Une question se pose : comment se poser une bonne question ? (vidéo)

Une question se pose : Comment se poser une bonne question ?Une question se pose. Des tas de questions se posent.

Souvent, on voudrait faire le bon choix et on a des tas de questions. Mais nous allons voir que trouver la réponse dépend énormément de la manière dont on pose la question et dont on s’apprête à recevoir la réponse. Poser une bonne question est l'art du coach, se poser une bonne question est un art de vivre.

"Combien d'heures dois-je faire pour aider vraiment mon enfant ?" "Est-ce que je peux faire l’école à la maison alors que je n’ai pas les compétences ?" "Est-ce que cela va désocialiser mon enfant ?" "Que faire alors que ma fille est déconcentrée et nerveuse ?" "Comment gérer ma vie professionnelle et le temps passé avec mon enfant ?"

Voilà des questions typiques. Les questions de ce genre sont les plus fréquentes, elles sont posées sur Yahoo assez souvent, par exemple ici.

Avant de répondre à ces questions, il faut savoir d’abord qui va vous répondre.Comment se poser une bonne question

Qui va vous répondre, qui écoutez-vous ?

Qui écoutez-vous ? Quelle source d’information est fiable à vos yeux ?

Vous savez ce qui se passe quand on cherche une réponse sur internet, la plupart du temps: on (...) la suite est à découvrir dans votre formation, remplissez le formulaire ci-dessous (déjà abonné ? connectez-vous dans la colonne de droite (en cas de souci, voir la FAQ).  

27 réponses à “Une question se pose : comment se poser une bonne question ? (vidéo)

  1. Bonjour;

    merci infiniment pour cette vidéo et les autres!

    Il y a 2 semaines, crise d’angoisse subite( après celle du SIP; apparemment tombé aux oubliettes, grâce à vos conseils, héhé…): » ai-je fait le bon choix, comment se déroulera l’adolescence de mon garçon de 6 ans aujourd’hui, comment vais-je être capable d’assumer notre famille avec mon choix d’école à la maison… » Gaps…

    Et, puis, non! J’ai toujours agi selon mes envies. Mes peurs ne m’apportent jamais rien de positif.
    Alors; basta les questions angoissantes! On fait au jour le jour, du mieux qu’on peut et on fait confiance à la vie.

    Résultat: je me lève tous les matins, émerveillée de notre liberté familiale trouvée.

    D’acquérir, enfin, doucement mais sûrement, un rythme et un équilibre qui sont les nôtres, et non ceux décidés par autrui se foutant de nous et de nos besoins intrinsèques , pourvu qu’il parvienne à « normaliser » les enfants.

    Heureuse d’être décideur de notre destin, du déroulement de chacune de nos journées.

    Reconnaissante de constater mon garçon qui étudie comme un étudiant!
    Lui, qui n’apprenait rien à l’école publique, même pas le goût de l’apprentissage!!

    Mon garçon est fier de son autonomie à acquérir du savoir!!!

    Il travaille!!! !!!

    Non seulement, il garde ses prédilections ludiques personnelles; mais il prend du PLAISIR DANS LA DISCIPLINE!!!!

    Il affronte les obstacles, AVEC SERENITE ET FORCE D’ENVIE!

    En 3 semaines de cours, et son lot de difficultés d’adaptation aux cours à la maison; non seulement il ne faiblit pas face aux exigences, mais il se bonifie!!!

    Et; moi de même!

    Quelle victoire!
    J’aurais rêvé d’un déroulement de l’école à la maison, j’aurais été en deçà de la réalité offerte.

    Loin des scélératesses de l’EN; je prends tant de plaisir à récupérer mon autorité, ma totale bienveillance et ma place de mère!

    Bien sûr; il s’agit de remises en causes quotidiennes.

    Mais; c’est bien là le sens d’une vie humaine, que d’évoluer!
    Contrairement aux propagandes voulant que l’humain ait à se rassurer de n’avoir à jamais se remettre en cause, figé dans des acquisitions matérielles.

    La vie nous apporte ce dont on a besoin; même si ça nous parait insurmontable, sur le moment.

    Ici; j’ai fait le choix d’école à la maison, même malgré le fait que ma situation financière se résume à 3 chiffres de subsides mensuels, pour subvenir à une tribu composée de 2 humains et plus d’une dizaine de non-humains aux besoins exigeants. Je sais que la vie m’apportera toujours ce dont j’ai besoin.

    Et le résultat de mes croyances renforcées par l’authenticité d’avoir son enfant qui grandit près de soi, n’a pas tardé: alors que je ne voyais plus la fin des factures vétérinaires; une internaute me donne une adresse pour une prise en charge des factures.

    Une relation commune à mes engagements bénévoles me fournit la nourriture pour mes non-humains, et me propose de la nourriture pour humains végétariens, qu’elle a en surplus dans son travail.

    Toutes mes relations me donnent leurs affaires en surplus, pour que je puisse les vendre sur le Bon Coin…

    Lors du règlement du club informatique où j’ai inscrit mon fils( alors que je n’ai pas les moyens, mais j’en ai l’envie et mon fils me le réclamait); le responsable réduit de moitié ce coût, au motif de trimestre déjà entamé. Ce, sans rien demander.

    Un des amis de parc de mon fils, s’est mis à le réclamer; tant et si bien que sa mère nous a ouvert les portes de sa demeure et envisage d’inviter mon fils à dormir. Cet ami va venir régulièrement, pour des après-midis avec mon fils 🙂

    Mon fils s’est fait des copains… Chez nous! Dans la résidence! Jusqu’à lors; nous n’avions rencontré que des groupes d’enfants grossiers et malintentionnés, desquels mon garçon avait l’interdiction d’approcher. Mon fils a pu passer et continuera de vivre des après-midis fabuleuses auprès de ce groupe d’enfants aux valeurs incontestablement respectueuses. Ces enfants venant même sonner, pour réclamer la présence de mon fils. Ô joie!!!

    Et d’autres manifestations allant dans le sens de mes objectifs matériels et spirituels.

    Tout ça en quelques semaines, passées à m’émerveiller des bienfaits de notre nouvelle vie! Alors; moi continuer à laisser de mauvaises pensées en moi? Que nenni! Je me félicite au quotidien. Là où je me serais laissée abattre par d’éventuels jugements extérieurs; je puise désormais ma force, dans mes convictions.

    Ma propre Mère vient de me féliciter; pour la 2ème fois, en 41 ans d’existence! « Oh; je tenais à te dire que j’ai trouvé mon petit-fils beaucoup plus calme. Il a tellement de savoir, en comparaison de mes autres petits-enfants. Et; puis son goût pour la lecture est réconfortant… Il est devenu si joyeux, en quelques temps… »

    Je sais que j’arriverai à trouver une source de revenus satisfaisants, si je continue à voir les bienfaits de la vie. Tandis que si je me laisse envahir par des pensées que je ne souhaite pas; il m’arrivera des évènements que je ne souhaite pas.

    Et, oui; j’apprends que nos pensées à elles-seules, peuvent être sources de constructions concrètes!

    Et, bien sûr: qui profite de cette nouvelle avancée? Mon fils!
    Tandis que s’il fut encore à l’EN; nous n’aurions même pas eu le temps d’échanger à quelque propos… Pas plus que d’avoir la chance de nous connaitre; d’ailleurs.

    Quelle belle expérience que celle d’être parent présent!

    Merci, Rémy et Cécile, d’être accompagnateurs-conseils 🙂

    1. Chère Caroline, rarement un message fut aussi complet et aussi réjouissant. Il y en a pour tout le monde. Aussi allons-nous, avec votre permission, en mettre ici pour ceux qui n’ont pas un sou et n’ont jamais imaginé que des solutions existaient autour d’eux, à ceux qui ont des problèmes avec l’entourage, à ceux qui ont peur de se lancer et même en accueil du site. On gardera le prénom de Caroline, sans le nom, et vous deviendrez aussi connue que Mme Ingalls !

    2. Et nous voudrions ajouter ceci: « La vie nous apporte ce dont on a besoin; même si ça nous parait insurmontable, sur le moment.  » C’est quelque chose qu’on découvre tard mais les embûches sont là où justement il y a un besoin de nous voir agir. C’est comme une croix que nous devons porter pour aller mieux. Mais il faut la porter jusqu’à destination, jusqu’à ce Golgotha. C’est toujours par là où ça fait mal qu’on ressuscite.
      Quant aux petites opportunités formidables sur le plan économiques, formidable: éveil, écoute, disponibilité, observation sauvent ! Nous le redirons sur la page concernée.

  2. C’est vrai, et le pire c’est qu’on nous livre des questions toutes faites, alors qu’on ne se les pose même pas, du style; « tu es sûre d’en être capable? » sans même se demander si il y a besoin d’être « capable », ou comment se former un peu pour acquérir les aptitudes nécessaires (ce qui n’est pas insurmontable d’ailleurs, surtout avec Remy et Cécile 😉 et un peu de bon sens).
    Nathalie.

  3. La question qui nous est souvent venue à l’esprit est comment faire pour le reste, les classes supérieures, les bases de primaires qui ne sont pas forcément acquises pour nous?
    Nos enfants commencent en maternelle on se dit c facile mais après?
    Finalement la question à se poser n’est pas et plus tard mais et maintenant? d’où part notre enfant et où voulons nos le conduire?
    Exactement là où la société l’emmène alors dans ce cas mieux vaut le garder dans le système classique sans question réelle des parents ou bien voulons nous en faire des hommes et des femmes debout remplis de leur convictions près à les défendre, conviction qu’ils auront acquises grâce à une vision du monde alimentée par leur recherches, expérimentations… qui ne font pas d’eux des consommateurs et des absorbeurs sans volonté?
    Tout cela demande réflexion , analyse, programmation, prière, écoute et sérénité.
    Bon courage à tous et un grand merci à Rémi et Cécile qui nous ouvrent des perspectives jusque là inexplorées.

  4. ah cette rubrique tombe à pique ! je suis à l’étranger depuis maintenant 6 mois et fais l’école à la maison car l’école internationale est bien trop chère pour mes 2 enfants de 4 et 7 ans .. je me pose vraiment pleins de questions aujourd’hui sur ma capacité à leur instruire les bonnes choses alors que j’étais super motivée et confiante au début … vais je mettre mon fils en retard par rapport au niveau qu’il devrait avoir ? est ce que je lui apprends de la bonne façon ? j’ai aussi l’impression de ne pas faire assez pour ma fille de 4 ans car niveau maternelle mais ca me panique qu’elle ne sache pas l’alphabet, les sons etc quand elle rentrera au Cp … Je vais donc essayer comme vous dites de me poser au calme .. de plus nous démarrons vraiment une nouvelle vie, nouveau pays, creation de société .. cela fait beaucoup de choses à gérer ! je me sens débordée et je m’en veux quand je rate les heures que j’aurai du faire avec mes enfants … je pense qu’il faut que tout se mette bien en place pour que je sois opérationnelle et confiante 🙂
    merci pour vos conseils Cécile et Rémy, on voit que vous êtes dans nos têtes car passés par là !

  5. Merci pour toutes ces pistes qui nous permettent de regarder dans la bonne direction!
    Votre expérience m’a énormément aidée pour trouver les réponses aux questions que je me posait avant de faire l’école à la maison avec mon fils! Je suis sereine par ce que je sais que je trouverai toujours auprès de vous une réponse qui nous permettra d’avancer.

  6. Se poser la question c’est déjà admettre que la situation en cours n’est pas vraiment satisfaisante.
    Mais il est vrai que les réponses ne sont pas toujours faciles à entendre. La première vraie question à se poser est peut être « À quel point suis-je prêt à changer les choses ?  »
    En tout cas le sujet nécessite vraiment d’y réfléchir !
    Merci pour ces conseils.

  7. Désolé d’avoir laissé un commentaire qui concernait la rubrique (Inspection académique )
    toutefois j’ai la réponse sur l’inutilité de certaines questions que nous continuons à nous poser bien malgré nous parce que nous n’avons pas encore expérimenté certaines situations!comme vous dites « relax »

  8. Bnjour Remy et cécile,en janvier 2015 les martiens arrivent! branle-bas de combat,tous à vos postes!récapitulation des choses à refuser,à dire ,à faire, à éventuellement accepter.
    Viendront-ils en petite où grande délégation ? feront-ils passer des tests à notre enfant pour examiner sa capacité de résistance ainsi que ses ressources à la vie sur terre dans le grand centre de formatage ?
    Malgré toutes ces préparations nous ne sommes pas rassurés sachant que tout les moyens sont bons pour contrer notre liberté!
    Un grand merci !

    1. Regardez les pages consacrées à la question et soyez très relax. C’est chez vous et il et passe uniquement ce que vous voulez. Vous pouvez même refuser le contrôle, ils n’ont donc qu’à bien se tenir ! Tapez « contrôle » dans la fenêtre de recherche: tout y est. Amitié

  9. L’avis des gens….sans poser de questions les gens nous donnent leur avis…alors il est vrai qu’il est bon de ne pas toujours écouter tout le monde quand il s’agit de nos enfants ! merci pour cette réflexion.

  10. « Une question se pose : comment se poser une bonne question ? » déjà le titre est un paradoxe Mais je pense en effet que la question est plus importante que la réponse, en fait la question ouvre t outes les possibilités alors que la réponse définit les solutions. A méditer. pour moi et grand merci.

  11. C’est exactement ça! Ne demandez ni a votre mère ,ni a vos sœurs si elles n’ont jamais fait l’école à la maison et si elles critiquent tout en général !!! Allez voir une copine qui vous aime et vous trouve super! Elle vous aidera à voir ce qui vous échappe ….
    Quelqu’un peut me dire comment lire l’article sur l’autisme car je n’ai pu y avoir accès ? Merci! Courage a ceux et celle qui ne savent pas quoi faire, vous êtes leur mère donc vous êtes la meilleure …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *