Après avoir vu la vidéo, vous en êtes à % d'information

Ecole à la maison, par où commencer ?

Maintenant que vous vous êtes inscrit(e) dans le formulaire ci-dessus "2 clics", vous avez le choix:

  • En attendant de recevoir notre premier message, vous pouvez fouiller le menu du site, dans lequel vous trouverez énormément de choses, de quoi bien déblayer la question. Vous y réglerez des questions comme A partir de quel âge commencer ou Comment prévenir la maîtresse, l'école ?
  • Vous pouvez aussi suivre le fil de cette page vers le bas et cliquer vers des liens.

Mais le plus important est de bien vous inscrire dans le formulaire "2 clics pour le bonheur de mon enfant" car des informations que vous ne verrez pas ici vous seront envoyées, pas à pas, dans le bon ordre.

Contrairement à ce qu'on pense, il n'y a aucune loi qui fixe de date de rentrée (ce n'est qu'un décret, facultatif) ni ne vous oblige à aller vite. Cependant, si votre enfant est mal, sachez aussi que vous pouvez le retirer tout de suite. C'est légal (tapez le mot "loi" dans la fenêtre de recherche ou regardez le menu.


Puisqu'on parle du guide, vous disposez du livre sur l'Ecole à la maison qui vous aide à prendre une décision. C'est le premier et le seul guide sur l'Ecole à la maison.

 lecteurs du guide en ce moment

Notre livre de chevet, une mine qui fourmille d'infos !

(Anaïs et JP)

Le guide, comme la formation d'ailleurs, est une vraie bouée de sauvetage pour éviter bien des crises! (Elsa)

Vous êtes parents inscrits sur ce site et nous avons à ce jour accompagné les abonnés à la newsletter familles.

Que disent les parents qui font l'Ecole à la maison et qui sont passés par ici ?

"Grâce à vous Cécile et Rémy notre rentrée s’est très bien passée SUPER !!

Anaïs,

2 enfants

Suite des témoignages

On en est à un point...

où l'école fait parfois tellement mal qu'on se dit qu'il vaudrait mieux que l'enfant reste à la maison à ne rien apprendre au lieu d'aller à l'école pour devenir malheureux. Autrefois, les petits bergers ne savaient pas écrire. Mais ils avaient bon cœur, étaient honnêtes, pensaient bien.

Car on peut toujours réussir quand on est équilibré et motivé, le monde moderne, les grandes entreprises, la société ont besoin de gens motivés.

Vous ne vous voyez pas faire l'Ecole à la Maison ?

C'est absolument normal. Nous allons vous donner tous les moyens d'y arriver, autant que possible dans la joie. Et nous allons rendre le plaisir d'apprendre à votre enfant.

Enseigner ce qui est beau, ce qui fait grandir l'être, ce qui lui ouvre le monde véritable, la merveille de la Création. Allez voir dans le menu les vidéos qui vous donneront cette beauté à venir.

Vous pensez que c'est un mode d'instruction totalement étranger à ce que vous connaissez ? Que vous n'avez pas le temps ? Pas les moyens ?

Vous verrez sur ce site quelles réponses ont trouvées des centaines de personnes. Car on peut enseigner à son enfant en peu de temps et avec peu d'argent ! (moins, même, qu'en le mettant à l'école classique, aussi incroyable que cela paraisse)

Pour l'enfant ? Une première chose: la motivation

L'enfant apprend et progresse s'il est motivé, sinon vous vous épuisez. Vous avez aussi besoin d'avoir une juste autorité, tout en trouvant votre juste distance, une émulation nourrie par des activités annexes, l'improvisation, et même le lâcher-prise car l'enfant a des baisses de motivation: vous serez son entraîneur. Notre rythme est bon: ni trop lent, ni trop rapide.

Nous nous attachons à ce que vous soyez à l'aise, que vous ayez du temps pour vous, que vous puissiez développer l'école à la maison sans pénaliser vos activités.

Ainsi, découvrons l'enseignement avec l'aisance, grâce aux apprentissages informels, aux apprentissages par la joie et bienveillants. De cette manière, l'enfant apprend sans difficulté en français, math, calcul mental, histoire-géo, sciences naturelles/vie de la Terre, dessin, musique etc.

Nous verrons tout ce qu'il faut supprimer

Nous avons beaucoup de mauvais réflexes, en partant cependant avec notre bonne volonté. On croit qu'aimer l'enfant suffit à l'aider. C'est vrai, à condition que l'amour ne soit pas seulement un sentiment, mais une suite d'actions concrètes et variées. Notre fatigue, le fait que nous ne parlons pas toujours le même langage que l'enfant, nos demandes, notre inquiétude due au stress du temps qui passe, vont progressivement reculer. "La peur est le contraire de la lumière" (sagesse de l'Egypte antique)

L'enfant va mal ? Il réagit à ce qu'on lui donne. De ce fait, si ce qu'on lui donne est mauvais, il réagit mal. Nous en parlons et vous donnons les trucs qui vous permettront de retrouver votre enfant.

Si l'on ne veut pas que le monde se charge d'éduquer notre enfant, alors nous devons lui consacrer ces quelques heures par semaine qui lui seront un trésor pour toute la vie.

 
Ils ont fait l'Ecole à la Maison:

Montaigne, la Comtesse de Ségur, Agatha Christie, Albert Einstein, Brigitte Bardot, Bruno Cremer, Charlie Chaplin, Christine Ockrent, Christophe Dechavanne, Christopher Paolini (auteur d'Eragon), Elsa, George Washington, Jean d'Ormesson, Louis Armstrong, Maud Fontenoy, Michel Polnareff, Patrick Dewaere, Pierre Curie, Rainier de Monaco, Véronique Sanson, Vincent Cassel, Yann Queffélec, Albert Schweitzer et bien d’autres moins illustres mais non moins heureux !

En lisant ces lignes, je n’imaginais pas tout ce que cela pouvait créer comme JOIE, comme MOTIVATION, comme ÉMERVEILLEMENT… J’ai présenté à ma fille son cahier, ses feutres, ses crayons, sa trousse, sa gomme… Ainsi, elle était dans un « autre monde » tellement elle était contente d’avoir toutes ces choses pour elle. Et c’est tous les jours qu’elle demande à faire des activités !! (Aïcha)

Je n'ai pas regretté un seul instant mon inscription et il me tarde même de pouvoir me mettre au "travail" en enseignant à ma fille. Désormais, je me sens enfin capable de quelque chose, j'ai trouvé ma voie et j'en suis très fière. Je ne redoute plus les "qu'en dira-t-on" !" (Nath M.)

Ces témoignages sont extraits de cette page


"J'hésite" à m'inscrire sur votre site, dit Claudia

Rassurez-vous Claudia, notre but n'est pas de vous garder ici avec nous 10 ans. Notre but, c'est que vous ayez réussi votre aventure et que vous n'ayez plus besoin de nous le plus rapidement possible. Nous ne sommes pas un club et moins nous vous prendrons de temps, mieux ce sera. Rien ne nous rend plus heureux que de savoir qu'une maman a tout ce qu'il faut pour s'occuper de ses enfants. Conclusion: vous nous ferez très plaisir quand vous nous direz: "Merci pour tout, je n'ai plus besoin de vous, au revoir !"

Mais ! pour ce faire, il faut que vous ayez les infos. Et donc, il faut vous inscrire. Vous aurez des messages durant quelques temps et ensuite, ce sera fini, vous serez autonome, vous n'entendrez plus parler de nous. L'avantage pour vous: avoir toutes les réponses et un pas à pas. Pour nous: ne pas nous répéter. Actuellement, tout est fluide, chacun reçoit ce dont il a besoin.

Et quand vous ne voudrez plus, aucun problème: vous remettez l'enfant à l'école quand vous le voulez.


En ce moment, suite à nos diverses publications la presse elle-même reprend enfin ce que nous disons : au cœur de la réussite des bons élèves, il y a la relation parent-enfant.

Comment se fait-il, les enfants étant si intelligents, que les hommes soient si bêtes ? Cela doit tenir de l’éducation”
(Dr A. STOCKER)

Faire l'Ecole A la Maison ? Mais puis-je y arriver ?

 Toutes vos questions sont dans le questionnaire sur la page suivante (par exemple, vous n'avez pas besoin d'avoir le niveau scolaire et nous vous expliquons pourquoi).

Mais à propos, quand faut-il commencer ?

D'accord, ça m'intéresse, que dois-je faire à présent ?

Ce site l-ecole-a-la-maison.com est le plus complet du monde et dit tout sur l'Ecole à la Maison, qu'on appelle aussi école-maison, école à domicile, désco, homeschooling ou encore instruction en famille (ief).

 

 

 

 

  • Deana dit :

    Le problème que nous avons en ce moment c est une incompréhension totale de l’ecoe concernant notre enfant, il n y a rien a faire car on refuse de nous entendre.

    • Rémy et Cécile dit :

      Disons que vous avez toute possibilité de faire ce que vous voulez… sans l’école. Avez-vous besoin d’elle, au fond ?

  • chantal dit :

    quant on voit aujourd’hui des milliers des parents qui sont confrontés par des difficultés que rencontrent leurs enfants à l’école traditionnelle on se demande à quoi elle sert?

  • chantal dit :

    faire l’école à la maison suscite tjr les critiques, mais c’est mon enfant qui est le plus important que l’opinion des autres en tant que parent on connait mieux son enfant que n’importe qui. avec l’école à la maison on gagne plus par ce j’ai l’impression de redécouvrir mon enfant, vraiment! je crois que l’école classique a bcp stressé mon enfant il était temps de faire l’école à la maison. Félicitation rémy et cécile vous avez l’art de nous redonner l’espoir et la force de continuer merci beaucoup.

  • chantal dit :

    il y a du progrès du jour en jour avec l’école à la maison et cela fait énormément du bien.
    VIVE L’ ECOLE A LA MAISON!!!!!!!

  • selma dit :

    Bonjour,
    cela fait quelques temps déjà que je suis abonnée à vos petits articles que je trouve très intéressants et que j’explore votre site.
    Mes garçons ont 2 ans et 3 ans et demi, ils ne sont inscrits nulle part, l’école n’étant de toute façon pas obligatoire à cet age.
    J’ai lu dans un de vos articles que vous conseillez de laisser tranquile les enfants jusque vers 5 ans; à coté de ça je lis dans le forum des témoignage de parents qui ont déjà inscrit leur enfant de 3 ans en cours par correspondance, alors je m’interroge sur ce que je dois faire. Je m’inquiète un peu pour le plus grand, qui est réfractaire à tout ce qui peut ressembler au apprentissages nécessaires pour la lecture, il n’aime pas dessiner (3 traits sur la feuille et « j’ai fini maman »), encore moins suivre un modèle que je lui aurait fait, nous avons un puzzle bois avec les lettres, mais il n’y joue que contraint (car son frère aime le faire, lui), quand à aborder la méthode bosher, ce n’est que sous la menace qu’il s’exécute (je n’ai fait que 3 séances, de 10 min, sur les 2 premières pages); il n’aime pas non plus chanter ( ce qui aurait été une autre aproche déguisée pour aborder des apprentissages). Il aime par contre que je lui lise des livres, des histoires mais surtout des livres documentés sur les tracteurs, les camions, les trains… qu’il met en pratique dans ses jeux. Il élabore son raisonnement (mon train a déraillé, il faut que l’on achète la grue qu’il y a dans le catalogue…ici- et il me la montre)
    Est-ce que j’angoisse pour rien, dois-je attendre que ça vienne?
    Il faut dire que le niveau de mes neuveux et des enfants plus grands autour de nous me consterne un peu, et je n’ai pas envie que mes enfants finissent pareil (lecture annonée à 13 ans, pas de compréhension du texte lu…)
    Quoi vous dire d’autre? il va au centre aéré le mercredi avec enthousiasme, comme ça il voit aussi de temps en temps des enfants de son âge. Les gens autour de nous disent qu’il a un très bon vocabulaire. Il ne manque pas d’intelligence. Un osteo-naturopathe dit qu’il ne s’intéresse tout simplement pas à tout ce qui ne laisse pas de place à sa créativité; Comment faire alors?ai-je tord de m’inquiéter?
    Merci de me donner votre avis, vos conseils, vous ou d’autres internautes. Je n’ai pas trouvé de « cas similaires » sur le forum.
    encore bravo pour votre site
    selma

    • Rémy et Cécile dit :

      Surtout, pas d’inquiétude ! Tout va bien. Il a largement le temps. Il est simplement différent, il veut être considéré comme différent, appliquer avec lui les mêmes méthodes qu’avec son frère ne marchera pas, en tous cas pas pour l’instant. Il aura envie de lire quand il vous verra lire et quand il comprendra qu’il y a plein de choses dans les livres. Lisez l’article https://l-ecole-a-la-maison.com/les-10-etapes-pour-apprendre-a-lire-a-mon-enfant/
      Regardez bien les vidéos, laissez-vous guider progressivement, il y a des réponses à tout cela.
      Merci pour vos questions Selma !

  • Anna dit :

    Nous suivons ce cheminement depuis mai dernier et nous avons fait des pas de géants!
    Rémy et Cécile n’essaient pas de nous convaincre de ce que peut être la bonne méthode, ils nous aident à découvrir ce que peut être notre bonne méthode!

  • Rémy et Cécile dit :

    Merci à vous chère Tambila !

  • Yao-Moreau Marie-Thérèse & François dit :

    Bonjour et bonne année 2014 à tous ! Première résolution de l\’année : rejoindre les abonnés de l »Ecole à la Maison en espérant que nos enfants en tireront le meilleur ! Alors à très bientôt !

  • karine dit :

    Bonne et sainte année 2014. J\’ai découvert ce site il y a moins d\’un an, j\’ai démarré l\’école à la maison avec mes 4 derniers en septembre et je suis heureuse de voir mes enfants avancer à leur rythme et de me coucher chaque soir avec le sentiment qu\’ils n\’ont pas perdu leur temps;
    Merci.
    Karine

  • TUCHSCHERER Jean-Michel dit :

    Ravi d\’avoir reçu ce message inattendu et tellement positif par ses informations! Il y a bien longtemps que je suis en accord complet avec vous quant à l\’école à la maison. Nous avons trois enfants, à présent des adultes, que nous avions élevés en France, à Lyon. Ma femme et moi, nous avions adopté une solution mixte: nous avions envoyé nos trois enfants à Chevreul, une école jésuite, mais nous poursuivions leur curriculum scolaire à la maison. Le résultat est plus que convaincant. Tous nos trois enfants ont brillamment réussi leur scolarité, puis leur intégration ultérieure dans la vie professionnelle et sociale. De plus, ils n\’eurent strictement aucun problème à s\’intégrer dans leur environnement nord-américain où nous nous trouvons tous depuis plus de 30 ans. La solution est simple: lorsque l\’on aime ses enfants, qu\’on leur consacre son temps et surtout lorsqu\’ils sentent qu\’ils sont aimés, la vie pour eux s\’annonce bien plus facile! Mais pour cela, il faut une famille unie et saine. Tout le problème est là!! Un gros problème de notre civilisation actuelle!

  • clerc dit :

    Ex prof d\’anglais non titulaire durant 5 ans, je suis pour à 300% pour l\’école autrement, à la maison, à Summer Hill, entre voisins, etc ! Ce que j\’ai vu et vécu en faisant des remplacements dans l\’Académie de Versailles été édifiant … Une accumulation d\’erreurs de gestion de la part de l\’administration, des programmes trop denses et inadaptés, des classes aux effectifs surchargés, et j\’en passe. Aucun doute, il faut changer de système, mais attention à l\’informatique qui peut être un outil formidable, mais ne doit en aucun cas remplacer l\’enseignant, et la transmission du savoir valorisée par une approche plus humaine des enfants et des adolescents.
    Faisons-le ! Cordialement à tous, Elizabeth

  • clerc dit :

    Hum, il serait bon de revoir le logiciel qui ajoute des slashes indésirables à nos commentaires ! (dès qu\’on tape une apostrophe)
    A suivre… Bàv, Elizabeth

  • Sophie dit :

    Bonjour,

    Votre site est très intéressant, enrichissant et mérite d\’être bien connu par les internautes.
    Suite à votre courriel je me permets de vous proposer la refonte graphique et la publicité de votre site dans les moteurs de recherche.

    N\’hésitez pas à me contacter via notre site Création de site web

  • kaki dit :

    Bonjour, êtes vous au courant du projet de loi proposant de limiter l’instruction en famille??
    voici le lien

    http://www.senat.fr/leg/ppl13-245.html

    Que faire pour défendre nos droits de parents sur l’éducation et l’instruction en famille?
    je vous conseil aussi de voir le site jre21014.fr
    Sur ‘introduction de la théorie du genre à l’école et dans les manuels scolaires.

    merci pour tous

  • KARINE dit :

    Bonjour Cécile,

    Je m’adresse à vous en tant que maman mais des avis de papas me seront tout aussi précieux.
    J’ai 5 enfants (14/10/9/8/6). Ma grande est scolarisée en 3ème dans une école hors contrat à 10 kms de la maison, école qu’elle fréquente depuis plusieurs années même si elle n’y a pas fait sa 6ème et 4ème. Elle souhaite être pensionnaire l’an prochain en seconde pour vivre l’expérience du pensionnat, pour les conditions de travail le soir….dans cette école. Une seconde est ouverte aux jeunes filles depuis 5 ans. Un pensionnat à 10 kms de la maison, je n’y avais jamais pensé mais sa requête est justifiée. Notre grande a fait 5 collèges différents en 4 ans, elle rêve de stabilité, nous comprenons.
    J’instruis les 4 derniers depuis septembre à la maison avec (CX1). C’est sportif, vous l’imaginez, mais je « m’amuse » et les savoir à la maison me rassure. Petite précision, pourquoi les frères et sœurs de ma grande ne peuvent pas la rejoindre dans l’école hors contrat ? Raisons financières malheureusement. 3 d’entre eux ont fréquenté cette école durant 1 année.
    L’an prochain, ma deuxième fille entre au collège et je me suis dit dès le début de cette année que je ne me sentais pas capable de suivre une 6ème, une CM2, un CM1 et un CP. Je veux me consacrer un peu plus à mon dernier, que j’ai laissé cette année en « jachère », il n’a que 5 ans. Mais l’an prochain j’estime que son année de CP devient aussi importante que les autres.
    JE NE VEUX PAS METTRE MA 2 EME DANS LE COLLEGE PRIVE DE LA VILLE (il n’y en a qu’un seul), j’appréhende beaucoup, ma première est allée dans un collège public en 6ème et 4ème et ce fut l’horreur. Je sais bien que chaque enfant est différent, que mes deux filles sont complètement différentes. Ma première qui a passé beaucoup de temps chez les Dominicaines est assez intransigeante sur les tenues vestimentaires, les portables, les choix musicaux…..elle n’est pas arrivée à s’intégrer dans ces deux collèges. Ma deuxième est plus ouverte, d’ailleurs un peu trop à mon goût, c’est peut-être pour cela que son entrée en 6ème m’angoisse terriblement.
    Je ne sais pas quelle décision prendre pour elle l’an prochain. Nous allons très certainement adhérer au choix de notre aînée (un pensionnat chez les Dominicaines, ce qui m’enchante énormément) mais que faire de notre 2ème ? Je suis triste à l’idée de me dire que ma 2ème ne peut avoir cette chance de fréquenter cette école et d’être épargnée encore un peu de cette société complètement déstabilisante pour nos enfants. Il faut vivre avec son temps, mais les tenues, les comportements, le vocabulaire, les « sex »tos…….je n’en veux pas tout de suite pour ma fille, je ne la trouve pas encore assez armée pour affronter tout cela. Et malheureusement, nous ne pouvons assumer deux scolarités chez les dominicaines.
    Que feriez-vous ?
    Ma 2ème n’est pas contre ce collège privé dans lequel, l’inscription est déjà faite, elle angoisse un peu lorsqu’elle en parle et m’a déjà dit que si elle pouvait choisir, elle retournerait chez les dominicaines.
    Merci de m’avoir lu et merci pour ce que vous faîtes. C’est merveilleux.
    Karine

    • Rémy et Cécile dit :

      Bonjour Karine,
      ce qui s’impose: une mise à plat complète, sur une feuille, deux colonnes.
      Les priorités, ce qui compte le plus. Les choses secondaires. De l’ordre dans vos pensées. Et pour finir du discernement et des conversations bien posées.
      Merci pour vos encouragements.

    • Tassot dit :

      Bonjour Karine ,
      Ce n’est pas évident d’assurer l’école à la maison avec une famille nombreuse et des enfants dans le secondaire .
      Après l’avoir expérimenté , je conseille aux parents de ne pas prendre un cours par correspondance complet mais de se limiter à quelques matières fondamentales et d’enseigner le reste avec des manuels (histoire ,géo ,sciences par exemple) ;je crois qu’il faut parfois choisir un cours plus facile ,moins exigeant ;personnellement , je n’aurais pas pu garder mes 7 enfants à la maison si je n ‘étais pas tombée sur le cours (CX8) à une période ou j’en avais assez du rythme imposé par le cours par correspondance ; Bon courage .Pascale .

  • Jabeur dit :

    Bonjour,
    Etes vous au courant de la proposition de loi contre l’école à la maison?
    Voici un lien du texte de loi, et un lien vers la pétition :
    *http://www.senat.fr/leg/ppl13-245.html
    *http://www.senat.fr/leg/ppl13-245.html

    Merci d’y participer.

  • jess dit :

    Bonjour, avez vous lu ça ?
    http://www.jre2014.fr
    Quelle que soit nos convictions, je pense qu’il est bien que tous les parents soient au courant.
    pour info
    selma

  • oumayman dit :

    bonsoir tout dabord encore merci à vous l’information et le soutien de votre part est assez motivant pour ce qui est de la loi contre lief…est elle suspendue ou pas cela est assez angoissant et stressant tenez nous au courant

    et encore une fois merci à vous deux

  • nataelle dit :

    Bonjour à tous,

    nous avons déjà fait l’école à la maison alors que nous étions en voyage : disponibles tous deux H24, en pouvant nous relayer. Ça a été une très belle expérience qui nous a convaincus d’y revenir. Les garçons ont fait de réels progrès, et nous avons découvert une joie bienfaisante à faire ensemble, à respecter leur rythme… Nos fils ont 9 ans, 7 ans, 3 ans.

    Nous déménageons à la rentrée prochaine et nous envisageons de déscolariser nos enfants . Je serai à la maison puisque j’ai moi-même repris des études. Je me demande comment s’organise le temps au delà du temps de travail scolaire : il y a bien sûr des activités et sorties, le faire-ensemble… Mais quelles solutions de garde ou de relais mettez-vous en place, notamment pour les plus petits ? En fait, je m’inquiète de ne pas réussir à allier leur enseignement et mes études qui requièrent beaucoup de temps. Je ne veux pas avoir à choisir, mais réussir les deux dans la joie !
    Y a-t-il des parents qui ont vécu cette situation ?
    Quels sont vos conseils ?

    Merci !

  • Khadija dit :

    bonjour et merci.

    Une bonne nouvelle pour le rejet de ce projet de loi, une bataille est gagnée !
    Je vous suis de très près et m’informe beaucoup sur notre projet futur de scolariser mes filles à la maison. Mais en attente car nous avons un autre projet cette année. Je reviendrai vers vous le moment venu si Dieu le veut.
    Je vous souhaite beaucoup de bonheur dans votre famille et que Dieu vous comble de tous Ses bienfaits.
    à bientôt

  • >