Des vidéos pour vous (et votre enfant)

Sur cette page, nous vous présentons des vidéos complémentaires qui vous apportent toutes sortes d'éclairages et de points de vue. Elles vous serviront notamment à convaincre votre conjoint.

Interlude drôle: comment se faire embaucher à l'Education Nationale sans compétence et en 10mn.

Envoyé spécial - Comment devenir prof de maths... by tuxboard

Cela rejoint nos propos, par exemple ceux-ci: https://l-ecole-a-la-maison.com/autisme-dyslexie-disent-ils-vrai. Merci Albert !

De la domination de l'abstraction sur les pratiques (nous en parlons sans cesse). Bravo Ken ! Cela dit, ta conclusion sur les hommes qui, disparaissant, favoriseraient la nature est éminemment contestable... Passons, c'est un détail. On note au passage que l'inventeur des TDHA Troubles Déficit de l'Attention et de l'Hyperactivité avoue que cette maladie n'existe pas. Pourtant, on enferme encore aujourd'hui, et chaque jour, des gens qui en sont atteints. Des gens gagnent beaucoup d'argent avec ça...

Émerveillement d'un physicien (vous pouvez passer les 5 premières minutes de blabla de la présentatrice):

Un réflexion intéressante et rejoignant aussi nos travaux:

Encourager la destruction de l'intelligence. La chimie alimentaire industrielle, un danger palpable:

L'impuissance acquise: en 3mn, vous allez tout comprendre.

Le cerveau humain n'a pas de limite. Un indice de cela:

Impossible..

Publié par Only Engineers Can Understand sur samedi 31 décembre 2016

Le témoignage de Charlotte Iserbyt, agent d'Etat américaine, au sujet de la manipulation de l'éducation :

Attention aux écrans, téléphones, ordinateurs: une analyse qui va au-delà du "attention, danger". Pourquoi les parents perdent une autorité et pourquoi ils ne peuvent plus enseigner à  leurs enfants quand ceux-ci sont "connectés". Pourquoi les enfants se retrouvent souvent seuls. Pourquoi ils perdent de leur volonté. Pourquoi ils perdent leur intelligence et leur faculté à travailler. "Il n'y a pas si longtemps, un enfant pouvait lire 20 pages avec en tout 4 illustrations, le même opuscule aujourd'hui, un adulte aura du mal à le lire." "Le directeur de mon école, quand j'étais jeune, était capable de dire à quel moment la télévision était arrivée dans une famille, en regardant le travail de l'élève". Très riche.

Très remarquable interview telle que nous les aimons: tout sauf la langue de bois. Sur la santé, indispensable à avoir ! Elle reprend plusieurs de nos propos, notamment que l'espérance de vie n'a pas augmenté depuis Louis XIV ! (passer les 3 premières minutes inutiles)

Génial également et bourré de choses :

Ici, l'on voit que démarrer l'école tardivement n'est pas un problème; cela dit, attention à ne pas trop laisser l'enfant baguenauder car plus il est jeune, plus son esprit est ouvert :

Pas mal du tout et signe des temps: le message évangélique touche le monde de la régénération et de l'alternative alimentaire :

Beauté du monde:

Sciences mathématiques

Un beau cours pour nos lycéens ! Qui peut aller loin.
(extrait posté sur notre mur Facebook:)

Lorsque l'on met en forme les principes du vivant, on en passe inéluctablement par des mathématiques. Les mathématiques ne sont pas la raison d'être mais la forme, la structure, le squelette. Le squelette humain est intégralement mathématique, même dans ses variations les plus surprenantes.
Tous les squelettes sont différents mais on les reconnaît tous pour des squelettes par la forme générale.
Tout est chiffre dans la manifestation.
Dieu est-il donc chiffre ? Non.
Car tout sens supérieur (raison d'être) est dans l'observation générale, appelée aussi perspective.
Or, il n'y a pas de mathématique juste sans perspective.
Si vous ne savez pas ce que vous cherchez, vous errez.
Errer, erreur.
Quel est le but de l'exercice de maths, voilà la question à poser à l'élève.
Plus tard, il apprendra à se demander: "quel est le but de mon travail ? Puis, quel est le but de ma vie ? Que suis-je en train de faire de bon ?"

On voit par là que l'instruction juste relie à un Sens.

Du premier coup, l’œil humain sain reconnaît le Beau, qui est mathématique. Puisque l’œil est une manifestation mathématique d'une conscience et aussitôt qu'il rencontre quelque chose qui est semblable à lui, il le reconnaît.

Attention: n'entendez pas, par mathématique, le mot "géométrique". La géométrie n'est qu'un sous-ensemble variable.

Ainsi, c'est le but qui donne forme à la forme: la plante cherchant la lumière, elle tend vers elle et se donne une structure qui répond à ce besoin.

On peut conclure le cours en évoquant les croyances modernes et les déterminismes socialistes du gender ou de la transsexualité qui, du coup, s'effondrent d'eux-mêmes: ces hérésies évaporées au sujet d'un homme qui deviendrait une femme ou le contraire, sont la démonstration magistrale de l'ignorance. Il y a là une coupure, un éloignement de certains Occidentaux vis-à-vis du vivant, ce sont des hérésies des villes. Ils se sont éloignés du but, du sens: ils se font plaisir avec une pensée autocontemplative mais se coupent du sens, et donc ne prennent pas forme.

Qu'est-ce que la laideur ? la forme sans sens et donc en-dehors des mathématiques véritables, c'est-à-dire animée de l'esprit de perspective supérieure.
Notez que la mode a besoin de la laideur: cela fait vendre et changer de vêtements ou d'objets et plus on en change, plus on dépense. Si la mode s'appuyait sur le Beau, le consommateur serait beaucoup moins pressé de changer et on aurait dans la société des gens qui conserveraient les objets d'antan.
Voilà qui fait penser à l'expression datant de l'époque de Henri IV "être à collet monté" qui évoquait les personnes habillées comme au temps de Catherine de Médicis, personnes devenues âgées et donc plus exigeantes, plus assises sur les usages de cour, et par dérision (de la part des plus jeunes) des personnes ayant un comportement rigide, vieillards aigris et prompts au blâme, catégorie de personnes qu'on disait "collet monté".
La dérision nous a fait une expression qui témoigne qu'un accessoire de toilette a donc été porté pendant un siècle. Mauvaise affaire pour les commerçants.

Les modistes ont compris bien avant le XXème siècle que pour faire plus d'argent, il fallait plus de changement. Au début du XXème, ils ont compris qu'il fallait faire du pas cher.
Puis après-guerre, qu'il fallait faire du laid.
L'usure et le dégoût font faire des fortunes. Le Beau et le solide n'ont rien à faire dans une société où l'argent est maître.
Et cela est vrai jusqu'en politique: il faut du nouveau, de l'argent facile, et pour qu'il y ait du nouveau, il faut qu'on se dégoûte: il faut donc des imposteurs et des gens qui fassent l'inverse de ce qui est vrai, bien et beau. C'est beaucoup plus vendeur.
Le laid et l'idiot ont donc des raisons d'être, mathématiques elles aussi, mais sans le sens ou dans un sens inversé. On peut dire sans le moindre risque de se tromper qu'on est dans un temps d'inversion.

Nous discutions hier avec une personne qui parlait du talent et de la beauté relative des œuvres d'art: comment s'y retrouver ? Quand on a ce principe, répondre est simple: tout individu équilibré (sain) qui a une véritable vocation ne peut produire, à force de travail, que du Bien et du Beau, quelle que soit sa réussite, son succès ou le regard des autres. Il produira un Bien et un Beau relatifs, fonctions de énergie, son degré de maturation, son expérience et son éducation, évidemment.
Mais il y tendra, il progressera, il ira vers une maîtrise, une perfection, au fur et à mesure de sa pratique.
L'idiotie publique consiste à mesurer le talent à la réussite, le nombre d’œuvres vendues, le nombre de livres, la célébrité. Mais le talent de l'artiste est dans l'exécution de son oeuvre selon sa vocation, non celui de l'exécution du talent de vendeur. Toi qui es le mari d'une artiste, ne lui demande donc pas stupidement: "Combien d'argent est-ce que ton art te rapporte ?" Mets ton talent de vendeur au service de son talent d'artiste.
Et dans une société qui est à l'inversion, ne rien vendre est plutôt bon signe. Pas suffisant pour se dire grand artiste, mais déjà preuve qu'on n'est pas complètement corrompu.

Bref. Tout ce qui ne vient pas d'un individu sain ayant une véritable vocation est une imposture.

C'est 99.9% de l'art dit moderne.

L'imposture est parfois sincère et même, parfois, elle produit des réussites techniques, qui peuvent bluffer. Mais l’œil exercé n'y verra que vernis.
Picasso le savait fort bien lorsqu'il disait qu'il "donnait à ces messieurs ce qu'ils voulaient" mais savait, au fond de lui, que ce qu'il faisait "n'était pas de l'art au sens noble et antique du terme". Ceux qui donnent Picasso dans sa période célèbre pour un grand artiste sont donc, selon l'artiste lui-même, des snobs trompés, mystifiés par leur goût dénaturé, incapables de distinguer l'art au sens antique du terme.
Il est dramatique que des populations entières soient devenues incapables de reconnaître une belle oeuvre ou une imposture.
L'arche de la Défense est une imposture, nul besoin d'être architecte pour le deviner.
Et comment se fait-il que certaines œuvres soient si laides, comme ces défilés de mode ridicules ou des garçonnets filiformes sont habillés avec des sacs à patates officiellement féminins ?
C'est tout simplement que l'on a l'étalement d'un besoin de faire sensation, du neuf, du bruit, de l'argent en fait, sans aucune vocation. Ces artistes, couturiers, modistes qui travaillent sans vocation ne sont que très banalement des imposteurs; au contraire, tous ceux qui ont une vocation produisent inéluctablement quelque chose de bon, relativement.
Il est fréquent que les mauvais couturiers emploient des gens qui ont un vrai talent à faire des choses moches: ces gens de talent en souffrent. Le mieux est qu'ils en soient au point de quitter leur mauvais employeur et fondent leur propre activité.

Dès lors que le sens est juste et la vocation véritable, on ne peut produire du laid.
Cela se manifeste irrévocablement en chaque chose créée que les mathématiques manifestent.

Adenda pour vous: Ce qui est très intéressant, c'est que le ministre Peillon, franc-maçon, avouait qu'il cherchait à abattre les "déterminismes" anciens, c'est-à-dire en fait les raisons d'être, le sens, la perspective, la nature même des choses, la nature mathématique supérieure, originelle, charnelle, consubstantielle, ontologique. Pour établir une tyrannie, il faut ôter le sens. On ne peut contrôler des individus qui sont reliés à des raisons d'être. Il faut donc détruire. Et comme la famille donne des raisons d'être, il faut la fracasser.
Vous avez là une explication essentielle de la destruction de nos sociétés, organisée par les maçonneries de tous poils. Maçonneries qui, elles, révèrent le sens des choses en l'inversant. Car elles croient en Dieu, elles, et le haïssent.

Cliquez like ci-dessous