username ni de mot de Password… ?
        D’autre part, j’ai regarder vos programmes et pour moi sur un an c’est trop long, je serais interressée par le programme sur un mois, mais ne trouve pas de lien pour m’y inscrire ni de prix correspondant…
        merci et belle journée

        • Rémy et Cécile dit :

          Bonjour Isabelle, allez dans le menu infos puis abonnement, vous n’avez ensuite qu’à suivre pour trouver l’abonnement d’un mois. Amitié.

  • océane dit :

    bonjour je suis une fille de 12 ans.Je n’aime pas l’école.Je veux faire l’école à la maison pour plusieurs raisons:
    car je n’aime pas le college , depuis quelques temps je n’estplus envie d’aller en cours car je n’aime pas les profs , je n’est pas d’amies dans ma classe enfete je ne veux plus aller en cours je veux lfaire l’école à la maison.
    Mais ma mère n’est pas trop d’accord car :
    elle pense que ce n’est pas dans nos moyens,
    je veux aussi faire l’école a la maison car je suis souvent malade et je pense que en faisant l’école a la maison je pourrais etre presente meme si je digere mal un alliment ext car je stress beaucoup quand je suis malade au college .
    Et aussi je pense que j’aurais plus de faciliter de reussire .

  • christelle claudine dit :

    BONJOUR,
    Votre video est parfaite, l’école à la maison m’intéresse vraiment et mon fils est prêt car il ne veut plus aller à l’école, mais étant mère au foyer avec 3 enfants en instance de divorce sans revenue quelles sont les cours que fils en classe de 5ème peut suivre qui est réglementé. Merci de vos réponse.

  • Valentine dit :

    Bonjour,

    Mon compagnon est très sceptique quant à une déscolarisation possible de nos enfants car il s’inquiète de leur réussite future : examens, études, travail. Notre ainée de seulement 4 ans s’ennuie déjà à l’école, j’insiste fortement pour la déscolariser et entamer l’ief, mais mes arguments, tous étayés, se heurtent à son mur de peurs. Il veut des témoignages d’adultes bien dans leur vie qui ont fait l’ief étant enfants! Je ne sais pas où trouver cette ressource.
    J’ajoute que je vis à Tahiti, où cette voie d’instruction émerge. C’est atypique, voir très très mal perçu, et il y a du coup peu d’exemples concrets pour lever les appréhensions de mon compagnon.
    Pourriez-vous me donner un coup de pouce svp en me réorientant vers des témoignages d’adultes ayant fait l’ief étant enfants?
    Merci d’avance de votre soutien.
    Très belle journée, Valentine

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Valentine, il serait judicieux de lui montrer les résultats de l’école à la maison, qui sont meilleurs que ceux de l’école.
      Tapez divers mots dans la fenêtre de recherche du site, à droite.
      Il y a des dizaines de milliers de gens qui la font. Vous avez une petite liste en page d’accueil. Vous aurez enfin tous les témoignages nécessaires sur la page témoignages et sur les pages vidéos, dans le menu du site.

  • Camille dit :

    Bonjours je suis une fille de 14 ans et demi. Et j’aime pas l’école. Et je voudrais faire l’école à la maison jusqu’à mais 16ans faut-il payer.
    Et je voudrais savoir aussi commene sa se passe. Pour les démarche que mais parents doivent faire. Merci de me réponde rapidement.

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Camille, cela prouve au moins que vous êtes saine d’esprit. N’ayant pas 16 ans, vous êtes encore sous le coup de l’obligation, jusque 16 ans. Il vous faut donc un cours, vous pouvez en prendre un pas cher, et travailler seule, ce dont vous êtes sûrement capable. Il faudra vous coucher tôt, lire tous les soirs, laisser tomber les écrans (téléphone, ordi) en semaine. Vous tenir à vos horaires. Les filles en général en sont capables. Pour les démarches, demandez à vos parents de s’abonner sur le site, nous vous les expliquerons. N’écrivez rien en attendant à l’administration, sinon ils vous récupéreront à l’école. A bientôt.

  • dames dit :

    Je viens vers vous, car je n’ai plus de solution j’ai tous essais et me trouve dans une issu très compliqué je songe à re scolariser ma fille de 8 ans à contre cœur, je vous explique un peu mon passage a vide. je suis maman de 5 enfants 8 ans, 6 ans, 5 ans, 3 ans, et 6 mois l’aventure à commencer avec la plus grande pour son entre en CP, il y a donc 3 ans le CP ces plutôt bien passé dans l’ensemble nous venaison bien et je l’avais juste elle les autres été a l’école en maternelle, je ne voulais pas en avoir trop d’un coup cela, dit-on, a quand même fait un très très bon cp.
    Arriver en ce1 je décide de scolariser tous les enfants d’un coup en plus a déménagé alors sa tomber bien, je n’aurais pas à me justifier ouf super. Voilà tout le monde est avec moi je donne le ton, mais je crois que je suis très maladroite donc je travaille plus avec les 2 grandes ce1 et Gs, j’ai même pris des cours par correspondance pour ne pas avoir de louper mais j’ai quand même enfin bref.
    Mon fils lui a un souci de langage alors je lui fais cour, mais très rarement je fais une grosse erreur avec lui, car il ne comprend pas du coup, pourquoi il doit travailler deux fois plus en fin d’année lui qui avant passé plus de temps a joué en MS, bref vraiment, je lui avais donné uniquement le denommbrement l’écriture de son prénom et compté jusqu’à 20 je ne me suis pas foulé dommage, j’ai très mal fait son retard de langage ma fais peur et j’avais peur de l’échec ce que j’ai eu au final , À son avis sa à été retour a l’école cette année pour faire sa grande S je suis trop déçu, mais il ne voulait pas travailler avec moi pour lui la maison s’était égale au jeu donc je voulais lui donner un rythme de travail pour par la suite pour le CP le retire et faire IEF à la maison bon, ça va, car on fait 3 jours d’ecoel et de 2 a la maison à travailler et pour mettre un stop à l’école définitive avec lui il doit finir ces 2 cahiers de travail Singapour, un mal pour un bien, il est motivé à revenir avec nous donc super je me bats avec lui tous les matins pour le déposer a l’école, mais je crois que je ne suis pas encore prête a le prendre, vous allez comprendre pourquoi.

    Ensuite, j’ai ma quad et e qui elle a fait ces 2 première années en maternelle est par la suit la GS à la maison avec elle son été plutôt facile, elle aime ça, elle fait les choses même si c’est dur, elle essaie quelquefois ce qui est rare, on a des coups de moins bien mais c’est rare en generale, elle est travailleuse alors pour elle on a commencé avec le manuelle Singapour maths et Français elle en parallèle a travaillé avec de la manipulation Montessori, on est très vite passé au CP, car elle avance très vite sens problème par souci de bien faire, j’ai voulu freiner un peu l’apprentissage, mais en parallèle, elle fait de la grammaire et en on a bientôt fini le manuel de Singapour en maths, elle sera donc en ce1 pour les maths, mais je lui ai achète un notre manul dans le souci une fois de plus de bien faire picbil et celui l’aussi est presque fini, on la commence, il y a 2 mois brefs. je pense en faire trop mais pas assez ou je fais mal, j’ai perdu toute la confiance que j’avais en moi lorsque je suivais voient billets, je étais abonné, mais par la suite je me suis des abonnés
    On en viens à la plus grande qui m’a écuré de l’école à la maison mes mots sa dure, mais je le pense vraiment, je suis devenu égris, je crie toute la journée, comment faire l’école du bonheur dans ces conditions je râle, mais ce n’est pas tout mon comportement ne redescend pas alors, c’est parti pour toute une journée ou je suis nervé ou je souffre en moi mon seul moment qui me calme c’est avec mon bébé, je retrouve le sourire, mais sinon avec tous les autres membres de la famille, je râle.

    Toutes cela a commencé depuis la fin d’année en juin on part en vacances 3 mois en Asie je décide de continuer l’école, on prend un mauvais rythme en plus je suis enceinte très fatigué avec la chaleur donc le peu ou on travaille ma grande ne ce prêt pas au jeu, elle ne veux pas elle fait n’apporte quoi, elle me fait râlée et ça commence à gâcher les vacances, je décide de arrêter les cours et de recommencer une fois de retour en France, on reprends tout de suite pour ne pas perdre de temps, on en a assez pris la le clache arrivé avec elle je suis en phase comme si on etais devenu les pirent énemi je ne peu pas expliquer ce sentiment. on est en conflit perpétuelle, je la punis tous les jours toute la journée sa en deviennent n’apporte quoi dans son comportement est aussi sont travaillés.
    Pourtant, on fait cours, je suis à coté d’elle lui rbache : ( travaille! attention! allait, concentre toi! arrêt de rêver toute la journée), je peux plus, j’ai le temps pour rien faire même pas pour moi je suis extenué lorsqu’elle etait en CP elle travaillais seul, mais là non je dois être collé à elle. Pourtant, c’est résultat son bon, mais je me suis mis à douter est ce que c’est moi qui lui donne les réponses ou vraiment ses son niveau.
    Vient il y a quel que jour le fameux contrôl ou la catastrophique elle n’a rien fait ou le peu quelle a fait avait au moins une erreur par fiche, je suis sortie de mes gonds, je me suis remis en question et vraiment me suis dit quelle n’avait pas le niveau, mais en faite sur les 45 min quelle a eu 35 min de rêve son aller dans ces rêve. J’étais là, je ne pouvais pas la recadrer, je l’avais devant moi et j’etais là triste de voir que je lui ai donné de mauvaise base j’ai détruit son apprentissage, on dit qu’Ief c’est le bonheur, mais moi je ne le vis pas comme sa je le cherche ce bonheur, je le trouve pas, une part de moi veut continuer et une autre me dit lannée prochaine remet là a l’ecole je ne sais plus ou j’en suis. Je continue mes courts essai de lui faire prendre de l’autonomie, mais si elle est dans chambre quand elle ressort ben surprise les pieds, les mains son plein de tatouages au stylo et bien sur rien sur sa feuille. Si elle est près de moi elle rêve et ne fait rien ont peu passé des journées ou sa feuille aura rien juste son nom et prénom, ça va vous me diriez, mais même sa quelquefois elle arrive à me faire des erreurs.
    Que dois-je faire mon cas est vraiment perdu, je le sais juste, je veux vraiment, une confirmation doit-je la remettre ou persisté ? aider moi j’en peut plus, je voudrais connaitre ce fameux bonheur en IEF, MERCI je suis pret a tous essai.
    Ne me laisser pas sans réponse je vous en supplie svp j’ai indiquer mon adresse mail urgent

    • Rémy et Cécile dit :

      Merci pour ce beau message. Etant donnée la longueur, notre réponse vous est envoyée en audio.

  • Martorano dit :

    Bien le bonjour Rémy, bien le bonjour Cécile…
    Voilà que nos jumeaux ont cinq ans et devraient aller à l’école.
    Avec ma bien-aimée nous désirons leur faire l’école à la maison,
    seulement voilà, vu que c’est moi qui suis papa plein~temps et qui avant même leurs conception désirer ‘ des jumeaux’ (wishe accomplished), je ne sais pas du tout où commencer…je m’entends avec toute la nature, animaux,insectes,reptiles et même ce qu’il y a de soit-disant dangereux…J’ai voyager, vagabonder aux quatres coins du globe de 1986 à 2005, parle,lies et écris plusieurs langues, me sent ‘home’ à la maison partout, m’entends super bien avec les enfants de tout âge mais je n’arrive pas à m’y faire avec les systèmes d’éducation et bureaucratie de quoique ce soit.
    Je sais que si je veux du miel, il n’est pas bon de donner des coups de pieds dans la ruche… Hors je ne sais où commencer…. J’ai d’énorme problème moi-même à remplir un document… la complexité des mots m’intrigue et me donne l’impression de ne pas être de cette planète…! et puis, nous sommes en 2017 et il ne me semble pas pas que l’éducation en France à évoluer… il me doit de dire que j’ai voyager pour plus de vingt ans, ai des milliers d’histoires invraisemblables à raconter, mais je n’ai rien vu de bon en ce que je nomme: la domestication humaine…
    J’ai des dons hors du commun mais me sens si impuissant en ce qui concerne comment rester dans les normes de notre civilisation moderne…alors que je me sens un avec tout ce qui existe sur terre,dans l’eau comme au ciel.

    Notez bien: que ma seule et unique raison pour laquelle je fais appel a vous est que je ne souhaite en aucun cas fendre le cœur de ma bien~aimée en choisissant le voyage comme excuse. Et il est bon de dire aussi que nous nous entendons si bien et pour nous, qui sommes adultes, pouvons choisir alors qu’il est clair: un enfant est vulnérable et n’a nul possibilité de comprendre ce qui lui arrive vis à vis des écoles publiques…

    Nous allons nous abonner à vos cours tout ce qui s’ensuit et visualisons le meilleur pour eux.

    C’est merveilleux ce que vous faîtes!!!

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour M. Martorano, il est certain que quand on est proche de la nature, les bureaucraties et administrations nous paraissent dénuées de sens, incompréhensibles. C’est d’ailleurs une chance car cela nous renvoie un signe de prudence: la nature est bien faite et ce qui n’est ni clair ni moral se présente sous un jour compliqué ou troublant. Les mots que vous trouvez confus – il l’est jusqu’à l’absurde – sont le fruit de milieux clos qui développent des “nouveaux concepts”, en réalité des mots nouveaux collés à des idées anciennes mêlées de nouvelle manière. Il n’y a rien de nouveau en éducation depuis 20.000 ans, même la bienveillance ou la pédagogie “alternative” sont très anciennes. Mais une administration ne peut maintenir son pouvoir que si elle se justifie, et donc elle a besoin de prétendre qu’elle avance, et par conséquent elle invente du vocabulaire: cela donne l’impression d’avancer.
      Vous employez deux mots fort justes en parlant de domestication humaine: il y a une volonté de réduire l’homme à sa plus petite dimension possible. C’est un vaste débat et nous n’irons pas trop loin dans ce domaine mais c’est pour éviter cela que nous faisons l’école à la maison.
      Merci pour ce très beau message et soyez sûr d’une chose: les grands pouvoirs sont des pouvoirs naturels, ils sont reliés. Les pouvoirs de la loi, les pouvoirs normatifs sont des pouvoirs mécaniques qui ne sont pas liés à la nature des choses (c’est aussi pour ça qu’ils coûtent très chers). Les pouvoirs mécaniques ne devraient jamais être que des aides alors qu’ils sont devenus l’âme même (vide) du système. Or, sans âme, rien ne subsiste.

  • Miel dit :

    Bonjour Cécile et Rémy,

    Cette année ma fille a 6 ans. Je dois donc déclarer l’instruction en famille. Mais voilà, j’ai besoin d’aide : nous (mon époux et moi même) sommes en attente de la construction de notre maison. En attendant, nous voyageons pas mal (n’ayant pas de logement en attendant la construction). Du coup, je ne sais pas quelle adresse précisée sur les courriers.

    Comment vous contacter ?

    Merci pour votre aide.

    • Rémy et Cécile dit :

      Nous vous enverrons tout mais dans l’urgence, vous pouvez nous contacter par skype.
      Mais en principe, ce qu’il y a sur le site et dans les messages suffit largement.

  • virginie dit :

    Bonjour! Vous avez un sacre culot, je suis enchantee de vous connaitre!
    Tout ce que j’ai pu lire sur votre site me semble on ne peut plus coherent, mais j’ai un doute. En ce qui me concerne il est clair que je ne mettrais jamais mon enfant a l’ecole, d’ailleurs pour l’instant on ne s’est pas trop mal debrouillees; elle n’a que 5 ans, mais ne se laisse remettre a sa place par aucun adulte, pour moi ca c’est deja un succes. Cela dit, je me rend compte qu’elle est de plus en plus exigente, elle veut faire, elle veut apprendre et moi il est clair qu’il faut que je structure et organise plus ma maniere d’enseigner pour pouvoir repondre a ses attentes (jusqu’a maintenant je me suis contentee d’observer ses centres d’interet et de lui fournir de la matiere et de l’ information pour qu’elle puisse les developper). Seulement voila, je n’ais pas seulement une aversion pour le systeme scolaire, mais aussi pour le contenu de l’education que je trouve selectif, manipulatif, arrogant, intolerant, inadequat, inutil et mensonger, en gros. Comment faire? Je suppose que les programmes d’ecole a la maison suivent les programmes de l’institution?
    Ma seconde question est que la petite est deja bilingue, et qu’elle manifeste de l’interet pour les langues. Puis-je trouver des methodes qui favorisent l’apprentissage de plusieurs langues?
    Merci d’avance pour votre patience!

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Virginie,
      “Puis-je trouver des methodes qui favorisent l’apprentissage de plusieurs langues?”
      Cela dépend de vous. Tout est possible mais surtout, n’attendez pas qu’un programme tout fait réponde à vos besoins: nous allons prendre les choses en mains et composer avec ce qui existe. En général, on prend un support comme base, comme de la farine en cuisine, et on en fait un 4-quarts ou un moka magnifique.

  • >
    error: Alerte: Contenu protégé