7 choses à ne plus faire quand ça ne va pas comme prévu, par Véronique


7 choses à mettre en place quand la vie ne se déroule pas comme prévu. 7 choses à ne plus faire.

Quand vous agissez avec justesse, quand vous évitez certains pièges, vous créez une opportunité d’entrer en adéquation avec vous-même et avec le monde.

Alors qu’elle se rendait au travail en voiture, une de mes amies renversa un chien errant qui déboulait comme une flèche sur la route sans qu’elle puisse l’éviter. Sous le choc, sa première réaction a été de crier, puis de pleurer, puis de déplorer que ce soit « tombé sur elle ». Persuadée d’avoir massacré ce chien, elle fit marche arrière pour lui porter secours, et s’étonna qu’il ait disparu. Il s'en était très bien sorti et avait filé.

7 choses à ne plus faire pour ne pas s'enterrer vivant dans les angoisses

Une fois la pression relâchée, elle appela son assureur et au final, tout est rentré dans l’ordre.

Au-delà des apparences affolantes et de l’expérience choquante, cet événement a permis à mon amie non seulement de faire réparer sa voiture déjà un peu griffée, mais surtout de prendre conscience que cet animal s'était révélé plus solide qu'elle ne l'imaginait et qu'il avait en quelque sorte « absorbé » le mal qui pouvait éventuellement... la toucher, elle.

Ce fut une source de méditation pour elle.

La vie est ponctuée d’événements, plus ou moins graves, qui nous prennent par surprise.

S’ensuivent bien souvent énervement, jurons, désespérance.

Mais ces réactions à chaud nous aident-elles à conjurer le sort ? De toute évidence, non. À quelle fréquence nos émotions travaillent-elles contre nous ? La réponse est hélas : plus souvent qu’on ne le pense.

Comprenez ceci : si la vie ne se déroule pas comme prévu.

Acceptez ce fait, accueillez ce qui advient, tirez-en les leçons et grandissez.

Il est temps de penser mieux, de vivre mieux. Voici 7 choses à ne plus faire dans votre vie quand ça va mal.

Il est temps de…

  1. cesser d’abandonner le meilleur de vous-même au moindre petit désagrément.

Respirez. Explorez votre calme intérieur. Faites le choix de ne pas laisser les événements prendre le contrôle de vos émotions.

Votre bonheur à long terme dépend surtout de votre attitude face aux circonstances, pas des circonstances elles-mêmes.

Si un événement imprévu vous stresse, la douleur que vous ressentez ne vient pas de cet élément extérieur, mais bien de votre façon de le vivre. Prenez du recul, du champ. Des accidents, il y en a eu des millions. Des villes ont été ensevelies sous les bombes, ainsi que les sauveteurs venus deux jours plus tard, bombardés à leur tour. Vous voyez, cela relativise beaucoup votre problème.

Vous avez donc le pouvoir de changer la donne. Ce n’est pas facile mais c’est possible avec un peu d’entraînement.

Tout commence par la mise en place d’une attitude positive au quotidien. Faites-en une habitude. Il faut entraîner son esprit à voir le bien en tout, même lorsque rien ne se passe comme prévu.

Si la vie est une succession d’embûches, elle est aussi un chapelet de petits miracles. Répertoriez-les. Les preuves en sont partout et valent la peine qu’on les désigne.

Rappelez-vous à quel point vous êtes chanceux.

Si chaque matin vous arrivez à contempler le côté lumineux de votre vie, vous commencerez à re-câbler votre cerveau.

Les gens qui ont un état d’esprit positif ont une espérance de vie plus longue. Ils sortent mieux des problèmes. Ils voient mieux les opportunités. Ils perdent moins de temps.

  1. cesser d’anticiper un cheminement facile

Soyez patient mais ne vous attendez pas non plus à ce que tout vous tombe tout cuit dans le bec. Rien de bon n’arrive à qui emprunte un chemin facile.

Être patient ne veut pas dire attendre en tournant en rond ; il s’agit de garder une attitude constructive tout en travaillant dur pour ce en quoi on croit.

Un maître de Nô disait : « la route est longue pour qui veut se parfaire. Elle impose de lourds sacrifices mais les satisfactions viendront à leur tour pourvu qu’il y ait persévérance et humilité ».

Quand vous serez sur votre lit de mort, vous ne vous souviendrez plus des jours faciles, vous chérirez les instants où vous avez surmonté les difficultés et atteint des objectifs de grande ampleur. Vous rêverez de cette force que vous avez puisée en vous qui vous a permis de réaliser ce qui semblait impossible.

Ne faites donc pas ce qui est facile mais faites ce dont vous êtes capable.

Et rappelez-vous, le moment clé de tout itinéraire, c’est le moment où l'on trouve le courage de laisser tomber ce qui ne peut pas être changé. Quand vous n’avez pas le pouvoir de modifier les obstacles qui vous font face, vous êtes mis au défi de changer vous-même, de grandir par-delà les épreuves.

Et ça change tout.

  1. cesser de réprimer vos imperfections

Nous sommes tous perfectionnistes à nos heures. Essayez de repérer le moment où votre désir de faire une chose parfaitement vous empêche de la faire bien.

Comprenez que l’idée obsédante de la perfection peut non seulement neutraliser votre action mais qu’elle peut aussi mettre à mal votre état d’esprit positif.

Si vous avez le sentiment de tourner en rond, faites une pause. Pensez à la différence qu’il y a entre travail assidu et perfectionnisme, et voyez ce qui se déclenche en vous. C’est l’élément alors révélé que vous aurez à guérir. Tâchez de saisir ce qui se passe quand votre esprit est tourmenté.

Pourquoi vous sentez-vous ainsi ? Qu’est-ce qui tire le fil de vos idées ? Que se passerait-il si vous l’enleviez ?

  1. d’arrêter de regarder par-delà le moment présent.

Vous ne trouvez pas que la vie fonctionne étrangement ? On désire une chose, on travaille dur pour l’avoir, on patiente, on travaille encore et on a l’impression que ça dure une éternité. Et puis, ça arrive. Et ça passe. Et tout ce qu’on veut faire, c’est marche arrière vers ce moment qui précède le changement.

Alors, comment éviter cette sensation de perte et de confusion ? En étant davantage présent à chaque étape du parcours.

Poursuivez vos rêves et vos buts tout en appréciant le voyage.

Étreignez chaque avancée que vous faites, même quand vous sentez que vous perdez pied. La route est parfois chaotique. Tous les pas ne doivent pas être confortables et bien placés.

En lâchant prise sur ce qui « devrait » se passer et ce qui « pourrait » se passer, vous ouvrez la voie à des tas de petites surprises et de joies.

Il se peut que vous ne meniez pas exactement la vie dont vous rêviez, mais vous mènerez une vie pleine de sens. Une existence miraculeuse, c’est garanti. 

  1. cesser de vous affaiblir par un langage approximatif parmi 7 choses à ne plus faire

Les gens qui ont confiance en eux utilisent un vocabulaire pertinent. Vous pouvez être de ceux-là.

Il y a ceux qui disent "David Bowie avait des yeux bizarres" et ça les angoissait. Il y a ceux qui disaient plus justement: "David Bowie avait les yeux pers, et ça lui donnait un charme."

Un blogueur dit : « bon, j’essaie de créer mon blog mais je ne suis pas sûr de bien le faire. J’aurais dû m’y mettre plus tôt et (…) bla bla… »

Un autre dit : « vous aimez la méditation et le yoga ? Parfait ! On doit se connecter à ce sujet. Consultez mon nouveau guide sur la pleine conscience, je viens de le poster, (…) »

Selon vous, qui récolte le plus de vues, de commentaires et de partages?

En clair : si vous vous lancez dans un projet, de travail ou de vie, appropriez-le vous, prenez-en possession et parlez comme vous pensez.

  1. cesser de vous attendre à ce que tout le monde soit aussi gentil, aussi courtois, aussi prévenant que vous

Vous risquez d’être très déçu si vous attendez qu’on vous fasse ce que vous faites aux autres. Tout le monde n’a pas le même cœur que vous.

Soyons plus durs: vous croyez que vous agissez bien mais tout le monde le pense et des tas de gens diraient que vous ne leur rendez pas leur gentillesse parce que la gentillesse est appréciée très différemment par vous et par les autres. Vous n'êtes pas la personne la plus sympa pour tout le monde, même en faisant de gros efforts. Il y a des gens qui donnent leur vie pour les autres et qui passent pour méchants. La perception est très différente selon chacun.

Mais soyez bon en toute circonstance.

Être gentil avec quelqu’un que vous n’appréciez pas, ce n’est pas être faux. Cela signifie que vous êtes assez mûr pour contrôler vos émotions.

Donc soyez même encore plus gentil que d’habitude aujourd’hui. Tout finit par payer à long terme.

Personne ne s’est jamais fortifié en pointant du doigt les faiblesses d’un autre, sauf à lui rendre vraiment service.

  1. cesser d’être inflexible sur le lâcher prise et la légèreté

Parfois, on accorde trop d’importance à essayer de maîtriser le moindre petit détail de notre vie.

Passez à autre chose. Relaxez-vous et suivez avec confiance le chemin que la vie vous trace. Essayez quelque chose de nouveau, osez et explorez votre curiosité.

Lâcher prise vous permettra d’éprouver pleinement les imprévus. Dans la vie, les plus grandes joies sont bien souvent des surprises inattendues que vous n’auriez jamais imaginé se produire. Si vous voulez devenir très bon - personnellement et professionnellement - renoncez à vos projections et vos attentes, et remplacez-les par un engouement ludique sans cesse renouvelé.

Nous ne cessons pas de rêver parce que nous vieillissons, nous vieillissons parce que nous cessons de rêver et d’explorer.

Alors maintenant, c’est à vous…

A la lumière de ce que vous venez de lire, commencez à travailler consciencieusement sur un des points ci-dessus. Faites-en un rituel quotidien.

Et veillez à ne pas retomber dans vos vieux schémas poussiéreux. Les habitudes et comportements toxiques essaieront de revenir en douce dès que vous commencerez à aller mieux. Restez concentré sur ce qui advient tout en restant conforme à ce que votre cœur sait être juste.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
s2Member®
>