Quiz : problème avec la scolarité de votre enfant ?

Vous avez constaté que votre enfant boudait malgré toutes les discussions que vous avez eues avec lui. Mais rien à faire: il boude et n'est pas heureux à l'idée d'aller à l'école. Et ce chaque matin...

Votre enfant va à l'école en boudant chaque matin

Le personnel de l'école n'est pas toujours idéal. Il y a de bons enseignants... et de moins bons. Il suffit d'un seul mauvais pour que l'enfant soit marqué à vie.

L'enseignante n'est pas idéale

Les premières personnes auxquelles on pense aller parler d'une autre solution que l'école classique, c'est bien sûr le personnel scolaire. Par définition, il est rarement favorable à une autre solution pour votre enfant, et ce non seulement parce qu'il y a souvent des idées reçues, mais aussi parce que sa position dépend du nombre d'enfants, de moyens, de la manière dont ils sont notés etc. Cependant, certains qui sont favorables aux alternatives sont de très bons conseils, même s'ils ne vous les disent pas ouvertement. Beaucoup font l'école à la maison pour leurs enfants, et presque tous leur font du soutien scolaire... ce qui vous donne une piste: ce qu'ils font pour leurs enfants, pourquoi ne pourriez-vous pas le faire ?

Le directeur de l'école fait un blocage au sujet des autres formes de scolarité, par exemple au sujet de l'école à la maison

A la question de savoir si vous feriez l'école à la maison, par exemple parce que vous habiteriez trop loin d'une école, quelle serait votre réaction ?

Si je pourrais faire l'école à la maison, moi ?

Si on déclare cette scolarité, l'école à la maison étant légale, il n'y aura pas d'interdiction: l'Etat sera contraint d'accepter. Il est rare que des gens aillent jusqu'à des ennuis avec la Justice mais en effet, s'ils ne suivent pas quelques règles basiques, et ignorent complètement l'Etat, ils vont au-devant d'ennuis.

Récemment, des parents ont eu un procès par leur mairie parce qu'ils faisaient l'école à la maison

Quel bilan faites-vous sur la scolarité de votre enfant ?

Jusqu'ici, la vie scolaire de mon enfant

Ce soir, votre enfant est un peu différent.

Un jour, votre enfant rentre à la maison très content.

Ah ! oui: merci de mettre un commentaire ci-dessous

Cliquez like ci-dessous

15 thoughts to “Quiz : problème avec la scolarité de votre enfant ?”

  1. Bonjour Rémy, bonjour Cécile,
    C’est une réponse à nos prières que vous soyez présent dans nos vies.
    Je suis un papa plein-temps vivant une vie très enfantine depuis bientôt six ans. Voyageur intercontinental depuis 1986; quel déception se fût de voir la décadence de culture en Europe, vis à vis de l’éducation et sans mentionner ce qui s’ensuit,; on est rentré dans l’âge de la médiocrité. Déjà à l’âge de treize, je fût très rebelle au système éducationnel. Mon ‘escape’ était alors,vagabonder en foret, aux bords du fleuve, ses étangs et la pêche fût alors mon école .Quel chance j’ai eu, quand j’y pense!
    Seulement voilà! C’est au tour de mes enfants!
    J’ai deux options. La première consiste à dire:  » au revoir tout le monde » et je pars en voyage très loin. Spirituel, Poliglote, artiste jardinier, bon-vivant et sympathique et bien-aimé partout,, la planète est un terrain de jeu.
    La seconde… Et bien elle est pas facile!!!!! Refaire l’école ¨!!! Moi qui n’a même pas passer la sixième….
    Et puis j’y pense… J’y pense… et maintenant ; je la vois cela comme un défi qui appelle à mon coeur. Elle va complété le rêve de toute une vie: me surpasser et aider les autres à aider les autres… à se surpasser! Quel noblesse des Cieux
    Et vous, Rémy et Cécile vous apparaissez avec les mille et une réponse comme tomber du ciel. Bien-sûre cela ne sera pas gratuit, car tout à un prix, mais la c’est de valeur qu’on parle: le futur de NOS ENFANTS ET DE LEURS AVENIR… Et puis cela influencera aussi beaucoup de parents,  »à voir tous les parents » ( je me souhaite dans le coeur): retourner à la sagesse et gérer notre existence au sein d’une belle:  » il était une fois l’humanité)! AUSSI DE TOUT COEUR, Je vous invite tous à lire les premiers proverbes de Salomon qui m’ont suscipter à
    l’instruction. TOUT EST SAGESSE POUR QUI VIE EN BALANCE AVEC LES CIEUX… et tout est vanité en même temps…
    Tout de même, avec ma compagne, bien-aimée Doménica nous appelons cela: un Présent!!!! NOUS VIVONS dans un monde spirituel où tout est connecté, Doménica est architecte, vie dans la logique et donc très mathématique mais si gentille, merveilleuse combinaison, aussi cadeau du ciel, nous vivons une lune de miel qui ne finit pas.
    Six ans en arrière, quand nous avons pensez à avoir des jumeaux ( un voeu sincère du coeur), j’expliquais déjà à Doménica que les enfants n’iraient pas dans les mains du système éducationnel aussi bien que culturelle. Que quand viendrait le moment, je partirais et que l’instruction (1,2,3;souris) se fera là où on sera et en voyage. Ils ont déjà beaucoup voyagé ces petits chanceux et n’ont eu le droit que de s’amuser et d’être émerveillé tout le temps, de découvrir de nouveaux enfants dans de nouveaux foyers.. Baignés dans l’espagnol, la langue anglaise, allemande,italienne, allemande et le français, le cerveau de nos Jumeaux, Anna et Joshua, est un peu trop hors du commun ici, en France, vu qu’ils ne parle pas bien le français, sont sauvage ( bon-vivants, nous vivons dans la petite maison dans la prairie) et loin d’être bien éduquer à la Française. Ils sont des enfants de la nature sans système de domestication quelconque. Ils sont très gentil et sans aucune distinction dans leur partage avec ce monde jusque là, inconnu. Ils sont heureux et rayonnant de vie, gentille et serviable… et de bon vilain aussi car nul n’est parfait et de là commence la discipline intérieure – l’ordre dans le désordre, de la naïveté à la sagesse…
    Non, non, je ne suis pas sectaire, ni fanatique, ni bizzaroïde, juste logique; dans la nature, tout me parle! L’instruction et la sagesse des choix qui me tient depuis toujours à coeur… je ne suis ni pour, ni contre; je me tiens juste aux abords de tout ce qui est une boule à facette.
    Je suis aussi le plus grand menteur qui existe à vos yeux:  » Tout le monde, il est beau; tout le monde, il est gentil!
    Dans la vie, Tout me parle. Dans le monde de la méditation, nombreux sont ceux qui viennent et qui sont hyper-bien éduquer et si loin d’être centré; là… on reconnait le pouvoir du nouveau monde… n’est pas ce qui c’est passé ses dernière décénies?

    Maintenant, il est temps au coaching.
    De suivre vos guidances…
    Tel un nouveau né qui s’adonne avec bienveillance
    Je suis décidé et convaincu que tous nous le pouvons.
    Le tout est de savoir où commencer?
    Merci Rémy, Merci Cécile

    1. Bonjour Carlo ! nous nous sentons très proches de tout ce que vous dites et nous ne considérons pas que vous soyez dans la naïveté du « tout le monde il est beau tout le monde il est gentil », il nous semble que vous discernez très bien ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas. Vous vous souvenez, le philosophe disait: « L’Homme, c’est celui qui sait dire non. » Nous pensons que l’Homme doit savoir dire un vrai non et un vrai oui. Tout accepter, c’est ne rien aimer. Quand on aime vraiment, quand on est sensible à la vie, on repousse des choses. Et quand on vit volontairement dans un monde autour d’une petite maison dans la prairie, on est incorruptible, on n’est pas tenté à chaque minute, on n’est pas perturbé, on ne se dénature pas en somme. C’est la meilleure des décisions ! Mieux vaut éviter des combats inutiles que de les gagner ! Alors oui, vous aurez à faire encore, comme nous tous, pour que vos enfants soient à l’aise partout où ils iront, ce qui veut dire aussi dans les bonnes sociétés, pour autant qu’elles existent encore, avec l’art de savoir se comporter, par exemple savoir se tenir à table, savoir recevoir chez soi; mais cela s’apprend, et même en jouant, avec un bon guide du protocole, ce n’est pas difficile de savoir qu’on met les rabattants de poches de veste à l’intérieur quand on est à l’intérieur et au-dehors quand on sort à l’extérieur. Ce n’est pas difficile, non plus, de savoir que les boutons de veste d’homme doivent être de la même couleur que le tissu et que, donc, on retire les boutons en argent ou dorés de la veste neuve pour les remplacer. Tout cela est simple à savoir puisque cela s’apprend en un clin d’œil: on ne le sait pas, on l’apprend, et on le sait ! C’est beaucoup plus compliqué d’avoir bon cœur et de comprendre les choses. Quand on a bon cœur, on se doute que les petites règles protocolaires que je viens d’indiquer ont une excellente raison d’être. On peut s’amuser à les deviner.
      La sagesse, qu’est-ce finalement ? Elle consiste à rechercher le bien personnel, à travers le bien commun hérité. Le bien commun sans doute prime car il assure le bien personnel, et la nature personnelle de l’homme peut lui rendre odieuse la sagesse qui se heurte à ses demandes plus ou moins égoïstes. La sagesse est aussi une stratégie toute simple d’économie, de simplicité, de longévité, de santé, toujours au profit de la communauté.
      Il nous semble enfin que le déséquilibre intérieur est une vieille affaire en Occident, liée au style de vie qu’on a dans les villes depuis 2 siècles. Eloigné de l’activité laborale et ayant un centre de gravité remonté vers les poumons – parce qu’on est trop dans l’intellectif et le sentiment – l’individu cherche du sens partout sans avoir d’enracinement. Les Japonais ont encore un centre de gravité un peu plus bas; d’autres nations traditionnelles sont dans ce cas. Il faut donc réapprendre à respirer et marcher ou s’asseoir avant de se poser des questions métaphysiques. Le danger, c’est de tout comprendre intellectuellement sans incarner. Les gens les plus dangereux comprennent les choses intellectuellement mais n’ont pas d’assise intérieure et leur déséquilibre les pousse en avant.
      Je peux dire cependant quelque chose qui est assez secret: on peut intérieurement être très légèrement déséquilibré, un peu penché vers l’avant, pour avancer. Vous comprendrez certainement ceci que d’autres trouveront totalement évident sans comprendre.
      Une chose importante que vous savez, c’est que c’est le style de vie qui conditionne la pensée et l’être intérieur et non le contraire, du moins plus radicalement. On ne peut être équilibré intérieurement en vivant à 7 dans 15m² dans une banlieue insalubre et sans revenus. Ou alors il faut n’être relié à rien en vivre de manière quasi-animale, ce qui d’ailleurs peut être salutaire un certain temps pour ne pas chuter dans la folie. Voilà pourquoi il ne faut pas trop révéler de choses à des gens qui n’ont pas les moyens de les assimiler sans brûler et souffrir. Personne n’a l’idée d’expliquer à son chien tenu en laisse qu’il est en condition de servage, n’est-ce pas ? De même, on ferait bien de ne pas faire miroiter trop de choses telles que les richesses matérielles aux gens pauvres des quartiers infâmes car cela engendre de la violence, du fait qu’ils ne sont pas assis intérieurement: ils ne sont pas aptes à recevoir ces choses. La télévision entrait partout (à l’époque où elle était populaire), c’était un outil de destruction effroyable.
      Au XIXème siècle, les « humanistes », des gens fous assurément, sont allés parler de « liberté » et d’émancipation à des gens qui ne pouvaient pas comprendre; d’ailleurs ces humanistes ne savaient pas de quoi ils parlaient. Ce furent guerres, destructions, crimes de toutes sortes: la période la plus désastreuse de l’Humanité.
      Il faut donner à chacun selon ses nécessités et besoins, ou rêves et capacités, et non à tous un message unique abstrait. Le monde politique est donc un monde nul et non avenu, on devrait arrêter les politique est les jeter en prison ou les mettre au débroussaillement des maquis.
      Vous dites très justement que tout dans la nature vous parle parce que vous êtes intérieurement comme elle, c’est-à-dire justifié, assis, souverain: vous êtes maître de vous-même, la nature est en vous mais en même temps elle ne vous possède pas, c’est vous qui la possédez. Vous n’êtes pas dans « l’instinct sans racine », la pire des choses.
      L’instinct sans racine, cad l’instinct associé au déséquilibre intérieur de l’être humain moderne produit un être en-deça de l’animal instinctif. C’est malheureux à dire mais bien des gens n’ont même pas l’instinct de la bête. On peut l’observer aisément dans certaines circonstances climatiques: l’Homme ne ressent plus des dangers que la bête perçoit et il s’expose. Certains regardent leur propre mort arriver comme si c’était à la télé. Ils ne réalisent pas: cad que la réalité n’advient pas en eux. Ils sont des êtres dématérialisés intérieurement. Fascinant.
      Vous avez donc certainement raison en prenant des distances vis-à-vis d’un monde qui n’a pas de sens.
      Le mot « sens » est très important, il faut d’abord chercher le sens mais il faut réaliser qu’on ne l’atteint que lorsqu’on est intérieurement établi, du moins suffisamment. La belle vie est un aller-retour permanent entre conditions de l’assise intérieure et la quête. Pas de quête sans assise et pas d’assise sans quête (voilà pourquoi nous disons: être légèrement penché vers l’avant). Il n’y a jamais de salut dans l’absence de sens. Le sens est chassé des médias et de la politique ou de l’école: il faut donc les fuir radicalement et sans s’excuser. On ne s’excuse pas auprès de quelqu’un qui veut vous pousser du haut d’une falaise.
      Voilà pourquoi nous avons tendance à privilégier les conditions physiques de l’existence pour sauver le monde plutôt que le discours et la quête. On trouve sous ses pieds quand on est établi. La quête est bien plus juste et facile quand on est justifié intérieurement.
      L’école à la maison, elle est là.
      PS: peut-être que le roman de Rémy vous intéresserait… ? PPS: vous recevez bien nos différentes propositions de rendez-vous skype ?

  2. [Edit : Bcp de faute dans mon précédent commentaire]
    Bonjour,
    Je suis maman solo d’un joli petit troupeau de filles (12, 11, 7, 5 et 4 ans) et d’un garçon (2ans, il ira à la crèche à la rentrée) et je me demande si le nombre d’enfants a instruire n’est pas un réel frein à l’éducation à la maison. Ce n’est pas mes capacités a les aider qui m’inquiète, mais plutôt la possibilité de les faire travailler dans un environnement adapté.
    Quand les 6 sont là c’est toujours bruyant, j’ai souvent du mal a garder mon calme pour les devoirs de ma CP par exemple, sachant qu’a coté il y a les petits qui jouent, parlent fort …
    Mes grandes sont attirées par l’école a la maison, elles sont en 6ème et 5ème, mais je me demande si elles ne vont pas en profiter pour penser plus a jouer qu’a apprendre, je me doute qu’il va falloir instaurer de nouvelles règles, des horaires précis pour les cours, les téléphones et autres tablettes … et concrètement j’ai un peu peur de leur faire perdre une année a essayer l’instruction en famille… peut être que pour la 1ère année l’idéal serait de laisser les 2 petites à la maternelle, afin de me concentrer sur l’instruction des 3 plus grandes (mais cela nous obligera a garder ce rythme qui les fatiguent beaucoup et nous empêchera de vivre des sorties pédagogique comme j’en ai envie)… bref, beaucoup de questions… En tout cas, merci pour cette page, parce que j’ai enfin trouvé celle qui me donne envie de croire que je peux le faire !

    1. Bonjour Lydie,
      joli troupeau donc ! Le nombre d’enfant n’est pas un problème pour quelqu’un qui a déjà pratiqué », il faut donc arriver à ce stade. Pour ce faire, il serait bien de commencer avec un enfant à la fois. Nous parlons du travail en commun et de la cohésion, ce sont des questions qui s’abordent quand on a commencé à maîtriser les ressorts de base que sont l’enseignement à son enfant puis les premières séances à plusieurs. On s’aidera aussi des plus grands, ce qui les valorisera, avec des missions précises.
      Oui, on mettra en place des règles précises, bien sûr. Certaines règles s’appliqueront plus spécialement à l’une ou l’autre, en d’autres seront pour tout le monde.
      Enfin, vous ne perdrez jamais une année si vous suivez un minimum de formation, car elles apprendront de toute façon, et vous aussi. Il est impossible de ne rien faire. C’est le travail et spécialement le travail en commun qui assoit l’avancée; pour rater l’année, il faudrait de l’oisiveté, de la concurrence, de l’ennui, des erreurs de comportements de votre part et quelques autres choses, c’est donc assez difficile finalement, Dieu merci !

  3. Mon fils de 8ans n’a jamais été très « école et cela depuis la 1ere année de maternelle. Et depuis 5ans qu’il est scolarisé c’est un enfer. J’ai fais « l’erreur » de le garder a la maison trop souvent alors quil etait en moyenne section de maternelle car je ne supportais plus ces pleurs ces angoisses et de le récupérer chaque midi avec de nouveaux hématomes coups griffures etc… Un signalement a été fait mon fils a été placé en Foyer j’ai réussi à le sortir de la assez rapidement mais le problème ne s’est pas arrangé bien au contraire cela devient de pire en pire.
    En début d’année scolaire 2016/2017 il est entré en ce2 et le 4eme jour de cette année scolaire je suis allée le chercher à midi et je l’ai trouvé en pleurs entourés de plusieurs amies a moi qui venaient chercher leurs enfants. J’ai cru au pire mais ce que j’allai entendre était bien loin de ce que j’avais imaginé. Les 4 garçons qui l’ont pris en grippe depuis la maternelle ( forcément dans une petite ville ils sont dans la même classe depuis la maternelle et ce sont donc chaque années les même qui l’embête le tape etc ) ce matin la lors de la récréation, l’avaient pris a part dans les toilettes et pendant que 2 cachaient mon fils les deux autres l’ont déshabillé et lui ont touché le ventre le sexe les fesses … c’est le fils d’une amie qui est dans la même école qui est entré dans les toilettes et qui a vu la scène et qui a sorti mon fils de la . J’ai alerte la maîtresse et le directeur mais malgré les promesses rien à été fait ! Je ne demandais pas beaucoup juste qu’on reconnaisse que mon fils a été victime et qu’on punisse les enfants responsables. Un simple rappel à l’ordre m’aurait déjà fait decolerer mais non. Le directeur a entendu mon fils dans son bureau et mon fils qui est très timide et qui a beaucoup de mal à s’exprimer sur ses émotions a quand même raconter ce qu’il s’était passé ainsi que ce n’était pas la première fois que cela arrivait et que les 4 enfants responsables allaient aussi dans les toilettes des filles et qu’il était victime d’insultes de moqueries et de maltraitances diverses des coups de pied de poing des claques etc … Des lors le directeur a mis mon fils de côté ainsi que la maîtresse. Le directeur a dit qu’il ne croyait pas mon fils car les enfants qui l’auraient agressé étaient de « bonne famille ?!?! Et il n’y a eu aucune suite. J’ai été me renseigne a la gendarmerie ou l’on m’a dit que si je portais plainte ce serait le directeur qui serait incriminé car il est responsable de ce qu’il se passe dans l’établissement et on m’a dit d’attendre avant de porter plainte et d’essayer de trouver une solution avec le directeur. Quand je lui ai parlé de mon entretien avec la gendarmerie cela a été fini pour mon fils et pour moi. Aujourd’hui l’histoire n’a toujours pas été réglée mon fils ne veut plus aller à l’école il a peur je ne sais plus quoi faire pour l’aider. J’ai refait l’erreur de le garder parfois a la maison lorsqu’il pleurait tellement il avait peur et était angoissé à l’idée d’aller à l’école et le directeur a transmis à l’assistante sociale une lettre disant que mon fils ratait trop souvent l’école et que « la police municipale récupérait régulièrement mon fils a l’école  » ( pure invention cela nest jamais arrivé !) . Je voudrais sortir mon enfant du système scolaire mais je ne sais pas comment faire . Quand je le gardais a la maison je le faisais travailler avec des livres de programmes scolaire qu’une directrice d’école dans laquelle je travaillais m’a donné car je lui avais parlé de la situation de mon fils et pourtant c’était avant le drame de cette année. Je le fais donc travailler avec cela j’ai les livres des programmes de CP ce1 ce2 en maths et français pour élèves ainsi que les manuels de l’instituteur pour moi. Mais j’ai peur que cela ne soit pas suffisant .
    Si quelqu’un peut m’aider cela me ferait vraiment beaucoup de bien je le sais plus quoi faire pour aider mon fils je ne veux pas qu’il rate sa scolarité son apprentissage …

    1. Bonjour Lolita,
      vous dites « J’ai refait l’erreur de le garder parfois a la maison » parce que sans doute, vous pensez qu’il eut été mieux ailleurs. Mais il pourrait être très bien à la maison si vous aviez de justes activités à lui faire faire. Et de toute façon, vous devez l’y garder étant donné ce qu’il y vit ! c’st un impératif de le sauver car on est là dans le domaine du pénal et votre responsabilité est engagée. C’est votre devoir d’intervenir. Ensuite, nous vous montrerons qu’à la maison et en sorties, on peut faire des choses formidables qui construisent l’enfant. Rappelez-vous que l’école obligatoire n’existe que depuis peu de temps et qu’auparavant, durant des siècles, les enfants ont été à la maison et ont grandi le mieux du monde. Gardez le moral, nous vous envoyons ce qu’il faut ces jours-ci.

  4. Bonjour ,
    Je veux retirer mes fils seulement j’ai peur de ne pas faire les choses administratives correctement …
    un immense merci à vous car je sais que d’ici peu je trouverai la réponse à mes questionnements … mille merci

  5. Bonjour
    Je suis entrain de me décider à retirer mes enfants de l’école car le système ne nous convient plus et je trouve votre site super à bientôt

  6. Quel soulagement depuis que vous lis et vous suis dans vos vidéos… C’est tout simplement magique!!!
    Hier encore je me torturais l’esprit à me demander comment je pouvais sortir ma fille (2 ans à la rentrée 2016) du guêpier infernal dans lequel je l’ai jetée… Pensant que l’école l’épanouirait davantage encore… Elle que je vois évoluer depuis sa naissance du fait que je la garde avec moi, je n’oublierai jamais ses pleurs et ses regards perdus lorsque je la laissais à la maternelle le matin!!!!
    Ça n’a duré qu’un treeeeeees long mois, mais c’était déjà trop!!!!!! Alors, j’ai dit à la maîtresse qu’on allait faire un break, ne sachant trop quand elle reviendrait, car l’affaire était entendue, ma fille devrait y retourner…!
    Depuis ce jour, ma fille a retrouvé sa désinvolture (dont elle doit profiter à son âge) et son petit caractère bien trempé qui m’exaspère parfois mais je sais au moins que c’est bien elle et qu’elle en fera sa force, tout en apprenant le respect des autres (valeur fondamentale qui m’incombe à moi, sa maman de lui inculquer )!
    Mais voilà, ces derniers jours, mon stress s’est amplifié car l’instit m’avait laissée comprendre qu’il serait bien que ma fille revienne en classe, après la Toussaint ou en janvier…
    J’en étais malade littéralement!!! Alors, j’ai cherché des alternatives, et je vous ai trouvés… Et là, ma décision est enfin prise, ma petite fille n’y retournera pas!
    Je ne prendrai pas le risque de faire souffrir 1 matinée de plus mon enfant et d’abimer son intégrité!!!!!!!!!!!!
    Tout ça pour vous dire un grand bravo et mille merci car grâce à vous, j’ai enfin écouté mon instinct de maman et je suis convaincue d’avoir pris la bonne décision!!!
    Au plaisir de vous lire!!!!!!!!!

  7. Bonjour
    Je découvre votre site avec grand plaisir 🙂
    Mon fils semble heureux et enthousiaste d’aller à l’école mais …. je suis régulièrement convoquée par son instit parce qu’il serait trop lent, trop distrait. Il ne termine pas ses travaux, parce qu’il rêve, ou qu’il est trop perfectionniste (il veut recommencer ses dessins).
    L’instit se plaint de lui, et devant lui en haussant les épaule.. C’est très angoissant car j’ai vécu la même situation étant petite, et je l’ai vraiment mal vécu.
    Je suis donc tentée par l’expérience de l’école à la maison
    MAIS :
    – Cela implique forcément que l’un des deux parents cesse de travailler non ?
    – Personnellement je me dis qu’il faut pouvoir se le permettre financièrement.
    – Ou existe-t-il des solutions intermédiaires (enseignant à domicile, échange avec d’autres parents à mi-temps) ?
    Merci pour toute réponse et bravo pour votre merveilleux site !
    Laurence (de Belgique!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *