Les parents en colère

Sur cette page, nous publierons vos lettres, à votre demande, dans lesquelles vous exprimez votre colère ou désaccord avec le système de l'instruction publique actuel, qui est en échouage.

Coup de gueule de mamans en colère

Mes enfants sont partis de l'école car :

  • ils y ont été harcelés et dans cette histoire, les harceleurs sont restés à l'école et les harcelés sont partis! Un comble! La conséquence directe d'une direction et d'un corps enseignant manquant d'autorité et faisant preuve d'un incroyable laxisme...ce sont les victimes qui partent et les violents qui restent et qui continuent d' harceler d'autres victimes. Impunité totale ! Il ne faut pas être victime en France...
  • Ils n'entendaient rien en classe, cela parlait tout le temps.
  • Leur enseignant n'avait pas une grande compétence ( nous avions des doubles journées puisque moi, la maman, je devais tout reprendre le soir). On ne faisait pas des devoirs , on refaisait cours....
  • Mon fils était asthmatique à cause du stress de l'école. Il allait voir le médecin tous les 15 jours car il rattrapait tous les microbes des autres élèves. Tous les 15 jours : antibiotiques et cortisone!!! Depuis l'école à la maison, il ne fait plus d'asthme, et n'est plus malade. Plus aucun médicament, c'est bon pour la Sécurité sociale et surtout pour la santé de mon fils.
  • Les études montrent que le niveau a l'école périclite depuis un bon nombre d'années.
  • Que dire du cyber harcèlement ? Aucune mesure n'est prise. Un enfant qui est cyber harcelé finit par se suicider. J'en sais quelque chose puisque j'ai moi même été cyber harcelée via Facebook . N'oublions jamais la petite Marion Fraisse et les autres....De même , le harcèlement entre élèves est une violence physique et psychique à l'école , qui est un facteur de désociabilisation. ( non l'école ne sociabilise pas, elle désociabilise très souvent)
  • Que dire de tous les " dys" fonctionnements que l'on impute à l'élève alors que la majeure partie de ces dyslexie, dyscalculie , dys....tout ce vous voulez proviennent d'un DYSfonctionnement du système !
  • Nous savons , en tant que parents, qu'il y a de la drogue dans les collèges et lycées, des enfants qui fument, du racket, voire même des viols! Et vous , l'Etat, vous voudriez que l'on laisse ce que l'on a de plus cher dans cette jungle! Quand je vois le niveau d'un professeur des écoles , je me dis que je ne peux que faire mieux. Pardon si cela paraît prétentieux, pour moi c'est réaliste car j'ai vu le travail effectué dans cette école. 
  • NON, je ne prendrai pas le risque que mes enfants soient en danger , comme ils l'ont déjà été lorsqu'ils étaient scolarisés dans une école privée , soit dit en passant (...), le " privé" ne garantissant pas nécessairement une meilleure sécurité que dans le public, la preuve en est. 

Christelle V

parents en colère


Je pense que mon témoignage n'est pas unique :

En France ce système sectaire qu'est la dite Education Nationale en complicité avec les services sociaux de la dite protection de l'enfance font ensemble tout pour empêcher l'instruction à domicile : double contrôle de la mairie et de l'Académie, sereniment sur la socialisation (qui pour eux doit prioritairement passée par leur école!), intervention des gens des services sociaux, procès plus ou moins orientés devant des tribunaux , expertises psy biaisées, obligation d'inscrire les enfants considérés comme handicapés (car sont pas à l'aise en classe, ont des difficultés d'apprentissage en classe, etc, sont trop chez eux pour être socialisés, n'apprendront pas l'autonomie s'ils restent avec leurs parents, etc) dans des IME ou autres structures, menaces de juge(s) d'accepter ses diktats si on veut pas que nos enfants soient placés en foyer, accusation vague de négligence éducative, rapports dont on ne reçoit pas de copie, consultation limitée en temps de ces rapports aux tribunaux, obligation de dire oui (amen?) à tout ce que les services sociaux vous disent, et des choses du genre. Après, alors que l' EN trouverait scandaleux qu'un enfant à douze ans ne sache ni lire ni écrire s'il avait été en instruction à domicile, du moment qu'il ait en IME, aucun problème...

Et si un autre plus âgé aussi en IME n'ira peut-être jamais au bac, cela ne les gêne pas. On vous contraint aussi à signer divers documents pour que vos enfants soient pris en charge par x ou y, car il y a toujours la menace du foyer...

Si vous êtes dociles , alors ils sont satisfaits, et ils sont, c'est le pire, persuadés, qu'ils font et ont fait tout cela pour le bien de l'enfant...Et encore je ne parle pas des tentatives plus ou moins légales de faire passer l'un ou l'autre parent pour un 'mauvais parent' ou un 'mauvais citoyen'...Ou par quelqu'un qui aurait des troubles psys...En bref, tant que l'Ecole (EN) n'aura pas disparu, je crains que l'instruction à domicile soit impossible en France !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *