Aimer son enfant. La plus grosse erreur de l’école (vidéo)

Aimer son enfant consiste d'abord à ne pas suivre la logique de l'école, qui a décidé de ne pas aimer l'enfant. En effet, les institutrices apprennent à "ne pas aimer" l'enfant par peur d'être attachées à son sort affectif. Grossière erreur d'un système qui ne sait pas former des adultes à aimer, sans affectivité personnelle, sans esprit de retour, sans sensiblerie déplacée. On peut aimer et rester fort, même devant la souffrance, et sans perdre son cœur ni son âme. Comment faisaient donc ceux de 14 qui sont revenus en bon état moral, sinon ? Comment font les parents qui ont perdu l'un de leurs enfants ? Les managers savent cela. Les bons médecins, les bonnes infirmières aussi. Et bien sûr, les bons enseignants également.

Aimer son enfant, c'est lui donner d'abord tout ce qui le construit, fait de lui un être dans sa plénitude.

Comment faire ?

Comment aimer son enfant ?

Nous vous aiderons, jour après jour, à l'aimer. Il ne s'agit pas de lui faire des déclarations, de lui dire "je t'aime, je t'aime" à longueur de journée, mais de lui montrer, de lui donner, de lui parler, de lui présenter tout ce qui est possible et à sa portée. Mais c'est aussi lui interdire ce qui est néfaste, comme la vulgarité, la télé, la perte de temps, les mauvaises relations, la médiocrité, l'injure ou la médisance. Aimer, c'est donner et recevoir. Quel sorte de don, et comment recevons-nous ?

Allez sur ce lien pour découvrir 14 moyens d'exprimer votre amour à votre enfant

 

  • Véronique dit :

    Merci pour ce magnifique message! Que Dieu vous récompense et vous oriente vers ce qu’Il agrée.

  • MOUIHI Nathalie dit :

    Je n’ai qu’un mot à dire :MERCI !!! Du fond du cœur . Je viens de finir mon abonnement d’un an avec vous . C’était très intense et je n’ai pas eu le temps de tout intégrer . Cette vidéo résonne vraiment en moi maintenant que mon fils est entré au collège et regrette amèrement l’école à la maison . Je me dois de la partager avec eux , c’est urgent de les prévenir , n’est ce pas?! Tous mes encouragements pour la suite .

    • Rémy et Cécile dit :

      Merci Nathalie ! Heureux que cela vous ait convenu. Vous nous laisserez une photo de vous 2 s’il vous plaît pour mettre avec ce témoignage (sans votre nom bien sûr) ?

  • Marie dit :

    Je ne suis pas d’accord sur un point: j’aime mon enfant mais ça me fait mal quand il va mal, je transfère.

  • Fiona dit :

    Superbe vidéo, , justement je suis en plein dedans avec ma fille , à lui expliquer qu’elle fasse les choses à son rythme à elle que quoi qu’elle fasse je suis très fière qu’elle essaie , et que cela ne sert pas de lui répéter sans cesse que je l’aime , seulement l’attention que je lui porte et bien plus parlante .
    Bien-sûr que je lui dit que je l’aime mais à un moment propice comme expliqué dans votre vidéo .

  • Héloïse Rémy dit :

    C’est vrai pour bon nombre de relations : dès qu’on regarde l’autre avec empathie, tout change.
    Etre bien ancré, stable, est nécessaire.
    Cela s’apprend.
    Et j’essaie de transmettre ces valeurs à mes enfants : empathie et ancrage.
    Nous parlons d’amour aussi avec eux, par la poésie par exemple.
    Bien à vous,
    Héloïse

  • claire et mathieu dit :

    Merci de rappeler l’essentiel que l’on oublie souvent à cause de nos petites préoccupations techniques.

  • >