Les critiques et les attaques

Il n'est pas courant qu'un site montre à ses visiteurs les attaques dont il est l'objet. Cependant, par souci de transparence, nous vous les présentons. Cela vous permettra peut-être de ne pas tomber dans le piège que tendent les ennemis de l'école à la maison ou plus simplement les diffamateurs et les calomniateurs.

Il serait vain de répondre à tout car il y a des gens dont le passe-temps est de nuire. Pour un ethnologue, c'est assez passionnant, on apprend même de nouveaux noms d'oiseaux.

Etre attaqué, c'est un très bon signe ! On n'est jamais critiqué quand on ne fait rien.

Proposer une alternative à l'école fait jaser. Cela met en branle des activistes qui trouvent tout à fait normal qu'on ne fasse plus d'apprentissage sérieux, qui considèrent que c'est l'adulte qui doit tout apprendre de l'enfant, que compter ne sert à rien et que la connaissance de sa propre langue est tout simplement "réactionnaire", ou encore qu'on fasse de l'éducation sexuelle à des enfants de 6 ans, en leur parlant de relations homosexuelles aves des détails réservés jusqu'ici au monde du X, selon les nouveaux programmes tout ce qu'il y a de plus officiels, en France, en Belgique ou à Québec.

C'est tout cela dont l'école à la maison libère !

Il est donc prévisible, dans ce monde occidental quelque peu déchu, que l'école à la maison ait des ennemis qui n'hésitent pas à revêtir le vêtement de ses défenseurs, de se prétendre parent faisant l'instruction en famille tout en attaquant ce site qui aide les parents sur leurs droits en la matière.

Eric et Delphine de l'Ecole des Herbes folles ont connu un certain nombre de spécialistes de l'attaque dissimulée contre l'école à la maison. Nous en connaissons également. Les forums de mamans sont largement investis par des gens qui font ce qu'il faut pour dissuader les familles. Parmi elles, des activistes de l'Education nationale, des militants, des syndicalistes peu scrupuleux, des recteurs qui ont des profils fictifs et... des militants politiques extrémistes.

On reconnaît ces derniers aisément. Ainsi, par exemple, l'un des messages que nous avons reçu dit:

Bonjour Rémy et Cécile, je suis allée sur un site IEF (instruction en famille) pour m'y faire des amies et voilà un message que j'ai reçu après avoir posé une annonce: "de toute facon je t'ai fait de la pub partout tout le monde est au courant tu vas etre spammée et baned de tous les sites IEF. On veut pas de de ces gens qui suivent des cours c est clairement des facsistes." je suis sidérée de l'ouverture d'esprit de ces gens alors que je venais simplement partager et demander des liens en amitié.

Mais il y a aussi les gens qui ne connaissent pas la loi et qui vous donnent de mauvais conseils, à coups de certitudes.

Le forum de la sulfureuse association UNIE en particulier est un modèle de fausses nouvelles et d'affirmations inexactes, mais aussi de ses attaques et de ses... insultes. L'UNIE a tendance à dire aux parents qu'on peut faire l'école à la maison dans tous les cas et sans se poser de questions, que c'est un droit absolu. Négligeant toute prudence, elle envoie des familles au clash avec l'administration. Une fois que le problème est là, les parents recontactent l'UNIE qui... ne répond plus:

Je dois bien dire que vous nous avez sauvé la peau parcequ'on était avec l'UNIE et on s'est retrouvé en procédure et c 'est alors qu'ils nous on laisser tomber (Sylvia).

L'Unie fait beaucoup de critique mais ne se rend pas compte des enormités qu'elle véhicule (CK)

L'association n'a en effet pas de juriste compétent et se borne à une position doctrinale, confondant les textes et les lois, les décrets et le Journal officiel, étant militante au point de considérer que de suivre un cours par correspondance est une faute impardonnable.

Nous expliquons quant à nous la différence entre les textes qui tout en étant officiels ne sont pas forcément légaux (les ministres ne sont plus très compétents et sont capables de proposer des lois non conformes; et donc il faut savoir ce qu'est la légalité et comment la reconnaître). Nous montrons du même coup l'importance de se protéger vis-à-vis de l'administration sans la craindre.

Même schéma radical chez l'ED'A qui nous reproche rien moins que d'être "défenseurs de la vie" (il faudrait être défenseur de la mort ?). Pour cette raison, nous serions des "intégristes".

C'est en fait l'argument de fond qui mobilise ces gens, foncièrement attachés à un matérialisme et à une lutte contre l'enseignement, contre l'Etat, contre les savoirs (les mathématiques ou les français sont "totalement inutiles" etc.), contre l'éducation au beau et au bien. Chacun fera son choix.

Point gênant et qui amène le trouble chez les membres : à part une gestion floue, ces associations rejettent l'Etat mais lui demande de l'argent ! elles vivent de subventions.

Une maman nous écrit d'ailleurs:

Et bien, certains s'ennuient à ce point?
La méchanceté se fait passer pour la tolérance et la bienveillance...à coups de baffes et d'insultes.

Pas étonnant ni même un châtiment, les conséquences de mauvais choix depuis des millénaires, si bien que beaucoup confondent lumière et ténèbres. Le temps actuel veut cela, ne soyons pas surpris.

Pour UNIE et LED'A, il existe un paquet de mécontents et beaucoup d'interrogations demeurant sans réponse, pas de renouvellement de notre adhésion cette année.
Vos conseils à tous deux ont été bien plus utiles et efficaces.
À un moment, il faut regarder les choses en face ; les bonnes volontés ne manquent pas mais quand on y regarde de plus près les personnes font très peur.
Des sectaires de la pire espèce, d'une violence soit disant justifiée par leurs combats supposés justes.
L'une a jeté à la rue sa fille mineure car elle n'était pas vegan (...)
La fondation de la FELICIA n'en parlons pas, un cauchemar.
(...)
Marre de chez marre du lavage de cerveau.
C'est pire que la jungle là dedans!

L'EAM, intégriste ? et les attaques

Sur un forum "mamans" suite à un témoignage positif sur nous, quelqu'un intervient aussitôt pour asséner :

Publicité déguisée pour un site de marchand de sommeil qui ne sert qu'à faire du fric à grands coups d'idéologie. Accompagné d'un forum dont un bonne partie des messages sont également des publicités déguisés et des fakes de propagande. Rien n'est technique, tout est fait pour embrigader sur la fragilité des parents dont les enfants rencontrent des difficultés.

Attaque violente et... dépourvue de fondement. Tout d'abord, il n'y a strictement aucune pub sur nos sites, aucun fake, rien !

Ensuite, nous donnons justement aux parents tous les éléments techniques.

En outre, le site ne fait pas "de fric": avec près de 8.000 inscrits gratuits et des dizaines de milliers de visiteurs mensuels, nous répondons à chaque message qui nous est adressé et à presque tous les commentaires. Cela représente des dizaines de milliers d'heures... bénévoles. Nous ne comptons plus le nombre de discussions téléphoniques gratuites qui ont secouru des familles dans la détresse. Le public accède également à une masse d'informations gratuites et la majorité des gens se lancent dans l’aventure de l'école à la maison sans nous mais encouragés par nos travaux et informations. Enfin, nous proposons des prestations comme le font tous les consultants, conseils et professionnels libéraux de l'éducation. Mais les cotisations demandées sont loin de payer le coût de la création et de l'entretien du site, ce que chacun peut vérifier en s'abonnant: ce qui est donné aux abonnés dépasse largement ce qu'un règlement représente.

Se mettre une pince à linge sur le nez et garder son porte monnaie bien fermé si on y jette un oeil.
Et à y regarder de plus près ça semble être un moyen détourné de faire acheter les ridicules cours par correspondance du sacré coeur.

Outre le caractère outrancier de la première proposition de la part de quelqu'un qui ne s'est jamais abonné au site et parle donc sans savoir, notre site ne recommande pas davantage le Cours mentionné, qui est excellent d'ailleurs, qu'un autre. Ce sont les abonnés qui répondent au sondage et donnent leur avis.

J'ai compris après que c'était probablement quelqu'un que je connais qui a écrit le post, et qui n'est vraisemblablement pas liée à la nébuleuse qui se cache derrière ce site, même si je n'ai pas eu de nouvelles depuis longtemps.
Si c'est le cas ça n'a pas dû être simple pour des intégristes catholiques de la récupérer comme ça, parce que ça n'était ni sa sensibilité ni une personne facilement "embrigadable".

Attaque classique, sur le plan spirituel cette fois. Nous dire "catholiques" alors que nous ne le disons nulle part est typique de gens qui, voyant des Français un peu spirituels, y voient aussitôt des "intégristes". Tous les chrétiens français en ont fait l’expérience, il y a une vraie intolérance contre eux, parfois même, comme ici, un fanatisme. En Chine, on dit de même du Dalaï-lama. Nous ne sommes liés à aucune "nébuleuse" mais l'imaginaire de certains les portent à croire qu'il y a toujours des intérêts cachés partout. Ce n'est absolument pas le cas, nous sommes libres et indépendants, et disons ce que nous voulons sans consulter personne 😉 Nous ne faisons pas étalage de nos convictions religieuses mais il est certain que de rappeler le caractère sacré de la personne humaine irrite profondément les matérialistes qui n'ont rien à redire, en revanche, sur la GPA et la vente d'enfants sur le net... Et nos abonnés nous quittent quand ils le veulent. Dieu merci !

Mais la toile est bien tissée.
En France, dès qu'on sort du système éducation nationale (privé sous contrat ou public, c'est la même chose), le premier réseau sur lequel on tombe est celui de cette frange de l'extrême droite (celle dont Marine Le Pen ne veut plus dans son parti) qui depuis que l'école existe a toujours été convaincue que la France irait beaucoup mieux si on ne mettait devant des enfants que des enseignants surtout pas formés en pédagogie. L'intérêt ? Qu'en se dépatouillant comme il peut, il ne deviendra pas quelqu'un qui fait savoir mais quelqu'un qui fait croire, c'est à dire former les sujets que rêve de diriger tout régime autoritaire : l'autorité d'un "grand chef" autrefois (ils n'ont pu mettre en place leurs idées que sous Vichy), l'autorité d'un intégrisme religieux, et l'autorité du capitalisme financier international dérégulé, pour ceux qui en sont aujourd'hui les héritiers.
On comprend ici d'où vient leur intérêt pour l'IEF, c'est l'intérêt d'un huis-clos familial du point de vue d'intégristes religieux ; l'apprentissage scolaire, supposément ou réellement défaillant dans l'école qu'on doit partager avec d'autres sensibilités, n'est qu'un prétexte.
Le problème, c'est que pour fonctionner hors du système éducation nationale, à un moment donné il faudra se servir d'eux. C'est là où sont les informations légales et administratives les plus abouties, parce qu'ils sont majoritaires au sein de la marginalité. Mais en même temps, la désinformation pédagogique se glisse insidieusement. Et il faut bien reconnaître qu'il faut un niveau assez élevé en pédagogie pour voir clair dans la pseudo-science avec laquelle ils justifient leur idéologie de haine de la pédagogie. Le discours est bien rodé et peut paraître solide pour quelqu'un qui n'a pas une expérience et une formation solide dans ce domaine.
Ensuite, avec ce discours bien rodé, prêt à penser et à débiter, ils vont ratisser à la manière des sectes tous les laissés pour compte du système scolaire, les plus fragiles, les plus isolés.Fermer la cellule familiale sur elle-même, avec leur réseau tout autour comme principale source d'information et d'échanges est une cible de choix.
Mais une autre cible de choix, c'est les banlieues, où leur "dispositif coup de pouce" pour faire la propagande du b-a-ba a brillé par son inefficacité totale (établi scientifiquement par la DEPP), et où leur calomnie dans leurs "journées de retrait de l'école" - organisées par le bras droit d'Alain Soral - a brillé par son abjection. Et il y a fort à parier que cette frange de l'extrême droite continuera à prendre les banlieues pour cible, car contrairement au reste de l'extrême droite qui voit dans l'islam une menace pour l'identité nationale de la France des Lumières, pour eux les dérives islamistes de certains musulmans sont une opportunité formidable de réapprendre aux Français dépravés à taper :
- sur les Juifs (leur complot est la cause des problèmes économiques)
- sur les francs-maçons (leur complot est la cause des affreuses libertés individuelles)
- sur les communistes (la pédagogie dans son entier est leur complot, alors qu'il suffit d'avoir des connaissances pour savoir les enseigner)
- sur l'égalité homme-femme (si la bible et la tradition disent le contraire, il doit bien y avoir une raison).
- sur les homosexuels (est-il besoin de le justifier ?).

Commentaire très intéressant, émané par un clan classique. On a ici l'ultra-gauche. On note au passage l'hommage qui est rendu sur notre efficacité, merci !
La "toile" est bien tissée ? De quelle toile parle-t-on ? Le mythe du réseau secret est là.
"l'intérêt d'un huis-clos familial du point de vue d'intégristes religieux" Propos laïcard. Si les dizaines de milliers de familles font l'école à la maison, à l'en croire, c'est qu’elles sont celles d'intégristes religieux... Les familles apprécieront.
"qui depuis que l'école existe a toujours été convaincue que la France irait beaucoup mieux si on ne mettait devant des enfants que des enseignants surtout pas formés en pédagogie." Apparemment, certains ignorent que l'école à la maison est multi-séculaire et produit de meilleurs résultats que l'école. L'école formée en pédagogie produit tout de même une France de la désocialisation, du chômage, des somnifères et des tranquillisants... La Ritaline comme réponse aux douleurs de l'enfant.

"c'est à dire former les sujets que rêve de diriger tout régime autoritaire" Propos classique, là aussi, d'une vision caricaturale et extrémiste contre la liberté de l'enseignement: faire l'école à la maison, c'est rêver d'un régime autoritaire. Mais il n'est pas du tout autoritaire de propager des allégations fausses sur l'école à la maison...
On relève des éléments cocasses: Farida Belghoul n'a jamais été "le bras droit de Soral", ils sont même profondément brouillés. L'accusation de "l'extrême-droite" est signée d'une personne... d'extrême-gauche.

Les attaques personnelles:

Rémy est un ex homme politique, c'est louche. Et de droite, voire d'extrême-droite.

En effet, Rémy a fait un parcours en politique. Pas à l'extrême-droite, mais au Modem de François Bayrou. Duquel il s'est séparé, notamment parce que François Bayrou a déclaré à Toulouse en congrès public: "Je ne connais pas une seule famille intelligente et cultivée qui ne mette pas son enfant à l'école (publique). Tous les gens intelligents soutiennent l'école." Manière de dire que les gens qui émettent des critiques sont stupides. En tant qu'artisan, militant de base, Rémy a décidé de se présenter comme représentant des militants ignorés et est devenu Conseiller national. Sur cette lancée, il s'est présenté à la présidence départementale de Haute-Garonne, face à l'équipe de centre-ville toulousain bardée de notables (bâtonnier, avocats, hauts fonctionnaires...) avec une équipe de gens simples et sans grades. Il a gagné cette élection. Mais en politique comme ailleurs, tout est fait pour abattre les gens hors système. Cet homme politique d'un genre nouveau qui n'a pas hésité à aller faire une "grève du froid" de 32 jours en plein hiver pour défendre les ouvriers d'une usine, gênait le bureau politique parisien. Rémy a fini cette aventure en hypothermie. La direction du Modem ayant fait ce qu'il fallait pour le chasser, Rémy a oublié la politique, non sans avoir fait condamner le Modem devant le Tribunal de Paris pour exclusion abusive. Un excellent souvenir malgré tout !

Leurs enfants ne font même pas l'école à la maison.

Si, aux plus jeunes. Les plus grands font leurs études. Eh ! oui, chose incroyable, les enfants, ça grandit.

Cliquez like ci-dessous

 
Prénom * :
Email * :
* champ obligatoire.

 

Mots rentrants:

This entry was posted in Articles, Non classé and tagged . Bookmark the permalink.

2 Responses to Les critiques et les attaques

  1. RD says:

    Je n’arrive pas à accéder au blog Ecole les herbes folles! Comment le faire?
    Autrefois, j’y arrivai mais là…pas du tout.
    Une petite aide s’il vous plaît, merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *