Aimer son enfant. La plus grosse erreur de l’école (vidéo)

Aimer son enfant consiste d'abord à ne pas suivre la logique de l'école, qui a décidé de ne pas aimer l'enfant. En effet, les institutrices apprennent à "ne pas aimer" l'enfant par peur d'être attachées à son sort affectif. Grossière erreur d'un système qui ne sait pas former des adultes à aimer, sans affectivité personnelle, sans esprit de retour, sans sensiblerie déplacée. On peut aimer et rester fort, même devant la souffrance, et sans perdre son cœur ni son âme. Comment faisaient donc ceux de 14 qui sont revenus en bon état moral, sinon ? Comment font les parents qui ont perdu l'un de leurs enfants ? Les managers savent cela. Les bons médecins, les bonnes infirmières aussi. Et bien sûr, les bons enseignants également.

Aimer son enfant, c'est lui donner d'abord tout ce qui le construit, fait de lui un être dans sa plénitude.

Comment faire ?

Comment aimer son enfant ?

Nous vous aiderons, jour après jour, à l'aimer. Il ne s'agit pas de lui faire des déclarations, de lui dire "je t'aime, je t'aime" à longueur de journée, mais de lui montrer, de lui donner, de lui parler, de lui présenter tout ce qui est possible et à sa portée. Mais c'est aussi lui interdire ce qui est néfaste, comme la vulgarité, la télé, la perte de temps, les mauvaises relations, la médiocrité, l'injure ou la médisance. Aimer, c'est donner et recevoir. Quel sorte de don, et comment recevons-nous ?

aimer son enfant On sait que les parents nous aiment

Un blog donne quelques idées ici.

 
Prénom * :
Email * :
* champ obligatoire.

Cliquez like ci-dessous

 

Mots rentrants:

This entry was posted in 2 P, Ados, Articles, Autour des cours, Enfance, Mamans, Papas, Petite enfance, Réflexion, Vidéos and tagged . Bookmark the permalink.

35 Responses to Aimer son enfant. La plus grosse erreur de l’école (vidéo)

  1. Héloïse Rémy says:

    C’est vrai pour bon nombre de relations : dès qu’on regarde l’autre avec empathie, tout change.
    Etre bien ancré, stable, est nécessaire.
    Cela s’apprend.
    Et j’essaie de transmettre ces valeurs à mes enfants : empathie et ancrage.
    Nous parlons d’amour aussi avec eux, par la poésie par exemple.
    Bien à vous,
    Héloïse

  2. Fiona says:

    Superbe vidéo, , justement je suis en plein dedans avec ma fille , à lui expliquer qu’elle fasse les choses à son rythme à elle que quoi qu’elle fasse je suis très fière qu’elle essaie , et que cela ne sert pas de lui répéter sans cesse que je l’aime , seulement l’attention que je lui porte et bien plus parlante .
    Bien-sûr que je lui dit que je l’aime mais à un moment propice comme expliqué dans votre vidéo .

  3. Marie says:

    Je ne suis pas d’accord sur un point: j’aime mon enfant mais ça me fait mal quand il va mal, je transfère.

  4. MOUIHI Nathalie says:

    Je n’ai qu’un mot à dire :MERCI !!! Du fond du coeur . Je viens de finir mon abonnement d’un an avec vous . C’était très intense et je n’ai pas eu le temps de tout intégrer . Cette vidéo résonne vraiment en moi maintenant que mon fils est entré au collège et regrette amèrement l’école à la maison . Je me dois de la partager avec eux , c’est urgent de les prévenir , n’est ce pas?! Tous mes encouragements pour la suite .

    • Rémy et Cécile says:

      Merci Nathalie ! Heureux que cela vous ait convenu. Vous nous laisserez une photo de vous 2 s’il vous plaît pour mettre avec ce témoignage (sans votre nom bien sûr) ?

  5. Véronique says:

    Merci pour ce magnifique message! Que Dieu vous récompense et vous oriente vers ce qu’Il agrée.

  6. treme says:

    Merci beaucoup cette vidéo vient vraiment de m’ouvrir les yeux l’école de mon fils voulez mettre mon fils dans une classe spéciale mes mon fils ma jurée de se faire du mal si ont le mettait mes moi je ces que sa vient de l’école et que mon fils ne si s’en pas bien

  7. Céline says:

    Mon fils Paul est entré en première année maternelle cette année.Tres vite la maitresse me retenait a chaque fois que je le recuperais :Il est trop bébé,Il respire mal a la sieste c est bruyant,une autre fois « regarder le coloriage de votre fils il depasse de partout….pour un beau jour gentillement me conseiller d aller voir un pédopsychiatre car mon petit bonhomme etait d apres elle en echeque scolaire et qu il devait avoir une déficience!moralité Paul se sort des plaques d excema sur le visage se ronge les ongles et est devenu hyperémotif;voila je pense que cette vidéo explique bien les causes du mal etre de mon loulou.
    Merci

    • Rémy et Cécile says:

      Chère maman, chère Céline, mais que c’est triste, ces enseignants n’ont-ils pas honte ? Comment peut-on ainsi se défausser de ses propres incompétences sur l’enfant ? Eloignez-le de ces gens, ne le laissez pas entre leurs mains, ne les laissez pas le meurtrir ainsi.

  8. Françoise says:

    Bonsoir,

    Nous avons écouté votre vidéo ce soir qui était tout à fait d’actualité aujourd’hui pour nous! Nous avons eu rendez-vous au collège suite à divers problèmes concernant notre fils, il se plaint de ne pas être encouragé ni aimé de ses professeurs et cela se traduit par beucoup de démotivation, de désintêret de travailler qui s’aggrave de jour en jour, de déconcentration, etc…. Le collège nous répond que les problèmes viennent de notre fils, qu’il a besoin de voir un psychologue pour l’aider à grandir ! Qu’ils n’étaient pas là pour aimer les enfants mais là par bienveillance pour les emmener à un résultat et trouver leur voie! Ce que vous dites dans votre vidéo nous ouvre les yeux et nous fait penser que les problèmes viennent tout simplement de ce système éducatif inadapté. En tout cas merci pour toutes ces informations et conseils qui aident à y voir très clair!
    A bientôt

  9. Noëlle says:

    C’est une évidence qu’aimer nos enfants est très important.
    Pourtant c’est parfois difficile d’arriver à ce qu’ils sentent qu’on les aime.
    A certains moments, il m’est difficile de ne pas faire passer le niveau scolaire en premier car je les ai sortis de l’école à cause de cela.
    Maintenant j’ai mes 2 aînés qui bloquent et on vraiment du mal être motivés pour travailler. Du coup, ils traînent et l’ambiance est un peu lourde. Comment relâcher la pression sans qu’ils tombent dans le non travail total ?
    Je suis un peu dans une passe difficile. Je cherche des solutions concrètes à mettre en pratique.

    • Rémy et Cécile says:

      Bonjour Noëlle, c’est typiquement une question de formation, cela ! Abonnez-vous, franchement, quel gain de temps, d’énergie (et donc d’argent) !

  10. Ariel Kalma says:

    La plus grosse erreur de l’ecole, c’est elle……… ECOLE………..

    Notre fils est reste a la maison, Il faisait ce qu’il voulait, quand il voulait…
    Parce que nous l’aimions.
    Parce que nous n’aimions pas les ecoles.

    Plus tard, a 15 ans, il a voulu etudier.
    Il faisait ce qu’il voulait, quand il voulait… Il a voulu!

    Plus tard, il a voulu etre parmi les meilleurs
    Puis il a voulu aller travailler a Google

    Cela fait deux ans qu’il y est etabli.

    Oui.

  11. Denis et Feirouz says:

    bonsoir, merci pour le nouveau mot de passe tout fonctionne correctement, nous sommes contents de reprendre contact avec vous. N’étant pas des cracks de l’ordinateur, veuillez nous excuser pour toutes ces petites tracasseries.

    Bien à vous.

  12. denis says:

    Bonjour Rémy et Cécile, je me suis abonné pour une année complète,je n’arrive pas a me connecter,je tente de vous joindre par mails,pas de réponses,j’ai reçu une vidéo qui est visible pour les noms abonnés?un dysfonctionnement ? j’ai bien reçu mes identifiants :error du mot de passe !que doit-je faire?

  13. Pierre says:

    L’affectif est important, d’autant plus qu’il a, à mon avis, un lien avec la créativité.

  14. Scotto says:

    Je suis intéressé par votre site et vous trouve assez passionnants, je ne connaissais pas du tout la question.

  15. valencic says:

    VOTRE VIDEO TRES BIEN DE PARLER DE JEANNE ET DES BERGERS DE LA SALETTE ET DE FATIMA
    OUI LES RACINES ET LE VRAI !!j’aimerai faire les cours d’aide pour les parents. je n’ai pas trop les moyens: 1Oeur/mois? pour 1an? en cheques? je vs enverrai a votre adresse
    vs acceptez?

  16. Claude says:

    Qui n’est pas pour un idéal? Il suffit seulement d’en avoir les moyens…qui peut se permettre dans un foyer où, Dieu merci, la majorité des parents travaillent, d’abandonner ce dernier pour se consacrer à cette tâche si noble?
    Secondo quoi faire aussi de cette administration de prés de 5 millions de personnes qui connait pas si mal son travail?

    Quand l’idéal se réalise au travers d’un projet concret, il trouve application.

    Merci pour cette question, et cette vidéo intéressante.

  17. Pive says:

    Aimer, c’est vouloir le Bien (avec un grand « B ») de la personne. Et le Bien de la personne, c’est d’abord l’émergence de sa Foi, de son Espérance, de sa Charité, c’est sa force intérieure, son plein équilibre, sa pleine et vraie liberté ( = c’est vouloir qu’il ne soit esclave d’aucun mal qui l’écrase), c’est préférer sa pleine joie et sa sérénité que, grâce à sa force intérieure, il peut conquérir, même et surtout dans l’adversité. C’est favoriser un authentique épanouissement de son « être ».
    Il s’agit de faire émerger en chacun la dignité, la qualité : « le grand Homme », « la Femme forte ».
    Manifester un réel intérêt à l’enfant, c’est lui révéler ses talents, l’aider à les faire émerger, à les déployer, non pas pour l’en enorgueillir, mais pour devenir et « être » pleinement ce qu’il est, afin de mieux « servir », non sa gloriole, mais la gloire de Dieu et le Bien du monde.

    • Rémy et Cécile says:

      Merci Pive, vous avez absolument raison. Ce blog veut traduire cela en pratique, ce qui fait défaut. Pour ce qui est de servir, nous livrons des pistes, vous le verrez dans des articles tels que .

  18. Samira says:

    Je partage entièrement cet état d’esprit.
    Merci.

  19. Lara says:

    euh je me suis relue je n’arrive pas à rééditer le message, donc désolée pour toutes les lettres qu’il manque, il faut appuyer fort sur mon clvier!^^

  20. Lara says:

    super vidéo encore!
    Ca me rappelle quand j’étais au collège et qu’au consel de classe on me reprochait de marcher à l’affectif. Quand je n’arrivais pas dans une matière c’est qu’en générl je n em’entendez pas avec le prof et vice versa. Et moi je me souviense m’être défendue un jour a lycée où on me fisait encore et toujours ce reproche. Car à ce moment là j’étais déléguée, donc j’ei pris m défense u cosneil de classe en disnt que c’était logique et que j’étais un être humain et non un robo, que je ne pouvais pas fonctionner autrement même si je pouvais faire des efforts quand même dans certaines matières. Je me suis un peu fait rire au nez, on m’a dit oui mais si tout les élèves faisaient comme toi, etc…
    Maintenant je sais que je n’étais pas en tort finallement !^^
    Merci donc!^^

    • Pierre says:

      sauf pour l’orthographe

      • Lara says:

        Ce ne sont pas des fautes d’orthographes, c’est que j’ai écris trop vite et je l’ai dit dans mon commentaire d’après:
        « euh je me suis relue je n’arrive pas à rééditer le message, donc désolée pour toutes les lettres qu’il manque, il faut appuyer fort sur mon clavier!^^ »
        Merci

  21. paul says:

    Les rôles du parent et de l’enseignant diffèrent. Les deux aident l’enfant à grandir en principe!
    Un enfant délaissé par ses parents, négligé,confié à l’école toute la journée aura un manque affectif et ses apprentissages risquent d’en pâtir. On peut comprendre aussi qu’un enseignant qui a une classe chargée ne puisse pas être aux petits soins avec chaque enfant, mon chéri par-ci mon amour par là! Il essaye de les encourager tous cependant. C’est dans les instructions.
    Les enseignants peuvent faire un effort, et les parents aussi ,à l’école, à la maison. Souvent un enseignant est un jeune parent. Et le soir, après s’être occupé de tant d’enfants dans la journée il doit faire un gros effort pour être disponible pour les siens! Il n’a plus de patience le pauvre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *