Ecriture et développement personnel

ecriture et développement personnel sur http://l-ecole-a-la-maison.com/wp-content/uploads/2013/02/stylo.jpgEcriture et développement personnel ont beaucoup à voir.

Dans cet article, l’écriture apparaît comme un véritable moteur de développement personnel. Des parents consacrent de véritables fortunes à envoyer leurs enfants vers des spécialistes, de grandes écoles, des établissements, des cours de rattrapage. Pourtant, ils ont à portée de main un moyen extrêmement simple et gratuit de développer les capacités de leur enfant sans limite : l’écrit. Associé à la lecture, l’écrit est le plus puissant vecteur d’intelligence, d’imagination, et in fine de réussite.

Ecrire est excellent, il est bon, chaque jour, de coucher, avec un bon vieux stylo et une feuille, quelques pensées, aussi simples soient-elles: le matin par exemple, ce que je vais faire dans la journée ; ou le soir, ce que je ferai le lendemain. Pourquoi avec un stylo ? Parce qu’on observe que le cerveau produit des centaines de milliers de connections de plus lorsque la main écrit que lorsqu’elle pianote sur un clavier.

Les facultés mentales dont vous ne vous servez pas disparaissent. La lecture et l’écriture font travailler l’ensemble du cerveau. Or, le développement global du cerveau est le meilleur, plutôt que le développement d'une seule zone (ce qui se produit lorsqu'on ne fait qu'une seule activité). La construction de (...) la suite est à découvrir dans votre formation, remplissez le formulaire ci-dessous (déjà abonné ? connectez-vous dans la colonne de droite (en cas de souci, voir la FAQ).   Ecrire est excellent, il est bon, chaque jour, de coucher, avec un bon vieux stylo et une feuille, quelques pensées, aussi simples soient-elles: le matin par exemple, ce que je vais faire dans la journée ; ou le soir, ce que je ferai le lendemain. Pourquoi avec un stylo ? Parce qu’on observe que le cerveau produit des centaines de milliers de connections de plus lorsque la main écrit que lorsqu’elle pianote sur un clavier.

Les facultés mentales dont vous ne vous servez pas disparaissent. La lecture et l’écriture font travailler l’ensemble du cerveau. Or, le développement global du cerveau est le meilleur, plutôt que le développement d'une seule zone (ce qui se produit lorsqu'on ne fait qu'une seule activité). La construction de l’écriture est un outil de développement exceptionnel. C’est un don extraordinaire de la civilisation. Lectures et écritures sont IRREMPLAÇABLES.

Ecriture et développement personnel peuvent rimer. Et gratuitement. Il ne s'agit que de quelques instants dans la journée.

Une simple note écrite à la main provoque des millions de connections neuronales et, on le sait, tout travail cérébral connectif est favorable à la santé et au développement de la personne. Alors imaginez un livre complet ! On le sait, quelqu'un qui écrit beaucoup n'est jamais stupide. Concevoir une trame, construire un récit, organiser une intrigue ou une démonstration, bâtir des personnages, créer des répliques, rédiger un corpus cohérent et agréable à lire (puisque l'auteur est aussi soumis à cette contrainte), tout cela conduit l'auteur a un travail cérébral intense, source d'un développement remarquable. Il n'y voit rien lui-même d'exceptionnel, mais ceux qui l'approchent font très bien la différence.

L'effort qu'il produit est comparable à l'effort d'un sportif en terme de dépense énergétique.

Ces lignes que vous allez écrire chaque jour vous feront gagner énormément de temps, vous allez rallonger votre vie et la rendre plus intéressante. Ces lignes contribueront à votre bien-être, elles auront autant d’effet qu’une bonne séance de sport, vous le ressentirez très vite (sport et travail cérébral sont complémentaires).

Et bien sûr, écrire ou lire permet de construire une pensée, dans une époque où la pensée s’éparpille et ne s’enracine guère.

Tout cela est évoqué dans un guide étonnant dont vous avez déjà entendu parler 😉

Que faut-il penser de cet article ? Laissez votre réponse ci-dessous.

ecriture et développement Cliquez like ci-dessous

[s2If]

10 réponses à “Ecriture et développement personnel

  1. Foucauld 8 ans , commencé ses premières rédactions , la joie que lui procure le fait d écrire une histoire qu’il inventé lui même est phénoménale . Cela lui donne de l assurance . Lui qui était sorti « cabossé  » de l école à ne presque plus oser lire ni écrire de peur de se tromper et d être raillé , au bout de 9 mois à la maison , nous voyons des énormes progrès en rédaction .
    Quant à Etienne, 5ans , qui apprend à lire et écrire : quel bonheur ce matin lorsqu’il a réussi à écrire « ali a lu  » sa première phrase ! Il avait très peur de ne pas y arriver.. je savais qu’il en était capable mais lui ne le savait pas . Il savait lire cette phrase , nous avions fait des exercices d écriture pour apprendre à écrire.les lettres puis les associer . Il avait su écrire avec les lettres mobiles . Il avait su écrire au crayons les syllabes que je lui dictais mais jamais une phrase . J ai alors vraiment expérimenté toutes ces nouvelles connections de neurones lors de l écriture manuscrite de la phraSe . Et la joie d avoir franchi cette étape !
    Restons fidèles aux livres et aux crayons qui edifient les enfants alors que les écrans les abrutissent (j ai un ado psychologiquement adict. Mais je ne sais comment l en guerrir : tout conseil sera bienvenu !)

  2. en effet, l’écriture manuscrite est un outil irremplaçable !
    et malheureusement de plus en plus d’établissements vont le remplacer, sous prétexte de « modernisation ».
    l’augmentation du nombre d’ordinateurs et maintenant tablettes numériques dans les établissements sont une aberration.

    Histoire vraie aux Etats-Unis : plusieurs établissements ont fait l’essai de supprimer le papier et le crayon et de passer au tout-numérique. Lors d’une visite au musée, l’une des élèves a demandé si ce « papier » était écrit en hiéroglyphes : il s’agissait de la Constitution, rédigée… manuscrite.

    la dévalorisation des professions manuelles au profit des professions « dites » intellectuelles participe à cette agonie programmée des cerveaux de nos enfants. Le lien entre la pensée et le geste est pourtant connue depuis longtemps et a été mesurée par imagerie, tests de mémoire, de logique… Dommage que les décideurs ici passent plus de temps (à jouer) sur leurs écrans qu’un crayon en main.
    Mais je ne vous apprend rien, je me souviens de votre très bel article sur la nécessité de la pratique. L’importance du savoir AVEC le savoir-faire.

  3. Excellent surtout dans une période où l’écriture n’est plus à la mode. Une maman pratiquant le « unscholling » me disait: « A quoi bon sert d’enseigner l’écriture à mon fils, si maintenant les enfants ont surtout besoin de taper sur un clavier? ».
    Je lui transmettrai votre article fort intéressant!!
    Merci de tous ces précieux conseils

  4. Il est vrai que beaucoup d’idées me passent par la tête le soir, des envies des fois de sauver le monde, ça peut aller très loin… A partir de ce soir, un stylo et une feuille près du lit pour tous les membres de la famille ! Merci, Rémy et Cécile, pour votre générosité 🙂

  5. Chez nous a on toujours privilegier l ecriture depuis tout petit c est quelque chose qui est naturel , je pense que vous avez raison ca aide le cerveau et ca pose bien les idees.

  6. Toute activité « déteint » sur une autre.
    Le fait d’avoir approché les diverses techniques de peinture aux Beaux-Arts, avait enrichi mon imagination en cuisine : mélange de goûts, contrastes, mélange de couleurs, « sublimation » des saveurs. Le fait d’avoir pratiqué le tai-chi a amélioré mon dessin : ligne plus ferme, sens des proportions, de la mise en page. Et marcher dans les champs et la forêt nourrit mes poèmes. Puis lire ce blog (super entre nous) me donne envie d’en savoir davantage sur nos transformations d’enfant naïf en adulte avisé. Quant à l’écriture, si le courage nous est donné de commencer, le crayon marche tout seul au bout des doigts par la suite ! Par exemple, depuis que je laisse des commentaires, ici, j’écris » plus vite que mon ombre  » ! (Il faut essayer, avec un crayon, en tapotant c’est trop haché, trop répétitif dans le mouvement.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *