La motivation des enfants: la clé du bonheur ! (vidéo)

Dans un article du Figaro repris par plusieurs blogs consacrés à l'éducation, on s'intéresse à nouveau à la motivation des enfants.

Pour qu'un enfant soit heureux (et non seulement passagèrement joyeux), cela doit toucher le fond de son être: être heureux, c'est durable. C'est donc un enjeu sur la durée.

Pour maintenir un enfant dans le bonheur, il n'y a qu'une seule clé: la motivation. L'enfant ira vers ce qu'il aime, et c'est cela qui le rendra heureux.

L'équation, c'est
motivation constante = bonheur

La motivation des enfants n'est pas intrinsèquement différente de celle des adultes

Comme je le disais ce matin sur un blog, ces recherches reprennent des travaux très anciens aux USA. Daniel Pink a écrit il y a quelques années un best-seller qui la vérité sur ce qui nous motive motivation des enfants http://l-ecole-a-la-maison.comconnaît encore un grand succès : « La vérité sur ce qui nous motive », livre que nous vous recommandons. L’un des premiers chapitres est justement consacré à la politique du bâton et de la carotte. L’avantage du livre du célèbre auteur américain, c'est non seulement qu'il a une longueur d'avance, mais encore qu’il présente les choses de manière intelligible et sérieuse.

Bâton et carotte ne fonctionnent pas vraiment, enfin pas toujours, dit Pink. Et il explique pourquoi.

Avant de regarder la vidéo, vous serez peut-être aussi intéressé par deux articles corolaires: La cohésion entre enfants et Comment gérer plusieurs niveaux.

Après l'avoir regardé, si vous voulez passer à l'action concrète, regardez cet article qui s'intitule "Rencontrer les sentiments de l'enfant".

D'abord, la récompense en fait remplace la motivation intérieure liée au cœur, par une motivation purement intellectuelle. C'est très curieux mais on comprend tout de suite: l'idée se déplace du cœur au cerveau et dans l'opération, l'élan est tué.Première leçon: si vous voulez tuer l'élan, rationalisez ! C'est ce que fait souvent l'école et encore plus l'Université.
La motivation intellectuelle est moins puissante que la motivation du cœur. Chacun sait qu'on fait mieux ce qu'on aime et nous avons envie de dire... il n'y a pas besoin de faire des recherches pour ça, c'est vieux comme le monde. Il n'y a qu'un (...) la suite dans votre accompagnement-formation (cliquez ici) déjà accompagné ? connectez-vous dans la colonne de droite → (en cas de souci, voir la FAQ).