Comment éviter la vaccination

Comment éviter la vaccination

Les 11 vaccins dangereux sont donc désormais obligatoires. Comment éviter la vaccination ?

Mais d'abord, fait-il éviter la vaccination ?

Jamais en France une telle obligation n'avait passé le stade de la loi.

Que la médecine ait tué par le passé, oui, c'est arrivé.

Mais que ce soit 11 vaccins qui deviennent obligatoires, après que le Conseil d'Etat ait dit au gouvernement que son projet d'en imposer 4 était anti-constitutionnel, et que ces vaccins soient à ce point dangereux, statistiquement mortels, probablement le pire cocktail vaccinal des labos jamais concocté, cela dépasse l'admissible et le normal.

"Avec onze vaccins, ce sont 25 à 40 doses qui doivent être encaissées par leur système immunitaire immature (avant l’âge de 18 mois, le système immunitaire du bébé n’est pas achevé)", rapporte Média-presse Infos.

On est réellement et sans discussion possible face à un Coup d'Etat, une attaque tyrannique contre le peuple, au profit du gros argent.

Naturellement - mais on s'y était habitué avec Hollande, Najat, Peillon et la bande précédente - il n'y a eu aucune concertation ! Ni avec les médecins, ni avec les familles, ni avec les personnels soignants: Macron a improvisé cette décision sans rien y connaître, uniquement parce qu'un gros labo l'exige (ce gros labo lui a permis d'être élu, il faut le préciser).

Comment réagir ?

Certes, en se joignant aux mouvements de protestation et aux pétitions, car les synergies sont indispensables afin de sensibiliser les médecins et les fonctionnaires avant qu'ils passent à l'acte. Tout en sachant que les dangereux individus qui nous gouvernent (car il s'agit bien de cela) ne changeront pas de position (ils dépendent intégralement des lobbies qui les ont amenés au pouvoir). Cette page facebook en parle.

Mais aussi en refusant la vaccination. Si des centaines de milliers s'opposent, les gendarmes refuseront d'agir car ils ne voudront pas mettre en prison des gens innocents. Il faudra que les juges prononcent des peines contre les familles mais alors ils vont se rendre encore plus impopulaires et certains, certainement, rendront des jugements contraires.

Cela dit, la Justice agira comme d'habitude, en  toute lâcheté, en s'en prenant à votre portefeuille. Elle n'ose plus demander aux gendarmes ou à la police d'agir, alors elle se rabat sur l'argent que vous mettez à la banque.

Si vous avez un compte, vous serez donc "braqué" en pure violation de la loi (il faut aussi le préciser).

Le mieux est donc encore de ne pas avoir à se confronter à l'administration.

Et pour cela, l'école à la maison est idéale.

Pour éviter la vaccination, l'école à la maison est idéale

Nos recommandations sont donc les suivantes :

​POUR VOIR TOUT LE CONTENU
remplissez les 2 fenêtres

​(accès libre)


Pour que les enfants soient mieux orientés, nous vous faisons accéder en plus à la carte interactive : vous pourrez voir les choix possibles pour votre enfant
- et 4 vidéos pour tout comprendre

1 - éviter l'hôpital et les médecins.

Sur le plan médical, le corps humain n'a pas besoin des vaccins dont on parle ici: au contraire, les maladies visées apparaissent plus fréquemment chez les gens vaccinés: la grippe chez les gens ayant été vaccinés contre la grippe, par exemple. Les études abondent, vous les trouvez facilement: non seulement le vaccin ne vous protège pas mais en plus vous expose davantage. C'est d'ailleurs le but des labos: ils ont besoin de gens malades pour s'enrichir.

Vous n'avez pas non plus besoin de médecins dans 99 cas de maladie sur 100.

Le cas échéant, la nature vous offre tout ce qu'il faut pour se soigner, certains blogs vous aident, et nous ne faisons en vous donnant tout ce dont vous avez besoin pour éviter les grandes maladies, en vous donnant aussi des adresses de sites sûrs.

De plus, le médecin ne soigne plus: il administre un médicament en fonction de ce que dit son catastrophique Vidal ou, pis encore, son représentant commercial de laboratoire (empoisonneur salarié chastement appelé "visiteur médical"). Et ce au jugé d'un diagnostic fait à la va-vite, puisque le médecin e en a été conduit à compter ses heures.

Or, 99% des médicaments ne servent à rien dans le meilleur des cas ou sont nocifs dans le pire.

Exit donc le médecin, sauf s'il est excellent et que vous avez tout tenté auparavant avec de bonnes méthodes sans résultat.

2 - éviter de mettre l'enfant dans une école où il risque d'y passer, éventuellement sans que vous soyez prévenus. Car l'administration ne se gêne plus pour faire subir aux enfants des choses sans prévenir la famille. Scandaleux ? Oui, mais chose courante dans nos pays devenus véritables dictatures, hélas.

3 - Faire l'école à la maison

L'école à la maison est la seule solution pour éviter les vaccins, ou alors quitter la France, ce qui d'ailleurs est compatible avec l'école à la maison.

Nous avons toutes les réponses administratives et juridiques pour faire l'école à la maison sans le moindre tracas administratif. Et c'est déjà beaucoup.
Donc si vous redoutez que votre enfant soit vacciné, passez à l'action. Même si vous ne faites pas cours tous les jours, ça n'est pas grave, on vous guidera au fur et à mesure.

Cliquez like ci-dessous

Enfant précoce ? Ou pas.

<>

Enfant précoce

De plus en plus de parents viennent à nous avec un diagnostic de “précocité”. Voyez ces messages de notre boîte:

précoce ? Enfant précoce ou normal ?
Nous allons voir comment ce diagnostic peut être flou ou faux, et comment vous pouvez estimer qu'il est exact.

Enfant précoce ? l’école ne peut le dire que si elle a la compétence... qu'elle n'a plus

Tout d’abord, seuls les enseignants qui ont une vaste expérience ou une solide culture, peuvent en parler. Un enseignant qui a connu les générations des années 70 aura en mémoire des performances de cette époque-là. Ou celui-là qui aura étudié la question et qui sera allé en Corée, aura un avis pertinent.
Un enseignant qui a moins de 20 ans d'expérience est à peu près inaudible sur ce sujet: il parle sans savoir.
Car être “précoce” se situe toujours par rapport à d’autres enfants.
Or, si les autres enfants ont un niveau très faible, un enfant normal pourra paraître “précoce”. Alors que son propre grand-père aura peut-être appris les mêmes choses deux fois moins âgé !

Rendez-vous compte !!

Dans les programmes officiels jusqu’en 1970 : le passage en CE1 est conditionné à la maîtrise des 4 opérations.

Mais, en 2003 : « À la fin du cycle 2 (fin CE2), seule la technique opératoire de l’addition est exigible. ».

Aujourd’hui, c’est le cycle 2 (CP, CE1, CE2) qui est devenu « le cycle des apprentissages fondamentaux ». Les enfants ne sont donc même plus sensés savoir les quatre opérations à la fin du CP, mais seulement à la fin du CE2.

Aujourd’hui la technique de la division est tellement bien comprise qu’il faut encore la revoir en 3ème, à 15 ans…

Vous le pensez précoce ? Et ceux-ci, qu'en pensez-vous ?

Nombreux ont été les enfants qui à 7 ans parlaient 4 ou 5 langues et qui n’étaient pas considérés comme précoces, il y a 100 ans.
On a aussi des enfants qui sont éveillés, qui parlent bien ou lisent beaucoup: est-ce précoce ?
Par rapport aux autres enfants qui vont à l’école publique occidentale de nos jours, sans doute.
Mais nous aimons évoquer le cas de Champollion qui connaissait plusieurs langues avant 10 ans.

Il apprit tout seul à lire dans un missel dès l’âge de 5 ans. Il est élevé principalement par son frère. Il entre à l’école en novembre de la même année. Il a de très grandes difficultés en mathématiques et en orthographe (elle ne se corrigera que bien plus tard) ; son très mauvais caractère lui donne beaucoup de difficultés. Il a un précepteur, l’abbé Jean-Joseph Calmels qui l’ouvre à la culture et lui enseigne des rudiments de latin, de grec ancien et d’histoire naturelle et son grand-frère s’occupe encore de lui malgré les distances par une abondante correspondance.

Le petit ne va PAS à l'école. Il a un précepteur.
Eh ! bien, personne n'a dit alors qu'il était "précoce" !
On va nous dire ici: "Mais à l'époque, c'est normal, on n'avait pas le CMPP, on ne faisait pas de diagnostic !" Mais si, on faisait des diagnostics. On était tout à fait capable de détecter un enfant précoce. D'ailleurs, il y a à l'époque des appréciations de ce genre pour des enfants doués davantage que Champollion.
Et ce cas n’était pas invraisemblable. Dans nos familles, nous avons eu des femmes parlant grec et latin couramment à 9 ans, ne lisant que ça durant les promenades.
Quand l'école est nulle, l'enfant est facilement précoce: il suffit que vous ayez appris à votre enfant des notions de calcul ou que le papa lui ait appris à parler avec aisance, pour qu'il fasse la différence avec les autres.
Voyons à présent le cas des petits Coréens ou des petits Vietnamiens: à des niveaux bien supérieurs aux petits Français en calcul, écriture, mémorisation, rédaction, ils ne sont pas considérés non plus comme "précoces".
Alors, que dit-on vis-à-vis des petits Vietnamiens ? Qu'ils ont "une autre culture" ! alors qu'ils sont arrivés bébés en France ou même sont nés ici. On en est presque à dire que c'est une question de race. Où l'on voit que le système nage en pleines contradictions. La vérité, c'est que les petits Vietnamiens font du soutien scolaire en-dehors de l'école parce que les parents ont compris que l'école française moderne était extrêmement faible. Et comme il y a chez les Asiatiques un pacte social fort, une famille, il y a toujours un grand frère, une tante, une amie du quartier pour aider. Voilà où se situe tout le mystère. Les petits Français étaient tout aussi forts que les Cochinchinois, et même meilleurs, en 1850.

Si l'évaluation moderne est ridicule, comparer les enfants entre eux demande un certain doigté

Comme nous le répétons souvent, l'enfant est le reflet des (…) La suite dans votre abonnement (cliquez ici). Déjà abonné ? connexion dans la colonne de droite → (en cas de souci, voir la FAQ)

[/thrive_lead_lock] [/s2If]