Ecole à la maison le site, critiques et attaques

Il n'est pas courant qu'un site montre à ses visiteurs les attaques dont il est l'objet. Cependant, par souci de transparence, nous vous les présentons. Cela vous permettra peut-être de ne pas tomber dans le piège que tendent les ennemis de l'école à la maison ou plus simplement les diffamateurs et les calomniateurs.

Il serait vain de répondre à tout car il y a des gens dont le passe-temps est de nuire. Pour un ethnologue, c'est assez passionnant, on apprend même de nouveaux noms d'oiseaux.

Etre attaqué, c'est un très bon signe ! On n'est jamais critiqué quand on ne fait rien.

Une certaine philosophie qui se veut bienveillante finit par admettre tout et n'importe quoi au nom de la liberté personnelle. Mais cette liberté a des conséquences sur les enfants, et nous équilibrons donc un "oui" et un "non" sans la moindre crainte de choquer.

S'il n'y avait pas un "non, je ne vous laisserai pas faire", combien de gens heureux ne seraient-ils pas morts en sautant du haut d'un pont ? Combien n'ont-ils pas remercié leur sauveteur après que leur vie ait changé en mieux ? Il n'y a pas d'adulte vrai sans un "non" opposé aux erreurs ou aux folies dont le monde nous inonde.

Choquer est d'ailleurs bon. Cela réveille et pousse à réagir.

Il est normal de faire régir lorsque nous demandons :

--> Pensez-vous qu’il soit évitable que nos écoles primaires forment 20% d’illettrés complets à la fin du CM2 ? Que ce chiffre monte à 58% dans les banlieues sensibles ? A 46% à la fin du CM2 ?

--> Pouvons-nous accepter que les programmes scolaires officiels ne retiennent de notre histoire qu'une longue succession de crimes et de trahisons, dont nos collégiens doivent apprendre à en avoir honte ?

--> Devons-nous être fiers d’avoir 88,5 % de réussite au bac, quand nos bacheliers sont incapables d’écrire une phrase simple sans faire de fautes et de faire une multiplication à un chiffre de tête ?

--> Trouvez-vous normal qu’un pays comme la France ait une seule université dans la liste des quarante meilleures universités du monde, et que cette université soit à la 39e place ?

--> Est-il acceptable que des candidats au concours du professorat soient recrutés à 4/20 de moyenne, comme on l'a vu ?"

Proposer une alternative à l'école fait jaser. Cela met en branle des activistes qui trouvent tout à fait normal qu'on ne fasse plus d'apprentissage sérieux, qui considèrent que c'est l'adulte qui doit tout apprendre de l'enfant, que compter ne sert à rien et que la connaissance de sa propre langue est tout simplement "réactionnaire", ou encore qu'on fasse de l'éducation sexuelle à des enfants de 6 ans, en leur parlant de relations homosexuelles aves des détails réservés jusqu'ici au monde du X, selon les nouveaux programmes tout ce qu'il y a de plus officiels, en France, en Belgique ou à Québec.

C'est tout cela dont l'école à la maison libère !

Il est donc prévisible, dans ce monde occidental quelque peu déchu, que l'école à la maison ait des ennemis qui n'hésitent pas à revêtir le vêtement de ses défenseurs, de se prétendre parent faisant l'instruction en famille tout en attaquant ce site qui aide les parents sur leurs droits en la matière.

Ce site étant le plus gros du monde sur l'école à la maison, vous imaginez bien qu'il a des adversaires.

Mais le plus important est que ses membres sont ravis. Il fait beaucoup de bien.

Eric et Delphine de l'Ecole des Herbes folles ont connu un certain nombre de spécialistes de l'attaque dissimulée contre l'école à la maison. Nous en connaissons également. Les forums de mamans sont largement investis par des gens qui font ce qu'il faut pour dissuader les familles. Parmi elles, des activistes de l'Education nationale, des militants, des syndicalistes peu scrupuleux, des recteurs qui ont des profils fictifs et... des militants politiques extrémistes.

On reconnaît ces derniers aisément. Ainsi, par exemple :

Bonjour Rémy et Cécile, je suis allée sur un site IEF (instruction en famille) pour m'y faire des amies et voilà un message que j'ai reçu après avoir posé une annonce: "de toute facon je t'ai fait de la pub partout tout le monde est au courant tu vas etre spammée et baned de tous les sites IEF. On veut pas de de ces gens qui suivent des cours c est clairement des facsistes." je suis sidérée de l'ouverture d'esprit de ces gens alors que je venais simplement partager et demander des liens en amitié.

Mais il y a aussi les gens qui ne connaissent pas la loi et qui vous donnent de mauvais conseils, à coups de certitudes.

Le forum d'une association, l'UNIE, est un modèle d'affirmations inexactes, mais aussi d'attaques et même hélas d'insultes. Le plus ennuyeux, sur le fond, c'est que cette association a tendance à dire aux parents qu'on peut faire l'école à la maison dans tous les cas et sans se poser de questions, que c'est un droit absolu. Négligeant toute prudence, elle envoie des familles au clash avec l'administration. Une fois que le problème est là, les parents recontactent l'association qui... ne répond plus:

Je dois bien dire que vous nous avez sauvé la peau parcequ'on était avec l'UNIE et on s'est retrouvé en procédure et c 'est alors qu'ils nous on laisser tomber (Sylvia).

L'Unie fait beaucoup de critique mais ne se rend pas compte des enormités qu'elle véhicule, on s'en dépêtre tout juste (CK)

L'association n'a en effet pas de juriste compétent et se borne à une position doctrinale, confondant les textes et les lois, les décrets et le Journal officiel, et considérant que suivre un cours par correspondance est une faute impardonnable.

Nous expliquons quant à nous la différence entre les textes qui tout en étant officiels ne sont pas forcément légaux (les ministres ne sont plus très compétents et sont capables de proposer des lois non conformes; et donc il faut savoir ce qu'est la légalité et comment la reconnaître). Nous montrons du même coup l'importance de se protéger vis-à-vis de l'administration sans la craindre.

Même schéma radical chez l'ED'A qui nous reproche rien moins que d'être "défenseurs de la vie" (il faudrait être défenseur de la mort ?). Pour cette raison, nous serions des "intégristes".

C'est en fait l'argument de fond qui mobilise ces gens, foncièrement attachés à un matérialisme et à une lutte contre l'enseignement, contre l'Etat, contre les savoirs (les mathématiques ou les français sont "totalement inutiles" etc.), contre l'éducation au beau et au bien. Chacun fera son choix.

Point gênant et qui amène le trouble chez les membres : à part une gestion floue, ces associations rejettent l'Etat mais lui demandent de l'argent ! elles vivent de subventions.

Une maman nous écrit d'ailleurs:

Et bien, certains s'ennuient à ce point?
La méchanceté se fait passer pour la tolérance et la bienveillance...à coups de baffes et d'insultes.
Pas étonnant ni même un châtiment, les conséquences de mauvais choix depuis des millénaires, si bien que beaucoup confondent lumière et ténèbres. Le temps actuel veut cela, ne soyons pas surpris.
Pour UNIE et LED'A, il existe un paquet de mécontents et beaucoup d'interrogations demeurant sans réponse, pas de renouvellement de notre adhésion cette année.
Vos conseils à tous deux ont été bien plus utiles et efficaces.
À un moment, il faut regarder les choses en face ; les bonnes volontés ne manquent pas mais quand on y regarde de plus près les personnes font très peur.
Des sectaires de la pire espèce, d'une violence soit disant justifiée par leurs combats supposés justes.
L'une a jeté à la rue sa fille mineure car elle n'était pas vegan (...)
La fondation de la FELICIA n'en parlons pas, un cauchemar.
(...)
Marre de chez marre du lavage de cerveau.
C'est pire que la jungle là dedans!

L'EAM, intégriste ? et les attaques

Sur un forum "mamans" suite à un témoignage positif sur nous, quelqu'un intervient aussitôt pour asséner :

Publicité déguisée pour un site de marchand de sommeil qui ne sert qu'à faire du fric à grands coups d'idéologie. Accompagné d'un forum dont un bonne partie des messages sont également des publicités déguisés et des fakes de propagande. Rien n'est technique, tout est fait pour embrigader sur la fragilité des parents dont les enfants rencontrent des difficultés.

Attaque violente et... dépourvue de fondement. Tout d'abord, il n'y a strictement aucune pub sur nos sites, aucun fake, rien !

Ensuite, nous donnons justement aux parents tous les éléments techniques. En outre, le site ne fait pas "de fric": avec près de 8.000 inscrits gratuits et des dizaines de milliers de visiteurs mensuels, nous répondons à chaque message qui nous est adressé et à presque tous les commentaires. Cela représente des dizaines de milliers d'heures... bénévoles. Nous ne comptons plus le nombre de discussions téléphoniques gratuites qui ont secouru des familles dans la détresse. Le public accède également à une masse d'informations gratuites et la majorité des gens se lancent dans l’aventure de l'école à la maison sans nous mais encouragés par nos travaux et informations. Enfin, nous proposons des prestations comme le font tous les consultants, conseils et professionnels libéraux de l'éducation. Mais les cotisations demandées sont loin de payer le coût de la création et de l'entretien du site, ce que chacun peut vérifier en s'abonnant: ce qui est donné aux abonnés dépasse largement ce qu'un règlement représente.

Se mettre une pince à linge sur le nez et garder son porte monnaie bien fermé si on y jette un oeil.
Et à y regarder de plus près ça semble être un moyen détourné de faire acheter les ridicules cours par correspondance du sacré cœur.

Outre le caractère outrancier de la première proposition de la part de quelqu'un qui ne s'est jamais abonné au site et parle donc sans savoir, notre site ne recommande pas plus le Cours mentionné, qui est excellent d'ailleurs, qu'un autre. Ce sont les abonnés qui répondent au sondage et donnent leur avis.

Mais il y a d'autres attaques, sur le plan spirituel par exemple. Si en Chine, on dit beaucoup de choses fausses sur le Dalaï-lama, en Europe il est de bon ton de proférer n'importe quelle intox sur les gens libres qui proposent des alternatives au système. Nous sommes indépendants et disons ce que nous voulons sans consulter personne et nous sommes ravis que cela déplaise aux adversaires de ces idées. Nous ne faisons pas étalage de nos convictions personnelles mais il est certain que de rappeler le caractère sacré de la personne humaine irrite profondément les matérialistes qui n'ont rien à redire, en revanche, sur la GPA et la vente d'enfants sur le net...

Pour résumer la question, les attaques contre votre site l-ecole-a-la-maison.com relève de beaucoup d'affirmations qui reposent sur de l'opinion et très peu de faits vérifiés. C'est la mode. On tente d'envoûter les internautes

Quelques-uns se piquent de faire des recherches sur le net, avec toutes les approximations d'usage, pour tenter des attaques personnelles:

Rémy est un ex homme politique, c'est louche.

Louche. Certains ne se rendent pas compte de ce qu'ils expriment. On repense aux diverses lois sur les "suspects" de l'ère communiste ou révolutionnaire. De là, le pas est vite franchi, vous l'avez deviné, vers le point Godwin: un homme politique qui est favorable à l'école à la maison est forcément "de droite, voire d'extrême-droite".

Bien sûr ! L'école à la maison ne peut être que d'extrême-droite. Tout le monde est d'extrême-droite, désormais. Dès que vous osez vous opposer un tant soit peu à la moindre chose, vous êtes d'extrême-droite et cela arrive même à des gens de l'ultra-gauche qualifiés d'extrême-droitisme. Ou dès lors qu'on dit qu'il y a trop d'impôt ou une surpuissance de la spéculation financière. Une dame sur un forum, affirme que "derrière toute pensée un peu construite se cache Adolphe Hitler". Tant qu'à faire ! Donc, les gens intelligents sont proches d'Adople Hitler et les idiots sont ses adversaires ? C'est la mode, avec une omni-présence orwelienne de la pensée unique. On ne sera pas surpris que cette pensée soit dominante chez les possesseurs de télévision abonnés au journal télévisé. C'est devenu tellement ridicule qu'on sourit à l'évocation du nazisme. En effet, Rémy a fait un parcours en politique. Au Modem de François Bayrou, qui était notoirement du centre, virant centre-gauche. Et duquel dirigeant il s'est séparé, notamment parce que François Bayrou a déclaré à Toulouse en congrès public: "Je ne connais pas une seule famille intelligente et cultivée qui ait un problème sur le fond avec l'école. Tous les gens intelligents soutiennent l'école."

En tant qu'artisan, militant de base, Rémy a décidé de se présenter comme représentant des militants ignorés et est devenu Conseiller national. Sur cette lancée, il s'est présenté à la présidence départementale de Haute-Garonne, face à l'équipe de centre-ville toulousain bardée de notables (bâtonnier, avocats, hauts fonctionnaires...) avec une équipe de gens simples et sans grades. Il a gagné cette élection. Mais en politique comme ailleurs, tout est fait pour abattre les gens hors système. Cet homme politique qui n'a pas hésité à aller faire une "grève du froid" de 32 jours en plein hiver pour défendre les ouvriers d'une usine, gênait le bureau politique parisien. Rémy a fini cette aventure en hypothermie. Le succès populaire était de trop pour la direction du Modem, qui va monter une cabale afin d'en finir avec ces gens qui font de l'ombre au chef suprême. Rémy a oublié la politique. Non sans avoir fait condamner le Modem devant le Tribunal de Paris pour exclusion abusive (voir image). Un excellent souvenir, avec beaucoup de belles rencontres et de rire malgré tout !

Leurs enfants ne font même pas l'école à la maison.

Si, aux plus jeunes. Les plus grands font leurs études. Eh ! oui, chose incroyable, les enfants, ça grandit.

 

  • RD dit :

    Je n’arrive pas à accéder au blog Ecole les herbes folles! Comment le faire?
    Autrefois, j’y arrivai mais là…pas du tout.
    Une petite aide s’il vous plaît, merci.

  • >